• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Oudeis

Estimant que les idées exprimées priment sur la personalité de celui qui les soutient, je m'en tiendrais à ceci en guise de CV ;-)

Tableau de bord

  • Premier article le 02/06/2008
  • Modérateur depuis le 15/02/2014
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 5 280 262
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 0 0 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique








Derniers commentaires



  • Oudeis 25 février 2015 02:05

    « L’école publique est un espace neutre  ne doit pas favoriser la croyance ou la non croyance ».


    Sauf que ce n’est pas le cas. Par exemple seul le catholicisme est pris en compte dans le choix des jours chômés (dimanche et jours fériés).


    Affirmer qu’il existerait une égalité de droits entre croyants et non croyants relèverait de la seule prise en compte des croyants catholiques - les croyants des autres religions ne pouvant exercer leurs religions dans le cadre de l’école publique.


    L’espace commun organisé par l’Etat prend en compte une unique religion jusque dans sa loi et ses circulaires ministérielles qui affirment que les principales fêtes catholiques et protestantes sont respectées et reprises dans les jours fériés légaux.

     

    La laïcité peut en effet avoir deux significations incompatibles : prise en compte de toutes les religions ou rejet de toutes les religions dans l’espace publique.

    Or en France, on utilise l’une ou l’autre de ces acceptions au gré de ce qui arrange, dans une incohérence totale - car c’est en réalité un catholicisme culturel et non la laïcité qui est en vigueur en France.



  • Oudeis 25 novembre 2014 12:58

    « Pour Israël, c’est très différent : Israël est un état théocratique »

    Totalement faux !
    Si Israël est un état juif, il n’est pas gouverné par des responsables religieux et sa législation ne suit pas la loi religieuse (contrairement aux théocraties comme l’Iran ...).
    C’est donc bien un état religieux, non théocratique (comme la plupart des pays du monde), et assurant la liberté religieuse (comme bien peu de pays arabes ou musulmans).

    « Vous savez certainement que si vous n’êtes pas juif, vous n’avez pas le droit de vous marier en Israël ! »

    Totalement faux !
    Tous les mariages religieux sont reconnus en Israël !

    D’ailleurs, si ce que vous disiez était vrai, les 20% d’israéliens musulmans ou chrétiens ne pourraient pas se marier - et la plus élémentaires des recherches prouve l’existence de familles mariées non juives en Israël.

    « Israël n’a eu de cesse que de déstabiliser et de faire exploser les seuls états voisins non théocratiques »

    Ces pays savent se déstabiliser tout seuls, comme des grands, sans l’aide d’Israël qui a d’autres chats à fouetter. Au risque de vous décevoir, Israël ne contrôle pas l’univers entier.
    Quant au Qatar, soutien ami et trésorier du Hamas, le prétendre ami d’Israël relève de la farce la plus grotesque.

    Ce qui est curieux, en revanche, c’est votre agressivité envers Israël et votre propension à colporter des calomnies à son égard. Comme le disait le rapport Rufin, l’antisionisme radical est une forme d’antisémitisme ...



  • Oudeis 14 février 2010 20:24

    Sans les mathématiques, on ne pourrait pas guérir les maladies ... mais on ne pourrait pas non plus construire des armes et des bombes atomiques.

    Les mathématiques, les sciences, sont des outils sans conscience : ils sont bons ou mauvais selon ce que les Hommes en font.



  • Oudeis 14 février 2010 12:21

    Les maladies sont pourtant naturelles.

    Si tout élément mathémtique est intrinsèquement bien - du bien transcendantal - et que la nature, relevant des mathématiques l’est aussi, alors les maladies devraient être bien.

    Si les maladies sont mal - et je partage votre avis sur ce point - alors c’est que la nature et les mathématiques ne sauraient être intrinsèquement mal.

    Car les mathématique, la science, la nature ne sont ni bien ni mal : ils sont tout court. Ils ne relèvent pas de l’éthique. Le bien et la mal n’ont de sens quà partir du moment où il y a conscience - et même à partir du moment où il y a possibilité de choix. Et cela est totalement incompatible avec le déterminisme de la science.

    Une pierre qui tombe et tue un passant en contrebas, pas plus que les lois de la gravitation ne sauraient être jugées sur la base du Bien et du Mal. En revanche, une personne choisissant de faire tomber cette pierre relève de l’éthique et de la Justice car elle choisit ses actes.

    La Raison peut donc diriger ce qui est en soi, ce qui relève du déterminisme, du Vrai et du Faux. Mais les domaines du Bien et du Mal, du Juste et de l’Injuste sont d’un autre ordre, celui de la Morale qui ne peut donc se mettre en équation. Les Hommes, êtres de conscience, fondent leurs sociétés non seulement sur la Vérité mathématique et raisonnable mais également sur la Morale. En donc en République, les règles relevant de la Morale ne peuvent se fonder uniquement sur la Raison.

    Et puisque vous êtes familiers de références catholiques, je reformulerai ceci en citant la Bible :

    « Mais de l’arbre de la connaissance du bien et du mal tu ne mangeras pas, car, le jour où tu en mangeras, tu deviendras passible de mort. (Gen. II,17)
    Mais Dieu sait que, le jour où vous en mangerez, vos yeux s’ouvriront et vous serez comme des dieux, qui connaissent le bien et le mal. (Gen. III,5)
    Puis Yahvé Dieu dit : Voilà que l’homme est devenu comme l’un de nous, pour connaître le bien et le mal ! (Gen. III,22) »

    En cela, la Création (i.e. ce qui est, le Vrai et le Faux, les mathématiques la nature - de l’ordre de la Raison) n’est pas du même ordre que la Morale (la « connaissance du bien et du mal ») qui relève du divin irationnel. 



  • Oudeis 12 février 2010 21:56

    Je n’ai encore que peu de temps aujoud’hui - je serai donc court à défaut d’être exhaustif.

    « Galillée ,en écho ,a dit que la nature est écrite en langage mathématique . »

    La nature relève de la science et la science. On peut donc comprendre qu’elle soit écrite en langage mathématique. Mais la nature, pas plus que la science ou les mathématique, n’est pas de ntaure ethique. Et donc elle ne relève ni du bien, ni du mal.

    La peste (et toutes les maladies) est naturelle. Est-elle bien ou mal selon vous ?

    Quant à savoir quel langue parle dieu, ou même de savoir s’il existe, cela dépasse largement le cadre de ce débat.

    Vos références appuyées à dieu et aux Evangiles dénotent encore une conception centrée sur le Catholicisme (au fait, quelle est votre réponse à ma question « Quel serait la date (en jour/mois) de la fête de la Renaissance selon vous ? »). C’est votre droit d’avoir cette vision. Votre proposition d’imposer cette conception en revanche est totalement contraire à la liberté et relève davantage du fanatisme religieux tel que vous le décriviez : « il y a caractère religieux pour cette personne et s’il a la conviction alors il fera tout son possible par fanatisme de le propager malgré la loi ne serait-ce que par la prêche prosélyte , et donc cherche quand même à l’imposer aux autres non pas de manière brutale et directe mais de manière cachée et insidieuse. »

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès



Agoravox.tv