• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Fergus

sur Le siècle d'or de la musique tchèque


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Fergus Fergus 10 août 2010 16:36

A propos de VOŘIŠEK, il a été l’élève de TOMÁŠEK à Prague. Et, vérification faite, ce dernier a bien théorisé une transposition musicale des formes de  la poésie grecque : dithyrambe, églogue et rhapsodie. L’Opus 1 de VOŘIŠEK, publié à Vienne en 1818, est d’ailleurs fait de 12 rhapsodies au piano dédiées à TOMÁŠEK. Mais les critiques viennois les ont jugées « peu rhapsodiques » car elles prenaient la forme de récits épiques rigoureux en plusieurs tableaux alors qu’à Vienne la rhapsodie était déjà considérée comme une fantaisie libre.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès