• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de homosapiens

sur L'examen de certification d'Allemand en 3ème se passe en mars. Pourquoi pas en juin ?


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

homosapiens homosapiens 9 janvier 2009 16:59
AH pour une fois notre Académicien du net nous parle d’un sujet qu’on peut supposer pertinent puisqu’il y a usé ses manches pendant toute sa vie.

Là ça m’intéresse plus que l’analyse psychotrotoir des couvertures de magazine.

Je lis, c’est clairement écrit, et avec enfin l’absence de vocabulaire destiné aux docteurs en lettres.

Sur le sujet : ok encore une connerie discutable de l’administration quant à l’organisation de ceci ou cela. Certes les profs concernés sont sans doute ennuyés, mais bon, y’a pire comme ennuis dans la vie professionnelle.

Les élèves aussi sans doute, mais vu qu’on est déjà complètement nul en Anglais qui est la 1ère langue obligatoire ou par intérêt ou par intelligence, on parle donc dans cet article de l’allemand en seconde langue dans 90 % des cas. Il se trouve que c’est cette langue que j’avais "choisi" dans ma jeunesse.
c’était présenté comme une sorte de "continuité" dans le rapprochement franco allemand. Le but étant à travers des échanges scolaires de rabibocher les petits francais avec les boche. Alors que c’était ma seconde langue j’ai eu droit à 2 échanges scolaires, et à ma petite visite du fameux mur qui n’était évidemment pas encore tombé. Concernant l’anglais qui était ma première langue ; aucun échange scolaire. A cela s’est ajouté que jusqu’après le bac je n’ai eu que piteux professeurs d’allemands ce qui m’avait complètement refroidi sur cette langue jusqu’a ce le hasard fasse qu’un vrai prof fasse son boulot correctement. Je passe les détails.
La vie a fait que j’ai eu très souvent à voyager ou à recevoir des étrangers. Ce fut parfois même l’occasion de bons moments quand nous nous retrouvions avec plus de 6 ou 7 langues différentes parmi les convives.
Durant tous ses moments, tous les allemands présents parlaient très bien l’anglais d’une part, et suffisamment bien aussi le francais ou l’italien. Je n’ai quasiment jamais eu à parler en allemand à un allemand. Sauf une fois en Ardèche pour indiquer le chemin d’une station service à 2 touristes allemands un peu perdus. J’ai été étonné qu’aucun des deux ne connaissaient rien ni en anglais ni en francais.

Sur le fond du sujet ; c’est donc une sorte de « cri » pour un examen truqué et bidonné, au sujet d’ une seconde langue qui au final est complètement inutile dans le monde des affaires ou de la vie courante.

Je précise que je n’ai rien contre cette langue ni contre les allemands libre à chacun d’en penser ce qu’il veut. Mais cet article aurait été plus vivifiant si l’auteur avait soulevé le vrai problème dont il n’a vu qu’une miette ; à savoir l’apprentissage couteux, difficile à organiser et à des fins très souvent inutiles, par l’éducation nationale de matières qui devraient être du domaine privé effectivement.
La je sens qu’on va me pendre..., mon but n’est ni de favoriser le public ou le privé que ce soit en général ou dans le domaine éducatif.

Je vais tenter de proposer mon idée à l’auteur qui je l’espère trouvera cette fois une autre boutade à mon sujet qu’homo erectus...
L’éducation nationale, je la respecte, même avec ses innombrables casseroles, car c’est un domaine immensément complexe. J’ai eu par le passé à prendre le poste du "prof" mais lors de formations pour adultes, même si il y a certainement des différences, je pense avoir déjà ressenti une part de l’effort de concentration qui est nécessaire quand on enseigne, et la difficulté à entretenir un enthousiasme visible sans lequel l’auditoire se meurt.
Bref, il me semble bien plus judicieux que l’éducation nationale se cantonne aux vraies bases que sont la lecture, l’écritures, les maths, les sciences, l’histoire, la géographie car tout cela forme la base culturelle dont la France peut encore être fière. Mais il me parait urgent de virer du "catalogue" des matières les autres langues en dehors de l’anglais, le dessin, la musique, le sport car pour ce genre d’activités il existe des activités et structures parascolaires tout à fait au point, mieux équipées pour cela, et cette fois à la liberté des parents. 
A l’inverse vu que le monde bouge plutôt rapidement il me semblerait judicieux que l’école prenne en contrepartie de ces matières "expulsés vers le parascolaire", des matières telles que la bureautique ,l’écologie, la sécurité routière avec la conduite jusqu’au permis, et sans doutes d’autres points qu’il faudrait pour une fois anticiper..

L’Allemagne par contre m’avait étonné quant à son rapprochement permanent avec le monde de l’entreprise. Nombreux intervenants, artisans viennent régulièrement faire des petits cours ou présentations, et bon nombre reçoivent les élèves dans leur entreprise.. A mon avis en France nous avons un énorme retard sur le sujet, nous pourrions presque croire que le monde enseignant "craint" la présence de travailleurs du privé, et vice versa.
 
Enfin, certains diront que la musique, le sport, le dessin, c’est important...oui, y’en a même qui disent que le patois aussi....très bien, c’est fort possible, je suis d’accord...mais pas au détriment d’autres informations plus essentielles quant à l’avenir des élèves.
Quand on voit le nombre d’options au bac c’est pour moi un scandale, non pas que ces options existent, mais qu’elles correspondent à des programmes, des enseignants, des examens...pour des sujets qui sont trop marginaux, prenant la place à des sujets plus importants complètement délaissé.

Mes 2 enfants sont actuellement au collège et passent autant d’heure en éducation musicale qu’en informatique, ca vous parait normal vous en 2009 ?

Alors le sujet mériterait bien un article sur ce qui serait à enlever et à ajouter plus que les pérégrinations administratives d’un examen bidon pour une seconde langue dont tout le monde se fout sur cette planète puisque partagée avec aucun autre pays.

Dans l’attente de vous lire,

Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès