• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

vero

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 09/05/2007
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 2 3 41
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique





Derniers commentaires



  • vero 23 mai 2007 01:18

    Je suis l’auteur de cet article sans esprit partisan.

    Je tiens à répondre à chacun, surtout aux réprobateurs. Non pas pour les convaincre (enfin, pas forcément) mais pour me faire comprendre.

    Je suis simple citoyenne qui a été surprise et choquée par ce scrutin présidentiel à Issy-les-Moulineaux. Un peu en colère certes, avec le temps, mais qui ai voulu comprendre et qui ai pris du temps pour le faire.

    Je baigne depuis 20 ans dans l’univers informatique, avec ses plaisirs, ses contradictions et ses problèmes. Je ne peux pas nier, que malgré les compétences et la volonté de chacun, dès qu’il y a un vrai problème, nous faisons appel à un technicien plus ou moins clair ou compétent pour nous « dépatouiller » mai qui n’est pas accessible à tous.

    Il semble que je doive être plus précise.

    Il n’est, d’aucune manière, objectif d’incriminer le progrès !

    En revanche je ne vois pas pourquoi, en quoi les Ordinateurs de Vote, tel que nous les avons subits, sont un progrès :

    • En terme de coût : Ils sont plus chers, nécessitent plus de personnel. Il faudrait, pour respecter le Code Electoral, une machine pour 300 électeurs. Il faudrait multiplier le nombre de bureaux de vote, le nombre de Présidents de Bureau,..., le nombre de papiers « courrier » pour expliquer chaque scrutin,... parfois par 3 !

    • En terme de compréhension, d’acceptation : En, tant que simple citoyenne, il m’est impossible, aujourd’hui, de comprendre comment fonctionne ces machines. Mes amis informaticiens me disent que, eux-mêmes « sont inaptes à le comprendre, mais personne ! Même pas le Ministère de l’Intérieur , qui n’a aucun accès aux sources qui sont commercialement secrètes, ils n’y ont pas accès ! ». Nous devons faire confiance aux fournisseurs américains (qui sont largement rejetés « là-bas aux USA » après expérience ! Voir la Californie !).

    Ces machines sont TRES chères ; certes pris en charge pour partie par les contribuables, grâce M. Sarkosy quand il était aux finances, grâce à une mesure de 800 euros par machine si je ne me rompe pas).

    Enfin, après avoir étudié les procès-verbaux, qui ne sont compréhensibles ou expliquables par personne, à la mairie, je ne vois pas comment faire confiance spontanément. Rien n’a été préparé, concerté, présenté.

    Quant à une éventuelle corruption ? La dimesion change (du moins elle le peut à terme).

    A qui, chacun d’entre nous, serions prêts à laisser un « chèque en blanc » ?

    Cela suffit ! Que voulons-nous ?

    J’ai eu beau chercher ! J’ai tant espéré ! Je n’ai rien trouvé de probant !

    Les Ordinateurs de vote, à ce jour, nient le suffrage universel citoyen, démocratique.

    J’ose espérer que nous puissions moderniser les scrutins dans la transparence te la démocratie.

    Citoyennement Vôtre



  • vero 22 mai 2007 15:09

    « un vote électronique est plus difficilement falsifiable qu’ un vote traditionnel »

    Comment le savoir ? Rien n’est vérifiable sur les ODV. On ne peut pas recompter, on ignore ce qu’il y a dans les logiciels ? On ignore qui les mets à jour...



  • vero 9 mai 2007 19:27

    Je n’ai pas encore d’info précises sur toutes les communes et sur les 2 tours.

    En revanche, pour le 1er tour, il est estimé qu’en moyenne l’abtenstion est supérieure de 4% sur les communes qui utilisaient les ordinateurs de vote (82 communes, 1,5 millions d’électeurs).

    De plus, il semble qu’à Boulogne Billancourt, où les bureaux étaient équipés des 2 systèmes (Bulletins papier et urnes transparentes + ordinateurs) il y ai eu jusqu’à 9 points de pourcentage de différence en faveur de l’UMP.

    Hélas, concernant l’impact des ordinateurs de vote, les communes ne donnent pas les chiffres et les info aisément. Issy-les-Moulineaux s’y refuse. Demain je m’y déplace pour consulter les mentions faites sur les procès-verbaux,..., je verrai bien.

    Moi même et les personnes inquiètes et actives à Issy-les-Moulineaux ne sommes pas partisans. Nous sommes donc à la recherche de toutes informations et analyses sérieuses et argumentées sur les ordinateurs de vote.

    A bon entendeurs...







Palmarès