• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Stupeur

Alice, 19 ans (ad vitam æternam), fille unique - même en présence de mes quatre frères et soeurs - à la curiosité insatiable, tutoyeuse incorrigible. 
 

Tableau de bord

  • Premier article le 28/01/2010
  • Modérateur depuis le 03/09/2010
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 35 476 1018
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 3801 3693 108
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Stupeur Stupeur 11 juin 12:58

    Jeanne-Christophe-Charles-Bruno smiley :

    « Elle ira dans l’enfer avec les morts damnés,
     Avec les condamnés et les abandonnés,
     Elle ira dans l’enfer avec les morts damnés ;
     Quand la paille en enfer s’envolera légère,
     Ton corps s’envolera pour que le feu l’embrase,
     Alors commencera l’éternité sans bord ;
     Dans les hurlements fous des embrasés vivant,
     Dans les hurlements fous des écorchés vivant,
     Dans les folles clameurs des damnés affolés,
     Dans les hurlements de tous les tourmentés ;
     Et les hurlements fous d’éternelle souffrance,
     Et les hurlements fous d’éternelle prière,
     Seront comme un silence au flot de la souffrance,
     Noyée comme un silence au flot de la souffrance ;
     Comme ta mort éternelle est une mort vivante,
     Une vie intuable, indéfaisable et folle,
     Et l’éternité sera comme un silence »



  • Stupeur Stupeur 29 mai 14:36

    La « nouvelle biographie » en question est celle écrite par Reiner Stach (en 3 volumes, toujours pas traduits en français... si je ne me trompe)



  • Stupeur Stupeur 29 mai 14:22

    Le numéro de janvier 2016 du magazine Books propose également un dossier très intéressant : L’autre Kafka — Une nouvelle biographie bouscule les clichés
     



  • Stupeur Stupeur 29 mai 11:00

    @lephénix
    Merci, au fait, pour ton article sur le livre de Marie José Mondzain (aux éditions La fabriquesmiley
     



  • Stupeur Stupeur 29 mai 10:10

    K., incarnation de tous les parias
    par Marc Crépon
     
    « Günther Anders souligne que les récits de Kafka se distinguent par ce qu’il appelle leur « vue aliénante », laquelle consiste à rendre les objets et les êtres étrangers à eux-mêmes, à les déformer à l’excès donc pour faire apparaître telle quelle l’aliénation qui caractérise le monde contemporain. Leur pouvoir, écrit-il, tient tout entier dans leur évocation de ces choses, de ces événements et des ces comportements qui sont d’autant plus horribles et stupéfiants que nous ne savons plus nous en étonner et nous indigner.
    (...)
    De K., elle [Hannah Arendt] fait un héros qui « ne lutte que pour des choses qui semblent octroyées à l’homme dès sa naissance », à savoir « ce minimum requis pour l’existence humaine », qu’il espère voir reconnu comme un droit - et non comme la grâce d’un pouvoir souverain, maître d’un droit d’asile arbitraire qui vaut comme droit de vie ou de mort. Alors que tant d’hommes et de femmes, de par le monde, se voient privés de ce droit, elle fait du héros de Kafka la figure emblématique des parias de notre temps, « le seul, écrit-elle, qui ait encore l’idée de ce qu’est une simple vie humaine dans le monde ». »

     
    Le Magazine Littéraire
    janvier 2014 | Dossier « Kafka coupable d’écrire »

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité