• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Pascal GILBERT

Pascal GILBERT

Ancien médecin généraliste.

Tableau de bord

  • Premier article le 27/03/2008
  • Modérateur depuis le 16/09/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 6 110 77
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 23 8 15
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique









Derniers commentaires



  • Pascal GILBERT Pascal GILBERT 21 février 2010 22:14

    Sympa de m’avoir lu.




  • Pascal GILBERT Pascal GILBERT 21 février 2010 17:07

         smiley



  • Pascal GILBERT Pascal GILBERT 21 février 2010 13:56
    Je suis monocanal et pense lentement. 
    Je réagis à une tuterie à la fois, l’amalgame étant la meilleure manière de noyer le mouton. 
    Mettre sur le même plan l’amiante, le sida, l’HGH sur le même plan que les RFID est une erreur, une approximation que n’est justifiée que par la même approche conspirationniste de l’Histoire.
    En fait ce qui me pose, un peu, un peu, question est que rien ne change, les mêmes manques de rigueur, les mêmes stéréotypes mentaux, la même manière de confondre raison et opinion. De répondre par la déqualification de l’interlocuteur.

    Pour illustration voilà ce que je disais à l’auteur qui évoquait le mou grillé à la manière ukrainienne :
    « Ca se termine (pour l’instant mais je suis certain qu’il y en aura d’autres...) : par 57° dans les poumons. Fort, très fort même si Zola a fait mieux en remettant au goût du jour la combustion spontanée des alcooliques. Allez, un effort et vous nous trouverez bien un alcoolique ukrainien qui s’amorce avec le virus porcin et crame en mettant le feu à un abribus, un hôpital, un base sous-marine de la mer Noire, la récolte de blé des vastes plaines ou autre chose de plus sympa. Lâchez-vous diantre ! »
    ET ce qu’il me répondait : 
     « On n’est pas dans la conspiration, on est dans des chiffres concrets : 1,4 millions en 2 semaines, vous feriez mieux d’essayer de les expliquer au lieu de vous vautrer dans la raillerie. S’ll advenait un Tchernobyl biologique, votre fonctionariat intellectuel ferait de vous un complice. »

    Pour lui un fonctionnaire intélectuel complice, pour vous un mouton blanc. 
    Fastoche lapin, fastoche.

    Mais cela fait beau temps que ça ne m’empêche pas de dormir. Je trouves chez Audiard (le vieux pas le neuf, le dialoguiste des Tontons Flingueurs) toute la philosophie qui me sied.
     
    Dernière précision le mouton bêle il ne sarcaste pas, c’est la palanquin des abysses qui le fait, et encore rarement, juste avant l’accouplement, ou après, ou avant. 
    Merdre, j’ai oublié...




  • Pascal GILBERT Pascal GILBERT 21 février 2010 12:07

    Cela faisait longtemps que je n’étais pas venu sur Avox.

    Rien ne change...
    Les mêmes qui flippaient avec :
    • la grippe H1N1 : vous vous souvenez, entre autres conneries, des poumons ukrainiens grillés par l’abomination de la désolation virale.
    • le vaccin contre la grippe : que ce serait obligatoire, que les flics viendraient chercher les gamins, les grand-mères, pis nous qu’on foutrait dans les stades pour nous coller le Guillain Barré, la sainte vérole et l’eucharistie en même temps. Même qu’on devait tous mourir, que les cercueils étaient prêts.
    Nous reviennent avec les puces, même pas étonnés par la somme de tut... qui se sont dites sur les sujets précités, même pas un chouïa critique. 
    Rien appris, une marotte chasse l’autre.

    On ne sait si smiley ou smiley 

    Je me retire sur la pointe des pieds. 
    Non sum dignus.

    Bonne continuation.






  • Pascal GILBERT Pascal GILBERT 27 novembre 2009 10:07
    Aux Pays-Bas l’accouchement à domicile se pratiquait largement il y a une dizaine d’années.

     « Evaluer les risques d’une femme et fournir les soins adéquats est le quotidien des médecins généralistes. La clef des résultats constamment bons de l’accouchement à domicile en Hollande réside dans un choix méticuleux des femmes à bas risques de complications obstétricales. Cela entraîne des résultats obstétricaux égaux ou meilleurs à ceux retrouvés en milieu hospitalier avec moins de nécessité d’interventions pour un grand nombre de femme de la communauté. L’évaluation des risques est faite à partir d’un protocole ( la liste Kloosterman, du nom de son auteur) qui est utilisé en routine et sert de guide national des bonnes pratiques » 

    Home birth. Safe in selected women, and with adequate infrastructure and support BMJ No 7068 Volume 313 Editorial Saturday 23 November 1996


    Il est évident que le recours à l’hospitalisation était une possibilité largement utilisée en cas d’événement imprévu mais ces transferts, en urgence, ne semblent pas avoir d’influence néfaste sur la naissance.
    Transfer from Home to Hospital : What Is Its Effect on the Experience of Childbirth ? Therese A. Wiegers PhD, Jouke van der Zee PhD & Marc J. N. C. Keirse MD, Dphil Birth. Volume 25 Issue 1 Page 19 - March 1998

    Le références sont un peu anciennes mais peuvent servir de point de départ à une recherche actualisée. Toutefois je ne connais pas l’évolution de cette pratique actuellement.

    http://pascalgilbert.ouvaton.org/
Voir tous ses commentaires (20 par page)

LES THEMES DE L'AUTEUR

Santé Santé






Palmarès



Agoravox.tv