• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

VDonatien

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 13/02/2012
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 2 31 141
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique





Derniers commentaires



  • VDonatien 12 mars 2012 00:54

    Allons, comment peux-tu dire ça ?
    Mélenchon s’est EXCUSÉ pour avoir soutenu le traité qui privatise l’émission monétaire au niveau européen et a permis le grand engraissement des grosses banques d’Europe... Il ne savait pas lire, à l’époque. À 40 ans, on est encore un adolescent, on découvre la vie, on ne sait pas encore faire la part des choses, on est plein d’insouciance. Il a certainement ratifié Maastricht en pensant que ça allait aider le peuple français et les peuples européens !

    Je te pose donc cette question : es-tu mû par la... haine ?



  • VDonatien 12 mars 2012 00:03

    Ce n’est pas une histoire de valeurs mais de l’incohérence du programme.
    Personne ne nie que le Front de gauche est... de gauche. Du moins dans l’axe général et philosophique.

    Sinon, aider les pays du « tiers monde », c’est par exemple aider la zone franc CFA ? En conservant l’euro ?...

    "Ensuite al remarque sur l’extrême droite, montre le faible niveau de l’article, vu que l’auteur montre qu’il n’y connait rien en politique.
    Le travail de Mélenchon contre Lepen, c’est justement de mettre à jours la supercherie bleu marine qui le vernis des discours effacé montre un fond brun.
    Le FN est le parti de l’extrême droite, qui défend un fond idéologique d’extrême droite, la remise en cause du droit du sol en est un bon exemple, ce n’est pas al droite libérale qui remettrait en cause le droit du sol car elle n’accorde aucune valeur au sang, alors que la mise en avant de l’hérédité est une marotte de l’extrême droite..
    Le FN avait un programme ultralibéral avec le vrai blond borgne, et avec sa fille il y aurait eu un revirement de 180 degrés qui en fairait le parti du peuple ? C’est une grosse mascarade.« 

    C’est vous qui n’avez aucune culture politique.
    Le programme du FN (qui n’a pas été le même de sa création à nos jours) n’était pas »ultralibéral« mais libéral au sens poujadiste, moins d’Etat, moins de charges sur les entreprises pour favoriser les commerçants et les artisans, l’allègement d’impôts pour les classes moyennes, et il n’a jamais prôné la financiarisation, la libre circulation des capitaux ou l’abolition des frontières, qui ont permis la dérégulation massive des années 80. On est pas du tout dans une vision à la DSK...

    D’ailleurs, le terme de »gaucho-lepénisme« apparaît dès les années 90, et à l’élection de 1995, Jean-Marie Le Pen fait déjà 30% chez les ouvriers.

    Quant à l’hérédité, le droit du sang existe déjà de fait puisque toute personne qui naît de parents français est française par ses parents quelque soit son lieu de naissance (Ségolène Royal est née à Dakar, elle est pourtant française par le sang). Ca n’a donc aucun sens ce que vous dites, surtout que c’est une notion de droit latin...
    Par ailleurs, le RPR (droite libérale) des années 80 était tout aussi conservateur sur ces valeurs. Mais le fait de demander l’abrogation du droit du sol n’a de toute façon jamais signifié que la nationalité ne pouvait s’acquérir que par ce biais : la nationalité »s’hérite ou se mérite« ... En Allemagne, on a un système mixte où prédomine le droit du sang, ça jetterait l’opprobre sur ce pays tout entier ?
    Aujourd’hui, Malika Sorel remet en cause le droit du sol pour des raisons qu’elle explique très bien dans Le puzzle de l’intégration, alors qu’elle n’a rien d’une »fasciste« . Vous n’avez juste pas réfléchi à la question et vous fonctionnez à l’affect et à la catégorisation : »réfléchir à la pertinence du droit du sol = extrême droite méchante« .

    Vous parlez de »bruns« comme si Mussolini allait revenir, c’est n’avoir aucun fond historique et ne pas savoir ce qu’est le fascisme, et faire preuve d’un incroyable légèreté vis-à-vis de ce mouvement.
    C’est comme ceux qui parlent abusivement de »rouge" en parlant de Mélenchon, ça n’a pas plus de sens.

    Dans le discours de Rouen, il a consacré 30% du temps de parole à s’attaquer à MLP : dans un tel contexte, nos ennemis ne sont-ils pas Sarkhollande, la dérégulation financière, la confiscation démocratique de l’Union européenne, les plans d’austérité, l’euro-atlantisme... ?
    Encore une fois, imaginez MLP consacrer 30% d’un discours à Mélenchon : ça serait juste grotesque.



  • VDonatien 11 mars 2012 23:42

    D’ailleurs, ça me sidère que les zélateurs de Mélenchon lui pardonnent le soutien au Traité de Maastricht, juste parce qu’il s’en est « excusé ». En somme, c’est comme Sarkozy, il s’excuse d’avoir trahi tout le monde mais promet de ne plus recommencer, et réitère les propositions qu’il n’a jamais appliquées.

    Examinons de plus près Maastricht :

    Préparation à la monnaie unique (« PROTOCOLE sur le passage à la troisième phase de l’Union économique et monétaire »). D’ailleurs Jacques Attali avait écrit un petit texte pour le Concil on Foreign Relations, où il dit  : « Lorsque nous avons créé le marché unique en 1984, nous savions que le marché unique ne pourrait pas fonctionner sans une monnaie unique. Et nous avons créé une monnaie unique. Et lorsque nous avons créé cette monnaie unique, nous savions que cette monnaie unique ne pourrait exister sans un budget fédéral ».

    C’est le début de la fuite en avant, parfaitement dans l’esprit de la méthode employée par les Pères de l’Europe (ils la décrivent eux-mêmes). Les promoteurs de l’euro savaient pertinemment que c’était « la monnaie d’un Etat qui n’existe pas » pour reprendre la belle formule de Sapir (encore !).

    Instaure des règles de gouvernance pour les déficits excessifs, règles qui n’ont aucun sens si on se trouve dans un contexte de crise (cas de l’Autriche dans les années 20/30 qui a été obligée de briser les règles de « bonne gouvernance » pour ne pas que toutes ses banques s’effondrent...). Premier pas vers la rigidité monétaire.

    « Article 3

    Aux fins énoncées à l’article 2, l’action de la Communauté comporte, dans les conditions et selon les rythmes prévus par le présent traité :

    a)  l’élimination, entre les États membres, des droits de douane et des restrictions quantitatives à l’entrée et à la sortie des marchandises, ainsi que de toutes autres mesures d’effet équivalent,

    b) une politique commerciale commune,

    1. un marché intérieur caractérisé par l’abolition, entre les États membres, des obstacles à la libre circulation des marchandises, des personnes, des services et des capitaux, »

    Libre circulation au sein de l’UE avec les conséquences que l’on sait en matière de circulation de la drogue, des réseaux criminels, des armes, de la mafia de la clandestinité, en matière de spéculation pour les capitaux (paradis fiscaux luxembourgeois ou autrichiens...)... Une politique commerciale commune qui n’a aucun sens avec des pays aussi différents.

    « l) le renforcement de la compétitivité de l’industrie de la Communauté,

    n) l’encouragement à l’établissement et au développement de réseaux transeuropéens, »

    Les premières occurrences de la sacro-sainte compétitivité ardemment défendue par l’European Round Table, et le réseau transeuropéen très écologique.

    « 2. Parallèlement, dans les conditions et selon les rythmes et les procédures prévus par le présent traité, cette action comporte la fixation irrévocable des taux de change conduisant à l’instauration d’une monnaie unique, l’Écu, ainsi que la définition et la conduite d’une politique monétaire et d’une politique de change uniques dont l’objectif principal est de maintenir la stabilité des prix et, sans préjudice de cet objectif, de soutenir les politiques économiques générales dans la Communauté, conformément au principe d’une économie de marché ouverte où la concurrence est libre. »

    Déjà la lutte contre l’inflation comme dogme absolu... à rapprocher du NAIRU de l’OCDE.

    L’Article 8 B sur la possibilité de voter aux élections municipales pour tout ressortissant européen dans un Etat-membre, une disposition contraire aussi bien à la loi (contraire à notre Constitution) mais aussi à l’esprit de notre République jacobine, où la nationalité et la citoyenneté sont indissociables.

    « Article 73 B

    1. Dans le cadre des dispositions du présent chapitre, toutes les restrictions aux mouvements de capitaux entre les États membres et entre les États membres et les pays tiers sont interdites.

    2. Dans le cadre des dispositions du présent chapitre, toutes les restrictions aux paiements entre les États membres et entre les États membres et les pays tiers sont interdites. »

    Ça se passe de commentaires, les conséquences seront désastreuses. Étonnant de fustiger maintenant le néo/ultralibéralisme de l’UE...

    Donc si j’ai bien compris, à 40 ans, Mélenchon ne savait pas lire un texte ? Est-ce, comme l’a dit l’un de ses partisans ici, il a pensé à Mitterrand et a soutenu ce traité pour lui faire plaisir, au mépris de toutes les conséquences dramatiques pour la cohésion nationale et la justice sociale en France ?

    Et pour dire cela, je me place dans l’esprit de l’époque, et dans la pensée de l’époque : Philippe Seguin, Jean-Pierre Chevènement, Emmanuel Todd, le Front national et le Parti communiste français avaient bien identifié à l’époque les dangers de ce traité.


    C’était impossible de signer ce traité avec autant de légèreté.

    Ca m’effraie un peu celui qui ose dire aussi « oui bah Mélenchon ne lit pas le Réseau Voltaire, il peut dire parler de la Libye comme en parle ma grand-mère qui ne regarde que France 3... » (je caricature mais c’est quasiment ça). On en est là dans le niveau d’exigence vis-à-vis des femmes et des hommes politiques ?

    Pour en finir aussi avec le vote au second tour pour Hollande, dans le cas d’un second tour MLP/Hollande, c’est normal de voter pour l’équipe de gros financiers http://www.jolimai.org/?p=193 et pour la bande à Ferrand financée par Microsoft ?



  • VDonatien 11 mars 2012 23:01

    Mais pourquoi vous parlez de haine et de complotiste ? On est sur itélé, je discute avec un journaliste chien de garde, ou on est sur un site participatif entre gens normaux ?
    C’est complotiste d’étre ecoeuré par les manoeuvres de ce qui s’apparente de près ou de loin à une secte, loin de la transparence exigée par la République ?
    C’est quoi ce terrorisme intellectuel et cette façon de tjrs catégoriser ?

    C’est simple : vous trouvez ça normal une organisation qui fonctionne dans le secret et par cooptation au coeur même de la République française (République = la chose publique) ?

    http://www.lexpress.fr/actualite/monde/afrique/les-loges-heritieres-de-la-francafrique_490024.html
    http://www.lexpress.fr/actualite/monde/afrique/chefs-d-etat-africains-et-francs-macons_738027.html
    L’express complotiste ?
    http://www.liberation.fr/politiques/01012392970-les-francs-macons-en-campagne?google_editors_picks=true
    Libération complotiste ?
    Sophie Coignard complotiste ?

    A l’époque de la conjuration de Catilina, vous auriez sûrement accusé Cicéron d’être un complotiste !

    Je dis que l’appartenance à une loge qui a trempé aussi clairement dans la Françafrique jette un soupçon sur tout le personnage. Être au Grand Orient avec de hautes personnalités, c’est pour profiter d’un réseau, pas pour prendre le thé et philosopher...

    Ca a l’air de vous remuer cette connivence avec le PS de l’époque de l’embargo sur l’Irak en 1993, de l’époque de Jospin et des privatisations, de l’époque du Grand orient à l’époque des fastes de la Françafrique... à tel point que çavous permet d’occulter toutes vos approximations dans le domaine socio-économique ;)



  • VDonatien 11 mars 2012 15:02

    Non mais tu plaisantes ?

    Tu te bats (je suppose) contre les délocalisations et les privatisations, et tu tolères au sein de la République des loges qui fonctionnent dans le secret et la cooptation ?
    Tu fais de croire que le Grand orient c’est juste une « confession », une « philosophie ».
    Faut-il te mettre sous le nez les luttes d’influences entre loges sur la Françafrique, et notamment le Grand Orient ? Te mettre sous le nez l’article « les franc-maçons entrent en campagne » ? CA MET LE SOUPÇON SUR LES 50 000 « FRÈRES » DE CETTE LOGE ! Sans parler des condamnations de justice !
    C’est sidérant de se dire pour une République transparente, citoyenne, et de défendre derrière d’obscurs réseaux d’influence et de clientélisme, des loges avec des rites, des titres dignes d’une secte, et qui sont prêtes à s’aider entre « frères » (des « frères » dont beaucoup ont des postes influents dans l’administration), tout un « Etat profond » à la française.

    Et le Sénat est une planque de la République, où des vieillards bedonnants profitent d’un gras salaire à ne rien faire. C’est une des dérives de notre système, très clairement, ils sont inutiles dans notre système actuel. Se dire « extrêmement rebelle » et appartenir au Sénat, c’est antinomique c’est tout. On a le droit de ne pas être rebelle hein, pas besoin de vouloir jouer au dur.

    Sinon, ça me fait rire que l’Huma parlait du Club le Siècle y’a 40 ans, qu’Emmanuel Ratier a fait un livre entier là-dessus il y a 15 ans, mais que Mélenchon, proche d’Aubry, DSK, Hollande, n’en savait rien. Grotesque.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité