• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Philippe Lenain

Philippe Lenain

Diplômé de l’EDHEC en 1985, 44 ans, marié, 4 filles (Samphy, Thêvy, Srey Dao et Looketh), je suis établi en Asie depuis 1991.
En 1993 je créais Indochine Insurance, compagnie qui allait dominer le marché cambodgien des assurances jusqu’à sa liquidation en 2004 par un Ministre cambodgien soucieux de préserver « des intérêts d’état ».
Réfugié en France en 2005, j’ai fondé Emerging Markets Advisors International Ltd puis me suis établi au Vietnam où je conseille un groupe financier français dans ses investissements.

Tableau de bord

  • Premier article le 16/08/2006
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 3 9
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique




Derniers commentaires



  • Philippe Lenain Philippe Lenain 17 août 2006 02:49

    Je vous comprends.

    Je vous prie de croire cependant, en tant qu’individu, qu’il n’est pas facile de se défendre contre un état. Le communiqué de presse, que j’ai évidemment rédigé à la troisième personne, est un des seuls moyens à ma disposition.

    D’autre part, intéresser un assureur de premier plan et une agence gouvernementale est une démarche lourde qui comprend des audits et études approfondies.

    En l’occurence, il ne faut pas se tromper de voyou, et ma démarche - intéressée je le concède - consiste à encourager les autorités françaises à défendre ses ressortissants entrepreneurs.


  • Philippe Lenain Philippe Lenain 16 août 2006 20:03

    Notre ambassadeur à Phnom-Penh était, dans son précédent poste, Directeur des Archives et de la Documentation au Ministère des Affaires Étrangères. Je ne doute pas qu’il soit plus porté à s’occuper de culture qu’à défendre l’application des accords bilatéraux en matière d’investissements. Je me remémore un détail piquant : je suis resté durant une semaine sans sortir de l’Ambassade de France, jusqu’à ce que l’Ambassadeur obtienne des autorités cambodgiennes un sauf-conduit. L’affaire de la liquidation de ma société faisait alors les gros titres de la presse locale, jour après jour. L’une des parties flouées par la liquidation d’Indochine était l’Agence Française de Développement, qui avait donné son accord (après études etc...) pour investir 3 M$. Pendant ces quelques jours, l’Ambassadeur a organisé en grandes pompes la remise d’un chèque de 3 M$ de dollars au gouvernement Cambodgien (pour un programme lié à la maintenance des temples d’Angkor, je crois). Étonnant, non ? Mais ce n’est encore rien ! Qui était le généreux donateur ? L’Agence Française de Développement...



  • Philippe Lenain Philippe Lenain 16 août 2006 19:29

    Il me paraît utile de noter que DialAsie Vietnam et Indochine Insurance étaient de petites structures, des initiatives individuelles. Si elles s’étaient nommées Total, Vinci, Mondeo, Vivendi, Airbus, Thalès, Air France ou que sais-je, nul doute que les chancelleries et les Ministères se seraient mobilisés avec ferveur. À la différence des responsables de ces fleurons de l’économie française, il ne nous est pas possible de décrocher le téléphone pour appeler nos amis aux plus hauts échelons du pouvoir. Et si nous redoublons d’ardeur à nous défendre, nos diplomates auront vite fait de juger que nous mettons en péril d’autres intérêts (ceux des sociétés précitées) autrement plus « importants ». Le message m’a été transmis, à mots à peine couverts, à plusieurs reprises, par le Quai d’Orsay.

LES THEMES DE L'AUTEUR

International Asie Economie






Palmarès



Agoravox.tv