• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

loulou

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 161 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • loulou 10 mai 10:35

    Bonjour.

    La colère me prend, contre tous ces gros poussahs bruxellois, gorgés de fric et de privilèges, qui ne connaissent pas nos vies, mais nous les redent chaque jour, plus difficiles.
    Je dois dire adieu à mes deux très vieilles voitures et m’acheter une paire de chaussures de marche.
    Selon eux, il faudrait toujours renouveler, changer, consommer, faire tourner l’argent, pour de  produits toujours nouveaux pour nous quasi- indispensables.
    Et, tant pis, si ces voitures sont fabriquées ailleurs à moindre coût.Seule, la rentabilité immédiate prime.
    Les lobbys de l’assurance ont visiblement encore frappé.
    Au fait, savez vous , qu’avant, on pouvait interrompre une assurance de voiture immobilisée, puis la reprendre en cas de besoin.
    C’est fini , c’est une commission , de votre assurance qui décide de l’interrompre ou pas.En attendant, une nouvelle loi, qui vous oblige à garder votre assurance, jusque votre véhicule, ne parte dans un casse homologuée.
    La devise de l’Europe, c’est obéit, paye et ferme ta gueule !


  • loulou 7 mai 14:22

    Bonjour.

    Oui , la lutte des classes est prépondérante.
    Mais, en mêmes temps, les différences culturelles , divisent profondément les populations
    L’invasion migratoire sert, entre autre, aussi aujourd’hui à cela.
    Un rassemblement de classe, ne peut se faire que dans certaines conditions :
    Du travail, un petit nombre d’individus issus de l’extérieur,des usines.
    Actuellement, ces critères ne sont plus remplies.L’union de tout ces gens à travers le « vivre ensemble » ne peut être faite.
    Les identitaires, dont l’idéologie est de droite, sont absolument nécessaire, en ce moment, pour lutter contre l’invasion organisée par l’oligarchie, puisqu’ils sont seuls à le faire,( La gauche, ne comprenant rien.)
    De toute façon, broyé par l’immigration, ou « sauvé » par un gouvernement qui ne pourra être qu’autoritaire, les puissances d’argent, tiennent fortement les deux pinces de la mâchoire.
    .


  • loulou 20 avril 12:10

     Bonjour.

    Ce que je remarque depuis un bon moment, est que le droit de propriété ne repose actuellement que sur la force ( Police, justice, groupe) nécessaire pour le défendre.
    je m’explique.Si, pendant longtemps, le droit de propriété a été un principe intangible et sacré de la société du droit bourgeois, d’évidentes fêlures y sont apparues ;
    En gros : Si vous avez des moyens et des appuis, si vous êtes un groupe immobilier conséquent, bref, si vous êtes riche, votre droit de propriété ne risque rien.
    Par contre, si vous n’êtes pas dans cette catégorie, votre bien( appartement, voire entreprise) je l’ai vu, peut être squatté, avec d’infinis problèmes à la clé, vos terrains peuvent être envahis, exemple courant, par exemple par des gens du voyage, avec les mêmes problèmes , voire purement accaparés , 
    Si , vous habitez en HLM, , naturellement, vous pouvez être squatté, ainsi que la collectivité qui possède cette HLM.( J’ai vu des appartements, transformés en « Piscine » dans les quartiers dits difficiles.
    Je ne parle pas des droits d’expropriation et de préemption par les collectivités, qui sont des droits légaux.
    Le droit théorique de propriété, n’est aujourd’hui en réalité, valable que pour les plus riches.


  • loulou 14 avril 16:00

    Bonjour Amaury. En général, j’aime bien vos textes, mais là, vous écrivez« ce qui compte le plus , dans notre société, c’est finalement , la propriété. »

    Aujourd’hui, ça me semble assez théorique.
    S’il est vrai que dans les époques passées, la propriété a été défendue bec et ongles par tous les pouvoirs de répression possibles comme une nécessité absolue de l’ordre établie, ça n’est plus tout a fait vrai aujourd’hui.
    Si vous êtes squatté, la déclaration des droits de l’homme sur la question va vous paraître amère.
    Si vous habitez dans les périphéries des grandes villes, vous vous apercevez que ce droit a volé en éclat depuis longtemps, par l’action des gens du voyage , qui font ce qu’ils veulent.
    Occupation illégale de terrains, très courante, constructions sans autorisation,accaparement durable et même a vie, de la propriété d’autrui. Je les ai vu, arracher des grillages d’ entreprises, s’établir sur leur parkings, se brancher sur leur prises d’eau, agresser les gardiens , voir les employés, en toute impunité.
    Enfin, il existe un droit d’expropriation et de préemption qui peut être exercé par toutes les collectivités, contre lesquels, vous ne pouvez pas grand chose.


  • loulou 6 avril 12:32

     Oui, je sais, on accuse les gens d’immobilisme, de refuser de constater les dégâts et de ne pas   réagir. Mais, quand, vous ne voyez rien de ce qui ce passe au au plus lointain. Quand, ça n’est pas physiquement devant vous ?Quand, vous n’êtes pas sur place, comment voulez vous vous rendre compte.Bien sur, je sais , que déjà , lorsqu’il y a un problème inacceptable dans votre quartier, il est difficile de trouver des gens pour le combattre, mais, à fortiori, à l’autre bout du monde comment voulez vous...faire quelque chose.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès