• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Maxence Smaniotto

Maxence Smaniotto

Maxence Smaniotto est l'auteur de L'Arménie au-delà des clichés, publié chez les éditions Thaddée en 2018, et du premier tome du diptyque Le procès des dieux, autoédité en 2020. Son nouveau roman ayant comme cadre la Provence farouche de la fin du 19ème siècle, Le village refondé, est disponible en précommande sur Simply Crowd et sera publié aux éditions Maïa. Outre des livres, il a publié plusieurs articles pour des revues spécialisées (Topique, Le Journal des Psychologues).
Il a longuement vécu en Italie et en Arménie, où il a travaillé pour une fondation humanitaire locale. Passionné par l'histoire et la littérature, il vit en Provence. Ses recherches se portent principalement sur le régionalisme, la psychologie, l'histoire du Caucase et les différentes expressions de la postmodernité.
Il est ponctuellement contributeur pour différents médias français et italiens.
Liens :
L'Arménie au-delà des clichés (témoignage)http://editionsthaddee.com/livres_38.html
Le procès des dieux, tome 1 - Anthrôpogonie (roman) https://www.amazon.fr/proc%C3%A8s-dieux-1-Anthr%C3%B4pogonie/dp/B08D4VRLXH
Le village refondé (roman) https://www.simply-crowd.com/produit/le-village-refonde/

Tableau de bord

  • Premier article le 02/12/2019
  • Modérateur depuis le 02/11/2020
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 5 12 276
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 3 3 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique








Derniers commentaires



  • Maxence Smaniotto Maxence Smaniotto 11 novembre 2020 15:55

    Quelques précisions et rectifications :

    La révolte arménienne anti-bolchevique n’eut pas lieu en février 1920 mais en février 1921. Je m’excuse pour cet erreur.

    Parmi les 17 signataires qui réclamaient les démissions du premier ministre arménien Nikol Pashinyan, il est importante de signaler la présence des anciens présidents d’Arménie Serzh Sargsyan et Robert Kotcharyan. Grands amis de Vladimir Poutine et à la tête de la kleptocratie qui a rongé pendant plus de vingt ans l’Arménie indépendante, ils étaient les garants des liens entre Moscou et Erevan.

    La « révolution de velours » et l’arrivée au pouvoir de Nikol Pashinyan, que les autorités russes et leurs alliés considèrent excessivement pro-occidental, a fissuré encore plus les relations entre Moscou et Erevan, qui ne sont pas aussi idylliques depuis 2015/2016 (guerre des quatre jours au Haut-Karabagh en avril 2016, ventes d’armes à l’Azerbaïdjan de la part des Russes pourtant censés être les alliés de l’Arménie, abus de la part des militaires russes dans la ville de Gyumri, interférences russes dans la politique interne et internationale de l’Arménie). La Russie n’a pas su considérer à sa juste valeur la fidélité des Arméniens. De l’autre côté, Nikol Pashinyan n’a pas su réaménager les relations avec les Russes et les convaincre. Il n’en a pas eu le temps, d’une certaine manière, et la médiocrité de son entourage, où se trouvent beaucoup de jeunes inexpérimentés issus du monde des ONG et pro-européens, ne l’a pas aidé dans la tache. Résultat : la Russie a voulu donner une terrible leçon à l’Arménie et a passé des accords avec la Turquie, qui est en train d’abandonner des postes militaires dans le nord de la Syrie...

    La présence militaire russe dans ce qui reste de l’enclave du Haut-Karabagh et qui sera certainement réclamée à brève par les autorités de Bakou, créeront, avec toute probabilité, de nouvelles tensions avec l’Azerbaïdjan et la Turquie. Ce n’est que une solution à court terme.

    Quid des monuments arméniens (églises, monastères, forteresses, etc) dans les territoires qui seront occupés par les autorités d’Azerbaïdjan ? Bakou a déjà fait preuve de sa bienveillance envers la culture arménienne en détruisant les 3000 croix de pierres arméniennes (khatchkars) dans le cimetière arménien de la ville de Djoulfa, dans le sud du Nakhitchevan. Filmés par les autorités iraniennes et dénoncés par l’UNESCO, les autoités de Bakou, et notamment le représentant du Nakhitchevan à Bakou Hasan Zeynalov, eurent le culot d’affirmer qu’il n’y avait jamais eu de croix de pierre arméniennes en ce lieu. Tout est filmé et sourcé.



  • Maxence Smaniotto Maxence Smaniotto 2 novembre 2020 19:58

    Article nul, c’est quasi certain qu’il a été écrit par un troll, peut-être azerbaïdjanais ou turc, qui utilise un faux profil. Aucune source, aucun argument, que du vent. Les faits sont là, pourtant. Population déplacée, villes et villages ruinés, ceux qui sont restés vivent dans des abris souterrains. l’armée azerbaiïdjanaise utilise massivement des drones de fabrication turque et israélienne, le canada et l’Autriche ont arrêté de délivrer des composantes pour la fabrication de drones turcs Bayraktar car ils savent très bien qu’ils sont utilisés contre la population civile arménienne. des mercenaires djihadistes de Syrie acheminés par une entreprise de recrutement turque combattent contre les Arméniens. Amnesty international et la Croix rouge ont dénoncé l’aptitude azerbaïdjanaise, qui utilise également des cluster bombas et des armes au phosphore, toutes les deux interdites par les accords internationaux. Des membres de la communauté turque attaquent, provoquent et insultent la communauté arménienne en France, le consulat général de Lyon a été tagué, Darmanin a déclaré qu’il allait dissoudre cette néfaste mouvance islamo-fasciste.

    Mais non. Selon l’auteur de cet article, rien de tout cela n’est vrai. Ce n’est que de l’enfumage orchestré par les lobbies arméniennes. Pitoyable...



  • Maxence Smaniotto Maxence Smaniotto 2 novembre 2020 17:40

    @loulou
    hélas, vous avez tout à fait raison. Cette phrase aurait dû être tournée différemment, en effet, mais je me concentrait sur le sujet des français d’origines arméniennes et des Arméniens qui viennent d’arriver sur notre sol.
    D’ailleurs, le ministre Darmanin vient tout juste d’annoncer qu’il dissoudra les Loups gris, le consulat arménien de Lyon ayant été tagué comme à Décines... quid des membres de cette triste mouvance ? Là est le problème : ils n’ont rien à faire ici et ils sont extrêmement dangereux. Il ne suffit pas de dissoudre un mouvement qui n’a pas de statu légal déclaré. Il faut démanteler les réseaux turcs et en expulser, ou tout de même en sanctionner durement, les membres. Les « mesurettes » gouvernementales risqueront d’être non seulement insuffisantes mais délétères s’elles ne seront pas suivie d’actes concrets et de choix radicales. 



  • Maxence Smaniotto Maxence Smaniotto 19 septembre 2020 15:02

    @biquet

    bonjour,

    je vous invite à modérer votre langage au lieu de m’insulter. Je comprends qu’internet ait la tendance à devenir une poubelle où des internautes cachés derrière des pseudos se prennent pour des génies et des justiciers, mais je souhaiterais également que parfois ce soit un lieu de débat et de questions.

    Il n’y a rien de « débile » dans le fait d’insérer Marx et Calvin dans la même phrase lorsque celle-ci se réfère à une nébuleuse qui mélange de tout. Le protestantisme et ses différents courants ont bien été le point de départ du capitalisme, comme l’a déjà analysé Max Weber. Le marxisme a un objectif matérialiste qui vise à modifier le monde d’ici-bas afin de mettre un terme à l’Histoire. En cela, le millénarisme et le thème de la prédestination calviniste rejoignent le marxisme, qui n’est rien d’autre qu’une religion sécularisée. Les personnes dont je parle mélangent certains éléments du marxisme (manichéisme oppresseur/opprimé, modification du réel, conception matérialiste de l’Histoire, etc) avec des éléments issus des schémas mentaux propres au monde anglo-saxon, beaucoup plus imprégné par les logiques protestantes dans toutes ses formes.

    Celle-ci est est un peu en résumé l’idée que je me fait du thème que j’aborde dans l’article, qui n’a pas la prétention d’être un essaie de philosophie. Cette idée pourrait aussi évoluer dans le temps, chose que probablement vous n’êtes pas en capacité de faire vu votre langage et vos insultes. Je vous invite également à ne pas perdre du temps à m’insulter ultérieurement car je ne vous répondrai pas.

    Bonne journée



  • Maxence Smaniotto Maxence Smaniotto 18 septembre 2020 19:13

    @astus

    A brave new world, donc. Ce qui me soulage c’est qu’ils ne le cachent même plus. Au moins les masques sont tombées.
    Il y aurait vraiment beaucoup à dire sur ça, le mien n’était qu’un article pour ouvrir quelques pistes de réflexion, le déboulonnement des statues et les « idées à la con » n’étant que la pointe de l’iceberg d’un projet qui m’a l’air d’être totalitaire dans la mesure il apparaît comme « totale », y comprit dans sa composante eugéniste.


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité