• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

loulou

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 169 0
1 mois 0 2 0
5 jours 0 1 0

Derniers commentaires



  • loulou 16 novembre 00:47

    Bonsoir.

    Et bien, vous n’avez pas fini de batailler, car vous vous heurtez à forte partie.

    L’oligarchie, malgré ces mots mielleux, sait très bien ce qui se passe.

    C’est elle qui a décidée et réussie à communautariser le pays.

    En se servant de tout ce qu’il y avait de bon et d’illusions généreuses, de tout ceux 

    (gauche, défenseurs des pauvres migrants, qui se noient , etc...)aveuglés, hélas, par leur humanisme.



  • loulou 2 novembre 19:57

    Toujours à l’offensive Monsieur Mourey.

    Beau combat. Adversaires redoutables...

    Je vous souhaite, avant la date, un bon anniversaire.



  • loulou 11 octobre 12:14

    J’ai lu votre texte intrigué par ce titre poétique venant d’un économiste passionnant.

    Mais , pourtant,l’économie est considérée, comme une matière « Aride. »
     Et, non seulement , vous maîtriser cette discipline, et je découvre chez vous, avec intérêt et surprise beaucoup d’affectivité et d’émotion et même de poésie.
    Je n’en lirai qu’avec encore plus de plaisir vos articles.


  • loulou 28 septembre 18:50

     Tout ce que vous écrivez a eu lieu et est tristement vrai.

     Comme toujours, ce sont les puissances d’argent qui ont commis et commettent ces faits.
     Ces mêmes puissances qui aujourd’hui, au nom de leur intérêt bien compris, laissent tranquillement
     notre pays se faire coloniser démographiquement par notamment les anciens colonisés.( Pas que...)
     Ces puissances ont , pour faire avaler cette gigantesque pilule, comme arguments d’accuser, culpabiliser leur propre peuple de ce que leurs ancêtres prédateurs ont commis.
     


  • loulou 26 septembre 10:59

     I’y reviens, ce ne sont pas mes habitudes, mais, bon...

     Il faut quoi, pour que vous compreniez, ce que dit Victor, les gars ?
     Il parle, d’une façon pittoresque, comme on le fait, autour du zinc d’un café, de la réalité que 
     l’on nous fait vivre.

     De la façon honteuse , dont on se moque de nous.
     De la manière cynique, dont on nous assène, depuis longtemps, une culpabilité, que nous ne  méritons pas.Bien au contraire.
     Lisez le, c’est pourtant simple.
     Il oppose, de manière imagée, la folie des critiques permanentes sur ce que sommes , à la réalité 
     du fonctionnement intellectuel ,évolué que nous avons élaboré depuis quelques siècles qui fait ,que  tout le monde veut « venir chez nous » !
     C’est simple. Lisez !

     
Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès