• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Fergus

Fergus

Autodidacte retraité au terme d'une carrière qui m'a vu exercer des métiers très différents allant d'informaticien à responsable de formation, je vis à Dinan (Côtes d'Armor). Depuis toujours, je suis un observateur (et de temps à autre un modeste acteur) de la vie politique et sociale de mon pays. Je n'ai toutefois jamais appartenu à une quelconque chapelle politique ou syndicale, préférant le rôle d'électron libre. Ancien membre d'Amnesty International. Sur le plan sportif, j'ai encadré durant de longues années des jeunes footballeurs en région parisienne. Grand amateur de randonnée pédestre, et occasionnellement de ski (fond et alpin), j'ai également pratiqué le football durant... 32 ans au poste de gardien de but. J'aime la lecture et j'écoute chaque jour au moins une heure de musique, avec une prédilection pour le classique. Peintre amateur occasionnel, j'ai moi-même réalisé mon avatar.

Tableau de bord

  • Premier article le 31/07/2008
  • Modérateur depuis le 22/11/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 571 36422 50290
1 mois 5 319 448
5 jours 1 63 86
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 2074 1442 632
1 mois 21 18 3
5 jours 5 4 1

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Fergus Fergus 22 septembre 22:29

    Bonsoir, Nicole Cheverney

    Vous n’avez pas tort. Mais autant je constatais ici et là dans les discussions en ville une volonté d’opposition - même si elle était déjà ténue - contre la loi El Khomri, autant là c’est quasiment le calme plat, comme si les gens avaient intégré les contre-réformes comme un passage obligé et validé par les résultats électoraux de mai et juin.

    Cela dit, rien n’est encore joué : il suffit parfois d’un élément mineur pour déclencher une réaction d’ampleur. D’où la prudence du gouvernement qui désamorce ici la grogne des routiers, là celle des paysans, ou bien encore les velléités des étudiants de la Fage.



  • Fergus Fergus 22 septembre 18:53

    @ Abou Antoun

    « il semble qu’on ait décidé de tirer le débat plutôt vers le bas. »

    C’est malheureusement trop souvent le cas, et c’est consternant



  • Fergus Fergus 22 septembre 17:49

    Bonjour, socrate

    A mon avis, il n’y a pas « deux France », mais trois !

    La France d’en-haut, individualiste, arrogante et cynique dont Macron est une sorte d’archétype.

    La France d’en-bas, constituée des salariés et retraités modestes, des précaires et des sans-emploi.

    La France du milieu, celle qui, trop souvent, jette un regard d’envie sur celle d’en-haut et un regard condescendant ou méfiant sur celle d’en-bas. Un schéma que l’on retrouve généralement dans les moyennes et grandes entreprises ! 



  • Fergus Fergus 22 septembre 17:39

    Bonjour, Milieu défensif au Red Star

     ???? PS, connais pas !!!!

    Bien le bonjour à Jean-Claude Bras ! smiley



  • Fergus Fergus 22 septembre 17:35

    Bonjour, Vera79

    « Les pogroms perpétrés par les russes suite à la promulgation des lois anti-juifs du tsar Alexandre III (1882)"

    Parfaitement exact ! J’ajoute à cela que les Juifs avaient déjà été ostracisés dès 1804 : cette année-là, le Tsar Alexandre 1er édicté un oukase qui rejetaient tous les Juifs hors des villes sur un très grand territoire autour de la capitale Kiev. Interdits de ville, ils étaient également de facto interdits d’études supérieures, de beaux-arts et de conservatoire. Ainsi sont nés, pour survivre, les musiciens nomades de musique populaire yiddish dans les pays de l’Est. J’ai mentionné cela dans un article intitulé Musique klezmer : de Pitichi à Poï à New York.


Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès