• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

wolf

wolf

Je fus, il y a de cela quelques années en arrière un simple internaute...
Mais dieu que ce temps est loin... celui où chaque citoyen était respecté, où ses droits étaient respectés, où qu'on ailles, sur la toile, y compris.
Depuis, je suis un internaute attaqué de toutes parts par ces politiciens oligarchiques, par ces maisons de disque opérant près du pouvoir par leur argent qui leur permet cette omniprésence lobbyiste pour un pouvoir qui n'attend que cela, et c'est ce qui me transforma alors en un loup, car lorsque l'homme est attaqué, il devient un loup.

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 30 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • wolf wolf 17 octobre 2009 15:47

    @ curieux :

    Je n’ai jamais dit que les (ces) associations faisaient dans le populisme.
    Il faut différentier ce qui est populiste et ce qui touche au populaire.

    Un enfant maltraité (...), c’est populaire, car cela touche tout le monde, même si nous ne sommes pas concernés.

    Profiter qu’il y ait un cas, pour faire passer une loi liberticide, antidémocratique, et répressive à outrance, alors que comme vous le dites, des lois existent, et que si on les appliquaient, elles se suffiraient d’elles-mêmes, là c’est une loi populiste (par ex : la loi sur les chiens dangereux, la DADvSI, puis la HADOPI, en sont un parfait exemple).
    D’autant qu’en général, ces lois ne sont pas là pour le prétexte populaire qui font d’elles des lois populistes, mais ont un champ d’action qui va bien au delà de ce prétexte.. (depuis 3 ans et demi, nous voyons naitre des lois qui ne sont pas d’intérêts généraux, de droit commun, mais bien d’intérêts privés. La HADOPI étant la dernière en date)

    Les associations ont pour but d’informer la population, et de l’alerter, donc il est également normal qu’elles fassent du catastrophisme, puisque l’État ne fait pas ce qu’il a à faire.

    Mais si l’Etat faisait ce qu’il a à faire (entendez pas là qu’il joue son rôle !!!), les associations n’aurait pas le besoin de naitre, et là est le véritable débat.
    Alors curieux, n’inversez pas les rôles ;)



  • wolf wolf 17 octobre 2009 12:59

    Comme l’a fort justement souligné pigripi, what about the parents ??

    Ah, nous y voilà...
    Il y a une victime, le jeune fillette de 13 ans ;
    Il y a un criminel (car c’est un crime, je le rappel), Sieur Polanski

    Et il y a effectivement les parents.
    Mais voilà, les moeurs en 77 n’étaient pas les mêmes qu’en 2009, la moralité (entendez la bonne morale chrétienne) n’avait pas encore court. Cela doit-il dédouaner les parents ?
    Non, certainement pas, mais somme toute, il serait bon de tout remettre dans son contexte, soit il y a 32 ans.
    Ceci n’empêchant certainement pas que les actes commis soient abjectes, et ignobles. Mais là encore une fois, il s’agit d’un sujet « populaire », donc la question est la suivante :
    Avons-nous le recul nécessaire pour juger ? Avons-nous le droit de juger ? et surtout pour finir, à quoi cela sert-il, dès lors que ce n’est pas l’État qui réfléchit à ce sujet... ?
    Car n’oubliez pas, depuis 3 ans et demi, nous avons vu que si le président ne veut pas quelque chose, le peuple aura beau crier haut et fort dans les rues, que rien n’y changera... (hélas, c’est la démocratie oligarchique d’aujourd’hui !).

    La petite aparté étant faite, je vous rappellerais aux histoire malheureuses des accidents survenus avec des chiens, ayant mordus à mort (4 cas en 4 ans, ce n’est pas non plus le catastrophisme des morts sur les routes, ni même de la vague de suicide que la France subbie depuis près de 3 ans et demi...).
    A chaque fois, le chien était coupable, à chaque fois le chien à été assasiné, mais avez-vous déjà entendus parler que le/les maitre/s du chien ont été inquiété ? JAMAIS.
    Jamais ils n’ont été mis en justice, jamais ils n’ont été condamnés, comme si l’assasinat du chient, annulait la faute des maitres.
    Et là, il en va de même avec tout ces parents irresponsables, qui poussent leur/s enfant/s à subir ces outrages.
    Il est donc aisé de constater que cela ne date pas d’hier, et que visiblement, quelque soit le pays, quelque soit les personnes incriminées, quelque soit le sujet, cela ne change rien, ça perdure.

    Par contre, il est aisé également de constater que certains se servent de ces sujets populaires, afin de passer des lois inadmissibles, totalitaires, et surtout liberticides, sous le sceau que c’est un sujet populiste...
    D’où, je vous prie, faites attention, car de telles réaction permettrait à certains qui sont au pouvoir de faire passer des lois (encore une fois) qui abolissent des droits fondamentaux, et des libertés acquises par le sang...

    Je sais que c’est un sujet sensible ce que peuvent subire les enfants, mais en face, vous avez un pouvoir « totalitaire » (s’étant organisé pour avoir la totalité du pouvoir, en ayant supprimé toute forme de contre-pouvoire, ce qu’est normalement la démocratie) ; et ce pouvoir attend que de telles portes s’ouvrent, pour s’y engoufrer...

    Pourquoi je parle de cela ?
    Car la pire loi pour la démocratie Française est au seuil de cette porte ouverte, elle porte le nom de LOPPSI... ( http://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_d%27orientation_et_de_programmation_pour_la_performance_de_la_s%C3%A9curit%C3%A9_int%C3%A9rieure ).
    Cette loi à été jugée par l’UE comme étant l’adaptation du Patriot act (http://fr.wikipedia.org/wiki/USA_PATRIOT_Act ) à la Française, avect tout ce que cela comporte d’etteinte aux droits fondamentaux (inscrit dans la déclaration universelle des droits de l’homme, la constitution Française), d’atteinte à la charte des droits fondamentaux de l’UE (http://avoccasion.free.fr/hors_site_divers/la_charte_des_droits_fondamentau x_de_L-UNION_EUROPEENNE_fr.pdf dont vous conviendrez avec moi que cette dernière fut rédigée sous le stricte respect de la déclaration universelle des droits de l’homme et du citoyen).

    D’où le rapport que je faisais que désormais, avec les réactions de Mr Kouchner et Mr Mitterand, puis la position de sieur Nicolas Sarközy de Nagy-Bocsa de défendre Mr Mitterand, ils n’ont aucune légitimité à défendre une telle loi totalitaire, sécuritaire à outrance, et liberticide.



  • wolf wolf 17 octobre 2009 12:30

    Encore une petite chose, parce que je lis des propos qui laissent bien transparaitre la méconnaissance du sujet Polanski...

    Donc, je conseil vivement la lecture de cet article rédigé par Maitre Eolas, si connu, et surtout, tant reconnu pour la justesse de ses mots, et l’exactitude de la connaissance des sujets qu’il aborde :

    http://www.maitre-eolas.fr/post/2009/09/29/Quelques-mots-sur-l-affaire-Polanski

    Ceci permettra peut-être d’éclairer certains, et surtout de remettre les choses à leur place légitime, et supprimer ce que certains tiennent pour acquis, juste parce qu’ils ont entendus certaines infos au JT de TFhaine....



  • wolf wolf 16 octobre 2009 20:21

    Hélas, vous commettez une erreur, l’affaire polanski est bien différente de l’affaire mitterand.
    L’un (planski) est une personne qui il y a trente an à reconnu avoir alcoolisé et drogué une jeunne fillette de 13 ans, puis d’avoir eu à la suite de ces faits, des actes sexuels avec elle.
    L’autre, il s’est exprimé en tant que Ministre d’État (première erreur), en prenant la défense de l’homme sus-cité (seconde erreur).
    Après l’histoire de son livre peut (au conditionnel, car sans preuve des faits, personne ne peut outrepasser l’article 9-1 du CC) éventuellement donner une raison pour cette réaction à chaud, de prise de défense la plus maladroite qu’il soit.
    Somme toute, l’un et l’autre ont de fait une histoire (polémique) qui se rejoint dans le fait qu’un homme représentant (tout comme Mr Kouchner, car ne l’oublions pas celui-ci, même si depuis il s’est fait oublié, se rendant certainement compte de sa monumentale erreur, tenu les mêmes propos que notre sinistre de tutel, le Sinistre de l’Inculture) l’Etat Francais n’a pas à défendre un autre homme ayant reconnu avoir fait de tels actes, et ayant fuit la justice qui le recherchait, tel un fugitif...

    Après, il ne faut pas confondre manipulations médiatique pour noyer le poisson, et réalité des faits.

    En ce qui concerne le FN, vous savez parfaitement, tout autant que nous tous, comment ils sont... Laissez-les parler.
    Par contre, on peut se demander pourquoi à l’époque, les médias n’ont pas été choqués par les propos tenus dans le livre de Mr Miterrand, comme ils le sont actuellement...
    Ceci permettrait peut-être de remettre en place le vrai sujet : De tels propos dans un livre présenté (à l’époque) comme étant autobiographique, sont-il admissibles ?
    Pourquoi la presse et les émissions spécialisées ont effectué un tel black out, alors qu’aujourd’hui ces dernières sont scandalisées...
    Mais ceci est une autre histoire.

    En ce qui concerne Mme Martine Aubry, si elle était tant représentative du peuple, et surtout de son parti, je crois que ça se saurait, non... ?? ( smiley)
    Laissez-la parler également, je suis persuadé qu’il s’agit là d’une de ses nombreuses maladresses, et que ses paroles ne représentent pas ce que pense les gens de gauche et des autres gauches.

    Pour ce qui concerne Tubiana et tous les signataires de la pétition pour la libération de Monsieur Polanski, je crois que nous sommes bien tous d’accord à s’accorder qu’il s’agit de défendre les personnes qui commettent un crime, et faire abnégation des victimes, et de leurs familles, hélas... mais le monde des zartiste est un monde à part, où tout les passe-droit, et les bonnes faveurs on court....
    Le droit doit s’appliquer à tous, sauf certaines castes : « politicens », « artistes », « grand patrons », « patron voyous »...etc (liste non limitative, non exhaustive)

    Pour ce que vous pensez de Monsieur Frédéric Mitterrand, sachez que cet homme ne sait faire la différence (visiblement) entre le talent, et la personne... Hélas, lorsque cela provient d’un membre du gouvernement, c’est l’ensemble de la France qui parle, et cet homme fait honte.
    Mais n’oubliez pas que bientôt, il défendra la LOPPSI, loi présenté comme LA loi anti-pdédophile sur internet (alors qu’il ne s’agit là que d’un exemplaire du partiot act USA à la Française), et qu’alors, il faudra rappeler que ce gouvernement, ce président n’ont aucune légitimité à cela, et que seule leur démission pourra permettre que les pédophile physique soient enfin arrêtés, ce qui dans le même temps les enlèvera d’internet !!!

    Je tiens également à vous rappeler Claudine, que Mr Nicolas Sarközy de Nagy-Bocsa, alors qu’il été ministre (pour ne pas dire sinistre^^) de l’intérieur, s’est présenté comme le ministre des victimes...
    Visiblement, ceci est bien derrière lui, et ne s’encombre pas (plus, car les présidentielles sont passées, et que le but est atteint !!!) des victimes, les vraies.



  • wolf wolf 4 octobre 2009 18:57

    Du tout, aucune chamaillerie.
    J’ai tenté de relever un petit morceau de mots, qui ne me semblaient pas être relative à une réalité. Et je me réjouis que ceci soit simplement éclairci.
    Le fait d’en discuter, fait-il qu’il y ait un problème entre nous (tous) ?
    Non, bien au contraire, je ne suis pas arrivé en conquérant, attaquant, je suis resté pondéré, certain qu’il y avait mauvaise formulation, faisant une mauvaise compréhension.

    C’est vrai, que l’écrit est toujours plus compliqué à faire comprendre que l’expression orale.

    Après, pour ce qui est de la proposition faite par la quadrature du net et UFC, pour cette « LG » (que je considère à titre personnel comme n’étant autre qu’un Pizzo), je trouve cette proposition non finie, et prématurée (n’étant pas arrivée à maturité pour son ensemble).

    Ceci étant dit, merci de m’avoir répondu (bon nombre ne le font pas^^).
    A plus tard, dans nos luttes respectives.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité


Agoravox.tv