• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de chems eddine Chitour

sur La tragédie des chrétiens d'Orient : La responsabilité de l'Occident


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

chems eddine Chitour 13 novembre 2010 10:48

Mea culpa

Sur les 27 critiques aucune ne porte sur le fond. On attaque l’auteur.
Justement on lui reproche de ne pas dénoncer les errances du pouvoir en Algérie concernant la liberté de culte. C’est vrai , il faut s’en indigner . je suis de ceux qui pensent fermement que la liberté de penser de prier doit être indicutable Je ne viens pas à vous pour me justifier ou rentrer dans vos bonnes grâces, je n’en ai rien à cirer.
Pour le reste, je vais tenter en quelques lignes de vous livrer le fond de ma pensée. Sur la centaine d’articles qu’AgoraVox a bien voulu faire paraitre-c’est de mon point de vue un signe de confiance-, je n’ai jamais diffmamé ni insulté ni porté atteinte à la dignité de ceux qui m’agressent verbalement.
Pourquoi le font ils  ? peut être parce qu’ils croient à tort qu’étant de l’autre côté du channel, ils ont la parole infuse Rien ne doit s’opposer à leur doxa. Boileau disait à juste titre : « la critique est aisée mais l’art est difficile » De ce fait, dans tous les commentaires rares sont ceux qui sont « contruits » qui avancent une idée contre une autre, bref qui font avancer le débat.
On m’oppose l’article de monsieur Hyeronimus, je l’ai lu, honnêtement il ne m’a pas plu par son outrance et par les certitudesdont l’auteur semble être bardé..
Dans cette approche qui de mon point de vue est discutable, discutons-en en civilisés qui acceptent le débat et non pas l’injure.
Pour fixer les idées, je vais dévoiler quelques convictions encore que...
Je suis natif d’un pays qui a trois mille ans d’histoire. Un roi berbère a fondéune dynastie pharaohnique pendant deux siècles en Egypte vers l’an 950 avant J.C. Ce fut par la suite l’arrivée des Phéniciens, Plus tard au sixième siècle il y eut deux grandes dynasties les massyles et les Massaéssylesà l’est et à l’ouest. Vers 200 avant J.C. Le grand Aguellid Massinssa battait monnaie et était l’allié de Rome pendant que l’Europe du Nord émergeait aux temps historiques. Après les Romains le maghréb connu les invasions vandales, byzantines et enfin les Arabes vers le septieme siècle.
C’est dire que nous avons connu les cultes barbares des phéinciens, enuite des tribus furent converties au judaïsme (Shlomo Sand parle justement des berbères juda¨cisé dans son ouvrage le peuple juif n’existe pas). Après plusieurs apostasies les berbères embrassèrent l’Islam. 
Arrive 1830 nous fumes envahis un matin de juillet et pendant 132 ans nous avons souffert du joug colonial qui semble-il aurait fait oeuvre positive.
Ceci étant dit ce que je dis de l’Occident i lest établi et les références que je donne l’atteste n’a eu de cesse de déstabiliser l’empire ottoman les ingérences continuelles de la France de la grande Bretagne pour amener la « civilisation » et défendre les chrétiens d’abord libanais au nom d’une promesse que Saint Louis aurait faite à Saint Maroun participe de cette « protection ».
La relève a été prise par l’empire américain qui a déstabilisé malheuresement durablement des équilibres qui datent de centaines d’années. J’ai citévolontairement deux foisdans deux articles j ustement cette acculturation croisée des arabes chrétiens et musulmans. 
Je ne suis pas là pour défendre une relgion ou un pays , je n’en ia pas les compétences, mais de qui doit être dit doit être dit. C’est le dialogue qui nuancera les positions
Il est à regretter que personne n’a critiqué le fond en apportant un argumentaire. 
En tant que scientifique, j’ai déjà donné mon snetiment sur les religions. Je suis par contre franchement cotnre ce partage du monde entre les nantis et les autres. J’aurai pensé que la frontière ne sépare pas le Sud et le Nord mais qu’elle sépare au nord comme au Sud les sans grads ceux qui triment au quotidien avec les icneritutdes du lendemain de ceux que le système même chez vous à des degrès divers en fait des intouchables.
En définitive j’ose espérer que ce plaidoyer encore une, non pour vous plaire mais pour vous convaincre de la nécessité du dialogue- et ce n’est pas un aveu de faiblesse- permettra à l’avenir, et je le souhaite que les contributions soient jugées sur le fond
 


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès