• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Vincent Delaury

sur Avec James Ellroy, « Au bout de la nuit » du polar américain


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Vincent Delaury Vincent Delaury 11 juillet 2008 12:03

Le Furtif : " La rage torrentueuses du début vire aux ratiocinations . Maintenant Ellroy : Bofffff.... "

Pas faux, mais c’est aussi, cette obsession autour du Mal, ce qui fait le charme du personnage.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès