• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

ZenZoe

ZenZoe

Je fais partie de ceux qui ne sont rien, c'est tout ce que j'ai à dire à mon sujet.

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 4806 0
1 mois 0 48 0
5 jours 0 1 0

Derniers commentaires



  • ZenZoe ZenZoe 15 juin 14:31

    @babelouest
    Bien sûr que c’est intéressant de savoir qui on est !
    Ca évite de se tromper de vie. Quand on sait qui on est, on sait où on va et pourquoi, et croyez-moi, tout devient plus clair et plus facile. C’est une liberté, on ne se sent plus obligé faute de mieux de se conformer aux injonctions des autres (les parents, la société, le conjoint...).
    Le seul hic, c’est que cette connaissance de soi n’arrive la plupart du temps que bien tard dans la vie, et que les portes se sont fermées une à une. Il ne reste alors trop souvent que des regrets. On ne peut plus que méditer tristement sur le fameux proverbe : ’’Ah, si jeunesse savait, si vieillesse pouvait...’’.



  • ZenZoe ZenZoe 9 juin 16:52

    C’est bien vrai tout ça. Mieux vaut avoir des milliardaires bienfaiteurs qui oeuvrent pour le bien de l’humanité sur terre, par exemple Gates et Soros smiley



  • ZenZoe ZenZoe 8 juin 09:37

    Personnellement je n’ai rien contre Zemmour. Il est rigide, sans doute un peu sexiste, saoulant et insupportable en débat, mais ses analyses sont quelquefois très justes, notamment sur la politique étrangère et la place de la France dans le monde. J’apprécie aussi sa défense systématique des intérêts nationaux, dont nos politiques feraient bien de s’inspirer.

    Après, oui, c’est un polémiste qui aime polémiquer, et alors ? C’est toujours mieux que la soupe verbeuse et globish que les politicards nous servent tous les jours !

    Et d’ailleurs, Zemmour n’est pas un politique. Il ne se présentera pas à mon avis, il est trop bien là où il est.



  • ZenZoe ZenZoe 5 juin 22:06

    @Armand Griffard de la Sourdière
    Lla France n’a qu’une seule langue nationale, et par principe l’enseignement public doit se faire dans cette langue partout sur le territoire. Rien n’empêche pour autant l’enseignement d’une langue régionale.
    Ensuite, quand on a des gamins qui sortent du secondaire en n’étant même pas capables de comprendre un texte simple en français on se dit que la priorité est quand même de s’assurer qu’ils maîtrisent cette langue avant toute autre. C’est en effet vraisemblablement la langue qu’ils devront utiliser au quotidien pour communiquer, étudier, occuper un emploi et effectuer quantité de tâches administratives partout en France. Question d’égalité linguistique enre tous les citoyens.



  • ZenZoe ZenZoe 5 juin 21:26

    @Armand Griffard de la Sourdière
    Ah, la fameuse France coupée en deux, sur tous les sujets ! .. smiley

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité