• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Christian Labrune

Christian Labrune

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 06/02/2012
  • Modérateur depuis le 31/07/2013
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 10 6670 516
1 mois 0 365 0
5 jours 0 91 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 583 216 367
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Christian Labrune Christian Labrune 18 octobre 18:48

    Les « Israëliens », venus d’Europe centrale, du Maghreb et d’un peu , et très tardivement, n’ont jamais constitué une NATION munie d’une culture propre

    @Jeussey de Sourcesûre

    Où que ce soit : dans l’Europe de l’Est, en France, en Ethiopie et même en Inde, il y avait partout les rouleaux de la Torah et une tradition talmudique, c’est-à-dire une habitude de discipline intellectuelle, une manière de se définir autant par référence à des textes que par une appartenance sociale, et c’est cela qui a fait la spécificité du monde juif.
    Et partout aussi la nécessité de lutter contre un antisémitisme répugnant. L’adversité, quand elle prend la forme de la bêtise la plus répugnante, oblige à développer son intelligence, et cela forme des caractères.
    Les différences que vous mettez en avant sont des plus contingentes. On n’a pas les mêmes habitudes alimentaires, vestimentaires ou sociétales à Dunkerque et à Marseille, mais pour l’essentiel on est quand même français. Les vagues d’immigration successives en Israël auront engendré bien des problèmes et des frictions ; le contraire eût été étonnant, mais toutes ces difficultés, fort heureusement, sont en passe d’être résolues.



  • Christian Labrune Christian Labrune 18 octobre 18:31

    @William
    Les arabes qui ont envahi la Palestine à la suite du Sultan Omar n’étaient pas incultes au point d’ignorer qu’ils construisaient, vers 690, une mosquée sur le lieu où le Temple des Juifs avait été détruit en 70 par les légions de Titus. Il y avait de la place ailleurs. Ils ont construit là leurs édifices par haine du judaïsme. Depuis le chamelier de La Mecque, le rêve de tous les musulmans, c’est l’extermination des Juifs, et il suffit de lire cet article et quelques interventions qui lui font suite pour en avoir encore une confirmation.
    En toute justice, et bien que je sois athée et assez indifférent aux querelles religieuses, je considère qu’il conviendrait que les mosquées de l’esplanade fussent démontées et reconstruites ailleurs avec l’aide de l’UNESCO. Les moyens techniques dont on dispose aujourd’hui sont bien plus efficaces que ceux qu’on pouvait mettre en oeuvre à l’époque de la construction du barrage d’Assouan. Or, les temples d’Abou Simbel, et plusieurs autres, auront été déplacés sans trop de difficulté et mis en lieu sûr.
    Les pays occidentaux qui ont financé ces énormes travaux, étaient surtout des pays d’une tradition chrétienne qui ne faisait pas grand cas du polythéisme de l’Egypte antique, mais il n’y a pas dans le christianisme quelque chose qui ressemblerait au concept de la jahilya dans l’islam. Le christianisme a récupéré la civilisation et même la mythologie gréco-romaine, particulièrement à l’époque de la renaissance où on assimile assez volontiers le christ à Hercule : voir la chapelle Sixtine ou lire « L’Hercule chréstien » de Ronsard.
    Pour les musulmans radicaux, c’est-à-dire ceux qui sont les plus proches de la lettre coranique, tout ce qui est antérieur à l’islam, tout ce qui est donc de l’ordre de la jahilya doit être détruit. Que ce soit les grands bouddhas de Bamiyan, les ruines de Palmyre et de Ninive ou les mausolées de Tombouctou qui procèdent d’un islam abâtardi . La Bible hébraïque cite des centaines de fois le nom de Jérusalem (et combien de fois le nom apparaît-il dans le Coran ?), mais il n’y a jamais eu de Juifs à Jérusalem, et dans le tombeau des patriarches à Hébron, dont les noms sont dans la Bible, ce sont probablement les ancêtres des arabes palestiniens qui sont enterrés ! Quiconque ose prendre à ce point ses contemporains pour des cons, il faut vraiment qu’il soit le roi des cons.



  • Christian Labrune Christian Labrune 18 octobre 17:36

    @francois
    Je vois que vous avez fait une faute de frappe dans le quatrième paragraphe « tous penchés sur leur verge ». Il manque un « i » : penchés sur leur vierge. Mais je ne sais pas si l’Immaculée Conception qui m’apparaît régulièrement dans la grotte des Buttes-Chaumont, le mercredi (on est mercredi, il est temps que j’y aille si je veux la voir !) apparaît dans tous les jardins publics de France. Je ne suis même pas certain que Rosemar l’ait jamais vue : elle nous en aurait parlé. Par ailleurs, la vierge m’apparaît toujours vers le haut de la cascade, avec son auréole et douze étoiles, telle qu’elle apparut aussi à Sainte Catherinie Labouré dont le sanctuaire se trouve derrière « Le bon marché ». J’aurais donc plutôt à lever les yeux pour la voir plutôt qu’à me « pencher ».
     



  • Christian Labrune Christian Labrune 18 octobre 17:28

    N’avez-vous pas l’impression d’être un tantinet excessif ?
    ======================================
    @Fergus,
    Je n’exagère pas le moins du monde. Allez-y un samedi, vers seize heures et vous verrez qu’il y a plus de « coureurs » que de promeneurs désireux de s’enchanter du paysage. Il est impossible de marcher droit devant soi. Il y a quelques années, les coureurs contournaient les groupes de promeneurs, il y avait de la place. Désormais, ils vous foncent dessus comme si vous étiez un hérisson traversant une route de campagne.
    Je sais bien que c’est partout la même chose, même si je suis moins souvent à Montsouris ou au parc Monceau où les allées aussi sont envahies. Ces hordes barbares, infra-humaines, je me demande bien ce qu’elles font là. Je prévois qu’avant deux ans aux Buttes-Chaumont on aura été obligé de matérialiser des couloirs, exactement comme dans les piscines. Ces gens-là n’ayant visiblement que faire de la beauté de paysages conçus pour la contemplation esthétique, il n’y a qu’à creuser un peu dans les buttes-chaumont, rouvrir d’anciennes carrières désaffectées, y installer des vélos munis de dynamos sur lesquels ils pourront pédaler jusqu’à en crever. Si cela ne produisait chaque jour qu’un ou deux megawatts ce serait toujours ça, et on ne serait plus condamné à voir en surface ces esclaves d’eux mêmes qui y offrent le spectacle absolument répugnant et obscène d’une centaine de faces christiques à la troisième heure en haut du Golgotha.



  • Christian Labrune Christian Labrune 18 octobre 17:07

    @pallas
    On ne devrait pas tarder à pouvoir miniaturiser le téléphone au point de pouvoir le greffer quelque part entre la peau et la boîte crânienne, directement interfacé avec l’encéphale. Beaucoup de recherches actuelles vont dans ce sens qui serait celui de la suppression des interfaces externes. Un processeur analyse les ondes cérébrales, les filtre, et sait reconnaître celles qui signifient un ordre particulier. Des tétraplégiques, par exemple, peuvent déjà commander ainsi certains appareils dans leur entourage. On n’en est qu’au début, mais les résultats sont prometteurs. Dans moins de vingt ans, tout cela sera devenu extrêmement banal. Beaucoup d’organes défaillants seront progressivement remplacés par d’autres réalisés sur imprimante 3D et nous serons ainsi devenus des cyborgs. L’homme au téléphone portable dont parle Rosemar n’est déjà plus tout à fait l’homme naturel que côtoyais quand j’avais vingt ans. Moi-même - et je ne dois pas être le seul-, si j’étais privé d’ordinateur pendant une semaine, je ne sais même pas si je pourrais survivre. Ce serait pire que de se retrouver tout d’un coup, après un accident, amputé des deux jambes ou paralysé.

     

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès