• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

lloreen

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 9091 0
1 mois 0 75 0
5 jours 0 2 0

Derniers commentaires



  • lloreen 18 octobre 16:15

    La réalité dépasse la fiction et très largement aussi les fables inculquées par les différents programmes de contrôle mental.
    Je vous invite à vous informer en visionnant cette vidéo et en la diffusant autour de vous afin de faire cesser l’animosité ambiante qui dessert l’évolution de l’humanité.
     https://www.youtube.com/watch?v=qqYevpr1v_o

    Le vrai Jésus n’est pas né à Bétléhem, il n’a pas non plus été crucifié ni n’est né il y a 2000 ans mais 350 ans plus tôt.Le conseil de Nicée a mis en place une vraie programmation mentale des foules, de façon à pouvoir imposer l’ordre mondial de l’empire romain qui dure jusqu’à aujourd’hui sous le « haut patronage » du Vatican.



  • lloreen 18 octobre 15:07

    L’information cachée.
    Je vous invite tous à prendre connaissance de la réalité, qui dépasse de très loin la science-« fiction ».
    J’espère que vous la partagerez autour de vous pour mieux comprendre la réalité terrestre.
    https://www.youtube.com/watch?time_continue=134&v=qqYevpr1v_o



  • lloreen 12 octobre 11:49

    Il ne s’agit pas de changer un libellé de monnaie puisque l’on parle de gratuité.
    Chacun qui prend part au projet contribue à son niveau gratuitement en mettant ses compétences, ses talents, ses dons, ses qualités et ses envies au service de sa société et reçoit en échange ce dont il a besoin gratuitement.

    Quant à changer le monde, qui peut donc sérieusement y prétendre ?
    L’intérêt premier du contributionisme est dans un premier temps de permettre à ceux qui souhaitent l’expérimenter, de se désolidariser d’un système auquel ils n’adhèrent pas ou plus. Vous avez bien compris, je suppose, que le capitalisme est une escroquerie basée sur le système de la dette et que par conséquent, tout être sensé ne peut imaginer un instant être endetté -sur la base de morceaux de papiers imprimés- envers des gens qu’il ne connaît ni d’Eve ni d’Adam s’occupant de leurs seuls intérêts et très souvent à son détriment et à qui il devrait prêter allégeance pour se faire dicter sa conduite et sa vie.

    Le second point très important est celui de pouvoir évoluer au sein d’une communauté de personnes poursuivant un même but, ce qui entraîne une dynamique permettant l’accroissement rapide de richesse partagée.

    Quant à un dernier point, non négligeable, il concerne l’instruction de tous qui ont tout intérêt à se former dans la mesure où l’aspect primordial consiste à pouvoir transmettre le maximum de connaissances pour faire évoluer une structure.

    L’énergie gratuite sert évidemment à se désolidariser entièrement des fournisseurs dans la mesure où la technologique le permettant existe depuis le début du XXème siècle.



  • lloreen 11 octobre 18:18

    « Les peuples du monde n’ont pas besoin qu’on leur refile un salaire universel, ni qu’on leur donne du pognon sans contre partie ».
    C’est une évidence. Cette idée saugrenue de revenu universel a dû germer après une soirée un peu trop festive...D’abord, qui est-ce qui va décider de donner et combien... ? C’est déjà le premier écueil et c’est signé...Cela provient de ceux qui ont encore et toujours décidé qu’ils valaient mieux que le reste et que c’était à eux d’ordonner, de diriger et de réprimer ceux qui pensent autrement.

    A ce que je sache -je suis bien ignorante et ne demande qu’à apprendre-, la Terre appartient à tout le monde et seuls ceux qui créent peuvent en revendiquer la propriété et s’en servir comme monnaie d’échange.C’est d’ailleurs le fondement de la richesse parce que plus la connaissance est partagée, plus une société ou une civilisation est florissante.

    Il faut toujours une contrepartie parce que c’est la base de tout échange dans la mesure où personne ne peut savoir faire ou tout connaître à la fois.Le médecin ne peut à la fois s’occuper de ses patients, ensemencer des terres, transporter les biens, les échanger, les contrôler etc. et d’ailleurs toute la richesse réside dans la complémentarité.
    Et dans toute chose il faut un équilibre donc une contrepartie.C’est le principe du don.Celui qui donne reçoit en échange.



Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès