• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Sauvage

Sauvage

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 21/12/2010
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 2 143 101
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique





Derniers commentaires



  • Sauvage Sauvage 26 février 2013 15:10

    Chère Auteure !

    Je vous remercie pour votre article qui met enfin les mots sur une incompréhension que je ressens depuis longtemps, lorsque je décide de regarder un film français.

    Votre analyse des Césars 2013 peut-être étendue à la qualité du Cinéma français contemporain qui a littéralement dégringolé.

    Mise en scène médiocre, jeux d’acteurs inexistants et consternants, scénarios et suspens décevants.

    Je pense notamment aux grands succès du Cinéma de ces dernières années : Polisse, les Petits Mouchoirs, De battre mon cœur s’est arrêté, Intouchables... Et aux performances des ’grands’ acteurs français à l’affiche...

    J’ai découvert par exemple le talent de Cotillard dans ’Les Jolies Choses’ ou ’La Môme’ car mise en scène par son mari Guillaume Canet, réalisateur à la mode, dans ’les Petits Mouchoirs’, je m’étais demandée si cette actrice n’était pas pas une grosse blague...

    Audrey Tautou, Charlotte Gainsbourg, Isabelle Carré, Emmanuelle Devos, Elodie Bouchez ou encore d’autres actrices françaises, je constate avec déception une vulgarisation et un appauvrissement du jeu des actrices, qui n’ont plus aucune tenue, ni élégance, à l’écran aucune diction, et ne réveillent aucune émotion lorsqu’elles jouent.

    Quant aux acteurs à la mode, Gilles Lellouche, Jean Dujardin ou autres Manu Payet et Gad Elmaleh, Kad Merah - on ne voit plus qu’eux à l’écran alors même qu’il n’y a rien à voir dans leurs films !

    Ces soi-disant acteurs ont-ils réellement vus les performances de leurs ainées, Yves Montand, Romy Scheider, Jean Gabin, Trintignant, Michelle Mercier, Deneuve et d’autres titans du cinéma français ?

    Polisse, le film temps-fort du Festival de Cannes d’il y a quelques années, m’avait laissée bouche bée... D’ennui, de consternation, d’incompréhension. Quelqu’un a réellement investi son fric dans une daube pareille ? L’unique temps fort du film, c’était Joey Starr, qui jouait son propre rôle, et le petit Africain que l’on allait séparer de sa mère, et qui a balayé par sa prestation de non professionnel les performances de tous les autres acteurs réunis du film.

    Lol ? Que dire sur ce film, si ce n’est un grand Lol et une impression générale de grossièreté, ennui, désolation... Même la sublime Sophie Marceau n’a pas sauvé ce film...

    Les Petits mouchoirs ? Une réunion de pseudos acteurs qui ont étalés leurs vulgarités, immaturités et narcissismes tout au long du film...

    C’est en revoyant le splendide film indien Devdas, production de Bollywood que les critiques français avaient trouvé long et ennuyant (quand on voit les films qu’ils encensent, on comprend pourquoi). Eh bien, c’est en revoyant ce film, que j’ai (re)découvert la magie, l’émotion, la morale et le ravissement que doit susciter chez le spectateur le Cinéma et qui a depuis longtemps déserté les écrans français.

    Le Cinéma français contemporain - ce sont des productions médiocres sans saveurs de fils à papa et bobos en mal d’identité et de talent, qui croient que montrer du trash, gueuler comme des putois, étaler sa vulgarité, blasphémer, écœurer, déshumaniser et transgresser les valeurs morales, spirituelles ou religieuses (c’est selon les croyances de tout un chacun) - c’est de l’Art...



  • Sauvage Sauvage 18 décembre 2012 13:35

    @ BlackDjai : bien dit !

    @ l’auteur : Lorsqu’on veut comprendre la politique, surtout la géopolitique, on laisse de côté tous ses à priori sur le bien et le mal, les gentils démocrates et les méchants dictateurs, l’Occident civilisé et le tiers-monde barbare, et autre propagande manichéenne !

    La réalité n’est ni blanche, ni noire, mais grise, complexe et en géopolitique, tout le monde à les mains en sang !

    Tout pouvoir est totalitaire, qu’il soit démocrate, monarchique ou oligarchique.

    Poutine fait contre-poids aux USA et à l’UE au Moyen Orient, car la Russie à la nostalgie de la grandeur de l’URSS. Mais surtout, parce que si la Syrie tombe, l’Occident sera aux portes de la Russie avec ses gisements d’or noir et son or gris d’Asie centrale. Eh oui, il y a du pétrole et du gaz en Asie centrale, lire à ce sujet cet article du monde diplomatique :

    http://www.monde-diplomatique.fr/2007/06/GENTE/14807

    Donc lorsque vous dénoncez les manquements de droits de l’homme en Russie, n’oubliez pas de nuancer votre discours et ajoutez également tous vos petits potes impérialistes belligérants (Chine, USA, France, UE, OTAN, ONU, FMI) qui attaquent et pillent des pays souverains au nom des droits de l’homme !
    Vous vous trompez de cible à boycotter.
    Ça n’est pas la Russie qui doit être boycottée pour les JO mais les USA, Israël ou l’UE qui doivent être boycottés lorsqu’ils bombardent des civils en Libye, Syrie ou Palestine, puis s’auto-congratulent et se décernent des prix Nobel de la Paix !

    @ ELCHETORIX : je vous invite à visionner le documentaire brillant de Ross Kemp http://www.dailymotion.com/video/xj4spg_le-reporter-de-l-extreme-les-gangs-de-moscou_tv#.UNBfk6B54dU

    La Russie se dresse peut-être contre Big Brother, mais pas pour les raisons ’humanitaires’ que l’on croit.

    Des mouvements extrémistes et nationalistes y prospèrent dans l’indifférence de la majorité des russes et avec l’aval silencieux de autorités. En résulte une xénophobie extrême envers les minorités, souvent en danger de mort, qui me fait penser à la naissance du III-ème Reich.

    Cordialement,



  • Sauvage Sauvage 26 septembre 2012 14:26

    @ Morpheus : Votre propos est parfaitement clair, point n’est besoin de verser dans le sarcasme pour se faire comprendre.

    Vous reconnaissez vous –même que les actions des FEMEN sont ‘contre-excessives’ : toutefois, la question n’est pas de savoir pourquoi les FEMEN emploient ces méthodes mais plutôt de savoir si le féminisme contemporain a besoin d’être aussi virulent que le patriarcat et la société qu’il dénonce ?  L’efficacité de ces méthodes est plus que douteuse. Et c’est justement en examinant la condition féminine sur un plan global, internationale (et non local, comme vous le dites), qu’on s’en rend compte.

    Elargissez donc votre champ de vision ‘holistique’ dont l’évolution semble être restée coincée sur la plastique de ces énergumènes, pardon, femen slaves. Ou peut-être, sur son nombril d’occidental ethnocentrique…



  • Sauvage Sauvage 26 septembre 2012 13:23

    @ Voxagora : Les Femens sont tout sauf des « êtres remplis de candeur ».

    L’expression « se foutre à poil » leur est bien approprié, car, à part ce geste hautement symbolique, elles ont commis beaucoup d’autres actions, dans des lieux publics, qui ne sont plus du tout militants, mais carrément trashs et gore.

    Je ne pense pas, par exemple, que se faire ..culé dans un musé soit un acte militant, encore moins féministe.



  • Sauvage Sauvage 26 septembre 2012 13:13

    Je suis souvent en désaccord avec Hommelibre. Mais je le remercie pour cet article.

    @ Morpheus : "ce que vous n’aimez pas chez ces Femen, c’est qu’elles se réapproprient leur corps, leurs charmes, leurs formes, et en redeviennent maîtresses." —> Mais personne ne leur à volé leurs corps ! En Occident ou en Russie, on n’est pas au Moyen Orient !

    Je rappelle que nous sommes les pays où une femme est encore libre de mener les combats qu’elle veut sans être terrorisée (ou si peu) par des extrémistes religieux ou culturels ! Au lieu de regarder la condition des femmes occidentales, regardez plutôt celle de toutes les autres, et vous verrez dans quel obscurantisme elles demeurent !

    La vie de ces nanas est-elle comparable à la vie de musulmanes intégralement voilées dans le monde arabes, ou encore des femmes, vivant dans les sociétés traditionnelles indiennes, chinoises ou africaines ? Bullshit !

    La libération, l’autonomie d’une femme ne passe pas par son ’inscription au registre ’des putes vulgaires qui ne se font pas payer’. On ne se libère pas du machisme ou du patriarcat, en abusant de sa féminité. En revanche, on bascule aisément dans la régression, la violence du propos qui favorise l’animosité ou encore l’instrumentalisation.

    Car oui, les Femens ne sont rien d’autres qu’une belle campagne de communication, orchestrée par l’axe USA-Europe pour désintégrer, faire vaciller le pouvoir autoritaire russe.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès