• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

talley2008

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 13 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • talley2008 21 mai 11:55

    @Fergus

    Bonjour Fergus,

    En effet, étant donné qu’il est plus facile de manipuler une population dépendante, les classes dirigeantes ne souhaitent pas être confronté à une population qui vit dans un confort matériel et psychologique.

    Le fait que le norme de la semaine de travail soit de 5 jours ne relève pas d’un choix économique, mais d’un choix idéologique et politique.

    Dans son essai « Temps et ordre social », le sociologue Roger Sue montre que celui qui contrôle le temps impose ses valeurs, son mode de production et son ordre social.

    Par conséquent, nous continuons à travailler 5 jours par semaine pour permettre à une soi disant élite économique de légitimer son autorité face aux classes moyennes ;

    Le modèle social actuel repose donc sur la centralité du travail. Pour que le travail soit le temps social dominant, il faut toujours inventer de nouveaux emplois bidons qui ne répondent à aucun besoin réel, sauf à occuper les esprits et le temps.

    Les enjeux du rapport au temps et au travail sont bien mis en évidence dans cet article : Historique de la réduction du temps de travail. http://www.mouvementpourundeveloppementhumain.fr/historique-de-la-reduction-du-temps-de-travail/



  • talley2008 18 mai 20:56

    « La classe dirigeante a compris qu’une population heureuse et productive qui dispose de temps libre à sa guise est un danger mortel. »

    Elle est un danger mortel pour qui ? La société, la classe dirigeante, les individus... ?

    Quel serait ce danger ?



  • talley2008 25 novembre 2017 12:01

    Les chiffres officiels du chômage, qui sont calculés par l’Insee et Pôle emploi, ne permettent pas de calculer le nombre d’actifs sans emploi, c’est à dire, qui n’exercent pas une activité professionnelle rémunérée. 

    La population active sans emploi regroupe des individus divers et variés : des actifs qui n’ont pas d’emplois, des chômeurs qui n’en recherchent plus, des individus sans emplois qui ne sont pas ou plus inscrits à « Pôle emplois », des demandeurs d’emploi rayés des listes, des femmes aux foyers, des rentiers, des sans domiciles fixes, des autoentrepreneurs qui vivent sous le seuil de pauvreté qui recherchent un emploi, des salariés à temps partiel subi qui recherchent un une emploi à temps plein, etc...

    Pour obtenir un chiffre du chômage qui prend en compte l’ensemble des actifs sans emploi, il est donc nécessaire de proposer une autre manière de le calculer. Le site ci-dessous propose une équation qui permet de calculer le nombre d’actifs sans emploi.

    http://www.mouvementpourundeveloppementhumain.fr/nos-fondements-theoriques/en-finir-avec-le-chomage-un-choix-de-societe/combien-y-a-t-il-de-chomeurs/

    A partir de l’équation proposer sur ce cite, il est possible de calculer le nombre d’actifs sans emploi pour les années 1980,...1990,... 2001, 2013, etc. Ce mode de calcul démontre qu’il y avait 7 millions d’actifs sans emploi en 2013.

    Cette équation permet de tracer une courbe du nombre d’actifs sans emploi qui va de 1980 à 2013.

    Le croisement de cette courbe avec l’évolution de la population totale, les effectifs d’élèves et d’étudiants et les effectifs de salariés à temps pleins permet de montrer les causes réelles de la hausse et de la baisse du chômage.
     
    Lorsque le nombre d’actifs sans emploi est calculé, il est possible de calculer le taux de croissance du PIB ou la réduction du temps de travail qui permettraient d’en finir avec le chômage. 

     



  • talley2008 20 octobre 2017 01:47

    Le modèle de société construit autour de l’eugénisme a été décris dans le film « bienvenu à Gattaca », que je vous invite vivement à regarder.

     - https://www.youtube.com/watch?v=t2-W19KGans



  • talley2008 28 mai 2016 01:20

    En finir avec le chômage n’est pas un choix économique, mais de société. En effet, ce choix relève de la relance de la croissance du PIB ou de la réduction du temps de travail.

    Ce choix n’est pas un choix économique, mais un choix de société, voire de civilisation.

    Pour comprendre les enjeux de la réduction du temps de travail, je vous invite à consulter cet article.

    La réduction du temps de travail : un choix de société : http://travailler3joursparsemaine.fr/170/







Palmarès