• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Aafrit

sur Tunisie : résistance face à la violence salafiste


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Aafrit Aafrit 16 juin 2012 16:47

Bien d’accord avec Frida, je rajoute que le courant salafiste est très très vaste, en gros, pour mettre un accent sur l’orientation politique des différents courants, on peut noter : Salafia el’ilmia(scientifique) Salafia eldjamia (Jamia) deux courants souvent (apolitique ??) pacifistes interdisant toute rébellion, contestation, manifestation qui peut semer une Fitna (sédition) et donc des guerres et conflits violents (elkhourouj A’ani elhakim), viennent ensuite : le salafisme classique et le salafisme Djihadiste : deux courants plus ou moins contestataires et violents.Donc dire salafisme tout simplement ne veut rien dire ou presque.

En Tunisie, l’affaire est très complexe, et il n’y a pas que les islamistes qui foutent le bordel !


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès