• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

victoria

victoria

Monsieur Pinder suçait son fume-cigarette vide
"...Rien ne vaut la peine d'être vécu qui n'est pas d'abord une oeuvre d'imagination, ou alors la mer ne serait plus que de l'eau salée..." 
Extrait du livre " les cerfs-volants " de Romain Gary .

Tableau de bord

  • Premier article le 29/02/2012
  • Modérateur depuis le 05/03/2012
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 15 65 255
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 105 98 7
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • victoria victoria 23 juin 2013 13:39

    Il vous manque l’antithèse et la synthèse...



  • victoria victoria 20 juin 2013 19:29

    Si le lecteur a du plaisir à vous lire, c’est que votre écriture n’est pas si vaine.



  • victoria victoria 19 juin 2013 01:09

    1. La première république démocratique de l’anatolie voulue par Ataturk n’a pas été livrée comme un produit fini dès 1923. Pas plus que ne l’ont été les républiques démocratiques françaises et américaines...La démocratie est un cap, une longue gestation des consciences, un apprentissage transgénérationnel qui a pour cible le libre arbitre...Citez moi à ce jour une seule démocratie digne de ce nom et nous pourrons commencer à nous mettre d’accord sur le sens qu’on accorde à un mot qui a perdu tout son panache. Mais sur ce point, je suis d’accord avec vous : la Turquie est loin du but. Cependant les manifestations par la voix d’une classe populaire en colère, ont prouvé aux yeux du monde que la Turquie a atteint une maturité démocratique qui fait honneur à la vision de Mustafa Kemal...La laïcité s’est imposée dans le programme kémaliste parce que la Turquie n’avait plus les reins assez solides pour relayer le califat ottoman. La révolution kémaliste fait entrer la Turquie dans lère de l’étatisme mais il reconnait l’islam comme religion d’état. Les religieux n’ont pas été oppressés mais en revanche l’Islam politique n’a plus sa place dans le décor kémaliste parce qu’il n’est pas compatible avec les aspirations libérales du père de la nation Turque. Vous savez sûrement que les imams sont des fonctionnaires de l’état. Cette particularité de la laïcité turque qui finit toujours par surprendre les occidentaux, a permis à l’état de neutraliser un islam à qui on a interdit la scène politique...


    2. Menderes avait rompu le pacte atlantiste pour se tourner vers l’URSS. La lecture de ce fait historique est plus complexe qu’il n’y parait...

    3. L’armée s’est toujours portée garante du kémalisme en Turquie. Les cinq grands coups d’état qui ont parsemé son histoire 1960-1971-1979-1980-1997 ne sont pas tous liés à la réticence du pouvoir contre l’Islam politique. Les trois premiers relèvent de conflits idéologiques (pacte atlantiste en filigranne). En 1997, l’armée dissout un parti qui veut instaurer la charia ( Erbakan, le guide politique d’Erdogan ). Il y a donc des logiques internes aux motivations du kémalisme mais il y a aussi des motivations liées aux alliances conclues avec les Etats Unis...

    4. vous affabulez... La turquie est un des rares pays à être parvenu à l’autosuffisance alimentaire. Il n’y a que très récemment qu’elle a commencé, dans la logique de l’économie de marché orchestrée par Bruxelles à se faire dicter sa politique agricole...

    5. Le gouvernement était multipartiste en 1997...Le REFAH et les autres partis ont indexé les salaires sur l’inflation galopante du pays. 

     Vous semblez vouloir conclure trop hativement en soutenant que l’Islam politique a été la formule rédemptrice du pays. Ce qui peut se valider quand on fait une lecture chronologique de l’histoire de la Turquie. Mais n’oublions pas que les atouts sur lesquels la Turquie s’appuie aujourd’hui ont pris leur source dans le kémalisme. L’Islam politique hérite donc des infrastructures héritées du kémalisme...
    De plus, il arrive dans un climat de corruption (derin devlet) très défavorable aux partis traditionnels. Dans ce contexte délétaire, les valeurs morales que l’Islam porte en lui séduisent une population lassée par des décennies d’instabilité économique...

    6. Vous en faites trop ! Les musulmans n’ont pas été maltraités en Turquie. Ils ont juste été évacué du champ politique. La accords de paix avec les kurdes s’inscrivent dans une logique économique. De grandes firmes internationales ont investi dans la région : La stabilité locale est un préalable...

    7. Erdogan a prêté sa voix aux musulmans. Il les flattent un peu comme vous le faites : Vous, Nous, Vous, NOus. C’est une reçette électorale qui commence à être usée mais dont Sarkozy était friand en son temps...
    Erdogan est un commercial qui vend les bijoux de la nation...Erbakan ne le lui reprochait il déjà pas ?
    Il joue sur la fibre communautaire car il connait très bien son électorat : de pauvres paysans que le kémalisme n’a pas pu assimiler et qui ont gardé intact en eux le poids des traditions...
    Il les a aidé, leur a « donné la soupe », leur a fourni du charbon pendant les rudes hivers, et tout ceci serait très charitable si il ne leur demandait leur bulletin en échange...
    C’est là que le processus démocratique en gestation prend un coup de sabre. Vous comprenez ?!
    La démocratie est très long à mettre en place parce que c’est une affaire de conscience politique et non pas de bulletin de vote. Immanquablement, ce genre de pratique vous renvoie à la case départ...
    Après que le voile soit autorisé ou pas dans les espaces publics étaient négociables. La Turquie est un pays musulman et elle aurait pu être un des premiers pays à faire la promotion d’un Islam réformiste. Elle en a la légitimité en tant qu’ancien califat et en tant que puissance économique...

    8. Vous, c’est Nous et Nous c’est Vous...Une conscience démocratique mature intègre la diversité en tant que richesse...

    9. Les manifestants ont relayé eux même les images en direct, canli...
    Le matin même où les manifestants ont été délogés de Gezi, la police déguisée en civile a fait une grotesque mise en scène où elle parodiait des casseurs lançant des coktails molotovs. Les caméras du parti ont enregistré les images. Erdogan avait inventé ses provocateurs. Aux dernières annonces, les manifestants sont des terrorristes. 
    Ne faites l’aveugle...

    10. Encore une fois, il n’y a pas d’un côté des Nous démocratisés et de l’autre des Vous manipulés... Il y a ensemble des Nous et des Vous contre un pouvoir qui construit son propre cartel en créant la fracture communautaire...En Turquie, tout le monde a un parent proche ou lointain à la campagne et la famille est un lien indéfectible. La vocation d’un véritable Islam politique n’encouragerait pas les conflits...
    Les discours d’Erdogan prenne parfois des allures de Djihad...

    11. Je ne veux pas vous faire croire ce qui se passerait sous la Tour Eiffel après 20 jours de manifestations. Je veux vous faire savoir ce qui se passe en Turquie à Gezi...

    12. Les arrestations de medecins sont la triste réalité des évènements. Il faut ajouter les avocats aussi qui ont bénévolement défendu les manifestants arrêtés. Le plus inquiétant aujourd’hui est qu’ils ont disparu du décor. Les proches parents sont morts d’inquiétude...

    Vous trouvez ça très loyale comme attittude du pouvoir ???!

    13. Erdogan est un rossignol...Après avoir réprimé violemment les manifestants, il s’est senti obligé de faire un pas en arrière. Mais ce fut la démonstration de force de trop !!!
    les Turcs, les Français, les Brésiliens etc en ont marre de ces pantins autocrates qui se croient tout permis sous prétexte qu’ils ont un mandat...

    14. La plupart sont étudiants...
    Vous êtes aveugles ou de mauvaise foi ou de foi trop aveugle...

    15. Dans 7 mois, Erdogan manipulera comme d’habitude son électorat comme tous les autocrates du monde entier. Insallah, no pasaran

    Au contraire, on ne peut plus compter que sur les petits émetteurs pour relayer les informations brutes. Dès que l’information passe par le prisme du système média, elle affectée au mieux et au pire, elle est défigurée...

    Même combat au Brésil...C’est le ras le bol des couches intermédiaires de mieux en mieux connectés, informés de plus en plus solidaires contre la prédation du capital...




  • victoria victoria 18 juin 2013 21:32

    Contente pour la Turquie...



  • victoria victoria 18 juin 2013 17:23

    Vous, Nous, Vous, Nous, Vous, Nous, etc...


    Vous parlez comme Erdogan. Vous êtes clairement partisan voire militant...
    Quoiqu’ait été l’histoire de ce pays (histoire que vous romancez pour appuyer vos thèses partisanes), ce n’est pas une excuse pour user la violence sur un mouvement de contestation pacifique...
    L’esprit de Gezi, c’était ça : http://vimeo.com/68130618 à moins que ce ne fut en Egypte...

    Pour le reste, je vous répondrai point par point si vous êtes sage...
     
Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès