• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Olivier Bonnet

sur Des étudiants manifestent contre le blocage de leurs universités


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Olivier Bonnet Olivier Bonnet 20 mars 2006 14:30

Les étudiants anti-blocage, abondamment interviewés ces derniers temps, se fendent souvent de la phrase suivante : « il y a d’autres moyens ». Ah oui ? Et lesquels ? Comment espérer obtenir quelque chose sans causer de nuisance ? Les piquets de grève sont peut-être illégaux, mais ils n’en demeurent pas moins indispensables à la lutte : sans eux, les « jaunes » vont bosser, les entreprises tournent et le patronat ne cède rien. C’est exactement la même chose pour les facs, le gouvernement et le CPE. Que les étudiants anti-blocage soutiennent le CPE, c’est une chose, mais qu’ils prétendent ne pas prendre position sur le sujet est une posture de Tartuffe : si on leur donne raison et que les cours reprennent, la voie royale s’ouvre pour Villepin, et le voilà tiré d’un bien mauvais pas. Etre anti-blocage, c’est donc bien objectivement favoriser le maintien du CPE.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès