• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

wolf

wolf

Je fus, il y a de cela quelques années en arrière un simple internaute...
Mais dieu que ce temps est loin... celui où chaque citoyen était respecté, où ses droits étaient respectés, où qu'on ailles, sur la toile, y compris.
Depuis, je suis un internaute attaqué de toutes parts par ces politiciens oligarchiques, par ces maisons de disque opérant près du pouvoir par leur argent qui leur permet cette omniprésence lobbyiste pour un pouvoir qui n'attend que cela, et c'est ce qui me transforma alors en un loup, car lorsque l'homme est attaqué, il devient un loup.

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 30 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • wolf wolf 4 octobre 2009 17:46

    Monsieur Aigrain, avec tout le respect que je vous doit, cette phrase est on ne peu plus déplacée :

    Nous (La Quadrature du Net, Création-Public-Internet) avons, avant que la ligue Odébi se réveille, dénoncé avec force les risques d’une loi HADOPI 3 qui prendrait les parties financements de nos propositions sans y associer droits et équité des financements. Bienvenue au club.

    Historiquement, la ligue ODEBI (et non odébi) est celle qui fut présente en première, afin de tenter d’alerter le grand public (internaute) sur la mise en danger de leurs droits numériques (au sens le plus large qu’il soit), et ce, depuis 2002.
    Venir prétendre aujourd’hui que seul la quadrature du net et création-public-internet dénoncent, c’est battre du vent, afin de tirer la couverture à soi.

    Oublieriez-vous qu’il s’agit d’un travail collectif, dont, tout les acteurs de défense des droits des internautes, des libertés numériques, on le même combat ?
    Que de faire ainsi un tel clivage (totalement absurde et créant un mépris pour les internautes) vous désert ?

    Avez-vous lus quelque part, que la ligue ODEBI se prévaut de la paternité des combats menés par tout ces « récents » groupes et autres moins récents, mais nouvellement tournés vers ces combats, juste parce qu’elle est sur le terrain depuis 2002 ? Non !

    Votre phrase donne le sens que vous vous battez pour vous, pour votre reconnaissance, et non pour l’ensemble des internautes, et autres utilisateurs des nouvelles technologies, et cela est bien dommage.
    C’est un travail (ce combat mené part l’ensemble des acteurs de défense des droits des internautes, des libertés numériques) qui ne doit avoir qu’un seul but, celui de l’intérêt des utilisateurs des nouvelles technologies, internautes compris.

    Avec un certain article fait par un certain bluetouff, en moins de deux semaines, c’est la deuxième fois que je lis ce que j’appellerais une tentative de création d’éviction du rôle de la ligue ODEBI dans le combat de la lutte pour les droits numériques, et de ses 7 ans passé au combat.
    Et ce, à chaque fois par une tentative de tirage de la couverture à soi....
    Où bien évidemment, la quadrature du net est mise en avant, et où la ligue ODEBI est remisée au niveau de simple ados papotant....
    Alors que ceux qui ont été dans la rue, à tracter pendant 7ans, furent bien évidemment les ODEBISTES, que ceux qui proposèrent des solutions, furent les odebistes, que ceux qui clamèrent haut et fort que la LCEN, que la DADvSI, que la HADOPI abrogaient les droits fondamentaux numériques étaient les odebistes, sans compter que ceux qui décrièrent les taxes sur les supports amovibles furent une fois de plus les odebistes.
    La ligue ODEBI à été sur tout les terrains, y compris ceux où on ne les attendait pas.

    Est-ce que la quadrature du net, est-ce que Création-Public-Internet peuvent en dire autant, afin de se prévaloir d’écarter ainsi la ligue ODEBI... ?? je ne le pense pas.

    Donc j’espère que ces propos on simplement à souffrir d’une mauvaise tournure, et que ce ne soit pas là l’expression de l’avis général de la quadrature du net, sans quoi, le fait de créer ce clivage entre la quadrature du net et la ligue odebi, ne serait alors que mépriser ceux pour qui normalement vous vous battez : les utilisateurs du numérique ! (nous tous, lecteurs qui lisez ceci compris)



  • wolf wolf 4 octobre 2009 09:53

    J’ai oublié de préciser que les grands oubliés (une fois de plus) sont les artistes libres... !

    Ce qui démontre, si il le fallait encore, que tout le système n’est là que pour les intermédiaires, et que ceux qui n’en ont pas, n’ont pas le droit d’exister, n’ont pas le droit de citer.

    Payer la taxe sur les supports pour l’achat d’un CD vierge, afin d’y graver le dernier album d’un artiste libre, dont j’ai choisi volontairement de payer directement par le biais d’un don, et qu’en sus, je dois rémunérer Vivendi, Sony et Virgin, grâce à l’achat de mon CD vierge, taxé pour eux, je trouve cela déjà plus que honteux, car c’est du racket, mais si en plus de dois payer tout les mois une taxe sur mon abonnement internet pour ces derniers, alors que je n’aime pas leurs produits, que je ne les téléchargent pas.... cela porte le nom de pizzo en italie.

    Si vous ne savez ce qu’est le Pizzo, voici une définition totalement exacte :
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Pizzo_(mafia)

    « Le pizzo est une somme d’argent donnée à la Mafia en contrepartie d’une protection. »

    Car c’est bien de cela que nous parlons avec cette taxe déguisée et dont les instigateurs refusent d’appeler par son réel nom de Licence Globale.

    C’est payer un peu, afin d’être protégés contre une loi illégale, anticonstitutionnelle, qui enfreint bon nombre de lois Françaises, mais également Européennes, relatives à la charte des droits fondamentaux de l’UE.
    Charte, dont tout les pays adhérents à la l’UE se doivent de se conformer, et ce, sans exception d’aucune sorte !



  • wolf wolf 4 octobre 2009 09:41

    Lut fred

    C’est même pire que cela pour les internautes, car depuis la taxe sur les supports, les internautes ont été insultés par un système anticonstitutionnel, puisque ces supports ne sont pas destinés à la copie d’ « œuvres » sous droit, mais au contenu personnel, au contenu de sauvegarde, au contenu de données privées.

    Ces taxes, ont créées un statut de présomption de culpabilité de téléchargement/copie illicite pour tout les utilisateurs d’ordinateurs, et plus généralement des systèmes numériques, ou autrement appelés « nouvelle technologie ».

    Ce système de présomption de culpabilité a été renforcé par la DADvSI, puis, désormais par la HADOPI (et ne parlons pas de la future LOPPSI).
    Ceci, en contradiction avec le droit inaliénable et fondamental de la présomption d’innocence.

    À partir de là, les insultes directes et indirectes envers les internautes et autres utilisateurs des nouvelles technologies n’ont eu de cesse.
    On nous a méprisés, on nous a insultés par la parole, les écrits, on nous ghettoïsés, on nous a ponctionnés à outrance, on nous a purement ignorés (pourtant, citoyens Français !!!)...

    Et pour revenir à cette taxe, car appelons-la comme il le faut, c’est bien d’une taxe supplémentaire qu’il s’agit, il ne faut pas l’oublier, et ce, à l’image (entre-autre) de la taxe audiovisuelle, dont l’augmentation est actuelle, qu’elle soit de 2, 3, 4 ou bien même 5€, il ne faut pas croire qu’elle le restera.

    Toute vocation des taxes, c’est l’augmentation, car l’État n’en a jamais assez, et trouve toujours un prétexte (plus ou moins « foireux », « bidon », « grossier ») pour l’augmenter.

    Mais là, c’est pire que tout, car apposer une telle taxe, sans contre-partie, c’est aberrant.

    Aberrant pourquoi ?

    Simplement parce que l’on sait que ce pouvoir (dont je terrais le nom qui a une définition peu flattante pour la terre des droits de l’homme !) refuse systématiquement de revenir sur ce qu’il fait ou a fait,et qu’il est alors impossible d’envisager un retrait des taxes sur les supports, qu’il est impossible d’envisager l’abrogation tant de la DADvSI, que de la HADOPI.
     Leur fierté ne le permet pas, leur pouvoir plus que majoritaire dirigé par un personnage ne supportant pas la reconnaissance d’avoir fait une erreur, les mènent depuis quelques années de plus en plus dans le mur, et cela, on s’en compte, jour après jour.

    Aberrant parce que, c’est prendre une fois de plus les internautes pour des vaches à lait, alors qu’ils (nous) donnent (nnons), et ont (avons) déjà suffisamment donnés.
    Parce que l’accès à internet est un droit fondamental, et que toute augmentation du prix d’abonnement, ferait qu’alors bon nombre de foyers accedant aujourd’hui à intrernet, ne le pourraient plus.
    Ce droit fondamental d’accès à internet à été déclaré par le parlement Européen, par l’amendement 138/46.
    La France, est l’un des pays européens à déjà avoir les prix d’accès à internet les plus hauts... renforcer ces tarifs à la hausse est une monumentale erreur.
    Le tout, sans oublier que ces tarifs qui se verraient augmenter de 2 à 5 € (pour l’heure annoncé ici et là) serait encore plus augmenter d’ici à un avenir proche, car toute taxe augmente.

    Je pense qu’avant de proposer de telles chose, il serait bon que tout les acteurs de défense des internautes, de défense des droits des internautes, de défense des droits numériques devraient se conserter (et être conserter), et que seul l’issu de cette concertation devrait aboutir à une proposition.

    Car là, non seulement l’un tire une balle dans le pied de l’autre (c’est mon avis), mais en plus, vous montrez (surment involontairement) un manque de respect et une forme de mépris pour les internautes avec une telle proposition.

    Qui aurait dû être concerté avant toute proposition ?
    Les internautes

    A qui une telle propostion est favorable ?
    A l’État, aux majors, aux sociétés telles que SACEM et consorts.

    Qui se retrouve désaventagé, oublié par une telle proposition ?
    Les internautes, les artistes.

    Alors, où est l’intérêt, mis à part carresser dans le sens du poil l’État et les majors... ?



  • wolf wolf 3 octobre 2009 12:06

    Juste une précision, la quadrature du net et UFC proposent actuellement une forme de licence globale (autrement appelée LG), mais sans aucune contre-partie, sans aucune remise à plat des systèmes de redistribution, ni même ne demandant que ladite redistribution de cet argent (et tant d’autres déjà cités) ne soit transparant.

    Donc non, le combat de la ligue ODEBI à s’opposer à une nouvelle taxation est l’opposé des positions actuelles (visiblement) à celle des LQDN et UFC.

    Je suis désolé d’intervenir ainsi pour rectifier ce que je considère comme une mauvaise compréhension de la situation actuelle ;)



  • wolf wolf 3 décembre 2007 12:30

    Cher Jean Kiffer

    l’affaire concernant l’incrimination de J. Chirac n’est pas supposée, les faits ont été reconnus, son implication et ses responsabilités également. Mais voilà, à ce moment là, étant Président de la France, il n’a pu être mis en examen... Maintenant qu’il n’est plus président, c’est à son tour, c’est tout.

    Quand à revenir sur l’élection du sieur Chirac aux présidentielles, seuls 19% des Français ont réellement votés pour lui, puisque le chiffre du second tour, lui ne concerne que des votes CONTRE Mr Le Pen, et non des votes POUR Chirac, ou alors les chiffres du premier tour auraient été tout autres...

    Ne prenez pas le lecteur pour ce qu’il n’est pas, et ne tentez pas de lui faire prendre des vessies pour des lanternes... smiley

    Donc de là à incriminer tout les Français, puisqu’ils auraient soit-disant votés pour lui, c’est là faire preuve d’irresponsabilité tant politique que personnelle...

    Et quand à faire ressortir une nouvelle fois le clivage gauche-droite, c’est juste faire preuve de peu de fond sur le sujet qui vous a poussé à faire ce « pseudo » article pro-propagande....

    Et si on parlait de tout ces politiciens UMP qui sont passés (et sont à ce jour au pouvoir pour certains), et qui ont des antécédents judiciaires... ???

    Rappelons, que toute personne ayant eu à faire à la justice, et dont un des casiers judiciaires en comporte la mention, ne peut prétendre pouvoir passer un concours d’entrée à la fonction publique, ni même y resté si cette personne était déjà dans la fonction publique... Mais pour les politiciens, il en va tout autrement, n’est-ce pas hein... RDDV par exemple... smiley

    Pour l’heure, n’oubliez-pas que votre « pseudo » article à été jugé à 65% non intéressant... posez-vous la question de savoir pourquoi...

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité


Agoravox.tv