• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

lepetitlexiquecolonial

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 31/01/2009
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 5 12
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique




Derniers commentaires



  • lepetitlexiquecolonial 1er février 2009 23:18

    oui, totalement d’accord avec vous le racisme pointe le bout de son nez !



  • lepetitlexiquecolonial 1er février 2009 23:01

    je suis bien d’accord !



  • lepetitlexiquecolonial 1er février 2009 21:56

    Merci du compliment. Pour répondre à votre question encore une petite histoire vraie celle là. J’ai une amie blanche. Il se trouve que sa famille est riche. Je l’accompagne elle et sa soeur à l’aéroport et par gentillesse, je me propose de porter la valise. Elles rencontrent des amies blanches qui sans se préoccuper de ma présence demandent si je suis la bonne. Le préjugé racial existe et c’est très douleureux de le vivre dans son pays. 
    En guadeloupe personne ne peut le nier presque tous les postes clés sont tenus par des blancs. La pyramide est faite ainsi les blancs en haut les noirs en bas. Le constater est-ce du racisme ? Ne rien faire et se dire que le temps arrangera les choses ou exiger que tous les noirs soient des êtres aussi exceptionnels qu’Obama est ce que c’est la seule solution ? Nous sommes aussi talentueux et compétents que tout un chacun alors comment expliquer cette pyramide ? Nous sommes en 2009, combien de temps faudra -t-il encore pour plus d’égalité ? Est-ce raciste de demander l’égalité ? Le principe de la priorité à l’embauche ne me satisfait pas. Mais le fait qu’à diplôme égal par préjugé on choisisse un blanc dans certains secteurs ne me plais pas non plus.



  • lepetitlexiquecolonial 1er février 2009 20:56

    Vous avez tout à fait raison. Et pour ce qui est des formules creuses et prêtes à l’emploi en voila encore quelques unes à méditer. Bonne lecture.

    La pluie et le soleil étaient en conflit. L’un disait que le ciel se devait d’être tout bleu sans nuage quand il faisait soleil, l’autre disait que le ciel se devait d’être tout noir et sans lumière quand il pleuvait. Ce qui pour beaucoup était une évidence. Le conflit durait déjà depuis 7 jours. Tout était arrêté. Plus de récolte, la pluie était trop occupée à se disputer avec le soleil pour aider les semences à pousser. Plus de café, ni de cacao le soleil était trop occupé à se disputer avec la pluie pour les faire sécher. Chacun se demandait quel pourrait bien être l’issue du conflit.

    Le temps s’était arrêté.

    La fille du Diable voulait se marier. Elle n’avait pas l’autorisation de son père, car elle voulait épouser un homme bon. Elle alla voir la pluie et le soleil et promis de les aider à résoudre leur conflit s’ils l’aidaient à se marier.

    La pluie et le soleil qui au fond en avaient un peu assez de se disputer dirent d’accord, et promirent de faire ce qu’elle leur demanderait.

    La fille du diable alla voir le Bon Dieu, et lui dit qu’elle souhaitait se marier à l’église avec un homme bon. Dieu l’y autorisait-il ? Dieu dit oui. Il connaissait l’homme et ne doutait pas qu’il puisse ramener l’âme de la fille du diable dans le droit chemin. Mais il lui dit qu’elle ne pourrait pas se marier dans l’église. C’était tout de même la fille du Diable.

    Puis la fille du Diable alla voir son père, elle lui promis que s’il autorisait son mariage elle lui montrerait un prodige qu’elle était la seule à pouvoir faire et qui montrerait au Bon Dieu l’étendu du pouvoir du Diable.

    Le jour du mariage de la fille du Diable la pluie tomba et le soleil brilla. Le ciel était bleu et il pleuvait. La pluie se flattait que le soleil lui fit tant d’honneur en illuminant toutes ses gouttes. Le soleil se dit finalement qu’un peu de fraîcheur donnée par la pluie ne faisait pas de mal, et ferait taire ceux qui le trouvait trop accablant.

    C’est ainsi que depuis, au pays, quand il pleut et qu’il fait soleil en même temps nous disons que le Diable marie sa fille derrière l’église.

     Ce qu’il advint du couple de la fille du Diable avec l’homme bon est une autre histoire.

    Oracle : le don raconte le ventre de partage



  • lepetitlexiquecolonial 31 janvier 2009 23:58

    si vous avez vécu ou si vous vivez dans un monde où toutes les conquêtes sociales se sont faites comme dans du coton, merci de m’y inviter. Vous avez tout à fait raison sur les méthodes de ce syndicat (j’ai été moi même virée manu militari de mon bureau par ce même syndicat il y a quelques années). Leurs méthodes sont à la mesure d’une société elle même violente qui n’entend pas et ne voit pas les démunis et leur demande d’accepter une "fatalité" qui ferait que certains pourraient jeter de l’argent par les fenêtres quand d’autres devraient en silence et sans faire de bruit surtout se retrouver à la rue. La Guadeloupe vit une période difficile. Les manifestations se sont faites jusqu’ici dans le calme et sans incidents. C’est ce que je voulais dire par conduite responsable. Aux revendications sociales s’ajoutent beaucoup d’autres frustrations d’ordre historique, politique, identitaire. Je suis consciente de la difficulté des petits patrons. Et je ne souhaite en aucun cas que cette grève se prolonge. Mais quand bien même le collectif voudrait arrêter le mouvement, n’ayant reçu absolument aucune réponse (même pas une) concrête et sur laquelle s’accorde l’Etat, les collectivités et les patrons, c’est comme si on demandait à tous ces milliers de gens descendus dans la rue (ils ne sont pas tous fous ou manipulés) de rentrer chez eux et de se taire. En tous les cas je vous remercie cordialement d’avoir bien voulu réagir à mon article.

LES THEMES DE L'AUTEUR

Tribune Libre Manifestations - Grèves






Palmarès