• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Philippe Stephan

Philippe Stephan

 Retraité de la fonction publique hospitalière
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Tableau de bord

  • Premier article le 06/10/2014
  • Modérateur depuis le 27/08/2015
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 4 697 61
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 5100 4353 747
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique







Derniers commentaires



  • Philippe Stephan Philippe Stephan 13 octobre 2016 11:41

    @Massada
    .
    antisioniste :,l’on ce demande qui ne l’est pas ...-((  ; smiley



  • Philippe Stephan Philippe Stephan 7 septembre 2016 10:36

    @JC_Lavau
    salut
    je ne vois pas tes articles en modération.. ???
    .
    sinon les modérateurs délaissent un peu trop
    à mon avis leurs « obligations » moral et ignorent pas mal les
    nouveaux auteurs.des articles depuis 8 jours avec des 2
    c’est choses courante.
    dans ta spécialité il semblerait que l’on raisonne ainsi
    je ne comprend pas,je ne modère pas.
    amicalement



  • Philippe Stephan Philippe Stephan 1er août 2016 16:17
    SunGlacier DC01 est actuellement exposée dans un musée à La Haye. Son principe : condenser l’humidité contenue dans l’air pour la transformer en eau potable. Une invention destinée aux régions du monde qui manquent le plus d’eau.

    http://www.wedemain.fr/Aux-Pays-Bas-cette-machine-produit-de-l-eau-potable-grace-a-l-air-et-au-soleil_a2049.html



  • Philippe Stephan Philippe Stephan 4 juillet 2016 13:46

    @l’auteur
    j’ai cru que votre article n’allais pas passé c’était juste.

    « Alors lisons La Boétie, lisons Marx, Orwell, Debord, Cousin, Michéa… »
    .
    bon ça c’est déjà fait..mais qui aujourd’hui est capable de
    lire et comprendre Debord.... ? et à priori certain on du mal
    avec l’article c’est mal parti..
    Il écrivait à l’époque.

    .

    Ces Commentaires sont assurés d’être promptement connus de
    cinquante ou soixante personnes ; autant dire beaucoup dans les jours
    que nous vivons, et quand on traite de questions si graves. Mais
    aussi c’est parce que j’ai, dans certains milieux, la réputation d’être
    un connaisseur. Il faut également considérer que, de cette élite qui va
    s’y intéresser, la moitié, ou un nombre qui s’en approche de très
    près, est composée de gens qui s’emploient à maintenir le système
    de domination spectaculaire, et l’autre moitié de gens qui
    s’obstineront à faire tout le contraire. Ayant ainsi à tenir compte de
    lecteurs très attentifs et diversement influents, je ne peux
    évidemment parler en toute liberté. Je dois surtout prendre garde à
    ne pas trop instruire n’importe qui.
    Le malheur des temps m’obligera donc à écrire, encore une fois,
    d’une façon nouvelle. Certains éléments seront volontairement omis ;
    et le plan devra rester assez peu clair. On pourra y rencontrer,
    comme la signature même de l’époque, quelques leurres. À condition
    d’intercaler ça et la plusieurs autres pages, le sens total peut
    apparaître : ainsi, bien souvent, des articles secrets ont été ajoutés à
    ce que des traités stipulaient ouvertement, et de même il arrive que
    des agents chimiques ne révèlent une part inconnue de leurs
    propriétés que lorsqu’ils se trouvent associés à d’autres. Il n’y aura,
    d’ailleurs, dans ce bref ouvrage, que trop de choses qui seront,
    hélas, faciles à comprendre.

    ----
    « En 1967, j’ai montré dans un livre, La Société du Spectacle,
    ce que le spectacle moderne était déjà essentiellement : le
    règne autocratique de l’économie marchande ayant accédé à
    un statut de souveraineté irresponsable, et l’ensemble des
    nouvelles techniques de gouvernement qui accompagnent ce
    règne. Les troubles de 1968, qui se sont prolongés dans
    divers pays au cours des années suivantes, n’ayant en aucun
    lieu abattu l’organisation existante de la société, dont il sort
    comme spontanément, le spectacle a donc continué partout de
    se renforcer, c’est-à-dire à la fois de s’étendre aux extrêmes
    par tous les côtés, et d’augmenter sa densité au centre. Il a
    même appris de nouveaux procédés défensifs, comme il arrive
    ordinairement aux pouvoirs attaqués. »

    Guy Debord



  • Philippe Stephan Philippe Stephan 2 juillet 2016 00:34

    En fait il n’étaient pas content parce qu’il n’y avais pas de viande saignante
    qu menu.
    maintenant oui.... smiley
    +
    le client est roi

Voir tous ses commentaires (20 par page)

LES THEMES DE L'AUTEUR

Tribune Libre Psychologie Santé Santé

Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité