• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Fergus

Fergus

Autodidacte retraité au terme d'une carrière qui m'a vu exercer des métiers très différents allant d'informaticien à responsable de formation, je vis à Dinan (Côtes d'Armor). Depuis toujours, je suis un observateur (et de temps à autre un modeste acteur) de la vie politique et sociale de mon pays. Je n'ai toutefois jamais appartenu à une quelconque chapelle politique ou syndicale, préférant le rôle d'électron libre. Ancien membre d'Amnesty International. Sur le plan sportif, j'ai encadré durant de longues années des jeunes footballeurs en région parisienne. Grand amateur de randonnée pédestre, et occasionnellement de ski (fond et alpin), j'ai également pratiqué le football durant... 32 ans au poste de gardien de but. J'aime la lecture et j'écoute chaque jour au moins une heure de musique, avec une prédilection pour le classique. Peintre amateur occasionnel, j'ai moi-même réalisé mon avatar.

Tableau de bord

  • Premier article le 31/07/2008
  • Modérateur depuis le 22/11/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 576 36831 50978
1 mois 6 494 938
5 jours 1 121 269
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 2092 1457 635
1 mois 23 19 4
5 jours 5 4 1

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Fergus Fergus 18 octobre 17:43

    Bonjour, Robert Lavigue

    Ma belle-fille n’est effectivement pas spécialisée dans ce domaine, mais elle est en revanche lectrice de revues scientifiques. Qui plus est, avec deux garçons de moins de 10 ans, elle est particulièrement sensibilisée à cette question, tout comme vous le seriez vous-même si tel était le cas !

    Mais ce n’était évidemment pas à elle que je faisais allusion : donnez-vous la peine de chercher, et vous trouverez de nombreuses mises en garde de la part de scientifiques spécialisés dans les addictions aux nouvelles technologies et soucieux des effets d’un usage compulsif extensif chez les plus jeunes porteurs de Smartphones.



  • Fergus Fergus 18 octobre 16:55

    Bonjour, Christian Labrune

    « Tous ont l’écume aux lèvres, la mine enfiévrée, le souffle court (...) J’en ai vu qui claudiquaient ainsi pendant des heures, le visage tordu par d’indicibles souffrances. (...) Il me semble bien que dans l’un des cercles de l’enfer, il a vu à peu près le même spectacle. »

     smiley N’avez-vous pas l’impression d’être un tantinet excessif ? A moins qu’il ne s’agisse de propos humoristiques. Certes, il y a des « sportifs » qui ressemblent à cela aux Buttes-Chaumont (où il m’arrive d’aller de temps à autre), mais ces joggeurs subclaquants ne constituent pas la majorité du genre. Une info : on trouve les mêmes au Parc Montsouris ! smiley



  • Fergus Fergus 18 octobre 16:45


    Bonjour, Marmor

    Toujours aussi agressif !  smiley smiley smiley

    Contrairement à ce vous écrivez de manière manipulatrice, je n’affirme rien de manière « péremptoire », je rapporte seulement les inquiétudes émises par des scientifiques – inquiétudes d’ailleurs partagées par ma belle-fille, elle-même chercheuse à l’Institut Pasteur–, et relayées dans de nombreux médias. A toutes fins utiles, voici deux articles que je viens de trouver sur le web (lien 1 et lien 2), et sans doute y en a-t-il beaucoup d’autres qui soulèvent les mêmes questions.  

    Cela dit, il faudrait être un abruti pour dénier l’intérêt du smartphone dont les différentes applications sont un « plus » aisément accessible qui peut rendre de réels services (nous en avons d’ailleurs un mon épouse et moi). Ce qui est en cause, c’est l’usage compulsif qu’en font notamment certains jeunes, devenus addicts à la manipulation de ces téléphones portables, parfois plusieurs heures dans la journée.



  • Fergus Fergus 18 octobre 15:17

    Bonjour, Rosemar

    Mon fils, ma belle-fille et leurs deux enfants sont rentrés début septembre de Hong Kong où ils ont passé 10 semaines. Bien qu’étant eux-mêmes de gros usagers de leurs smartphone (je parle des adultes), ils ont été effarés par l’usage qu’en font les Hong-Kongais : du matin au soir, et même en déjeunant au restaurant, ils sont rivés à leur téléphone et ne s’adressent pas la parole.

    C’est très impressionnant à observer sur les photos et les vidéos ! Un jour, mes petits-fils ont été littéralement fascinés par un Hong-Kongais d’une trentaine d’années qui avait déployé dans ses mains et sur ses genoux 3 portables pour faire la chasse aux Pokémons !

    Tout cela pour dire que même si l’on est accro en France, il y a encore une marge avec l’Asie, et notamment la Chine, la Corée ou le Japon. Le pire est que les spécialistes scientifiques sont à peu près tous d’accord pour souligner les dangers inhérents à ces usages compulsifs, particulièrement chez les jeunes qui courent un risque réel de désocialisation



  • Fergus Fergus 18 octobre 15:06

    Bonjour, baldis30

    « toutes les personnes rencontrées étaient déboussolées par la teneur des propos politiques dont elles sont abreuvées tous les jours. »

    C’est assez largement faux : les jeunes et les bobos parmi lesquels se rencontrent les plus accrocs sont les plus déconnectés des médias mainstream ; la plupart n’ont même pas de téléviseur. Par conséquent, rien à voir entre l’usage compulsif du smartphone et la politique !

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès