• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Fergus

Fergus

Autodidacte retraité au terme d'une carrière qui m'a vu exercer des métiers très différents allant d'informaticien à responsable de formation, je vis à Dinan (Côtes d'Armor). Depuis toujours, je suis un observateur (et de temps à autre un modeste acteur) de la vie politique et sociale de mon pays. Je n'ai toutefois jamais appartenu à une quelconque chapelle politique ou syndicale, préférant le rôle d'électron libre. Ancien membre d'Amnesty International. Sur le plan sportif, j'ai encadré durant de longues années des jeunes footballeurs en région parisienne. Grand amateur de randonnée pédestre, et occasionnellement de ski (fond et alpin), j'ai également pratiqué le football durant... 32 ans au poste de gardien de but. J'aime la lecture et j'écoute chaque jour au moins une heure de musique, avec une prédilection pour le classique. Peintre amateur occasionnel, j'ai moi-même réalisé mon avatar.

Tableau de bord

  • Premier article le 31/07/2008
  • Modérateur depuis le 22/11/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 627 40700 56765
1 mois 4 389 376
5 jours 1 59 38
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 2225 1565 660
1 mois 9 7 2
5 jours 2 2 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Fergus Fergus 22 septembre 20:59

    @ moderatus

    « Sans être RN ce qui est mon cas , on peut si on est lucides et impartial voir les attentions particulières dont est la cible le RN. »

    Soyons sérieux !

    Si Le Pen avait balancé ce papier à la corbeille, personne n’aurait rien su, et elle aurait continué sa route comme avant, sans être inquiétée le moins du monde.

    En rendant ce courrier public, elle savait parfaitement le type de réactions outrancières que cela entraînerait. Un climat provoqué qui ne pouvait que servir les intérêts populistes en induisant un absurde amalgame avec les pays totalitaires.

    Il y a tant de luttes à mener contre le pouvoir néolibéral macronien que je me désole de voir de l’énergie dévoyée dans des causes tellement puériles qu’elles décrédibilisent les justes combats !



  • Fergus Fergus 22 septembre 20:25

    Bonsoir, Moderatus

    De quoi parle-t-on ? D’un document administratif du code de procédure pénale que, si l’on se réfère au droit applicable à la diffusion d’images violentes, le juge d’instruction a obligation d’adresser au justiciable, qu’il se nomme Moderatus, Fergus ou Le Pen.

    C’est ce qu’a fait stricto sensu la magistrate. Il faudrait donc vouer aux gémonies une professionnelle qui exerce son travail comme l’exige la loi ?

    Evidemment non. Et cela d’autant moins que le document en question était strictement confidentiel et n’avait pas vocation à être rendu public, ce qui est d’ailleurs formellement interdit par la loi.

    Eu égard à l’affaire en question et aux circonstances particulières de la diffusion de ces images, il suffisait à Le Pen de mettre ce courrier au panier : aucun magistrat ne l’aurait contrainte à se rendre à cette expertise !

    En l’occurrence, Le Pen a voulu faire parler d’elle et profiter de l’occasion pour dénoncer une prétendue psychatrisation qui n’existe pas ! Et vous lui emboîtez le pas sans nuance en osant évoquer une potentielle dérive vers le goulag. C’est n’importe quoi !

    Désolé, mais dans cette affaire, vous êtes dans l’excès et, comme Le Pen, dans la duplicité !!!

    Cela dit alors qu’à titre personnel, je pense que la magistrate aurait dû se dispenser de ce courrier, aussi légal soit-il.



  • Fergus Fergus 22 septembre 19:58

    Bonjour, Ciriaco

    100 % d’accord avec vous !

    Il semble effectivement que la magistrate soit effectivement allée trop loin en faisant une lecture stricte de l’article du code incriminé. Mais au plan du droit, elle ne peut être sérieusement vilipendée. Ou alors, il faut remettre en cause le droit dans toutes ses dimensions.

    D’autre part, force est de reconnaître que Le Pen a, de toute évidence, joué une partition victimaire en rendant publique - de manière illégale - un document de procédure parfaitement confidentiel et qui ne l’obligeait à rien dans les faits, eu égard à son statut et aux circonstances.

    Psychorigidité d’un côté ? Duplicité de l’autre !



  • Fergus Fergus 22 septembre 15:36

    Bonjour, Jonas

    Si vous ne voyez pas la différence entre la photo - horrible - d’un cadavre dont rien n’indique ni de quelle manière ni par qui il a été tué, et l’image - abominable - d’un homme en train d’être exécuté par un djihadiste, alors je ne peux rien pour vous !

    Cela dit, je répète que la magistrate est effectivement allée trop loin en faisant une lecture spécieuse de l’article du code incriminé. Ce faisant, je ne suis pas loin de penser comme les journalistes de Causeur dans l’article relayé ci-dessus par Alinéa.

    Non sans réaffirmer d’autre part que Le Pen a, de toute évidence, joué une partition victimaire en rendant publique - de manière illégale - un document de procédure parfaitement confidentiel et qui ne l’obligeait à rien dans les faits, eu égard à son statut et aux circonstances.

    Bref, match nul en termes de duplicité !



  • Fergus Fergus 22 septembre 11:00

    Bonjour, Albert123

    « vous pouvez vous comme moi un jour en payer le prix. »

    Sur quelles bases ? Dois-je comprendre que vous seriez disposé à diffuser sur les réseaux sociaux des images de torture ou d’exécution ? Car c’est de cela qu’il s’agit.

    Personnellement, aucun risque que je me livre à de telles diffusions ! Ni disposé à commettre le moindre acte préjudiciable à des mineurs. Je ne suis donc en aucune manière concerné par les dispositions des articles du code en question. 

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès