• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Les voitures, ça pue !

Les voitures, ça pue !

Jeux d'enfants {JPEG}

Derrière ce titre digne d'un petit enfant, je me
propose de condenser ici quelques arguments contre l'utilisation
abusive de ce mode de transport.

Sont présentés dans cet ordre

- quelques causes historiques de l'utilisation actuelle de la voiture
- l'impact sur la santé individuelle, et sur la planète
- le coté "malsain", et bien souvent ignoré

 

Historique : pourquoi la voiture plus qu'un autre moyen de transport ?

La plupart des gens n'en sont pas conscients, mais le monde n'a pas toujours été comme il l'est aujourd'hui, et de façon générale, la situation actuelle :

  • est perturbante : ça se dégrade vite
  • (très) récente : quelques décenies sur plusieurs millénaires de civilisation

La voiture, et plus particulièrement, son utilisation excessive, quotidienne est un fait récent. Comment se fait-il que la voiture l'ait emporté sur le train et associés : tramway, métro, etc. ? Après tout, ceux-ci sont :

  • plus économiques (énérgétiquement, financièrement, etc.) ;
  • quasi-automatique ;
  • moins polluant ;
  • plus fiables ;
  • potentiellement plus rapide.

La raison principale est assez simple : la logique de gain matériel dicte l'évolution de notre société. L'industrie automobile et l'industrie pétro-chimique ont tout interêt à voir ce modèle répandu.

À la sortie de la seconde guerre mondiale, ces industries, de part leurs contributions à l'effort de guerre, sont bien portantes, et sous couvert d'un peu de propagande, elle aussi améliorée par la guerre, sont en mesure d'influencer l'évolution de la société, dans un sens qui les avantage (financièrement).

Santé personnelle

Des études scientifiques récentes le montre : un corps humain doté de bras et de jambes n'est pas fait pour rester assis à longueur de journée. Quelle surprise !

L'utilisation d'une voiture réduit les mouvements que le corps humain peut effectuer. Perdez un peu de temps matin et soir, gagnez en vitalité via une marche journalière. Cette attitude vous permet même de réduire les sources de "stress" engendrés par les bouchons, conducteurs et piètons maladroits et autres. Et vous fait prendre conscience que les voitures, ça pue !

De plus, les mouvements régulièrement répétés ont une influence sur la façon dont votre corps évolue. Je ne pense pas qu'un corps humain ait été conçu pour conduire une voiture.

Enfin, rappelons que les accidents de voitures sont bien plus nombreux que ceux provoqués par les autres moyens de transport.

Santé globale

La voiture fait partie des multiples facteurs impactant l'environnement. Que ce soit son utilisation, sa fabrication, ou encore le raffinage du pétrole, tous sont autant de facteurs contribuant à empoisonner l'eau, les sols et l'air.

Évitons de vivre sur les ressources des générations futures. À moins que ne vouliez que l'être humain ne devienne cyborg ;-)

De plus, la voiture participe à cet effort d'accélération de l'évolution de la société, qui rends l'individu encore plus fragile et impuissant.

Instrument d'aliénation (vraiment)

La voiture fait partie des des instruments qui favorisent l'individualisation. Un principe vieux comme le monde, "diviser pour mieux reigner", est toujours largement utilisé. Ceci a tendance à s'inverser, crise oblige, avec le covoiturage et autres systèmes collaboratifs. Il est dommage que le motif principal derrière soit essentiellement financier, mais c'est un pas en avant.

Ce mode de transport cultive aussi la fénéantise : combien déplace leurs cargos pour aller chercher une baguette de pain le dimanche ?

De plus, la voiture est bien souvent vue comme une obligation sociale :

  • c'est un prérequis pour nombre d'emplois ;
  • c'est un symbole d'émancipation de la structure parentale, la face bien souvent cachée est l'aliénation (physique et intelectuelle) provoquée envers la société, pauvres adolescents aveuglés ;

Enfin, et c'est peut-être le plus important, le pétrole est une cause majeure de nombreux conflits de part la planète. Quand vous passez à la pompe, ne pensez pas seulement à votre compte qui se vide, mais aussi à la vie et au quotidien des libyens, des irakiens, etc. Plus largement, l'impact du secteur énérgétique sur les cours des marchés est majeur : l'utilisation de la voiture à large échelle a donc un impact direct sur le fonctionnement de la société.

En conclusion

Les alternavites existent depuis bien avant l'arrivée de la voiture. Elles ne pourront être mise en place tant que les individus resterons bloqués sur leurs positions.

Comme le disait mon ami rastaman, "dont let babylon fool ya".


Moyenne des avis sur cet article :  3.43/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

62 réactions à cet article    


  • marmor 4 juin 2014 14:20

    l’eau ça mouille et le vent ça décoiffe ! alikoum sallam


    • salamalekoum 4 juin 2014 19:34

      La pluie ça sent bon. Le bruit de la pluie et du vent sont très agréables aussi. Les ondes d’un champ de blé provoqués par le vent c’est splendide aussi.

      Une 4 voies ça un peu moins de charme « sensoriellement » parlant…


    • doctorix doctorix 5 juin 2014 12:07

      Il faut donc que tout le monde habite en ville. Parce qu’autrement, bernique...

      Il ne restera plus qu’à construire les villes à la campagne.
      Au début de 20ème siècle, il y avait autant de voitures electriques que de voitures à essence.
      Rockefeller et Ford sont passés par là, et la recherche sur les batteries s’est arrêtée : vous avez encore dans vos voitures les mêmes batteries que celles qui équipaient la « Jamais contente », première voiture à dépasser les 100km/h, en 1899, et qui était électrique.
      Porsche avait même inventé le moteur-roue en 1889, qui fait fureur aujourd’hui.
      Dommage, tout ça ; beaucoup de temps perdu. Mais on va y arriver, avec l’e-cat d’Andréa Rossi (transmutation à basse température de Nickel en Cuivre, sur le mode fusion froide, ou LENR), si on arrive à museler les couples infernaux de type Areva-Total.
      Il y a plus de 20.000 megawatts dans un gramme de n’importe quelle matière : à nous de l’extraire proprement. Et la transmutation par fusion froide est un de ces moyens.
      Parce que si vous comptez sur l’éolien et le photo-voltaïque...

    • salamalekoum 5 juin 2014 13:09

      Pas forcément habiter en ville.

      Des trains automatiques 24h/24 entre les petits patelins et les villes les plus proche ça me paraît pas irréalisable.

      Y’a bien des pléthores de routes, pourquoi ne pas les remplacer par quelques rails ?


    • Eghza 5 juin 2014 13:27

      Depuis des centaines d’années et jusqu’à il y a quelques années à peine, on pouvait trouver à la campagne tout ce dont on pouvait avoir besoin pour vivre.

      Et puis les gens ont acheté des voitures et ont préféré aller dans des hypermarchés proches des villes.
      Alors les commerces des villages ont fermé...

      Et aujourd’hui, on dit qu’on ne peut pas vivre sans voiture parce qu’il n’y a plus de commerce à la campagne.
      Cherchez l’erreur !



    • salamalekoum 5 juin 2014 13:33

      Eghza, tout comme sleeping-zombie un peu plus bas vous mettez le doigt sur une erreur majeure de raisonnement.

      Trop souvent, les reflexions d’un individu ne prennent pas en compte le facteur temporelle. Chercher à expliquer (avec un certain degré de vérité) quelque chose revient à chercher les diverses relations de causalité qui ont amenés à cette chose.

      L’individu moyen a du mal à prendre ce facteur là en compte. De ce fait sa reflexion, bien que « vraie » à l’échelle « aujourd’hui-maintenant », devient inconsistante dès que ce facteur temps/causalité est pris en compte.


    • ablikan 5 juin 2014 13:42

      Prenez internet en compte dans vos raisonnements, pour le teletravail, pas besoin de voiture...


    • salamalekoum 5 juin 2014 14:14

      Effectivement, l’information ça se déplace vite et à bas coût, autant en profiter !


    • foufouille foufouille 4 juin 2014 14:43

      article écrit par un citadin en bonne santé qui fait ses courses tous les jours


      • salamalekoum 4 juin 2014 19:38

        Pas vraiment non. À part la bonne santé. Les citadins en bonne santé doivent être rares ceci dit.

        Quand bien même, un potager et un puit ça réduit les déplacements. Et, si la voiture est moins répandue, les trains se feront beaucoup plus fréquents…


      • foufouille foufouille 4 juin 2014 19:41

        ben fait tes courses en train.
        un bon caddie


      • salamalekoum 4 juin 2014 19:57

        Fort heureusement, je n’ai pas besoin d’autant.

        Comment on faisait avant ? Ça a plutôt marché correctement pendant plusieurs millénaires, on serait pas là sinon.

        Je veux bien ne plus avoir de CoucaColaX et autres, si ça me permet d’être en meilleure santé, de passer moins de temps dans un magasin (brr, tout ces gens qui se bousculent pour une motte de beure), d’éviter d’avoir à utiliser une voiture, etc.


      • foufouille foufouille 4 juin 2014 20:31

        tu y vas donc plus que tous les 15 jours avec un sac à dos.
        sinon imagine une famille avec 2 ou 3 enfants sans jardin ni puits


      • salamalekoum 4 juin 2014 21:23

        Boa. Les gamins peuvent porter, ça leur fera les bras smiley

        Pas forcément besoin de jardin : un peu de Soleil (ou des néons), de l’eau, de quoi faire une serre (eg. un aquarium) et un peu de place ça peut dépanner ! Bon l’odeur des engrais risque de pas plaire à tout le monde…

        Plus sérieusement, je vois ce que tu veux dire foufouille. Le but de l’article n’est pas de dire : brûlons les voitures, prenons les trains made in SNCF.

        Plutôt, il essaye (visiblement c’est raté) de souligner à quel point notre mode de vie et le développement de la société s’est axé autour du l’utilisation de la voiture.

        Et, laisse le lecteur imaginer une société dont le développement aurait été axé autour de transports en communs sur rails. Dans une telle société, les problèmes genre train coûteux, pas à l’heure auraient peu de chance d’exister, sans quoi une bonne partie de l’économie tomberait à l’eau. De même, pléthore de solutions existeraient très probablement pour les courses d’une famille avec 2/3 gamins (eg. livraison à domicile, pour citer quelque chose qui existe déjà)


      • foufouille foufouille 5 juin 2014 10:35

        la livraison coute plus cher que la voiture pour les courses. sauf la 1° fois ou c’est gratuit. ensuite il te faut un ordi récent : essaye le drive inter avec un vieux coucou

        on pourrait la louer si la config siège et passager pouvait être mémorisé. il faut rien oublier dedans


      • salamalekoum 5 juin 2014 10:57

        Si ça se démocratise, les prix vont inévitablement baisser.

        Ça doit être vraiment un vieux coucou. Un rapsberry pi (dans les 30€, tiens dans une main) permet de faire de la navigation internet de façon décente.

        Roh, c’est du pinaillage ! Techniquement, ça ne devrait pas être bien difficile à faire : quelques capteurs de position et un peu de mémoire et le tour est joué !


      • Eghza 5 juin 2014 13:31

        Ben je suis mère de famille avec 2 enfants en bas âge (qui ne peuvent encore rien porter, mais qu’il faut porter) et je travaille à temps plein, et j’arrive à nourrir ma famille sans voiture et sans problème.

        J’ai acheté une carriole pour mon vélo :)

        Ben voilà, vous avez votre solution, et elle coûte moins cher qu’un mois d’entretien de votre voiture :)


      • salamalekoum 5 juin 2014 13:36

        Comme quoi...

        Bel exemple pour vos enfants smiley


      • Croa Croa 4 juin 2014 14:44

        À l’auteur,

        Sur le fond tu as raison et ces rappels sont nécessaires, Merci !

        Je rappellerais cependant que les « voitures » existent depuis la nuit des temps. L’automobile est, de manière quasi exclusive, la voiture d’aujourd’hui... Certes ! smiley

        Et que certains critère sont discutables. Ainsi les trains et moyens de transports assimilables au train ne sont,

        • plus économiques que socialement mais pas vu individuellement (sauf à Paris) ;
        • nullement quasi-automatique (sauf à Toulouse Con smiley quoique cela n’ai pas d’importance au fond) ;
        • presque pas polluant (ça c’est vrai) ;
        • pas plus fiables ( il fut un temps hélas où les trains étaient à l’heure ! smiley ) ;
        • plus rapide que potentiellement en effet. (Mais bon il suffit que les horaires tombent bien après tout.)

         De plus il y a les motocyclettes qui sont bien plus dangereuses que les automobiles, d’autant que de gros progrès ont été réalisé en ce qui concerne la sécurité sur la route et ce surtout en ce qui concerne les automobilistes.

        • salamalekoum 4 juin 2014 19:23

          L’article faisait référence effectivement aux automobiles : ces monstres en métal qui boivent de l’essence

          Comparé à une voiture, un train est quasiment-automatique : les interventions humaines sont largement réduites, et c’est d’autant plus vrai si on fait le rapport nombre de personnes impliquées dans le déplacement du véhicule/nombres de personnes déplacées.

          La fiabilité faisait référence aux accidents. Pas au manque de professionalisme de la SNCF ! smiley


        • Ruut Ruut 4 juin 2014 16:03

          Une voiture a hydrogène ou électrique ne pollue pas.
          Si elles ne sont pas en vente c’est juste un choix de nos chefs d’états.
          Avec la technologie des pilotes automatiques, d’ici 5 ans nous pourrons voir des voitures publiques (non polluantes) a disposition dans les villes qui nous amènent a notre destination et qui retournent toutes seules se charger en attendant le prochain client qui l’appellera via son GSM.
          0 pollutions.
          Bien sur c’est juste des choix politiques.
          ce ne sera pas bon pour les taxis et transports en communs qui ne serviront plus a rien (sauf les avions a hydrogène pour les longs trajets).
          Nous avons la technologie.

          une voiture permet de faire ses courses et de partir avec des bagages, chose que les transports en communs ne permettent pas.
          D’ailleurs c’est les transports en communs qui font que les villes sont si cher.

          La voiture 0 pollution c’est l’avenir le reste c’est juste une excuse pour voler notre fric.
          Les transports en communs c’est viable que si tu peux t’en passer. (entre les grèves les horraires pas réalistes et le manque de place pour les bagages ou les destinations éloignées des centres villes, les transports en communs c’est juste une arnaque au contribuable)


          • salamalekoum 4 juin 2014 19:25

            Et quel est l’interêt de ce genre de voiture par rapports à des transports en communs ? Pour de l’appoint, la voiture est effectivement censée ; pour le reste…


          • sleeping-zombie 5 juin 2014 09:32

            euh.... la voiture elle-même est construite sans polluer ?
            l’electricité et l’hydrogène se trouvent sans polluer ?


          • Jean 4 juin 2014 17:05

            N’importe quoi (mes excuses) vous croyez que les gens ont une voiture par plaisir ???
            c’est une charge importante souvent par manque d’alternative.


            • salamalekoum 4 juin 2014 19:28

              Oui, et c’est bien le point qui est discuté ici. Les voitures c’est un peu comme le boulot, tout le monde en a mais personne n’en veut. Allez savoir pourquoi…


            • Croa Croa 4 juin 2014 21:22

              Plaisir n’est pas le mot juste mais il y a bien désir de bagnole sinon les gens auraient tous des 2CV.


            • salamalekoum 4 juin 2014 21:45

              Oui, il y a du « désir » à partir du moment où la consommation est influencée plus par les pulsions plus que la raison.

              La publicité ne fait pas appel à la raison.

              La conduite peut être une source de plaisir ceci dit. Mais je doute que beaucoup de monde apprécie les bouchons, la conduite en ville, chercher une place de parkings, les PVs et les radars, ou encore de longues heures à allure monotone sur l’autoroute.


            • Eghza 4 juin 2014 18:49

              Sans parler de l’emprise au sol qu’on les véhicules : il me semble qu e c’est plus de 60% du sol des villes qui est dédié aux automobiles c’est énorme !
              De cet espace, on pourrait faire des parcs, des aires de jeu.

              Les voitures écrasent et tuent nos enfants : elles sont l’unique raison de ne pas les laisser jouer dehors devant la maison. La cause qui fait se déplacer à vélo avec des est « dangereuse » ou compliquée.
              Elles rendent les gens obèses et asthmatiques.

              Et quand on sait que la plupart des déplacements font moins de 5 km : elles sont complètement inutiles et inefficaces !


              • salamalekoum 4 juin 2014 19:27

                Ah oui, effectivement ! Sans compter qu’il faut maintenir tout ça, parce que Dame Nature n’apprécie guère ces sols statiques requis pour les cages en acier.


              • Croa Croa 4 juin 2014 21:25

                L’automobile n’est pas faite pour la ville, c’est évident !


              • Ruut Ruut 5 juin 2014 06:13

                Rien n’empêche les parkings gratuits publiques sous terrains (sous les aires de jeux par exemple.).
                Pour un déplacement de 5 Km un véhicule individuel non polluant avec un pilote automatique est bien plus efficace qu’un bus ou un tram.
                Le véhicule autonome non polluant ira a la bonne destination alors que le tram ou le bus non.
                Rien que faire ses courses est impossible en bus ou tram. (pas de coffre a bagages.)
                Ton nouveau canapé tu le met comment dans le tram ? Alors qu’avec un véhicule autonome non polluant il reste devant chez toit le temps que tu décharge tes courses puis retourne a la disponibilité des autres citoyens.

                Les difficultés de circulation actuels en ville ne sont que des choix de faire chier les automobilistes en les privant de lieu de stationnement adaptés.
                Je ne parle même pas des aménagement volontairement dangereux (arbres, pots de fleur, tram, pic métalliques placés au milieu de la route juste pour faire chier)


              • Croa Croa 5 juin 2014 08:17

                À Ruut,

                Pour le canapé tu as raison. Toutefois on n’en achète pas tous les jours !

                La solution serait de garder des emplacements réservés aux livraisons un peu partout (un peu comme les emplacements pour handicapés qui commencent à devenir courants et qui fonctionnent : Quant on explique bien aux gens l’intérêt de respecter les aménagements ça marche !) 


              • salamalekoum 5 juin 2014 10:24

                5km, ça fait qu’une petite heure à pieds. Une poignée de minutes en vélo.

                Je veux bien payer quelques dizaines d’€ en plus un canapé qui en coûte quelques centaines pour qu’il arrive en bas de chez moi.

                Quant-au côté, « tout est fait pour faire chier les automobilistes » ça me paraît un peu maigre comme projet politique.

                Vous devriez essayer de ne pas utiliser votre voiture pendant quelques temps, je suis prêt à parier que bien vite vous penserez que « tout est fait pour faire chier les gens qui n’ont pas de voiture », et sur des points un peu plus fondamentaux, genre trouver un boulot, un logement, faire ses courses, etc. (encore que, comme dit, quand on veut vraiment on peut trouver des solutions)


              • Eghza 5 juin 2014 13:41

                D’accord avec vous , il n’y a qu’à faire des parking sous terrain gratuits pour les voitures.

                Et en surface, à la place des routes, on fera des aires de jeu, on plantera des arbres smiley

                Et comme sans route, les voitures ne pourront plus sortir de leur parking, il n’y aura plus qu’à le fermer et le tour sera joué !

                Soyons honnête, la voiture empêche le choix d’autres mode de transport moins polluant de par sa dangerosité. Mais quand il n’y aura plus de voiture en ville, alors on pourra sans crainte emmener ses enfants à l’école ou à la crèche à vélo ou à pieds :)
                Les personnes en fauteuil roulant auront elles-aussi plus de facilité à se déplacer : ce sont bien les voitures garées sur les trottoirs qui sont un frein à leur mobilité aujourd’hui !

              • salamalekoum 5 juin 2014 14:16

                Rah, ça serait tellement agréable une telle ville.
                Si en plus y’a moyen d’y éteindre tous ces lampadaires et de pouvoir regarder le Ciel tous les soirs…


              • Eghza 5 juin 2014 21:42

                J’ai failli me prendre les pieds dans le raisonnement avec votre histoire de lampadaires.
                Dans ma ville, ils ont enlevé 1 lampadaire sur 2 et, cet hiver j’ai dû habiller mes enfants d’un gilet jaune fluo pour rentrer de chez la nounou à pied car les voitures nous voyaient à peine sur les passages piétons.
                Alors, j’ai failli vous répondre « mollo sur les lampadaires, on a besoin d’êtres vus ! »

                Sauf que sans voitures....qui pourrait bien nous écraser sur un passage piéton ?
                Décidément, sans voiture, non seulement on pourrait faire de belles balades à vélo avec nos petits, ils pourraient avoir plus de liberté, plus d’air pur, plus de calme, plus de verdure.... et moins de lampadaires pour voir plus d’étoiles !


              • Le421 Le421 4 juin 2014 20:40

                Comment se fait-il que la voiture l’ait emporté sur le train et associés : tramway, métro, etc...

                Venez travailler, comme moi, à SARLAT (24200). Je vous ferais volontiers porter mon matériel, à condition que vous soyez fort et rapide, car les contraintes temps/rentabilité, nous avons aussi.
                Vous allez comprendre assez vite.
                La France, ce n’est pas Paris.
                Je sais, tout le monde a tendance à l’oublier.


                • salamalekoum 4 juin 2014 21:09

                  Je ne réside pas à Paris. Dans l’introduction, je précise que le pamphlet vise l’usage déraisonné de la voiture, et plus précisemment comme on me la fait remarquer, des auto-mobiles.

                  Être complétement opposé à quelque chose, c’est généralement être aveuglé et oublier certaines facettes. Tant bien que mal, j’essaye d’éviter.

                  (Bigre, il semblerait qu’il n’y ait qu’à Paris que les gens n’aiment pas les voitures ? Et pourtant, dans mes souvenirs, cette ville pullulait de monstres de métal)


                • marmor 4 juin 2014 20:43

                  Eh, Salam, jure que tu n’as pas, et jamais eu de voiture !


                  • salamalekoum 4 juin 2014 21:12

                    W’Allah.

                    Une fois j’ai commencé à passer le permis (on m’avait forcé). Du moment que j’ai compris que l’auto-école était plus intéressé par freiner mon apprentissage qu’à m’apprendre à conduire j’ai laissé de côté avant d’y laisser toutes mes plumes. Jamais repris/eu envie de reprendre.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

salamalekoum


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès