• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

la vergonha

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 286 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • la vergonha 17 novembre 2015 12:37

    @Pomme de Reinette

    Sans projet politique, je ne pense pas qu’une langue puisse émerger.
    De plus il y a infiniment moins de personnes dans le monde qui ont appris l’espéranto par rapport à celles qui ont appris le latin. Même si il est possible qu’il ne leur en reste pas beaucoup de souvenir !
    Par contre, c’est un point sur lequel l’espéranto me laisse perplexe. Comme c’est une langue qui a été créée pour limiter au maximum les ambiguïtés, les jeux de mots existent-ils ?
    En tous cas, peut importe, j’aimerais que le latin soit plus enseigné et plus utilisé, mais ce ne sera jamais le cas, même si ça n’aurait rien d’impossible (l’hébreux était une langue morte avant le XIXième siècle, alors pourquoi pas le latin ?)
    Comme vous dites, à chaque fois qu’une langue meure, c’est une culture, une partie du patrimoine de l’humanité qui s’éteint. C’est pourquoi il faut à tout pris que l’Etat Français favorise l’enseignement et la reconnaissance des langues régionales. Accessoirement, la France aurait beaucoup à y gagner, comme je l’ai déjà dit, mais il faut bien reconnaître qu’à l’échelle de l’humanité ce serait aussi une catastrophe.


  • la vergonha 16 novembre 2015 12:13

    @Pomme de Reinette
    « Il y a eu des essais pour construire une autre langue internationale, avec l’esperanto, et cela n’a pas vraiment fonctionné. »

    Je pense qu’une langue sans culture et sans histoire ne peut être qu’imposée par un régime autoritaire... et encore pas certain que cela marche.
    Ce n’est pas le cas du latin.
    « Il faut faire avec le réel, l’usage de la langue de Shakespeare pour les échanges internationaux est tout de même bien pratique. »
    Le problème c’est que la langue est importante en tant que vecteur de nos pensées. Sans proposer une alternative à la fois crédible nous resterons toujours culturellement à la traîne des nations qui l’ont compris

    Enfin peut importe.... le projet Européen tel qu’il existe aujourd’hui, un amas de loi sans construction politique ni sociale marche tellement bien....


  • la vergonha 16 novembre 2015 10:13

    @Pomme de Reinette
    Le latin ce n’est pas que la période classique, mais c’est une vrai langue internationale utilisée jusqu’à la renaissance. Je sais que je rêve un peu, mais s’il devait y avoir une langue Européenne, j’aimerai que ce soit celle-ci. Ce ne serait pas la première fois que l’on revitaliserai une langue morte. Elle possède une culture multimillénaire en Europe et tout autour du bassin méditerranéen. Elle est connue et étudiée dans le monde entier par des millions de personnes.

    Mais comme nos politiques sont partisan du moindre effort, comme le latin est réputé difficile et élitiste, comme ce n’est pas la langue des banques, cela ne se fera jamais.


  • la vergonha 15 novembre 2015 23:52

    @Abou Antoun
    Vous parlez sans savoir, lorsque vous affirmez que ces dialectes sont des altérations du Français. Que votre famille maternelle soit d’origine provençale ne change rien à l’affaire, la connaissance de la langue, de l’histoire et de la culture n’est pas génétique....
    Le provençal était une langue assez stable pour avoir une vrai littérature plusieurs siècles avant le français. Affirmer que l’occitan (ou le provençal, ou le parler de votre village puisque vous venez de quelque part, vous...) est une déformation du Français est un non sens, puisqu’il s’agit de l’évolution naturelle du latin vulgaire sur un millénaire, à une époque où les frontières politiques n’avaient rien à voir avec celles que nous connaissons aujourd’hui.
    Enfin je ne sais pas ce que vous voulez démontrer en citant wikipedia. Si vous trouvez qu’il y a trop de dialectes provençaux et que c’est une mauvaise chose... je ne suis pas d’accord avec vous. Mais cet état de fait découle plus de l’histoire politique de la région que d’autre chose. Les différences sont relativement minimes. Le niçois comprends avec peu d’effort le provençal rhodanien, même si c’est certainement le dialecte provençal le plus éloigné du niçois. Pour vous donner un ordre d’idée, ces différences ressemblent à un très gros accent... parfois un vocabulaire légèrement différent, mais rien d’insurmontable.



  • la vergonha 15 novembre 2015 23:03

    @CHALOT
    Est réactionnaire celui qui prône un retour à une situation passée fictive. Votre fiction d’une France unis sans langues régionales, alors que l’histoire de la république est exactement inverse, est profondément réactionnaire.
    Les langues régionales peuvent être enseignées en deuxième langue ou en classe bilingue... très bien. Cela ne suffit pas, mais demandez au moins l’ouverture de ces classes en même temps que vous refusez la charte. Aujourd’hui, il y a une vrai demande mais les classes manquent.
    Le problème avec ce genre de déclaration, lorsque les jacobins nous expliquent que nous n’avons pas besoin de la charte car nous pouvons voter les lois, c’est qu’il ne s’agit que de mots en l’air.
    Pauvre France....

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès