• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Orélien Péréol

Orélien Péréol

Auteur, essayiste, écrit nouvelles, pièces de théâtre... Acteur. Ex enseignant, participe de la sociologie de l'Analyse Institutionnelle...

Tableau de bord

  • Premier article le 09/12/2008
  • Modérateur depuis le 26/03/2009
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 264 751 3934
1 mois 3 1 4
5 jours 1 0 3
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 123 93 30
1 mois 1 1 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Orélien Péréol Orélien Péréol 3 avril 20:56

    Ce spectacle se joue jusqu’au 14 avril !

    Courez-y !
    Nouveau Théâtre de Montreuil Salle Maria Casarès Montreuil


  • Orélien Péréol Orélien Péréol 16 mars 21:21

    @_Ulysse_ Mais non. Il suffit d’être dans le monde pour savoir que la libido féminine est d’une intensité très basse par rapport à celle des hommes.

    La sexualité des femmes est mal vue par qui ? Montrez où et comment s’il vous plait ?
    Les femmes font payer les hommes pour du plaisir sexuel depuis longtemps et encore pour longtemps très certainement. Maintenant un discours tyrannique, dictatorial répète que c’est une indignité faite aux femmes. Vous êtes là dedans apparemment.
    Cette répétition est tout à fait symptomatique des idéologies.

    J’ai argumenté que la dissymétrie du consentement était un aveu de la dissymétrie du désir. Pourriez-vous répondre à cet argument ?


  • Orélien Péréol Orélien Péréol 16 mars 19:57

    @_Ulysse_Vous écrivez : « Je reviens quand même sur un point, contrairement aux idées reçues, les femmes aiment autant le sexe que les hommes. »

    Le point fondamental de mon article, c’est de remarquer que le fait de poser comme problème le consentement de la femme disait, sans le vouloir, la différence d’appétence libidinale des femmes et des hommes (il n’y a pas de problème avec le consentement des hommes).
    Tout en le niant dès qu’on fait remarquer que c’est bien cela qui est dit.

    Pour le dire autrement : le fait qu’il y ait un consentement des femmes qui doit être obtenu par l’homme et que la femme n’ait pas à obtenir le consentement de l’homme signifie la différence d’énergie libidinale.

    C’est vous qui êtes dans l’idée reçue avec cette phrase.



  • Orélien Péréol Orélien Péréol 15 mars 18:11

    J’avais déjà écrit : « Les réactions du public sont assez pénibles. Tout ce qui est du côté du négatif de l’homme (lâcheté, tyrannie, indécision) est souligné par des grognements, des petits rires narquois. A la femme, il est tout pardonné, elle a mêmes des rires de sympathie quand elle dit qu’elle rêve qu’elle tue son mari, dans le genre « on sait bien que c’est comme ça. ». Les créateurs du spectacle ne sont pas créateurs de ce positionnement stéréotypé des relations entre les hommes et les femmes. »



  • Orélien Péréol Orélien Péréol 22 février 14:23

    @Étirév
    Pourquoi faudrait-il, pour pouvoir partir de notre vie réelle, que chaque sexe sache comment l’autre aime et pense ?

    « Vous qui nous labourez de vos langues, de vos dents, de vos verges, ivres de solitude, de colère et d’alcool, rien n’abolira votre soif. L’écorce douce de nos ventres ne vous cédera pas son fruits. Nous sommes les gardiens de nos secrets cachés, les alambics du rêve, et les Sphinx inviolés de vos corps foudroyés. »La passe imaginaire", Grisélidis Réal
    La vie est un mystère et dans ce mystère, le commerce (au sens classique de ce mot) avec des personnes de l’autre sexe est un mystère particulièrement enivrant (et inépuisable).
Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès