• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Théodore Six

Théodore Six

 DU PEUPLE AU PEUPLE
Un jour m'élançant sur la place publique
J'ai dit  : vivre en travaillant, mourir en combattant.
J'ai dit : l'air de ma mansarde m'étouffe
Je veux respirer.
J'ai dit : les hommes sont égaux
J'ai dit : république universelle.
Alors ils m'ont saisi
Ils m'ont enfermé dans de noirs cachots,*
Ils m'int laissé pendant de longues semaines
Couché sur la paille infecte,
Et puis une nuit, ils m'ont enchaîné ;
Ils m'ont emmené dans un entrepont de vaisseau,
Rempli de vermine
Côte ç côte avec les enfants du crime,
Les forçats de leur société  ;
Après ils m'ont emmené bien loin,
Bien loin de mon pays,
De la terre où j'étais né,
Où vivaient ma femme et mes petits enfants.
Bien loin,
Dans le pays où le soleil brûle,
Où la terre brûle,
Où l'air brûle l'âme du prisonnier ;
Puis ils ont mis dans mes mains une pioche,
Ils m'ont dit en ricanant :
Forçat, tu veux le droit au travaille ?
Travaille !
Forçat, l'air de ta mansarde t'étouffe ?
Respire !
Ils m'ont battu à coups de pied, lls m'ont insulté,
Ils m'ont appelé pillard, bandit.
Mon âme séchée par la douleur, l'incertitude, la torture
Demanda justice.
Ils ont ri.
Alors, la douleur, l'incertitude, la torture, la transportation
Lentement, bien lentement, m'ont donné la mort.
Loin de ceux que j'aimais
Et qui m'aimaient.
Dis, ne m'ont-ils pas assassiné ?
...
Tout autour de moi, demandait l'égalité ;
Tout me démontrait
Que ma chair était semblable à la chair du riche.
Tout me démontrait que
Riche et pauvre voulait dire usure et esclavage,
Voulait dire : Pauvre, moi capital,
Je poserai les bases de ton salaire,
Pauvre, tu mangeras selon mon bon plaisir,
Je te pressurerai
Comme le pressoir pressure la grappe
Pour lui faire rendre tout le sang de la terre.
Alors j'ai dit :
Abolition de l'explotation de l'homme par l'homme.
J'ai dit :
La terre à celui qui la cultive.
J'ai dit :
Celui qui ne produit pas n'est pas digne de vivre.
C'est alors qu'ils m'ont assassiné
...
J'ai publié ceci pour pouvoir dire : à tous par tous.
Peuple, médite et souviens-toi
Que tu es force et nombre,
Mais que
Tant que tu seras force et nombre sans idée
Tu ne seras qu'une bête de somme.
J'ai publié ceci pour te dire, peuple,
Que ton émancipation réside dans ta solidarité ;
Pour te dire que l'heure la plus sombre
Est celle qui précède l'aurore.
 
Ouvrier tapissier, Théodore Six, combat en juin 1832, au cloître Saint6merri, puis sur les barricades en février et juin 1848. Il participe à la résistance au Coup d'Etat du 2 décembre 1851 et, pour ce fait est condamné à la transportation en Algérie. C"est au bagne de Dellys qu'il compose le poème Du peuple au peuple (juin 1852) qu'il publie en affiche le 24 février 1871, à la veille de la Commune.
Propagandiste et organisateur de coopératives ouvrières, Six combattit pendant la Commune dans les rangs de la VIIè Legion.
"Vivre c'est produire...produire c'est vivre !"


Tableau de bord

  • Premier article le 09/09/2011
  • Modérateur depuis le 16/09/2011
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 15 48 147
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 32 20 12
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Théodore Six Théodore Six 18 avril 2012 18:59
    LE SCANDALE D’UNE ÉPOQUE DESTRUCTRICE !

    L’ancien Directeur Général de la Banque Rothschild que fut M. Pompidou, était tout indiqué, pour réaliser, de piètre façon au vu des résultats aujourd’hui, ce que plus tard l’on appela, “le nouvel ordre économique international”.

    M. Georges Pompidou, homme averti s’il n’en faut, de la transition économique, qui allait s’avérait être désastreuse pour la France depuis la fin des années 60, avait tenu en personne, lors de l’élection de M. Jacques Chirac le 8 mai 1967 comme secrétaire d’État à l’emploi, à l’affublé du surnom de : « mon bulldozer » ! Ce fut donc quelqu’un qui savait très bien ce qu’il envisageait ! Mrs Pompidou et Chirac, suivi de tant d’autres dont les principaux furent, Pierre Mesmer, Jean-Pierre Fourcade, Valéry Giscard d’Estaing, Raymond Barre, Michel D’Ornano, Balladur, et tant d’autres qu’il est impossible de les nommer tous ici, portent une responsabilité écrasante et désastreuse, des choix économiques qu’ils ont imposé au pays, à la sortie des trente glorieuses, et qui de fait ont dramatiquement entrainé le pays dans une spirale destructive infernale, qui nous a conduit à la situation des plus délabrée d’aujourd’hui.

    L’exemple de cette attitude marquée vers le monde de la finance fut donné aussi lors de l’Assemblée générale des Nations Unies le 12 décembre 1974, lors du vote de la Charte des droits et devoirs économiques des Etats Résolution 3281, où la France de Giscard s’abstient et prend ainsi une démarche économique spéculative funèbre qu’elle ne quittera plus. L’économie quelque peu toujours unifiée et respectant encore un tant soit peu l’allongement du processus de production, ou “l’économie de papa”, comme l’appelait alors M. Pompidou, tout cela fut terminer !

    Alors aujourd’hui parler de “règle d’or”, lorsque l’on revoit ainsi les faits réels, tout au long de ces dernières décennies, des années 70 à aujourd’hui, nous donne un profond dégout et une révolte sourde nous étreint. Entre l’État républicain, citoyen et l’État Libéral, les rendez-vous sont à venir. Tous ceux nommés plus haut sont condamnables et seront condamnés par l’Histoire pour leurs actions néfastes envers leur pays, tout simplement. La liste serait bien longue de leurs larcins et de leurs responsabilités écrasantes dans la disparition, y compris physique, de citoyens-travailleurs des villes et des campagnes, des PME-PMI, industrielles ou artisanales, des entreprises agricoles....etc

    Ils portent tous du sang sur les mains, leurs procès à eux tous est déjà inscrit dans la mémoire des peuples conscients de leurs politiques mortuaires.



  • Théodore Six Théodore Six 18 avril 2012 12:31

    Il ne faut pas désespérer...."Oui, moins de trois mois après l’armistice de Pétain, le 6 septembre 1940, le général Gabriel Cochet, en France, signait cette solennelle mise en garde, aussitôt répandue par ses premiers fidèles comme une traînée de poudre. Une réponse « officielle » à l’appel du général de Gaulle. La première. en septembre 1940 dans le sud de la France, donc juste trois mois après l’appel du 18 juin d’un célèbre rebelle de l’époque et considéré comme tel ! .Gabriel Cochet, nommé général de brigade en 1939, la défaite, pour lui, est un véritable coup de poignard dans le dos. Sa nature ardente ne pouvait pas ne pas réagir brutalement. Il se devait de devenir une espèce de pôle d’attraction pour les résistants en herbe, qui se cherchent."
    Il y a un début en tout... d’abord la confiance que l’on doit avoir en soi est importante, ensuite savoir que « la rue » et ses « résistances » est formatrice et l’évolution des consciences rapides ! D’un point de vue Historique, à tous les jeunes prêts à entrer en Lutte, je leur dédie cet « appel » du Général Gabriel Cochet, qui fut le fondateur des « Groupes de Choc » qui trois mois après l’Appel du 18 juin 1940 à Londres du Général De Gaulle, à Marseille, déclara : « la volonté de résistance crée d’une manière où d’une autre les moyens de la résistance “ ! Et surtout sachez comprendre toujours que les valeurs humaines essentielles, fondatrices, sont celles de la résistance, et que les valeurs de la résistances sont et seront toujours ‘la pierre d’angle’ des valeurs de la République ! Celles, incontournables qui conduisent à la Libération de l’Homme, et à la fin de l’oppression . Résister c’est créer, créer c’est résister ! ! ! « L’effort républicain » est à venir ! Voir sur ce site mon article ou sur facabook si je ne suis pas censuré : Yves Don Simoni Lotta é fratellanza à toutes et tous.



  • Théodore Six Théodore Six 15 février 2012 17:53

    Tout comme à Gênes en 2001, pour des raisons pas si différentes que çà ! puisqu’il s’agissait alors d’un rassemblement contre le G8. Le Peuple Grec, tous ensemble, fait front, et il n’y a pas lieu de parler de « casseurs », ou de Black Bloc, en bons réactionnaires libérale ou réformiste de pseudo-gauche, mais tout simplement de la légitimité de la contre-violence excercée par les citoyens combatifs.



  • Théodore Six Théodore Six 15 février 2012 17:33

    Lamentable effectivement ! D’accord avec l’article. Les réponses viendront après les présidentielles. Les Comités de la Victoire du Non, renaîtront, donnons nous en les moyens, tous ensemble, citoyens républicains et résistants. Vive les Comités Jean MOULIN !



  • Théodore Six Théodore Six 15 février 2012 17:21

    Il faut arrêter une bonne fois pour toute les dogmatismes, mais comme on est on reste n’est-ce pas, et sûr, l’on ne peut pas s’être trompé ! Pauvre pseudo-progressiste ayant perdu sa base et qui ne comprend toujours pas pourquoi, se targuant toujours d’un « bilan globalement positif » ...NON désolé vous n’aurez pas, loin s’en faut les voix du Non de 2005 !

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès