• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Loïc Massebiau

Loïc Massebiau

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 09/02/2015
  • Modérateur depuis le 17/03/2015
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 4 4 117
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 0 0 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique







Derniers commentaires



  • Loïc Massebiau Loïc Massebiau 2 mars 2015 18:07

    @Fergus
    En quoi les traités seraient caducs ? Une fois le calme rétabli par la police politique européenne, sans compter la marginalisation des médias sur votre action supposée, les traités seront toujours là, et les manifestations que vous prônez dangereusement risqueront de faire des victimes et des dégâts.



  • Loïc Massebiau Loïc Massebiau 2 mars 2015 17:25

    @lsga
    La révolution entraine des situations diplomatiques sanguinaires. Il faut agir avec les règles dont nous disposons, qui nous reviennent de droit, et que les médias refusent systématiquement d’évoquer.



  • Loïc Massebiau Loïc Massebiau 2 mars 2015 17:05

    La France et les Français sont menacés de dictature. L’heure n’est donc plus consacrée à défendre ceux qui souhaitent contraindre les citoyens victimes de la construction européenne. Le moment est venu de constater les faits, et de dénouer les mensonges de ceux qui disent que l’Union Européenne est une évidence. Le Conseil de l’Europe, à vocation diplomatique, qui n’a strictement rien à voir avec l’UE, demeure une nécessité. Mais nous devons arrêter de croire aux phrases fumeuses de ceux qui intimident la population en faisant croire que l’UE est irréversible, et qu’elle peut se réformer de l’intérieur. Il n’en est rien. L’article 50 du traité sur l’Union Européenne, permet de juridiquement retirer la France de la dictature. L’article 48 du TUE annonce qu’il faut l’accord des 28 États membres pour réformer l’UE, ce qui est impossible, puisqu’il faudrait que tous les pays aient au minimum la même sensibilité politique, au même moment. L’UE, par la Commission Européenne, tente par ses directives de faire réapprendre le métier à nos professionnels expérimentés, ce qui est une forme d’intimidation. J’ajoute que la construction européenne, par l’article 42 du TUE nous enferme du monde avec l’OTAN. En soutenant le mouvement de libération de la France qu’est l’UPR, nous acceptons de ne plus être soumis envers les États-Unis, et nous renouerons des relations diplomatiques avec le monde entier, que les médias s’amusent, à la demande des multinationales et de l’État qui les possèdent, à diaboliser. Après la sortie de l’UE, de l’euro et de l’OTAN, la France pourra battre sa monnaie, le Franc, avec les règles qui doivent lui revenir de droit, ainsi que conserver ses plus de 6 300 autres traités internationaux, dont elle détient tant de mal à soutenir étant donné l’irresponsabilité politique qui a été commise depuis des décennies. On ne joue pas avec la France, ce patrimoine moral universel, que les peuples du monde, plus que jamais, attendent.



  • Loïc Massebiau Loïc Massebiau 10 février 2015 13:43

    Étant rédacteur de l’article, je me permets d’ajouter une précision : Béthune est une ville située bien évidemment dans la région Nord-Pas-de-Calais. C’est une sous-préfecture du département du Pas-de-Calais, et non du Nord comme indiqué dans l’article. Merci à vous.


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité