• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Christian Labrune

sur Pour Michel Onfray !


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Christian Labrune Christian Labrune 30 juin 2012 15:04

@Alinéa

Je fais partie des imbéciles qui ont perdu leur temps à manifester contre la première intervention en Irak. Je me souviens même d’y avoir porté plusieurs fois des banderoles de la Fédération anarchiste, à cause d’une ancienne, vague et lointaine sympathie pour le courant libertaire ; quand je vois ce que sont devenus tous ces gens-là, je n’en suis pas fier. Je n’ai jamais vraiment cru non plus aux armes de destruction massive de l’Irak et je considère que la politique de Bush a été une succession d’erreurs monumentales. J’ai été bêtement optimiste à l’élection d’Obama. Je n’en suis pas fier non plus. Le monde change très vite, il importe de considérer froidement ses propres erreurs et de ne pas être dupe de soi-même.

Chomsky a apporté beaucoup à la linguistique mais il n’aurait jamais dû sortir de son domaine de compétence. Il est rongé par la haine d’Israël et par la haine de l’Amérique. La haine est une passion triste, une pathologie. Il a déjà objectivement changé de camp, il n’a qu’à émigrer, rejoindre en Iran les Faurisson et autres négationnistes, il y sera reçu à bras ouverts.

Votre discours sur les pseudo-démocraties que vous n’hésitez pas à mettre en balance avec une très authentique République Islamique d’Iran est sidérant. Notre civilisation est probablement dans le creux de la vague ; nous avons peut-être perdu bien des batailles mais, comme disait l’autre, nous n’avons pas perdu la guerre. Nous sommes peut-être à la veille d’une troisième guerre mondiale, et comme au début de la seconde, il se trouve déjà beaucoup de gens qui lorgnent du côté de ceux qui pourraient demain l’emporter. Le Maréchal ne croyait pas non plus à nos démocraties, et les valeurs du troisième Reich lui convenaient mieux. Si les valeurs de l’islamo-fascisme vous paraissent préférables, rien ne vous empêche d’émigrer, mais il se trouvera toujours ici des gens suffisamment déterminés pour faire la différence entre civilisation et barbarie, qui sauront résister au défaitisme ambiant et lutter contre l’abjection de certains systèmes politiques.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès