• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Laconique

Laconique

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 30/06/2012
  • Modérateur depuis le 17/07/2012
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 31 126 421
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 6 6 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Laconique Laconique 22 juin 12:15

    La disjonction totale de la sphère politique et de la sphère morale est un fait, mais c’est un des plus grands mystères de la vie humaine. Il m’a fallu des années pour l’accepter.



  • Laconique Laconique 20 juin 20:45

    « Le système technicien, exalté par la puissance informatique, a échappé définitivement à la volonté directionnelle de l’homme.ʺ


    ʺJe voudrais rappeler une thèse qui est bien ancienne, mais qui est toujours oubliée et qu’il faut rénover sans cesse, c’est que l’organisation industrielle, comme la « post-industrielle », comme la société technicienne ou informatisée, ne sont pas des systèmes destinés à produire ni des biens de consommation, ni du bien-être, ni une amélioration de la vie des gens, mais uniquement à produire du profit. Exclusivement.ʺ


    Jacques Ellul, Le Bluff technologique.



  • Laconique Laconique 25 mai 21:14

    Un film magistral, de bout en bout, avec une suite ininterrompue de scènes plus traumatisantes les unes que les autres.



  • Laconique Laconique 25 octobre 2017 20:37

    En fait, cette histoire n’est pas évoquée une fois, dans Crime et châtiment, mais deux. Tout d’abord dans un dialogue entre Loujine et Dounia, quatrième partie, chapitre 2 :

    « (…) une fille d’une quinzaine d’années, même de quatorze ans. (…) Un jour, on l’a trouvée au grenier pendue. (…) Dans la suite est arrivée malgré tout une dénonciation : la jeune fille avait été… cruellement offensée par Svidrigaïlov. » (Classiques Garnier, 1961, p. 413).

    Puis dans les rêves du coupable, juste avant son suicide, sixième partie, chapitre 6 :

    « Elle n’avait que quatorze ans, mais c’était déjà un cœur brisé, et elle s’était donné la mort, blessée par une offense qui avait épouvanté et stupéfait cette jeune, cette enfantine conscience, qui avait inondé d’une honte imméritée cette âme d’une angélique pureté, qui lui avait arraché un dernier cri de désespoir, non entendu, mais insolemment bafoué dans une nuit obscure, dans les ténèbres, dans le froid, dans le dégel humide, alors que hurlait le vent… » (p. 704).



  • Laconique Laconique 25 octobre 2017 20:33

    @Gollum

    Eh Gollum, ça fait plaisir de vous revoir. Y a Pacôme Thiellement qui a sorti un livre sur le gnosticisme, ça pourrait vous intéresser.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès