• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de sabattini

sur Deux ou trois choses que je sais de l'Islam


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

sabattini 11 février 2010 20:36

Bonjour à tous

Monsieur Pierre Mistwood, si c’est tout ce que vous savez de l’islam effectivement vous ne savez pas grand chose et vous vous aventurez bien loin en vous comparant à un islamologue (comparativement à notre faible niveau de connaissance français), hélas et je suis au regret de vous le dire que la France c’est 5 millions de musulmans que vous venez de diffamer, mais rassurez vous ce n’est pas votre meilleur score puisque je pense que l’ensemble des femmes marocaines ont été insultées tout autant avec votre histoire de hammam.

Je vais dans ce commentaire juste relever ce que vous avez écrit de plus faux, je laisse à chacun la liberté d’imaginer ce qui vous a poussé à être aussi loin de la vérité en espérant qu’il ne s’agisse que de lacunes et de bêtises qui, si elle tout autant grave que de le faire sciemment, vous donnera quelques circonstances atténuantes

L’enfant sans famille n’est pas le paria de l’islam puisque ca n’existe pas !
C’est justement parce que l’islam fait de la matrice « famille » un socle qu’aucune créature de Dieu n’est laissé comme un objet de mépris et d’exécration (c’est le sens de paria non ?)
L’orphelin possède même une place des plus importante au milieu des musulmans

Ils t’interrogent : ‹Qu’est-ce qu’on doit dépenser ?› - Dis : ‹Ce que vous dépensez de bien devrait être pour les pères et mère, les proches, les orphelins, les pauvres et les voyageurs indigents. Et tout ce que vous faites de bien, vraiment Allah le sait›. (S.2.v.215 )

La bonté pieuse ne consiste pas à tourner vos visages vers le Levant ou le Couchant. Mais la bonté pieuse est de croire en Allah, au Jour dernier, aux Anges, au Livre et aux prophètes, de donner de son bien, quelqu’amour qu’on en ait, aux proches, aux orphelins, aux nécessiteux, aux voyageurs indigents et à ceux qui demandent l’aide et pour délier les jougs, d’accomplir la Salat et d’acquitter la Zakat. (S.2.v.177 )

Si vous souhaitiez écrire uniquement sur les enfants hors mariage, c’est assez mal exprimé pour que le flou existe

Le mariage musulman n’est pourtant pas religieux

Comment vous pouvez écrire une bêtise pareille ? Rien qu’en lisant l’énoncé on se met à rire !

Plus sérieusement, certains Adouls peuvent faire office de notaire, selon le Dahir du 6 mai 1982 promulgué le 27 avril 1983, qui a doté la profession d’un nouveau statut, les adouls sont “les auxiliaires de la Justice du Taoutiq (juge notaire et juge des mineurs) car ils remplissent le rôle de greffe et de notariat", c’est donc une fonction tardive et il faudrait peut être pas généraliser 14 siècles d’islam aussi rapidement ??

De plus, la loi précitée stipule que seules les personnes diplômées de la Faculté de jurisprudence religieuse de Tétouan, de la branche des études islamiques dans les facs de lettres et la faculté des études arabes et enfin de la banche du droit privé des facultés de sciences juridiques peuvent y prétendre.

A propos de la virginité, ce n’est pas fait pour s’assurer que l’enfant est bien de la famille et j’imagine les femmes musulmanes bondir sur leurs chaises en lisant pareilles inepties, elles se préservent pour leur mari, c’est un engagement d’une part regligieux et d’autres part respectueux de leur futur conjoint, l’inverse est évidemment vrai également, mais vous avez dû oublier de le traiter.

Dans notre pays, nous avons l’habitude de parler de liberté d’agir en laissant nos enfants avoir des rapports sexuels débridés, respectons toutes celles qui font le choix d’attendre l’homme de leur vie et tous ces hommes qui attendent la femme de leur vie

En ce qui concerne la polygamie, elle est au Maroc en voie de disparition, car elle exige l’accord de la femme

Rien n’est plus faux, pour commencer la loi dont vous parlez est propre au Maroc pas à tous les autres pays du Magrheb ensuite, la loi dit que le mari doit avoir la permission de sa femme pour vivre la polygamie avec elle, si elle refuse, elle se donne juste le droit de divorcer !

Vous avez raison sur un point (enfin !) la polygamie est trés peu pratiquée au Maroc

Si la séparation des hommes et des femmes est coutumière comme vous le dite, elle est très peu pratiquée en tout cas dans la capitale, peut être êtes vous allez dans le sud où effectivement cette coutume persiste mais quel rapport avec l’islam ?

Elles se racontent la manière dont leurs maris font, ou ne font pas, l’amour

Voici encore une insulte dont ma femme marocaine ne se remet pas !

Il est absolument interdit en islam de parler de relation de couple avec autrui autant pour l’homme que pour la femme

Dans les hammams, les femmes se draguent, ce qui enchanteraient nos féministes portées sur les amours lesbiennes

Voici votre fait d’armes, la pire des insultes que vous puissiez faire aux femmes marocaines (et musulmanes en générale) en les traitant ainsi, évidemment que ce que vous dites est faux tout d’abord parce que la religieux interdit formellement ce type de rapport, que si cela existe il est ÉVIDENT que c’est impossible de l’exprimer en public enfin parce que les hammams sont des endroits où se rejoignent toutes les générations, des toutes petites filles aux grands mères.....c’est plus que diffamant d’affirmer ce que vous avez écrit

Suit dans votre texte autant d’inepties que je ne vais pas relever, je souhaiterais juste vous dire que si je peux pardonner l’ignorance, j’ai beaucoup de mal avec les généralisateurs et j’exècre les menteurs, particulièrement ceux qui touchent les femmes !


A bon entendeur




Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès