• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Samson

"J’ai connu ce qu’ignorent les Grecs : l’incertitude."
(Jorge Luis Borges / La loterie à Babylone)

Tableau de bord

  • Premier article le 14/01/2015
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 2 1736 29
1 mois 0 18 0
5 jours 0 8 0

Ses articles classés par : ordre chronologique





Derniers commentaires



  • Samson Samson 18 octobre 21:32

    Après les outrances de la droite décomplexée pratiquées avec brio par la Girouette de Neuilly et le détournement de label et de fond de commerce si cher au ’$ociali$me« de Manu le Fourbe, la République est fière de nous présenter maintenant le Puceau d’Orléans dans sa célèbre valse de »Nini« . Rien de neuf sous le soleil : nonobstant l’humeur de l’électeur et l’aléa »démocratique« des urnes, les mêmes incantations néo-libérales définies de longue date dans les bréviaires de la Pensée Unique restent de rigueur et continuent à dicter le Programme.

     »Le nouveau Prez s’est longuement étendu sur son nouveau vocabulaire...le mot « bordel  » par exemple... en justifiant qu’il aimait le « parlé vrai »... et que ce mot avait été validé par l’Académie française.« 
    Je ne me plaindrai personnellement pas de l’usage du français, plutôt que de termes importés, dans le chef présidentiel ! Et rassurons-nous : le parler-vrai pratiqué dans les C.A. qui déterminent notre avenir et celui de la planète est infiniment plus obscène et ordurier que la novlangue des médiacrates qui nous le »traduisent« pour mieux formater l’opinion publique. En fait, plutôt qu’à une richesse toujours plus concentrée en quelques mains et par là-même réinvestie dans des placements toujours plus spéculatifs- jusqu’à ébranler tout l’édifice de l’économie »réelle« , déjà en état de mort clinique -, c’est au seul vocabulaire pratiqué par l’élite mondialiste que s’applique pleinement le concept ou la théorie du ruissellement.

    Et ne nous laissons pas trop impressionner par ce »Jupiter« 2.0 à peine sorti de l’œuf : il à beau vouloir »en jeter« , tant sa métaphore du  »premier de cordée«  que sa formule  »Il ne faut jamais céder aux Cassandre«  prêtent à rire - ou pleurer ! - pour tout qui n’a pas borné son horizon culturel aux »like« et »selfies« sur Facebook !

    Sans même m’appesantir sur ces slogans où il promet à la fois tout et son contraire ( » ... en même temps ...« ), quand ce n’est pas franchement n’importe quoi ( »Pensez Printemps !« ), et plus que ces écarts de langage - après tout bien avantageux pour mieux saisir tant la »complexité« du fond de sa pensée que la haute estime en laquelle il tient ses sujets, c’est l’insistance du personnage à les justifier sans jamais se dédire qui participe d’un profil narcissique plutôt interpellant, pour ne pas dire franchement inquiétant !

     » celui qui avale une noix de coco fait confiance à son anus ».
    Le « Giton de Rothschild » aussi si fie, et çà semble jusqu’ici lui avoir pas trop mal réussi ! smiley



  • Samson Samson 16 octobre 18:43

    @C’est Nabum
    « Rester certes mais avec ce cortège de mal embouchés c’est d’un pénible
    Que faire ? »

    Je n’avais pas compris que vous évoquiez votre présence sur Agoravox ! smiley

    A vous de savoir ! Votre présence sur Agoravox vous offre - sans la contrainte du recours aux réseaux sociaux, où narcissisme et troubles joies du lynchage en meute vont de pair pour se pratiquer à échelle industrielle - une visibilité nettement plus large que celle de votre blog : si j’ai bonne connaissance du pays de Meuse et de ses affluents, j’ignorais jusqu’à vous lire que la Loire passait par Orléans ! J’imagine que cette visibilité reste nécessaire à l’exercice de vos talents.
    Quant aux quolibets des fâcheux, laissez pisser et entendez-les comme rançon de la gloire 2.0 !

    J’ose même pousser l’« irrévérence » jusqu’à vous suggérer de reprendre à votre propre compte cette phrase - déjà d’anthologie - prononcée par le dernier Monarque très démocratiquement élu aux destinées de la République et de ses citoyens (si même je doute en ce qui le concerne qu’il tienne jamais la hauteur de ses prétentions) : « Je serai d’une détermination absolue et je ne cèderai rien, ni aux fainéants, ni aux cyniques, ni aux extrêmes. »

    Bien à vous ! smiley



  • Samson Samson 16 octobre 02:54

    @Samson
    Re PS :
    « Je me soucie en conséquence de ne pas laisser évacuer trop vite le bébé avec l’eau du bain »
    Je souscris tout comme vous à l’impérieuse nécessité d’évacuer au plus vite l’eau souillée pare la fange de cet ordre ancien et révolu et ne cherche en aucun cas à en préserver les vestiges..

    Simplement, et à l’inverse de vous qui - fort étrangement pour un conteur - n’envisagez le mythe que pour, au mieux une fantaisie plaisante, au pire un pur tissu de sottises uniquement destinées à soumettre les foules et mieux asseoir le pouvoir d’une caste de prêtres, j’arrive à cette même conclusion par l’intelligence même du mythe et des traditions, notamment ecclésiales, qui y sont associées.

    Rassurez-vous donc ! Ces temps troublés mais combien passionnants que nous vivons marquent rien moins que la fin de l’ère chrétienne, et plus largement de l’ère patriarcale auxquelles sont associées tant l’écriture elle-même que les religions du Livre. On ne les pleurera pas ! Et si les spasmes de l’agonie du Patriarcat sont encore fort violents en Islam, l’acte de décès de L’Église catholique a déjà - pour qui sait voir et entendre - été très officiellement mais symboliquement proclamé par le Saint-Siège.

    Au delà de la mort d’une religion, l’enjeu pour l’homme de foi reste donc celui de la préservation de l’héritage « spirituel » transmis par sa tradition.
    Et d’expérience je prétends que - là où vous ne voyez en toute bonne foi et en toute rationalité que simagrées dénuées de tout sens - une transmission « spirituelle » continue d’opérer et de se perpétuer, quand bien même rares sont les officiants qui en ont encore la conscience et l’entendement !

    En fait, c’est juste une question de point de vue : alors que vous qui n’y discernez que fange, je sais qu’il y a un bébé à sauver de l’eau du bain ! smiley



  • Samson Samson 16 octobre 00:42

    @C’est Nabum

    Moi aussi, mais je ne vois pas en quoi votre départ me rassurerait pour autant ???!
    Surtout, ne vous dépêchez pas !, alors que je viens précisément de renseigner votre site à une mienne amie - très chère - qui se réjouit de s’installer très bientôt dans votre belle région (Un peu plus bas que Châteauroux), ce qui me donnera l’occasion de descendre explorer et découvrir moi aussi votre pays, et si çà se trouve, nous y croiser ! smiley

    PS : On a les « irrévérences » qu’on peut !

    Les vôtres se résument sans surprise à fustiger crosses, goupillons et tout symbole d’un ordre ancien et justement abhorré.
    Et il y a de fait toute cohérence à n’envisager la croyance en un dieu « absent » que pour fruit d’une soumission et d’une crédulité sans bornes ; les plus « allumés » relevant clairement du registre pathologique : je ne peux en conséquence que m’incliner et accorder mon total respect à la sincérité et à l’honnêteté du point de vue de l’athée en général, et du vôtre en particulier !

    Mais quoi qu’ayant moi-même en son temps chanté « Du passé, faisons table rase ! » en levant haut le poing, j’accorde maintenant - au risque sinon de répéter encore et toujours les mêmes erreurs - une importance et une attention certaine à la connaissance et au respect des us, coutumes, traditions et monuments - chrétiens ou pas - que nous ont légué nos ancêtres et qui constituent le terreau dans lequel nous nous enracinons pour mieux prospérer.

    La foi sincère qui m’anime par ailleurs ne relève en aucun cas de la « crédulité » aux arguments des prédicateurs, mais de cette conviction intime, cette lumineuse évidence acquise du fait de ce que le christianisme qualifie communément de « grâce » et le bouddhisme d’« éveil ».
    Je me soucie en conséquence de ne pas laisser évacuer trop vite le bébé avec l’eau du bain, soit d’autant que faire se peut préserver ce référentiel mythique, culturel, traditionnel et - pour les « grandes » occasions seulement - rituel qui nourrit depuis l’enfance mon imaginaire et mon goût prononcé pour le « merveilleux », et fournit par là tout matériau et cadre nécessaire à « accomplir » mon destin.

    Si je conviens volontiers avec vous que ces balivernes ne sont pas vraiment « tendance » et s’accordent fort mal tant aux normes consuméristes et nihilistes de ces sombres temps qu’à la suffisance bien-pensante de rigueur dans les chapelles du laïcisme militant et à son tour triomphant, il n’en exprime pas moins ma propre cohérence et participe pleinement au respect que je me porte encore, ....

    Je me verrais donc désolé que vous ne trouviez que « blasphème » et « irrévérence » envers vos propres convictions là où je ne fais que poser - si possible avec humour, mais peut-être est ce moi qui en manque - les miennes ! Auquel cas, je vous saurais gré d’en accepter mes plus sincères excuses !

    En vous présentant mes cordiales salutations ! smiley



  • Samson Samson 15 octobre 01:05

    "On peut affirmer avec assurance qu’Amnesty International est un mercenaire international engagé par des organisations d’État et des entreprises pour défendre leurs intérêts économiques et politiques.« 

    Faut reconnaître l’habileté de la tactique ! Le noyautage de respectables organisations de défense des droits de l’homme paye au moins deux fois : la première fois par la consécration »humaniste« des aventures impériales, et sitôt le stratagème est éventé, par le discrédit jeté sur toute tentative ultérieure de défense de valeurs authentiquement »humanistes« . smiley

    A noter quand même qu’en regard des armes de manipulation massive que constituent Facebook, Google et Twitter - grands sponsors des »Printemps Arabes« , »Révolutions de Couleur" et autres massacres et déstabilisations de régions, nations et populations sous couvert des vertus démocratiques et humanistes, Amnesty n’est qu’un petit pion sur l’échiquier.

    Merci et chapeau bas à vous pour votre couverture de l’actualité et les risques qu’elle implique ! D’autant que comme en Syrie et ailleurs, cette sale guerre a été et est pour part sponsorisée et financée par nos impôts, ce qui explique probablement l’assourdissant silence de nos médias à son propos !

Voir tous ses commentaires (20 par page)

LES THEMES DE L'AUTEUR

Europe TAFTA CETA Tribune Libre Charlie Hebdo


365 derniers jours

Articles les plus lus de cet auteur

  1. CETA, TAFTA, etc ... - Lettre ouverte aux parlementaires socialistes wallons




Palmarès