• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Jérome Messinguiral

Jérome Messinguiral

Médiateur professionnel et consultant qualité relationnelle, je suis administrateur de l'association familiale Les Papas = Les Mamans et administrateur de ViaMédiation, réseau de développement de la médiation

Tableau de bord

  • Premier article le 05/06/2015
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 5 19
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique




Derniers commentaires



  • Jérome Messinguiral Jérome Messinguiral 8 juin 2015 09:21

    @TARTOQUETSCHES
    C’est un auteur intéressant.

    Je vous invite aussi à lire quelques ouvrages de médiateur professionnel :

    J’ai décidé de faire confiance - Fabien Eon
    Pratique de la médiation professionnelle - Jean-Louis Lascoux
    Tu seras médiateur... et peut être philosophe - Jean-Louis Lascoux

    Cordialement



  • Jérome Messinguiral Jérome Messinguiral 8 juin 2015 09:18

    @Philippe VERGNES
    Bonjour,
    Je vous remercie d’avoir trouvé de l’intérêt à voter pour la publication de mon article.

    Vous décrivez fort bien ce qu’est un conflit, des enjeux différents voire opposés, qui entrainent des interactions de plus en plus virulentes (physiques ou verbales).

    Ce que vous appelez pervers narcissiques correspond à des personnes qui, ne voyant pas d’autre solution pour que la solution qui leur parait être la seule possible soit enfin suivi, et ne sachant pas faire autrement pour s’affirmer, usent de stratégies d’évitement et de contournement afin de parvenir à imposer cette solution.

    Le problème dans les séparations conflictuelle est dû aux émotions non évoquées, aux peurs de chacun, aux sentiment d’injustice, aux sentiments de trahison, de vengeance.

    Le problème repose sur les conséquences d’interactions entre les personnes qui prennent des chemins différents avec des enjeux différents, ce changement peut être destructeur si les freins au changement sont importants.

    La médiation professionnelle peut être la solution à condition que chacune des parties soient en état de faire des choix libres et de d’engager sur ces choix.

    Le seul obstacle à la médiation professionnelle est l’incapacité à faire des choix.

    Victime, bourreau, pervers, proie, tous ces mots sont du langage psychologique, nous intervenons sur des personnes, en capacité de faire des choix et de s’y engager. Ce qui ne dépend pas de notre expertise nous ne le prenons pas en charge, nous renvoyons vers la médecine pour des cas où les personnes sont si changeantes qu’elles ne peuvent s’engager sur un projet.

    Le risque, c’est de mélanger les fiches de poste, un médiateur professionnel n’est pas un psy... n’est pas un juriste, ni un juge, ni un arbitre, ni un juge, ni un confesseur, ni un directeur de conscience. Il permet le libre choix et la prévention, la résolution de conflit ou l’accompagnement des changements. C’est tout, et c’est déjà pas mal. smiley



  • Jérome Messinguiral Jérome Messinguiral 6 juin 2015 16:59

    @Rincevent
    Bonjour, 


    Je ne maîtrise pas les procédures des modérateurs, je n’ai fait que signaler des propos qui dépassaient les bornes, ils ont pris la décision de supprimer le message en question et malheureusement le votre.

    Comment je m’arrange avec ça et bien comment vous arrangez vous, vous, avec des procédures sur lesquelles vous n’avez aucune prise ?

    Au plaisir d’échanger 


  • Jérome Messinguiral Jérome Messinguiral 5 juin 2015 20:55

    Maintenant la menace, tout y est, effectivement la violence, meme verbale vous va bien, mais ne vous donnera pas raison.


    Les faits sont têtus. 


  • Jérome Messinguiral Jérome Messinguiral 5 juin 2015 20:43

    @hunter
    Monsieur je ne vous ai pas censuré j’ai signalé un commentaire qui frisait la condamnation en parlant de neotafioles, de société féminisée et votre éloge de la violence virile. Votre deuxieme commentaire je n’ai pas ni censuré ni signalé, et là je réponds.


    Je peux comprendre que mon texte ne vous plaise pas, qu’il est à vos yeux pompeux, mais votre réaction épidermique fait de vous le hurleur qui pense que parler fort c’est parler vrai. 

    Votre désaccord ne me choque pas et je l’accepte, parlons de nos désaccords sans pour cela par l’injure, les attaques Ad hominem et la violence verbale. Je vous entends, meme sans crier. 

    Cordialement, 

LES THEMES DE L'AUTEUR

Tribune Libre Citoyenneté

Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité