• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

salamalekoum

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 04/06/2014
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 53 62
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique




Derniers commentaires



  • salamalekoum 14 juin 2014 00:28

    Ah, cool !

    Nous sommes d’accord alors, ça ne veut pas dire qu’il n’y a pas de problème sous-jacent (double-négation, désolé) ; juste que « la presse aux ordres » utilise des arguments ayant une « apparence scientifique » comme épouvantail.

    Vous savez JC, quand je tombe sur des extraits d’émissions de télé-réalité, je me dis que bon.

    Les gens n’ont pas conscience de l’influence que ça peut avoir, et ne voient même pas à quel point leur comportement en est modifié. Et le pire, c’est que beaucoup apprécient ça, et en redemandent.

    Y’a beaucoup (trop) de choses alarmantes de nos jours, trop de vrais problèmes. Et les causes se situent pas vraiment à l’échelle individuelle, donc les solutions les plus « efficaces » non plus.

    « Wait & See. » comme disent les anglo-saxons ; ouvrir les yeux bien grand, ça peut sauver, et c’est une action valide à notre échelle.



  • salamalekoum 13 juin 2014 21:35

    Hé. Comme disait un de mes profs d’allemands de lycée : « mais sans le mal, le bien n’existe pas ! ». C’est un peu la même idée ; y’a toujours un équilibre qui se maintient.

    Oh, c’est une vielle astuce de dirigeant : y’a un problème qu’on sait pas/peut pas résoudre, mais on fait croire qu’on a des solutions pour que les dirigés se sentent rassurés.

    Regardez, ça marche smiley

    Vous savez, ça serait pas la première fois que ça arriverait aux êtres humains de telles situations. Tout du moins, d’après les plus anciens écrits que vous pouvez trouver ci et là (notamment les bouquins religieux), et je pense que des données scientifiques pourraient corroborer (flemme de chercher).

    Plus naturel que l’atome ? Hum, je propose la conscience :p

    L’atome ne reste qu’un modèle après tout. Alors que notre conscience, ça c’est du tangible ! smiley



  • salamalekoum 13 juin 2014 21:04

    Joe,

    Toutes les sciences reposent sur le langage.

    Une mauvaise utilisation du langage réduit à néant pas mal de « travaux scientifiques »

    Les erreurs de logiques sont monnaies courrante. Les confusions entre modèle et réalité aussi. Et même chez les « scientifiques ».

    ---

    Dans la société actuelle, les institutions scientifiques peuvent très bien être instrumentalisées à des fins politiques. C’est naïf, et particulièrement innocent de croire le contraire.

    De même que de croire que les scientifiques sont des êtres de raison pure...(cf. les querelles par papiers interposées, vos réactions à tous les deux)

    ---

    « Ce qui se conçoit bien s’énnonce clairement, et les mots pour le dire viennent aisément. »

    Osez-vous prétendre (cette question s’addresse à Joe comme à JC) avoir lu (même en diagonale) toutes les références ?

    Si c’est le cas, vous disposez de techniques de lecture intéressantes, et il est fort probable que ces techniques vous permettent de synthétiser tout ça en quelques lignes. J’attends avec impatience.

    Vous connaissez ce bouquin d’Einstein sur la relativité (les relativités) qui tient en une centaine de pages ? Mathématiques requises incluses.

    À quoi sert votre science si vous ne pouvez la communiquer efficacement avec tous ?



  • salamalekoum 13 juin 2014 20:45

    Décidement, vous qui vous prétendez scientifique, n’arrivez-vous pas à mettre vous émotions de côté quand vous raisonnez ?

    Si ma fille est malade, j’agis en fonction de la maladie.

    D’où pouvez-vous tirer cette relation de cause-à-effet de mon précèdent message ? De même pour cette histoire d’argent.

    ---

    Je vous propose l’évolution de mon expérience quotidienne, agrémentée d’un peu de bon sens comme « prophétie expérimentale » :

    ça pue dehors et ça pique le nez (plus qu’avant), y’a des nuages de pollutions qui stagnent au dessus des grosses villes (c’était moins fréquent avant), particulièrement quand il fait chaud, je découvre des nouveaux insectes, je vois des rejets dégeu dans la flotte quand je me balade (rivière, mer), le bords de certaines rivières sent mauvais (c’était pas le cas avant), etc.

    La même chose quand à l’évolution des cerveaux.

    Feriez-vous partie de ces gens qui sont tellement imprégné du quotidien qu’ils ne voient plus les choses évoluer autour d’eux ? Réveillez-vous...

    ---

    Je comprends votre doute vis-à-vis de ces gens, et je vous soutiens.

    Personnellement, je ne m’aventurerais pas à « prédire » quelque chose d’aussi précis que « dans trois à quatre mois, le niveau de l’eau aura suffisamment monté pour que ça ait un impact sur notre vie quotidienne ». Surtout sur quelque chose d’aussi chaotique que le climat.

    En revanche, attention à cette faute de raisonnement :

    S’il y a un arbre devant, ce n’est pas parce que quelqu’un dit qu’il y a un pommier qu’il n’y a pas d’arbre.

    Et vu qu’aujourd’hui tout est pretexte pour gagner en influence (politique, financière), ça n’est pas surprenant qu’on nous prédise des pommiers, des poiriers ou même des figuiers.



  • salamalekoum 13 juin 2014 19:20

    Le joueur de pipeau est dans le cas présent intéressé par le maintient de sa position dominante.

    Sinon, il y a belle lurette, qu’en Lion majestueux, il se serait mis aux services de ses gens. Mais s’il avait fait, les autres joueurs de pipeau l’aurait dépecé.

    Ce sont des Loups.

    Au passage, n’oublions pas de constater que la situation, au niveau environemental comme social de dégrade à vitesse grand V depuis ces dernières décenies.

Voir tous ses commentaires (20 par page)

LES THEMES DE L'AUTEUR

Tribune Libre Automobile Société

Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité