• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Tableau de bord

  • Premier article le 14/11/2008
  • Modérateur depuis le 14/09/2009
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 5 97 153
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 0 0 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique








Derniers commentaires



  • RougeNoir 9 avril 2010 18:20

    Sans doute serait-il bon de maîtriser un sujet avant de l’aborder... smiley

    http://largument.over-blog.com



  • RougeNoir 3 mars 2010 01:02

    Qu’on laisse enfin les gens vivre, bon sang ! Qu’on leur foute la paix !



  • RougeNoir 3 mars 2010 01:02

     

    VIVE LA MALBOUFFE !!! Tellement plus savoureuse que toute ce forcing totalitaire nous obligeant tous à manger une feuille de laitue et un yaourt (0%). Perso, j’adore les hamburgers, même si je le reconnais, ceux de Quick ne sont pas les meilleurs, mais ils sont tout de même infiniment plus savoureux que le repas « équilibré » qu’on tente de nous imposer et les restrictions sur tous les produits de grande surface et dans pas mal de boulangerie (moins de sel, moins de calories, pas de sucre, pas de beurre. Cette dictature de la bonne bouffe, du « un esprit sain dans un corps sain », qui tente de faire marcher le monde entier au pas en en dérobant toute saveur et toute couleur, ici haro sur les graisses, là haro sur les fumeurs, on est en temps de guerre ou sous une dictature ??



    Marre de ces gens qui nous disent de rester minces, un esprit sain dans un corps sain, qui nous disent ce qui est admissible sexuellement, dans notre mode alimentaire, dans notre vie, à tout niveaux : ce qu’on doit ou non manger et pourquoi pas ce qu’on doit ou non faire, penser, dire... Ah non ? D’autres s’en chargent déjà ? Ah oui, c’est vrai ! Quel vent de liberté souffle sur le monde en ce moment !

    Marre de l’emmerdeur public qui nous crache son dégoût et son aigreur contre les hédonistes, contre ceux qui aiment vivre, et qui aiment se régaler par exemple devant un bon hamburger, des frites, du Coca (et pas seulement !)


    VIVE LES HAMBURGERS, VIVE LES FRITES, VIVE LES SODAS, VIVE LES TWIX, VIVE LES NUTS, VIVE LES SNICKERS, VIVE LES CLOPES, VIVE LES HOMOS, VIVE LES ARABES, VIVE LES NOIRS, VIVE LES JUIFS, VIVE LE SEXE, VIVE LE P2P, VIVE LA NEUTRALITE DU NET, ET MERDE AUX PETITS DICTATEURS QUI VEULENT NOUS EMPECHER DE VIVRE !



  • RougeNoir 17 février 2010 21:42

    Sauf que Hitler n’agissait pas contre la religion juive mais contre le peuple Juif. Il exterminait Juifs religieux comme Juifs non-religieux. Prétendre qu’il agissait par « laïcité antijuive » implique le déni de reconnaissance de l’existence du peuple Juif et criminalise dans le même temps la laïcité en la présentant comme le précieux outil d’Hitler. Alors que Hitler ne s’attaquait ni à la religion catholique, ni protestante ni bouddhiste, ni juive, etc... Mais aux personnes même athées du peuple Juif. Nuance de taille.

    Enfin, mettre en parallèle (et pêle-mêle trotskystes, léninistes, staliniens, castristes, guévaristes, maoïstes, etc... l’auteur ne s’embarrasse pas des différences majeures entre ces tendances) communistes (et usurpateurs) et nazis est très révélateur de l’intention de l’auteur, du message qu’il tente de délivrer derrière cette tribune d’apparence libérale (dans le sens réel du terme, pas dans le sens détourné par le système capitaliste). Présenter les deux idéologies comme criminelles. Alors que l’idéal communiste n’a rien de criminel mais par ses revendication progressistes, il a été l’outil d’usurpateurs voulant accéder au pouvoir (car la concentration des richesses du peuple dans les poches de l’Etat -comme en URSS- ou des multinationales -comme en Chine-, ce n’est pas du communisme mais du capitalisme d’Etat, l’idéologie communisme impliquant la répartition égales des richesses et la protection sociale du peuple (éducation, soins, toit).

    Gare aux usurpateurs, et plutôt que de condamner sans distinction de manière grossière « le communisme », documentez-vous sur celui-ci, comme on doit se documenter sur tout ce sur quoi on veut s’exprimer.



  • RougeNoir 6 février 2010 11:48

    J’ai voté Oui, même si le problème israélo-palestinien n’est pas uniquement religieux, et je dirais même que la religion, juive ou musulmane, ne tient pas une place prépondérante dans le conflit, mais elle est tout de même un des éléments du problème.

    @ franck2012 : vous ne pouvez pas dire qu’un peuple persécuté et pourchassé, retournant sur sa terre après 2000 ans d’exil forcé soit un envahisseur. Ce peuple était sur cette terre avant que les Palestiniens n’y soient. Cela ne veut pas dire que les Palestinens n’ont plus leur place sur la terre de Palestine, mais cela veut dire que la présence des Juifs sur cette terre est tout à fait justifiée.

    Si les Amérindiens avaient été expulsés de l’Amérique du Nord et qu’ils y revenaient, même après 6 000 ans d’exil forcé, personne ne les traiterait de colons, personne ne contesterait la légitimité de leur retour. Ils seraient même cités en héros par la gauche. Pour le retour des Juifs sur la terre de leurs ancêtres, par contre, tout le monde, quel que soit sa sensibilité politique, s’accorde pour les accabler.

    Et il serait intéressant de se demander « Pourquoi ? »

    Et de se renseigner sur l’Histoire des Juifs, d’Israël, de la Palestine, des conflits israélo-palestiniens, des guerres israélo-arabes, sur le grand mufti de Jérusalem, sur le fait que dans les médias, de droite comme de gauche, alternatifs comme officiels, est diffusé toujours le même son de cloche, antisioniste/antisémite (car cette partialité dans le traitement de l’information au sujet d’Israël, cette partialité qui accueille et diffuse largement les propos des uns et étouffe soigneusement ceux des autres, c’est un parti pris qui vise à jeter l’opprobre sur l’Etat hébreu sans quil puisse se défendre et générer ainsi des vagues d’indignations générées par une opinion publique sous-informée, mal renseignée. Car on ne peut avoir un avis éclairé sans info impartiale et équitable. Les médias se doivent de diffuser la version palestinienne des faits ET la version israélienne des faits, si elle s’oppose à la publication d’une des deux versions, alors les populations sont manipulées).

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès



Agoravox.tv