• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

picpic

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 31/05/2017
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 280 16
1 mois 0 3 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique




Derniers commentaires



  • picpic 9 novembre 16:49

    L’unique chose qui a de la valeur dans une vie humaine, c’est quoi ? « Le temps ! »
    Peu importe qui vous êtes ou ce que vous avez, si vous n’avez pas de temps, ça n’a aucune valeur...
    Demandez vous ce qui aurait de la valeur si vous saviez que vous mourrez demain ?
    Le temps évidemment, il n’y aura que ça qui comptera à vos yeux... le temps deviendra le centre de votre existence, toute votre attention sera portée sur lui.
    La seule et unique valeur de quelque chose est donc, le temps de vie humaine utilisée à sa fabrication ou son acheminement d’un point à l’autre.

    Ainsi, le riche, n’est riche que du temps de vie qu’il a put prendre à autrui !
    Il n’y a aucune autre richesse.
    tout est un pure principe de vase communiquant...
    l’argent ne vient pas de nulle part...quelque part quelqu’un devra par son temps de vie « payer ».
    Peu importe les mathématiques ou les économistes...la pure et stricte réalité, c’est ça.

    Vous ne pouvez construire votre fortune que sur la misère d’autrui.



  • picpic 28 octobre 11:16

    @Joseph

    Raisonnement qui semble logique, mais pourtant, on retrouve toujours le même travers inhérent à la « justice »...car dans votre logique, si le coupable parvient à faire croire qu’il est victime de calomnie lorsque c’est faux...la pauvre victime se retrouverait en plus en prison pour un moment ?
    Quelle solution ?
    Peut être que le problème au fond, est dans ce besoin de justice conditionné dans l’esprit humain ?
    Est ce que celui qui commet un crime ne se fait pas déjà justice ?
    Où est véritablement la racine du problème ?



  • picpic 23 octobre 13:09

    Il suffit de vous rendre en Espagne et de constater l’esprit espagnol face au service publique...ils savent s’énerver quand le service n’est pas de qualité et n’hésitent pas porter plainte.
    leurs services sont maintenu ainsi au mieux...lorsqu’ils débarquent en Belgique, ils sont sous le choc face au piètre service dans l’horeca etc...
    Lorsqu’ils se rendent chez le médecin pour la première fois et qu’ils découvrent qu’il faut payer...ça les remets lourdement en question et ils réalisent la propagande sous laquelle ils sont dans leur pays, parce qu’en Espagne, les média vous chantent que leurs services de santé sont les pires et méritent la privatisation...hors, tout est gratuit et les services se dégradent parce qu’ils sont sabotés par le gouvernement dans l’objectif de modifier l’opinion publique et la pousser à vouloir le privé.

    vous trouvez ce processus manipulatoire dans la plupart des gouvernements gangrénés par le fric et la petite bourgeoisie avide...autrement dis : partout.
    L’état sabote volontairement son service publique en diminuant les effectifs et les budgets, ainsi, les bourgeois au pouvoir qui lorgnent sur ces « marcher » publiques juteux finissent par s’approprier pour une bouchée de pain tous les service publiques.

    On oublie mystérieusement de signaler que les intérêt du publique et du privé s’opposent totalement et n’ont aucun rapport.
    Le service publique permet de fournir un service dans l’intérêt du citoyen et permet d’ailleurs d’offrir des emplois sécurisés CDI qui amène à pouvoir faire des emrprunts sur le long terme et donc permet de faire tourner la machine économique de façon plus sûr.
    Les intérêts financier et autres bénéfices ne sont pas du tout l’objectif du publique et pour cause, il s’agit de chose humaine...et pourtant les médias privés s’empressent de dénoncer la médiocrité des bénéfices de ces entreprises d’état en jurant que le privé ferait bien mieux que ça...mais ça n’a absolument aucun sens de comparé un service publique ou même « un ménage » à une entreprise.

    Le privé lui, se fiche en réalité totalement de son personnel et de ses clients, sont objectif, c’est le profit, point et ce profit s’oppose naturellement au bien être humain.
    car la seule et unique valeur réelle des choses, c’est le temps de vie humaine injectée dedans...ainsi, « le profit » est forcément du parasitisme social et peu importe ce que les économistes abrutis par les mêmes écoles de pensée unique vous en disent.

    Alors présenter les organismes privés destinés à généré du profit pour ses actionnaires comme une sorte de machine destinée au bien être de l’humanité, c’est de la pure escroquerie !
    et c’est pourtant comme ça qu’on vous le vend...



  • picpic 29 août 11:37

    Sincérement...
    Nous avons la société que nous méritons.



  • picpic 6 juillet 21:07

    Autant il y a le mot antisémitisme qui désigne le racisme envers cette communauté précisément, autant l’antonyme qui est le racisme de cette communauté envers le reste du monde, n’existe pas...Ce mot n’existe pas, mais cette réalité est pourtant bien là.
    Il suffirait d’inventer ce mot pour faire surgir tout une réalité.

Voir tous ses commentaires (20 par page)



365 derniers jours

Articles les plus lus de cet auteur

  1. Ils mentent...




Palmarès