• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Mijo

Mijo

Journaliste indépendante, éprise de grands espaces et de liberté.
Mon blog (récent) sur les énergies renouvelables :
http://www.colorwatt.com

Tableau de bord

  • Premier article le 07/03/2007
  • Modérateur depuis le 10/03/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 8 67 207
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 0 0 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique











Derniers commentaires



  • Mijo Mijo 19 mai 2010 15:46

    « Chaque éolienne est garantie d’un peu moins de gaz carbonique dans l’atmosphère ou d’un peu moins de déchets nucléaires à gérer par les générations à venir » Hubert Reeves

    L’éolien, c’est aussi une activité industrielle prometteuse, ici et à l’export, qui génère de la croissance et des emplois, ces emplois dont on a tant besoin pour payer les retraites ! Monsieur G.Jacquin, êtes-vous prêt à renoncer à la vôtre ?



  • Mijo Mijo 18 mai 2010 15:41

    Sinistre perspective et raison de plus pour arrêter de produire des déchets radioactifs.

    Une autre énergie est possible. Il y a même un scénario 100% énergies renouvelables qui a été établi par l’EREC (Conseil Européen des Energies Renouvelables).

    http://www.colorwatt.com/article-100-d-enr-un-objectif-accessible-en-2050-dans-l-ue-48732908.html
     



  • Mijo Mijo 11 mai 2010 12:36

    @ Eloi

    Mauvaise foi vous-mêmes.

    Superphénix n’a jamais vraiment fonctionné. Il a probablement consommé plus d’électricité qu’il n’en n’a jamais produite. Et il coûte encore cher : vidange de la cuve jusqu’en 2012. Quand j’étais petite, j’habitais dans la région. Nos voisins suisses étaient très remontés contre cette chaudière atomique et avaient prévu des plans pour évacuer toute la ville de Genève en cas de problèmes. Les partenaires italiens et allemands associés au projet dans la NERSA, se sont retirés, déçus de voir qu’il n’avait aucun débouché commercial.

    Maintenant, chacun peut se faire son storytelling sur le sujet... 



  • Mijo Mijo 3 mai 2010 18:06

    @ G. Jacquin

    Confondue devant tant de dénigrement, j’envisageais de re-chausser mes baskets bleues pour partir sur la planète Pandora. Finalement, je reste ici pour continuer à dire des banalités. Contrairement à vous, moi, je suis sincérement en admiration devant une innovation comme IPES. Je n’ai pas testé le truc chez moi pour savoir si ça marche, mais de toutes façons, ce n’est pas le propos. Admettons que ce système ne soit pas fiable à 100%, et alors ? Est-ce que ce n’est pas la caractéristique de tous les nouveaux systèmes technologiques ?

    Et nos réacteurs nucléaires en carafe, ils sont fiables à 100% ? et ils nous coûtent rien ?

    Du début à la fin et jusqu’à la retraite, décidément, nous n’avons pas les mêmes valeurs.



  • Mijo Mijo 3 mai 2010 16:17

    @ Joletaxi.
    Pour l’Angleterre, je suis curieuse de connaître vos sources et vos chiffres. Si les éoliennes n’ont pas produit beaucoup ces 2 dernières années, ce n’est pas étonnant : Le parc est encore très modeste. Fin 2008, il n’y avait que 3241 MW de puissance éolienne installée au Royaume-Uni, soit moins qu’en France à la même date (3400 MW) ! Le Royaume-Uni projette d’autre part d’importants développements éoliens off-shore et ni Nick Clegg ni David Cameron, challengers de Gordon Brown, ne remettent en question l’éolien.

    Pour le Danemark, je ne sais pas ce qu’il achète et ce qu’il vend.

    Concernant l’Allemagne, je n’ai pas les mêmes infos que vous. A ma connaissance, L’Allemagne veut poursuivre le développement de l’éolien, augmenter la puissance installée (en remplaçant notamment les aérogénérateurs moins performants par de nouveaux plus puissants) et développer aussi l’off-shore (ils viennent d’inaugurer un parc éolien en mer, au large de l’ile de Borkum, d’une capacité de 60 MW). Pour les centrales à charbon, c’est un peu une tradition chez eux comme le nucléaire en France, mais beaucoup de projets de centrales à charbon n’aboutissent pas car la population allemande s’y oppose, et le gouvernement ne passe pas en force, mais recherche un consensus. Et concernant le nucléaire en Allemagne, il est considéré comme une énergie de transition, avec éventuellement une prolongation des centrales jusqu’à ce que les énergies renouvelables (éolien, solaire, etc...) atteignent de meilleures performances. Les allemands misent beaucoup sur les ENR, font des expériences de centrales à charbon avec des systèmes de CSS (Capture et stockage de CO2) et prévoit d’utiliser surtout le gaz en complément des ENR.
    Mes sources pour l’Allemagne : Rainer Hinrichs-Rahlwes (Membre du Bundesverband Erneuerbare Energien – Fédération Allemande des Energies Renouvelables) et Michaël Paul, député de la CDU. 

    On ne peut pas nier la difficulté d’insérer l’énergie éolienne dans le réseau électrique. Il y a d’ingénieux ingénieurs qui y travaillent, à RTE par exemple en développant des systèmes de prévision comme d’IPES
    http://www.colorwatt.com/article-ipes-un-dispositif-de-prevision-pour-l-eolien-et-le-photovoltaique-40506950.html
     

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès



Agoravox.tv