• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Christian Labrune

Christian Labrune

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 06/02/2012
  • Modérateur depuis le 31/07/2013
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 10 9494 502
1 mois 0 229 0
5 jours 0 28 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 633 237 396
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Christian Labrune Christian Labrune 20 septembre 12:44
    Creuser les déficits et saloper de plus belle, c’est effectivement une belle réussite.
    En apparence et à court terme.
    ======================================
    @Le421

    Je ne suis pas économiste et j’aurais le plus grand mal à discuter cette assertion qui me surprend un peu : je n’ai pas vraiment l’impression que l’Amérique soit au bord de la faillite : la bourse se tient très bien, le taux de croissance est plutôt en progression. Il se peut tout de même que vous ayez raison.

    Si je ne m’abuse, vous êtes un suiveur de notre Chavez national, et c’est probablement ce qui explique votre argument contre Trump. Je reconnais que Chavez a su très bien, lui, ménager l’avenir et laisser à son successeur Maduro une situation économique tout à fait saine, ce qui explique que le Vénézuéla soit devenu désormais le fer de lance de l’économie sud-américaine.

    Je n’avais pas voté pour Mélenchon et je le regrette tous les jours. La France, à l’heure qu’il est, ressemblerait au Vénézuéla et serait un petit paradis terrestre. Si j’étais plus jeune et si je rêvais de faire fortune -mais cela n’a jamais été vraiment mon obsession !-, j’irais sans aucun doute m’établir au Vénézuéla.


  • Christian Labrune Christian Labrune 20 septembre 12:30
    Tariq Ramadan prétend militer en faveur d’un islam modéré
    ==================================
    @MartindeWallon

    TR peut bien prétendre ce qu’il veut. Son discours, en bon disciple des Frères musulmans, relève de la takiya, et il faudrait toute la stupidité d’un Plenel ou d’un Edgar Morin devenu gâteux pour l’entendre plus de cinq minutes sans être à même de le comprendre.

    Son maître à penser, c’est Qaradawî, et cet affreux bonhomme, qui ne s’exprime pas pour un public français et dont on ne connaît les conceptions que par des traductions, prend beaucoup moins de précautions lorsqu’il s’agit d’imposer aux musulmans ce qu’ils doivent penser et faire.

    Il n’y a pas d’islam « modéré ». L’islam turc d’Erdogan, celui d’Ennahdha en Tunisie, voire celui de Morsi, étaient perçus par les imbéciles, au début des « printemps arabes », comme des formes modérées de l’islam. On a très vite vu à quoi cela pouvait conduire.

    Ou bien on est un vrai musulman et on prend au sérieux le Coran, et à ce moment-là, on devient un partisan du califat mondial, comme les Frères musulmans de l’UOIF. Ou bien on est musulman comme la plupart des chrétiens sont chrétiens, c’est-à-dire qu’on reste attaché culturellement à un simple folklore religieux dont on ne tient évidemment pas compte dans sa vie quotidienne.


  • Christian Labrune Christian Labrune 20 septembre 12:13
    @Amaury Grandgil

    Excellent article. Le détournement d’un vieux panneau de la SNCF me fait rire encore.

    J’ai été ulcéré, à lire ici plusieurs articles ou interventions ces derniers jours, qui s’appliquaient laborieusement à défendre le propos de Macron : on a bien le droit d’être franc, non ? Et de dire ce qu’on pense, même si ça va contre le politiquement correct. Le problème, c’est que cette franchise révèle bien crument une vision du monde assez largement partagée, et qui donne carrément envie de vomir à quiconque voit tel qu’il est, et sans lunettes roses, un monde qui n’est vraiment pas beau à voir et donne la nausée.

    On a souvent déformé, et pour le rendre odieux, le propos d’un Guizot qui n’était pas aussi malveillant qu’on veut bien le dire  : « enrichissez-vous ! ». Mais le discours d’un Macron et de pas mal d’autres est bien exactement à la hauteur de ce qu’on prétend vouloir faire dire à Guizot. Ceux qui sont las d’être pauvres, c’est tout simple : qu’ils deviennent riches et cessent de nous emmerder avec leurs jérémiades.

    J’irai plus loin : qu’ils deviennent présidents de la République. C’est un métier qui n’exige aucun talent particulier et qui s’accommode même très bien, comme on l’aura vu au cours de ces dernières années et comme on le voit tout particulièrement aujourd’hui, d’une parfaite nullité intellectuelle et d’une veulerie sans limite.


  • Christian Labrune Christian Labrune 20 septembre 11:40
    à l’auteur,

    C’est quoi, votre objectif, en écrivant cet article qui est une collection d’assertions tirées de la propagance anti-isréalienne d’origine islamique ?

    D’où parlez-vous, de quelle niche idéologique ? Pourriez-vous nous préciser ça, avant que nous entreprenions de commenter la chose avec toute la rigueur critique souhaitable en pareil cas ?





  • Christian Labrune Christian Labrune 19 septembre 13:43
    à l’auteur,

    Plus le temps passe, et plus de femmes paraissent avoir été violées par ce bon musulman. Il reste qu’il faudra quand même, et quel que puisse être le nombre de ses victimes, le diviser par deux : dans l’islam, une femme, ce n’est que la moitié d’un homme. Pas plus légalement, et peut-être même beaucoup moins dans les faits.

    La quatrième sourate du Coran (Les femmes), que ce pauvre homme connaît bien, en particulier le verset 38, permet de mieux comprendre son oeuvre.

    Allah akbar !

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès