• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Niakine

Niakine

Celui qui construit des prisons s'exprime moins bien que celui qui bâtit la liberté .

Tableau de bord

  • Premier article le 30/07/2011
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 19 18
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique




Derniers commentaires



  • Niakine Niakine 3 juin 2016 07:21

    Soral est réactionnaire, c’est un fait.
    L’insurrection qui vient, qui venait, est là.
    En cette triste époque, force est de constater que la France est au bord du gouffre. Ça gronde dans les chaumières. Le vent qui souffle se transformera d’ici quelques semaines en tempête du siècle, ça risque donc de déborder certes, mais pas par la droite.
    Ce qui range Soral et ses idées sur le banc de touche.
    Soral est donc du mauvais coté de l’histoire, il le sent et ça lui coupe les jambes.
    Tant mieux serais-je tenté de dire. Oublions le et recentrons-nous sur l’essentiel !



  • Niakine Niakine 28 mars 2016 19:38

    @Abou Antoun
    Ah la Guyane !!!! J’ai habité sur Saül un an, puis je me suis fixé à St Jean du Maroni bien que les marées se faisaient toujours sentir un peu si haut je n’ai pas le souvenir de m’être envaser, ..., (mis à part peut être dans une joile bushinenge mais celà est une autre histoire....)



  • Niakine Niakine 28 mars 2016 19:27

    @C’est Nabum
    Au temps pour moi,....
    Je vous souhaite un bon voyage.
    En ce qui me concerne, j’hésite à m’acheter un canoé ici en Belgique.
    Nous avons certes de grandes rivières par ici aussi, mais moi qui aimais tant partir avec mon canot, mon fusil et mon chien, pendant plusieurs jours, sur les affluents du Maroni, je crois que je serais déçu à descendre ces rivières dénaturées, égouts de la civilisation post- industrielle.



  • Niakine Niakine 28 mars 2016 14:16

    Quelle bonne idée ce périple,... je vous souhaite le meilleur dans votre aventure.
    Sur ce, ayant pratiqué le canoé pendant des années sur les nombreuses criques de Guyane, je pourrais vous conseiller de ne pas utiliser la double pagaie qui n’est absolument pas adaptée à ce type d’embarcation.
    Sur les longs trajet l’utilisation de la double pagaie va innonder votre cannot ,en effet le fait de changer de coté à chaque coups de pagaie fait rentrer quelques goutes, qui au bout d’un temps suffisament long remplira le cannot. Ce qui est à force très chiant.
    Vous feriez bien mieux d’apprendre à naviguer avec une pagaie simple, tout en sachant qu’en la tenant d’une façon particulière vous pourriez avancer sans jamais la changer de coté.
    Je vais essayer de vous expliquer comment, c’est très simple à faire en vérité , un peu moins à expliquer : Le principe est le suivant, lorsque vous tenez la pagaie en main,en la faisant pénétrer dans l’eau, l’axe de la pale de la pagaie (par rapport à votre avant bras qui est à 6h00) doit être orienté 7h30-01h30 plutôt que 9h-3h habituel. De cette façon chaque coup de pagaie, toute la force de propultion de votre bras sera dans le sens de la marche du canot. Les avantages ? Ceci évite de la changer de coté à chaque fois et toute la force est utilisée dans le sens de la marche , ce qui fatique moins et ne fais pas rentrer d’eau dans votre embarcation.
    Bon voyage !



  • Niakine Niakine 8 mars 2016 10:01

    @Ar zen
    Je vous parle d’anarchie et vous me répondez parti ?
    En ce qui me concerne, j’ai fait le tour de la question politique, mon opinion est des plus tranché : les hommes raisonnables n’ont pas besoin d’être gouvernés.
    Je n’ai pas besoin d’un quelquonque représantant, je ne me reconnais dans aucun parti.
    Je suis bien assez avisé pour savoir ce qui est bon pour moi ; si jamais dans la collectivité dans laquelle je vis et pour laquelle travaille, nous devons prendre une décision collective nous concernant tous, je pense que j’ai le droit de donner mon avis. Point final.
    Nous viendrons un jour à la démocratie directe, j’en suis peruadé.
    Et si pas, tant pis. C’est que l’humanité est trop conne.
    Sur ce, d’ici à ce que ça arrive, en ce qui me concerne, je boycotterais leurs institutions, je ne voterais jamais et ne suiverais pas leurs directives.
    Si je me soumets à leurs volontés, ce n’est que sous les contraintes, car je dois bien l’admettre : ils sont plus forts que moi.
    A leurs pouvoir je n’ai rien à opposer que moi même.
    Si je veux vivre libre, je suis obligé de le faire dans les limites qu’ils m’imposent.
    Comme méthode de combat, j’ai décider de ne rien faire.
    Comme arme, je n’ai que mon silence.
    Cela peut vous paraitre futile, mais c’est conidérable, car aucune arme ne peut avoir de prise sur le silence vivant.


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité