• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Islamophobie - Islam - Islamisme

Islamophobie - Islam - Islamisme

L'islamophobie, c'est quoi ?

Qu'est-ce qu'une phobie ? « Une phobie, du grec ancien phobos (φόβος), frayeur ou crainte est une peur démesurée d'un objet ou d'une situation précise ». C'est la définition qu'en donnent Wikipedia et tous les dictionnaires.

Il existe une entrée « islamophobie » dans Wikipedia, où sont rappelées de nombreuses critiques du caractère aberrant et calamiteux d'une telle formation linguistique. Triturer la langue, c'est le propre de tous les totalitarismes et Victor Klemperer avait très bien analysé la manière dont la propagande nazie s'était d'abord attachée à pervertir la langue allemande ; qui ne se souvient également des excellentes analyses d'Orwell dans 1984, qui permettent aux maîtres du système, par le novlangue, d'entrer à l'intérieur des têtes pour induire à une doublepensée (voir l'article dans Wikipedia) qui est empêchement de toute pensée libre. On a souvent cité ces derniers temps cette phrase de Camus : « Mal nommer les choses, c'est ajouter au malheur du monde ». Eh bien oui, mais il ne suffit pas de citer Camus, il faut mettre en pratique l'exigence de clarté qu'il pose, et tâcher de réfléchir sur le sens des mots les plus galvaudés.

Face à l'objet de sa peur, le sujet atteint de phobie préfère toujours la fuite. Tout l'effort des thérapies comportementales consiste précisément, pour le guérir, à le persuader d'affronter très progressivement l'objet qui le terrifie. Mais tous ceux qui se retrouvés au grand rassemblement qui s'est spontanément formé à la République le soir de la fusillade à Charlie Hebdo auront pu remarquer une chaîne de manifestants traversant la place, chacun portant une lettre constituée de leds et formant ensemble ces deux mots lumineux : « Not afraid ». Ceux-là n'étaient assurément pas des islamophobes : l'islam, sous la forme la plus extrême et la plus répugnante qu'il venait de prendre, ils tenaient à le dire, ne leur faisait pas peur.

L'islamophobie, si on est soucieux de ce que les mots veulent dire, c'est donc la peur de l'islam. Qui a peur, en France, de l'islam ? Eh bien, ceux qui refusent de l'affronter et préfèrent s'y soumettre sans discussion, quitte à nier même qu'il soit visible, qu'on puisse le remarquer dans la société française ou qu'il fasse problème en quelque manière. Il vaudrait mieux cesser d'en parler, disent-ils, et n'y plus penser. Ils souhaiteraient même qu'on interdise toute prise de position qui ne fût pas favorable à cette belle religion. On peut tout de suite donner quelques exemples de ce type de comportement d'évitement : ce sera le brave Askolovitch, ami des salafistes, ou bien le sycophante moustachu de Mediapart. C'est encore notre Président de la République qui, le lendemain d'un attentat perpétré au nom de cette religion, et pour venger son Prophète, commence une déclaration devant la presse en disant que tout cela n'a rien à voir avec l'islam. Le discours de Valls devant la représentation nationale, le lendemain, n'hésitait pas, fort heureusement, à corriger le tir et à appeler un chat un chat : nous étions en guerre, et en guerre contre un fanatisme islamiste.

Askolovitch, Pleynel, Hollande, son Ministre des Affaires étrangères et beaucoup d'autres sont des islamophobes, et plus encore quelques députés socialistes auteurs d'une « Résolution » scélérate votée le 2 décembre dernier (ils auraient pu choisir une autre date que celle d'un coup d'état fort peu « républicain !) et très favorable aux entreprises du terrorisme palestinien à seule fin -on le sait par le Canard enchaîné-, de complaire à un électorat issu de l'immigration, qu'on craint d'avoir durablement mécontenté avec le « mariage pour tous ». On a très PEUR de s'être aliéné ces électeurs, on tient donc à les caresser dans le sens du poil, quel que soit par ailleurs le prix à payer : pour l'instant, fermons les yeux, on verra plus tard. Ainsi font les autruches.

Les journalistes de Charlie Hebdo avaient-ils peur de l'islam, étaient-ils islamophobes ? Apparemment, non : déjà victimes d'un attentat, bénéficiant d'une protection policière qui ne pouvait certes pas les enchanter, ils savaient que les mêmes causes produisant souvent les mêmes effets, la même situation très dangereuse risquait donc de se reproduire. Cela ne les aura pas empêchés, et à leurs dépens, de tirer à boulet rouge contre une religion qui représentait pour eux le comble de l'obscurantisme. Ces provocateurs faisaient profession de ne respecter rien dans le domaine des idées. Et de fait, d'un point de vue philosophique, les idées, les croyances, les opinions, si on veut progresser dans la connaissance, on les critique, et si elles n'ont rien de raisonnable, on les démolit. C'est ce qu'on fait - et sans tuer personne - Galilée, Newton, Einstein. Sans ce travail de l'intelligence critique, nous en serions encore à une physique d'Aristote que les contemporains les plus sots de Galilée défendaient à cause de son ancienneté. Une théorie qui a duré deux mille ans, disaient ces crétins, c'est du sérieux ! Eh bien non, et il n'aura fallu que quelques dizaines d'années pour que s'effondre tout l'édifice des anciennes représentations du monde. Ce qui vaut pour les sciences vaut aussi pour tout le reste : la civilisation, désormais, c'est la rationalité. Toutes les religions, avec leurs cortèges de violences, ont fini par le comprendre, sauf un islam qui fut pourtant à la pointe de la Connaissance jusqu'aux Ottomans mais devait ensuite s'enfermer dans la routine et le ressassement, au point de refuser même l'imprimerie jusqu'au début du XIXe siècle.

Les journalistes de Charlie Hebdo respectaient leurs adversaires -ils ne leur mettaient pas sur le ventre le canon d'une kalachnikov !- mais ils n'avaient aucun respect pour leurs croyances d'un autre âge. Je suppose qu'il en allait de même pour les quelques millions de citoyens qui pensaient ETRE Charlie dimanche, entre la République et la Nation. Du moins, je l'espère. Ceux-là n'étaient pas non plus des islamophobes, mais des ennemis déclarés de l'islamisme et de tous les imbéciles qui croient que la kalachnikov peut avoir valeur d'argument dans la controverse. Personne ne peut avoir envie de se retrouver dans la situation des otages de l'épicerie à la porte de Vincennes ou celle des journalistes de Charlie Hebdo. Pas d'autre solution que de combattre ce qui est effectivement un ennemi déclaré et qu'il importe de savoir nommer.

 

L'islamisme, est-ce encore l'islam ?

Les musulmans que j'ai rencontrés ces derniers jours m'ont dit invariablement que l'islamisme n'avait rien à voir avec l'islam, une religion qui ne pourrait en aucun cas vouloir la mort d'autrui.

On notera quand même qu'un certain nombre d'intellectuels, ces dernières années, ont fait l'objet de fatwas qui les condamnaient à mort pour avoir exprimé des pensées qui chagrinaient la religion du Prophète. Pour l'islam, qu'il soit chiite ou sunnite, penser peut être un crime. Salman Rushdie, en 88, en a su quelque chose. Ca, c'est du côté chiite. Plus récemment, en France, Robert Redecker est forcé de vivre sous protection policière depuis la condamnation de l'un de ses articles par le sinistre Youssef al-Qaradâwî, maître à penser du wahhabisme. Ce n'est donc pas mieux du côté sunnite.

Ces deux écrivains sont-ils des monstres comparables à Mehra, aux frères Kouachi ou à l'infâme Coulibaly ? Qui ne voit immédiatement qu'il serait très facile aux mêmes autorités de l'islam, qui se donnent un droit de vie ou de mort sur n'importe qui dans le monde, de prononcer une fatwa contre les excités du « Califat » ? Il suffirait de dire que leurs exactions les retranchent de l'oumma, qu'ils ne sont plus des musulmans. Mais les doctes théologiens d'al-Azhar s'y refusent parce que, disent-ils, ces braves sophistes, ce serait tomber dans le takfirisme ! Aussi longtemps que les massacreurs à la solde d'Abu Bakr al-Baghdadi continueront de croire qu'il n'y a qu'un seul dieu et que Muhammad est son prophète, ils resteront donc tout à fait musulmans et quand ils se réclameront d'Allah au moment d'égorger une de leurs victimes, c'est donc bien en tant que musulmans qu'ils agiront.

Au reste, et bien que je sois un simple lecteur ordinaire des sourates du Prophète, je ne vois pas non plus en quoi les agissements des abrutis du « Califat », de Boko Haram voire nos terroristes français fanatisés, pourraient être en contradiction avec le Coran, du moins lorsqu'il est très naïvement et très littéralement compris par des individus plutôt dépourvus de culture, et très sous-dimensionnés du côté de l'encéphale.

Considérons cette recommandation maintenant bien connue transmise par un porte-parole du « Califat » à tous les musulmans de l'oumma :

« "Si vous pouvez tuer un incroyant américain ou européen - en particulier les méchants et sales Français- ou un Australien ou un Canadien, ou tout citoyen des pays qui sont entrés dans une coalition contre l’État islamique, alors comptez sur Allah et tuez-le de n’importe quelle manière.Tuez le mécréant, qu’il soit civil ou militaire. Frappez sa tête avec une pierre, égorgez-le avec un couteau, écrasez-le avec votre voiture, jetez-le d’un lieu en hauteur, étranglez-le ou empoisonnez-le. »

Le modus operandi qui se trouve décrit là, c'est celui des attentats qu'on a pu voir en Israël et qui risquent de devenir assez vite notre lot quotidien en Europe. Or, ce texte n'est qu'une paraphrase du 5e verset de la sourate IX concernant « Le repentir ». Le voici :

« Les mois sacrés expirés, tuez les idolâtres partout où vous les trouverez, faites-les prisonniers, assiégez-les et guettez-les dans toute embuscade ; mais s'ils se convertissent, s'ils observent la prière, s'ils font l'aumône, alors laissez-les tranquilles, car Dieu est indulgent et miséricordieux. »

L'indulgence et la miséricorde ont disparu du texte émanant du Califat. Le verset 5 ci-dessus concerne la manière de se comporter avec les idolâtres qui ont trahi les engagements contractés avec les musulmans (verset 4). On est tenu de respecter ces idolâtres jusqu'au terme du contrat, mais pas au-delà, et s'ils se dérobent avant le terme, il leur en cuira. Les pays de la coalition, qui ont déclaré la guerre à Daech, cela va sans dire, n'ont aucune intention de se « repentir » et encore moins de se « convertir ». Ils n'ont donc rien à attendre du Dieu « indulgent et miséricordieux » ; on peut allègrement, si on est un bon musulman, faire l'économie de cette clause.

Les très naïfs défenseurs d'un islam qui serait une « religion de paix et d'amour » citent invariablement, en le falsifiant sans vergogne, le verset 32 de la cinquième sourate : « quiconque tue un homme, c'est comme s'il avait tué tous les hommes ». En fait, voici le texte exact, dont je souligne une restriction tout à fait essentielle :

Sourate 5.32 : "C'est pourquoi Nous avons prescrit pour les Enfants d'Israël que quiconque tuerait une personne non coupable d'un meurtre ou d'une corruption sur la terre, c'est comme s'il avait tué tous les hommes. Et quiconque lui fait don de la vie, c'est comme s'il faisait don de la vie à tous les hommes. En effet Nos messagers sont venus à eux avec les preuves. Et puis voilà, qu'en dépit de cela, beaucoup d'entre eux se mettent à commettre des excès sur la terre."

Inutile de souligner que pour l'islam, dessiner la tête ou le cul du Prophète, ce n'est certainement pas la moindre des corruptions sur la terre, et plusieurs manifestations en terre d'islam ces derniers jours seraient bien là pour nous le rappeler si nous l'avions oublié. Autant dire que les assassins de nos dessinateurs, s'il faut s'en tenir à la leçon du Coran, après avoir débarrassé la terre de ces profanateurs comme ils l'ont fait, sont probablement à l'heure qu'il est parmi les ruisseaux, les fleurs et les soixante-douze vierges.

Il faudra bien que les musulmans réfléchissent un peu, même si ce sera avec plusieurs siècles de retard par rapport à l'Occident, sur un corps de doctrine (le Coran et la sunna) qui autorise ceux qui ne sont pas capables de dépasser le sens explicite des textes, aux pires horreurs.

Les musulmans qui disent : tout cela n'a rien à voir avec notre religion, sont dans une mauvaise foi évidente. Je ne pense pas qu'après le travail de tant d'historiens il puisse rester un seul chrétien qui osât dire que les massacres qui ont suivi la Saint-Barthélémy de 1572 n'ont absolument rien à voir avec le christianisme. La nuit de la Saint-Barthélémy, on massacrait les protestants dans les rues de Paris, on les défenestrait, et les massacres se sont prolongés longuement partout en France dans les jours qui ont suivi. Les protestants de leur côté n'avaient pas été moins fanatiques : l'un des plus grands esprits de ce temps, Michel Servet, avait été brûlé à Genève en 1553 sur la place publique et Calvin, le metteur en scène de ce beau spectacle, s'était proposé de recommencer, pour la plus grande gloire du Dieu chrétien, avec le pauvre Castellion. Un infarctus providentiel devait heureusement dispenser ce dernier de l'incommodité des fumées et des flammes.

Et les croisades ? Et l'antisémitisme ? Et l'Inquisition médiévale ?Tout cela était à vrai dire fort peu conforme à la leçon d'un Evangile qui prescrit d'aimer même ses ennemis, mais comment pourrait-on dire que ce cela n'avait rien à voir avec la religion chrétienne prêchée par Rome ? Dans la statue qu'il avait commandée à Michel-Ange, Jules II avait tenu à tenu à être représenté portant une épée, et non pas le livre des Ecritures, et devant la Rochelle, bien plus tard, le Cardinal de Richelieu porterait encore lui aussi l'épée et la cuirasse !

Il faut donc être arrivé au dernier degré de cette espèce de cécité volontaire qu'est l'islamophobie (au sens propre du terme), pour avoir PEUR de rigoler quand un musulman vous dit que les massacres des « islamistes » n'ont rien à voir avec l'islam. C'est au contraire une manifestation de l'islam le plus pur, celui d'un wahhabisme qui tombe depuis déjà trop d'années, par le truchement des paraboles et du câble, dans les cervelles les moins préparées à la réflexion critique. C'est un islam de l'époque du Prophète que nous voyons ressurgir, un islam du VIIe siècle, et c'est bien ce qui explique qu'à regarder ce qui se passe actuellement du côté de l'Iraq ou du Nigeria on ait tout à fait l'impression de contempler, comme dans un film qui se proposerait de reconstituer les époques les plus anciennes, les mœurs violentes, grossières et barbares, du haut moyen-âge. Cela ne ressemble en rien à la civilisation de notre temps.

Je viens de regarder l'article que Wikipedia consacre à l'excellent essai d'Amin Maalouf : « Les croisades vues par les Arabes ». Les chrétiens n'y apparaissent pas sous leur meilleur jour, c'est le moins qu'on puisse dire. Je ne me souviens plus de l'accueil qui fut fait à ce livre en 1983 ; peut-être des historiens, comme c'est leur rôle, ont-il pu contester tel ou tel point, mais il n'est fait allusion dans l'article de Wikipedia à aucune controverse. Ce descendant d'une vieille famille chrétienne libanaise, membre aujourd'hui de l'Académie française, peut bien montrer les horreurs du fanatisme religieux des croisés, qu'on soit chrétien ou athée en Europe, on en tire une amère leçon sur les conséquences de l'intolérance et du fanatisme et il n'y aura plus personne, même chez les intégristes pour dire que les croisades, la Sainte Inquisition, l'antisémitisme, les guerres de religion et leurs massacres, tout cela n'a rien à voir avec le christianisme, « religion de paix et d'amour ». Les faits sont les faits, ils ont la vie dure.

Il faudra bien que les musulmans, même s'ils n'ont pas de clergé pour fixer et imposer la doctrine, prennent eux aussi le taureau par les cornes. Il semble qu'une prise de conscience commence à se faire jour : le CFCM et l'UOIF des Frères musulmans, qui avaient engagé et perdu une action en justice contre Charlie Hebdo lors de la publication des caricatures du Prophète, et qui ne sont donc pas pour rien dans ce qui vient d'arriver à Charb et à ses confrères, condamnent aujourd'hui fermement en première page de leurs sites ces exécutions atroces. Ils sont allés trop loin, ils commencent à s'en mordre les doigts.

Beaucoup d'intellectuels d'origine musulmane appellent à une sorte d'aggiornamento de l'islam. Abdennour Bidar, qui prend sur France culture la relève du très regretté Abdelwahab Meddeb, vient de publier une admirable « Lettre ouverte au monde musulman » reproduite sur de nombreux sites. Je donne l'adresse du premier lien que je trouve par Google :

http://www.marianne.net/Lettre-ouverte-au-monde-musulman_a241765.html

 

La plupart des religions ont renoncé au fanatisme ; leurs fidèles, pour parler comme Marcel Gauchet, sont « sortis du religieux » et, pour la plupart, sont dans une totale ignorance des subtilités de la théologie et de son histoire. Ces religions donnent un sens à la vie de ceux qui n'ont pas vraiment accès à la culture. Elles sont tout à fait tolérables. Si l'Islam, qui est en train d'organiser avec près de cinq siècles de retard une Saint-Barthélémy à l'échelle des continents ne parvient pas à se ressaisir, il disparaîtra plus radicalement encore que les autres religions « du livre » ; il laissera dans l'histoire le même souvenir détestable que les pires totalitarismes du XXe siècle. Cela n'est guère souhaitable.

 

Christian Labrune


Moyenne des avis sur cet article :  2.62/5   (52 votes)




Réagissez à l'article

132 réactions à cet article    


  • velosolex velosolex 17 janvier 2015 16:58

    Cette histoire est d’un autre age, d’avant Galilée, une régression organisée, et exploitée pour saborder un monde, comme les barbares l’ont fait pour Rome, à une autre époque


    Il serait peut être temps de lire ou de relire « le déclin de l’occident », d’Osward Splengler.

    De la chute de rome, en tout cas, face aux barbares, il nous a fallu à peu près 1000 ans pour nous en remettre, et retrouver un seuil de civilisation et de lumières à peu près identiques. 

    Vu l’état du monde, je pense pas qu’on dispose maintenant d’une telle échéance de temps. 

    C’est histoire n’est au fond qu’un prétexte pour organiser le clivage, lever des foules imbéciles, et à la botte, au bénéfice de quelques illuminés. Par conséquent je pense qu’il est ridicule de perdre sont temps à s’expliquer, à se justifier, à tenter d’être convaincant. 
    Vous ne faites alors que de vous mettre dans une nouvelle position de victime, tétanisée, à la merci encore de son bourreau. 
    Comme ces pauvres gens qui implorent au tribunal un pervers de s’expliquer.

    Voir plus loin que le motif , voilà la nécessité.

    • velosolex velosolex 17 janvier 2015 17:06
      « Il faut comprendre les musulmans qui se sentent humiliés », disent certains naïfs....

      D’un certain coté, les propos de ce genre, faussement empathiques, me semblent révélés à peu près des mêmes ressorts psychologiques, que ceux qu’Annah Arendt, faisaient de façon inepte, à propos d’Eichman, lors du procès de ce dernier, pour crime contre l’humanité

      Elle le déresponsabilisait, en le rendant anodin, juste pénétré d’un esprit moutonnier, dans cette tartuferie compassionnelle, que fut sa théorie de « la banalité du mal ».

      Le mal absolu existe, nous en avons une preuve ces jours ci. Inutile de se perdre en de savantes circonvolutions de langage pour esquisser le problème.




    • Ouallonsnous ? 19 janvier 2015 02:05

      « Voir plus loin que le motif , voilà la nécessité. »

      La France est menaçée !

      La France est en guerre avec des musulmans et des juifs, elle n’est pas en guerre avec les musulmans et les juifs, mais avec des musulmans et des juifs.

      L’islam est un monde complexe. Il nous faudrait des heures pour y expliquer les variantes, chiites, sunnites et à l’intérieur des sunnites, les différentes écoles juridiques, et le soufisme aussi. Quand aux juifs, depuis l’avènement du sionisme, ils y sont majoritairement aliénés, avec toutes les conséquences que cela implique au niveau de la négation du reste du monde non juif !

      De manière simple, je diviserai l’islam en deux. Ce que j’appelle l’islam acclimaté par les nations, par les cultures nationales, par les États, et qui fait que les islams marocain, indonésien, saoudien ne sont pas les mêmes.

      Et l’islam global, l’islam qui est resté fidèle à ses fondements djihadiques, à ses fondements historiques, et qui dit fondements dit fondamentalisme, l’islam qui refuse de s’inscrire dans les nations, qui refuse d’évoluer avec le monde, qui ne reconnaît pas ou peu de légitimité aux chefs d’État, qu’ils soient musulmans ou non, l’islam qui veut restaurer le califat et établir la loi islamique sur la terre entière.

      C’est bien cet islam qui nous fait la guerre ainsi que le sionisme , que nous le voulions ou non.

      Revenons à ce conflit entre ces deux camps de l’islam. L’islam acclimaté par les nations et l’islam qui ne l’est pas, qui est l’islam radical en guerre partout contre les autres civilisations, contre les États-Unis, l’Europe, la Russie, la Chine, l’Inde, légitimement contre l’état voyou d’Israël, et les régimes musulmans modérés aussi. Ces deux camps ne sont pas figés. Le nombre de leurs combattants respectifs change à travers l’histoire.

      Les services de renseignement occidentaux estiment la proportion d’adeptes de l’islam radicalisé de 15 à 25 % des musulmans du monde, y compris parmi les musulmans vivant sur le sol européen. Mais 15 à 25 % de 1,5 milliards de musulmans cela veut dire entre 225 et 375 millions de musulmans dans le monde, ce qui, en moins ou en plus, représente le poids démographique des États-Unis d’Amérique.

      Ce qui, en France avec 6 millions de musulmans, peut-être beaucoup plus d’ailleurs, ce qui représente entre 900 000 et 1 ,5 million de musulmans convaincus que l’Oumma est supérieure à leur appartenance à la nation française, convaincus que la Charia, la Loi islamique, a vocation à se substituer à la Loi française, convaincus que le Coran deviendra un jour leur Constitution à la place de notre Constitution.

      L’argument du fait minoritaire ne tient pas. L’idéologie ressassée du « pas d’amalgame » est non seulement fausse mais dangereuse. Car la situation est très grave. Car l’islam intégriste et son corollaire le judaïsme orthodoxe font planer sur la France une menace très grave sur son avenir.

      Déjà de nombreux Français sont en train de partir, et pas seulement des Juifs (qui ont le même référentiel que les musulmans, qu’il se nomme Talmud ou Torah à la place de Coran ne change rien au problème, il s’agit toujours de règles de vie élaborées dans des temps archaïques, - données -  contestant le « construit » au cours des siècles de notre civilisation et pour la France, sa constitution laïque !) et de plus,  parce qu’ils pensent que c’est fichu, que la démographie est contre eux, qu’ils ne vont pas gagner. Ces Français ne fuient pas que le socialisme, le fiscalisme, l’étatisme, le libéralisme, ils fuient l’invasion lente par une négation de la civilisation européenne universaliste !.

      Le vivier du terrorisme islamique, c’est-à-dire du passage à l’acte djihadique, est énorme, il est de l’ordre du million, ce qui ne veut pas dire que nous ayons un million de terroristes potentiels sur notre sol, mais ce qui veut dire qu’une 5ème colonne puissante en concurrence avec la cinquième colonne sioniste vit chez nous et qui  peuvent, à tout moment, se retourner l’un contre l’autre où contre nous en cas de confrontation plus générale.

      Souvenons-nous des refus de servir en Afghanistan de la part de militaires français musulmans ( plutôt justifié, car cette agression de l’Afghanistan n’a jamais été rien moins que justifiée).

      Aujourd’hui on parle des refus, dans les écoles, de la minute de silence, pour les victimes des attentats récents. C’est la même logique : mais tout d’abord, le souci de ne pas être provoqués et manipulé, pour ces gens la loi de l’islam est supérieure aux lois françaises, l’allégeance à l’islam ou au judaïsme est supérieure à l’allégeance à la France. C’est la définition même d’une 5ème colonne.

      Il est probable, et même certain, qu’une majorité de musulmans en France condamnent les attaques qui ont visé les provocateurs sans nuances de Charlie Hebdo et les policiers, parce que beaucoup de musulmans considèrent qu’elles sont injustes.

      Mais tel n’est pas le cas de l’attaque de Charlie Hebdo. Les ambassades et les services occidentaux ont rapporté de nombreuses scènes de liesse dans l’ensemble du monde musulman, à l’annonce que les caricaturistes du Prophète Mahomet avaient été assassinés.

      Le sentiment majoritaire chez les musulmans, c’est « Ils l’avaient cherché en insultant notre Prophète » et faut-il rappeler qu’en effet, dans l’islam, le blasphème est puni de mort ce qui est d’ailleurs appliqué dans de nombreux pays musulmans aujourd’hui, comme au Pakistan.

      C’est aussi ce qui explique que le Maroc se soit abstenu de participer à la manifestation de dimanche, parce que des caricatures du Prophète s’y trouvaient et que, pour un Roi commandeur des Croyants, il n’était pas possible de prendre ce risque politique face à la pression islamiste radicale dans son pays.

      Et soyez certains que si les médias français se sont décidés à parler de ce qui s’est passé dans les écoles où les enfants issus de l’immigration extra-européenne sont nombreux, c’est que le phénomène est massif.

      Alors pourquoi en sommes nous là ? Il faut bien faire le diagnostic juste si nous voulons soigner la maladie.

      Au niveau mondial nous en sommes là parce que la globalisation à dominante impérialiste anglo-yankee, en s’attaquant aux nations, à leur identité, à leur souveraineté, a affaibli l’islam acclimaté aux nations au profit du fondamentalisme islamique ultra obscurantiste, par définition transnational et globalisé.

      Les politiques américaines et européennes ont détruit ou affaibli tous les régimes arabes qui tentaient de s’imposer au détriment de la Charia et ont donc libéré ainsi les forces islamistes.

      Les gouvernements occidentaux aux ordres des anglo-yankees qui se sont succédés en cautionnant les guerres en Irak, en Libye, en affaiblissant le régime syrien, en isolant l’Iran, portent une lourde responsabilité.

      L’impérialiste anglo-yankee a fait le lit de l’islam radical ainsi que du judaïsme  orthodoxe, il a fait le lit du fondamentalisme quand il ne le soutenait pas directement par le biais de ses services spéciaux, et ceci parce qu’il est, comme lui, une idéologie globale qui veut tuer les nations.

      Au niveau national, la situation est la combinaison d’un phénomène quantitatif, l’immigration extra-européenne massive depuis 40 ans, avec un phénomène qualitatif, le réveil de la conscience islamique de nombreux musulmans en France, manipulée par les extrémistes parachutés de l’étranger.

      Nombreux en effet sont ces musulmans qui sont passés dans le camp de l’islam intégriste et ces juifs qui se sont laissés entraîner par le sionisme ce qui rend totalement impossible leur assimilation.

      Les partis politiques et leurs soutiens médiatiques qui ont organisé la manifestation parisienne de dimanche 11 janvier sont en fait les premiers responsables de la situation actuelle.

      Il faut le dire, ils ont organisé l’invasion de la terre de nos ancêtres par l’intégrisme d’une culture étrangère contre laquelle l’Europe, durant des siècles, avait lutté avec lucidité et efficacité. Ils n’ont aucune excuse, car des siècles d’histoire attestaient de ce qui allait se passer.

      Les Allemands ne pouvaient pas forcément entrevoir ce que le national-socialisme allemand allait produire comme crime inouï, car c’était une idéologie nouvelle. L’islam radical ainsi que le judaïsme orthodoxe eux ne sont pas des idéologies nouvelles. Ils sont en guerre contre les autres civilisations depuis le VIIème siècle pour l’Islam et la fin du 19émé siècle pour le judaïsme instrumentalisé par le sionisme et cela n’a jamais cessé.

      Alors, on nous dit qu’il faut être optimiste, que cet islam et ce judaïsme de France traversent une crise à laquelle les éducateurs et les sociologues vont remédier.

      À cela je réponds premièrement que je ne ferai jamais confiance, pour remédier au Mal, à ceux qui ont inoculé le Mal et encouragé son développement durant 40 ans.  Deuxièmement que la France compte trop à mes yeux pour que je puisse accepter de prendre un risque aussi considérable que la réformation de l’islam intégriste et du judaïsme orthodoxe, et son acclimatation finale aux valeurs et aux institutions françaises.

      Il y a peu de chance que cela arrive tout simplement parce que le Coran et la Thora avec le Talmud sont aux yeux même des musulmans et des juifs, le Verbe incréé de Dieu, qu’on ne peut donc y changer une virgule.

      Les racines de la violence et du totalitarisme se trouvent dans l’islam et le judaïsme même, dans leus textes sacrés, comme le disent d’ailleurs de nombreux philosophes musulmans modérés, je pense à Abdennour Bidar qui dans une Lettre ouverte au monde musulman, en octobre 2014, invitait les musulmans à ouvrir les yeux, à comprendre que si le monstre n’est pas l’islam, il est néanmoins dans l’islam et plus précisément dans ses textes sacrés. Quand aux juifs, ils ne communiquent pas, fidèles à leurs habitudes de dissimulation.

      Alors est-ce qu’une vieille nation chrétienne qui a 1500 ans, la nation des cathédrales, du Mont-Saint-Michel, des Lumières qui font partie de notre histoire récente, est-ce que cette nation qui a tant compté dans l’histoire mondiale et qui compte encore, devrait livrer son avenir au pari que l’islam rt le judaïsme vont se réformer et que le mauvais génie qu’ils ont produit va finir par rentrer dans sa bouteille ?

      On nous dit qu’une majorité de musulmans et de juifs est pacifique. Certes mais une majorité d’Allemands l’était avant 1933 et le national-socialisme allemand. Une majorité de Russes, de Chinois, de Khmers étaient pacifiques avant qu’ils ne réalisent d’abominables crimes au nom d’un extrémisme dérivé du communisme. Quand le totalitarisme s’empare d’une minorité conséquente et active, l’argument de la majorité pacifique ne tient plus.


    • Christian Labrune Christian Labrune 19 janvier 2015 10:55

      @où allons-nous

      Il faut « consommer avec modération ». C’est écrit sur tous les flacons...
      Sinon, on finit très vite, effectivement, par ne plus savoir où on va.
      Et si on arrive enfin chez soi, après bien des détours et des hésitations, il risque d’être assez difficile de retrouver même le trou de la serrure...


    • Ouallonsnous ? 20 janvier 2015 23:03

      Par Christian Labrune

      Consommer avec modération ! dîtes vous ?

      Moi je penses que vous consommez « petits bras », cet article est une esquisse, il mérite d’être développé et approfondi !

      Ces constats ne sont que la partie émergée de l’iceberg !


    • Garance 17 janvier 2015 17:07

      Je suis atteint d’Hollandophobie chronique : 


      J’m’en fout ; je ne me soigne pas car je sais que dans 2 ans et mèches la maladie sera éradiquée



      .

      • rocla+ rocla+ 17 janvier 2015 17:32

        Cher Monsieur Garance , 


        je me dois d’ intervenir à ce moment de l’ éternité qui est devant nous 
        et  de vous affirmer que vous êtes perdu pour le paradis socialiste .

        Malgré  tout ce que vous avez pu lire de magnifique sur la beauté 
        de ce groupement d’ hommes intègres , droits , justes , humbles et 
        si généreux avec l’ argent des autres  sur les différents articles parus 
        ici sur ce site , vous êtes incapable d’ apprécier à sa juste valeur les 
        progrès apportés à l’ humanité par ces saints représentants de ce qu’ il 
        est correct de penser , lire , parler , rire , pleurer .

        Aussi je suis au regret de vous annoncer que le paradis socialiste 
        vous est fermé à tout jamais , et de partout d’ ailleurs . 

        Donc je vous conseille d’ aller à la pharmacie la plus proche acheter des 
        tranquillisants dont la vente a augmenté de 18 % depuis les récents 
        événements , ce qui pourrait avoir un effet positif contre le stress qui doit 
         vous envahir de n’ être pas socialiste . 

        Je suis dans votre cas , j’ aurais tellement aimé être de gauche mais je me 
        sens pas qualifié , mon inculture , la bassesse de mes vues ainsi 
        que ma propension à penser par moi-même me ferment à toutes les 
        portes closes à double tour dont les cléfs ont été jetées aux quatre vents .

        Cordialement .

      • OMAR 18 janvier 2015 17:43

        Omar33

        Boussetot’ti gars-rance..

        C’est ce que tu disais, il y a, à peine, 30 mois....

        Et à chaque fois, tu glissais dessus...

        Remarque t’as raison, l’espoir fait vivre....


      • Diogène diogène 17 janvier 2015 17:11

        Appelez ça comme vous voulez !


        Le phénomène que vous évoquez n’est rien d’autre que la diversion classique qui consiste à diriger la rage de la plèbe vers un chien galeux plutôt que vers Néron qui est le vrai responsable de la situation.

        La ficelle est vielle.

        Elle avait déjà été utilisée avec les juifs à la fin du 19èmet au début du 20ème siècle : on accusait les juifs d’être des traîtres (Dreyfus) et des spéculateurs responsables de la situation économique.

        Le mot « antisémite » était et reste tout aussi mal venu qu’islamophobe, puisque les juifs ne sont pas les seul peuple à parler une langue du groupe sémite.

        Cela n’a pas empêché toutes les horreurs que vous connaissez et qui ont permis aux vrais responsables de la situation de botter en touche.

        • Deneb Deneb 17 janvier 2015 17:28

          Bonjour Christian et merci pour ce rappel nécessaire.
          En effet, le « rien à voir avec l’islam » était de trop. Taqqiya ou lacheté ?
          Si vous avez 5 minutes, regardez Bill Maher (en anglais) à ce propos. Magistral.
          Et comme disait chez lui Salman Rushdie : « What we can do is not give a fuckin inch. »

          Il ne faut pas se laisser abattre, comme on dit.


          • Pierre Régnier Pierre Régnier 17 janvier 2015 17:39


            Il faut lire aussi Christopher Caldwell :

            UNE RÉVOLUTION SOUS NOS YEUX : COMMENT L’ISLAM VA CHANGER LA FRANCE ET L’EUROPE


          • popov 18 janvier 2015 11:19

            @Deneb

            Merci pour la video de Bill Maher.

            Avez-vous vu celle-ci  ?


          • OMAR 18 janvier 2015 17:50

            Omar33

            Oh purée,

             Popov, Pierre, Deneb, le Mossade, Gars-rance, le quintet formé de ces adorables fiston à Adolf.

            Tous partant favoris dans le Grand-Prix de la Chemise-Brune....


          • Le421 Le421 18 janvier 2015 18:02

            Tiens...
            Une réflexion à la con pour faire plaisir aux chemises brunes !!
            Il y a un proverbe arabe qui dit : « le matin, bats ta femme !! si tu ne sais pas pourquoi, elle, elle le sait !! »
            D’où découle l’utilité de cette tradition du voile intégral. On voit moins les gnons qu’elles prennent dans la gueule !!  smiley
            Humour centrafricain...


          • Pierre Régnier Pierre Régnier 17 janvier 2015 17:30


            Je suis résolument islamophobe et le dis depuis des années :

            http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/lettre-ouverte-a-l-ambassadeur-des-82314


            • OMAR 18 janvier 2015 17:51

              Omar33

              Et ça se passe bien à Ste-Anne  ?


            • Le421 Le421 18 janvier 2015 18:04

              Je suis résolument athée et le dis depuis des années...


            • Massada Massada 17 janvier 2015 18:02
              1er problème

              Le Coran n’est pas un texte simplement « inspiré » par Dieu, comme le sont, pour les juifs et les chrétiens, l’Ancien et le Nouveau Testament. C’est un texte « incréé », révélé directement par Dieu, donc éternel, irréfutable et irréformable.

              2 ieme problème
              L’islam laisse peu de place à la liberté et aux libertés, dans la mesure où il nie l’existence d’« ordres » différents. Il régit simultanément les domaines du sacré, du politique, du juridique, de l’éthique et du sociétal.

              3 ieme problème
              La doctrine selon laquelle le premier de tous les devoirs religieux est d’obéir aveuglement au Prophète et que la guerre sainte est la première de toutes les bonnes œuvres se retrouve à chaque page et presque à chaque mot du Coran. Les tendances violentes du Coran frappent tellement les yeux que je ne conçois pas qu’elles échappent à un homme de bon sens.

              4 ieme problème
              Il manque une autorité reconnue qui puisse dire comment apprécier le coran.

              • Pierre Régnier Pierre Régnier 17 janvier 2015 18:46


                Massada

                 

                Il serait bien que les chrétiens, mais aussi les juifs, ne se contentent plus de rappeler que l’Ancien comme le Nouveau Testament sont "inspirés par Dieu« et non pas  »incréés" comme le Coran, ce qui les rendrait réfutables et réformables contrairement au Coran qui ne le serait pas. Jusqu’à présent les plus hautes autorités chrétiennes et juives continuent de faire de l’Ancien Testament l’authentique Parole de Dieu.

                 

                http://www.agoravox.fr/actualites/religions/article/synode-et-mepris-du-monde-reel-46015

                 

                Je vous rappelle que c’est d’abord dans le Livre de Josué qu’est attribué à Dieu l’ordre très explicite de réaliser un très explicite génocide.



              • tf1Groupie 17 janvier 2015 22:27

                Massada qui se fait spécialiste du Coran alors qu’il est incapable d’ouvrir les yeux sur les affreuses coutumes de sa propre secte.

                Entre populations qui ne bouffent pas de cochon ils s’accusent mutuellement d’être la pire.

                Quelle misère !


              • tf1Groupie 17 janvier 2015 22:52

                On est bien d’accord, c’est pour cela que les Chrétiens ont la plus longue smiley


              • Christian Labrune Christian Labrune 17 janvier 2015 23:05

                @Massada

                Vous avez parfaitement raison sur ces quatre points. Les arabisants affectent de dire que la langue du Coran est très belle, mais je crains qu’il ne s’agisse là d’une manière un peu vaniteuse de faire sentir son insuffisance à qui ne maîtrise pas l’arabe classique. Je n’ai jamais pu supporter, dans les traductions, de lire en une seule fois plus d’une sourate. On sort de là aussi profondément dégoûté que d’un cinéma où l’on aurait eu la sottise d’entrer pour voir une projection de « Meurtre à la tronçonneuse ».

                De toutes les religions dites « du livre », pour parler comme les musulmans, l’islam est la dernière et c’est aussi celle qui risque de disparaître le plus vite : aucune « réforme » ne rétablira jamais les conditions de vie qui étaient celles du VIIe siècle. L’islam ne pouvant s’adapter à une autre époque, le combat stupide où il s’engage est perdu d’avance. Le « Califat » n’a pas plus de chances de réussir que les mamelouks, avec leurs sabres et leurs bourrins, en face des canons et d’une solide artillerie à la bataille des Pyramides.

                Il y a plus de distance aujourd’hui entre la civilisation et le wahhabisme qu’il n’y en avait au XIXe siècle entre les colonisateurs et ceux qui risquaient d’être annexés. Je souhaiterais évidemment, comme Meddeb ou Bidar, que l’islam pût changer, ça éviterait bien des massacres, mais je n’y crois pas trop non plus. Dans vingts ans l’islam, de toute façon, sera mort et enterré.


              • tf1Groupie 17 janvier 2015 23:16

                Et ces « sourates » du Talmud elles vous inspirent quoi ? (c’est sur que Massada se gardera de vous les rappeler).

                Talmud, Ereget Rashi Erod.22 30 Un Non-juif est comme un chien. Les écritures nous apprennent qu’un chien mérite plus de respect qu’un non-juif.

                Talmud, Iebhammoth 61a : Les juifs ont droit à être appelés « hommes », pas les Non-juifs.

                Talmud, Iore Dea 377, 1 : Il faut remplacer les serviteurs Non-juif morts, comme les vaches, ou les ânes perdus et il ne faut pas montrer de sympathie pour le juif qui les emploie.

                Talmud, Jalkut Rubeni Gadol 12b : Les âmes des non-juifs proviennent d’esprits impurs que l’on nomme porcs.


              • périscope 17 janvier 2015 23:23

                @Massada 
                l y a du nouveau :sur l’Islam, un livre sorti en octobre 2014, qui s’appuie sur des recherches, notamment allemandes, remontant à plus de 100 ans, quand l’Allemagne était alliée de la Turquie, ce qui avait permis à ses orientalistes d’accumuler des tas de documents. En France, le dernier écrit sur thème l’a été, voici 5 ou 6 ans, par Edouard-Marie Gallez.

                Ce livre, écrit par Olaf s’appelle "Le Grand Secret de l’Islam" et peut être chargé gratuitement sur :

                Http ://legrandsecretdelislam.com

                Il permet de comprendre la genèse de l’Islam, l’élaboration du Coran et la place des Hadiths, etc. Un livre papier serait, à présent disponible


              • kalachnikov lermontov 18 janvier 2015 09:03

                @ Massada

                Mais non. Le Coran, comme chacun des Livres, n’est pas fait pour tout le monde. Dieu n’est pas une pute, Dieu n’est pas démocrate, Dieu n’est pas conditionné par des goûts personnels, ’j’aime bien’, ’j’aime pô’. Dieu, ça est, quoi. Les Livres parlent à travers de symboles de la nature humaine et de l’aventure intérieure, en particulier de la lutte continue entre deux principes antagonistes au coeur de l’être ; ils révèlent une sorte de monde parallèle, invisible mais sensible.

                L’ennui, ce n’est pas le Livre, c’est la populace. Tout ce que la populace touche, elle le salit. La populace veut la dictature parce qu’elle est soumise, une vraie larve à l’intérieur. La populace adore la castagne et le vice ; elle ne peut aimer le Coran ou autre chose parce que ce genre de choses n’est destinée et n’est préhensible que par une poignée d’individus avec des cojones.On peut éradiquer l’Islam, brûler le Coran, ça ne changera rien au fait que d’un bout à l’autre de l’Histoire c’est sous les prétextes les plus divers et variés qui soient, les plus gros grossiers, l’atrocité du Nombre qui se déroule d’un bout à l’autre. Le Nombre, c’est-à-dire la populace et les jolis maîtres qu’elle idolâtre. Ca tourne en rond et ce n’est pas près de finir.

                Bon, je ne vais pas trop en dire parce que la populace risque de me crucifier et accommodant mes restes, elle fera une nouvelle religion. Une nouvelle controverse, une nouvelle occasion de se révéler telle qu’elle est et ce pourquoi elle est. Ben ouais, c’est la populace qui par referendum vote très démocratiquement pour la mort du Christ. Un vrai plébiscite à l’envers pour l"assassin. Ponce-Pilate lui s’en était lavé les pognes.

                Ils sont puissants ces Livres quand ils te parlent.


              • dixneuf 18 janvier 2015 11:04

                Disparition de l’islamisme ! Ce sera plus long que pour le communisme.


              • OMAR 18 janvier 2015 18:01

                Omar33

                Eh le Mossade.

                Et si tu nous disais ce que font réellement les sionistes, de la Bible ’surtout quand ils ont froid) ?
                http://www.dailymotion.com/video/x7tuxq_bible-brule-a-jerusalem-par-des-rab_news

                 Et qu’ont-ils fait au Christ  ?
                http://catholicapedia.net/Documents/cahier-saint-charlemagne/documents/C316-Qui-a-Tue-Jesus_30p.pdf

                Va plutôt cacher les bourreaux de Gaza, car le TPI arrive...


              • Le421 Le421 18 janvier 2015 18:09

                un texte simplement « inspiré » par Dieu...

                Ah ouais !! Le type qui a créé le monde en moins de huit jours et fabriqué une femme avec une côtelette de son mec...
                Ca a mal commencé cette histoire. C’est quasiment une histoire d’inceste.
                N’empêche, je dis « bravo » au serpent parce que si ces deux imbéciles avaient passé leur temps à jouer à touche-pipi sans passer à autre chose, ben, on serait pas là !!  smiley
                Quoique Marie, même sans mec, elle a eu un gnard !! Comme Rachida Dati. mdr


              • Deneb Deneb 17 janvier 2015 18:05

                En somme, les gens de Charlie sont morts parce qu’il n’était pas assez islamophobes. Ne pas avoir peur de l’Islam les a couté la vie.
                Halte à l’islamophobie, donc. Vainquons notre peur et ouvrons nos grandes gueules.


                • Christian Labrune Christian Labrune 17 janvier 2015 22:31

                  @Deneb
                  Rien à voir en effet avec les sorbonicoles du roman de Houellebecq. Ceux-là, qui sont très islamophobes, consentent sans difficulté à se soumettre, puisque l’islam est soumission. Au reste, pour ces quadragénaires, il y a quelques compensations. Ils ne vont certes pas coucher comme le Prophète avec une fille de neuf ans épousée à six (Aïcha), mais l’un a une épouse de quinze ans et il en a déjà deux autres. La chair fraîche, ce n’est pas rien, et ce n’est pas avec du vinaigre qu’on attrape les mouches.
                  Pour les musulmans, le monde est divisé en deux parties : Dar al-Harb, le domaine de la guerre, celui qui reste à conquérir, et Dar al-islam, le monde déjà conquis où doit s’instituer la charia. Nul doute que pour les musulmans français d’aujourd’hui disposant partout de leurs mosquées, la France fait partie du Dar al-islam, où les non-musulmans ne peuvent prétendre à un autre statut que celui de dhimmi. S’ils s’éloignent des règles de l’islam, ces chiens, (interdiction par exemple de représenter le prophète) il est normal qu’ils soient punis en conséquence, comme l’ont été nos dessinateurs.
                  Cela dit, une telle prétention me paraît quand même un peu téméraire ! Tout le monde en France n’a pas la trouille face à l’islam comme les Askolovitch ou les Plenel. Une solide tradition de résistance y a quand même la vie dure !


                • popov 18 janvier 2015 11:48

                  @Christian Labrune

                  Bonjour

                  Ce qui est absurde avec cette interdiction de représenter le prophète, c’est que son but était avant tout la lutte contre le polythéisme. Les gens du désert ayant la bizarre tendance à se prosterner un peu devant n’importe quoi, il fallait interdire toute représentation du prophète non pas parce que ce serait une insulte à l’islam, mais pour éviter que les moustoufs ne se mettent à se prosterner devant lui plutôt que devant allah.

                  Eh bien qu’ils se rassurent, ce n’est pas parce que je vois une caricature de Mahomet que je vais me prosterner devant !!


                • OMAR 18 janvier 2015 21:37

                  Omar33

                  Popov

                  Il suffit que tu termines ta messe saucisson/pinards pour que tu te prosternes tout seul, bourré comme un polak....


                • Tom19 17 janvier 2015 18:52

                  Her Christian
                  Par ou commencer tellement l’esprit de lumière est loin et la brume épaisse, des exégèses a l’emporte pièce sans contexte or on sait que le contexte est presque plus important que la aya énoncé (verset est en fait erroné) mais çà bien sur vous n’en avez cure tant que vous pouvez l’assaisonner a votre sauce préféré...en fait comme les obscurantistes de daech et les Al-CIA-da que vous dénoncez !!!

                  « dessiner la tête ou le cul du Prophète, ce n’est certainement pas la moindre des corruptions sur la terre »
                  de son vivant le prophète lui même en rigolait et laissait faire et là je ne parle pas de son voisin qui vidait son seau de pisse devant chez lui voire sur lui...mais bon dans ce cas pas d’eau à votre moulin !!!

                  « Abdennour Bidar, qui prend sur France culture la relève du très regretté Abdelwahab Meddeb »*

                  On y arrive les représentants des musulmans : un converti surement sincère mais en mal d’audimat et un musulman-laïc(sic) adoubé par Val et qui considérait les palestiniens comme des dommages collatéraux (donc représentant la majorité des musulmans sic) et honnis par les tunisiens(il soutenait BenAli)...autant dire qu’avec des amis pareils les musulmans n’ont pas besoin d’ennemis !

                  « Si l’Islam, qui est en train d’organiser avec près de cinq siècles de retard une Saint-Barthélémy à l’échelle des continents »
                  waouw vous ne reculerez devant aucune saillies surtout sur des épisodes dont il reste beaucoup a éclaircir (archives Vaticane) pourvu qu’elle vous permette une jouissance éphémère...non non vous ne surfez pas du tout sur la vague

                  « Les musulmans qui disent : tout cela n’a rien à voir avec notre religion, sont dans une mauvaise foi évidente. »
                  Là c’est carrément NO COMMENT

                  Comme dirait shaytanyahou
                  « ce qui est arrivé est très bon pour nous »
                  et visiblement c’est votre cas !!!

                  Ne manquait plus qu’une citation de l’imam-linguiste chalgoumi
                  vive Charlot


                  • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 23 janvier 2015 12:36

                    Putain, vous m’avez remonté le moral...
                    Merci.
                    Ils sont fous... et putain de dangereux, ces gens smiley


                  • Martin sur AgoraVox Martin sur AgoraVox 17 janvier 2015 19:31

                    Dans le même ordre d’idées, voici un article publié par le magazine belge Le Vif :
                    Des fous qui n’ont rien à voir avec l’islam ?

                    L’auteur de cet article belge n’est certes pas un érudit, un expert de l’islam, ses arguments n’ont pas la puissance des arguments de M. Christian Labrune, mais il formule des vérités que peuvent constater tous ceux qui ont les yeux ouverts.

                    Un extrait de cet article publié par le magazine belge Le Vif :
                    "Hélas, l’histoire nous montre que chaque fois qu’un pays a connu une forte implantation musulmane, les religions locales ont généralement fini par être évincées. Certes, il y eut des exceptions : en Espagne avec la reconquista ou - récemment - au Sud Soudan où chrétiens et animistes finirent par se révolter contre la charia qui leur était imposée. Mais ce fut au prix de longues guerres. Alors comment agir pour éviter de répondre à la violence par la violence  ? On peut collaborer avec les islamistes. C’est la voie que choisissent certains politiciens et intellectuels belges qui sont prêts à toutes les concessions et compromissions avec l’islamisme."

                    Un extrait des commentaires :
                    "Qu’on le veuille ou non, il n’y a pas de modérés dans l’islam. Lorsqu’on entend des gosses de primaire dire « c’est bien fait, ils n’avaient pas à se moquer du prophète », c’est un signe. Et qu’on ne me dise pas que tous ces gosses viennent de familles de radicaux ! Non, ils viennent de familles dites « modérées » et ne font que répéter ce qu’ils entendent chez eux... Alors comme le disait leur représentant (menacé depuis), soit ils s’adaptent, soit ils dégagent. Et ça n’a rien de raciste. C’est une question de survie pour nous."


                    • Martin sur AgoraVox Martin sur AgoraVox 17 janvier 2015 20:45

                      En résumé nous pouvons retenir que la violence est au cœur-même de l’islam.

                       

                      Affirmer que « l’islam est une religion comme une autre » c’est un préjugé délibérément répandu en France et en Europe.

                       

                      Contrairement à ce genre de préjugés, que l’on répand notamment à travers les programmes de l’enseignement public obligatoire, il faut retenir que toutes les religions ne se valent pas.

                       

                      Intéressons nous aux messages qu’ont laissé Jésus et Mahomet par les exemples-mêmes de leurs vies.

                       

                      Intéressons nous donc aux faits de leur vies.

                       

                      Jésus prêchait la tolérance et la bonté envers tous ; il n’a jamais appelé à propager par la force la religion chrétienne. Alors que Mahomet a appelé à l’intolérance : il a personnellement propagé l’islam par la guerre, par la violence. L’enseignement de Mahomet, l’exemple qu’il a donné, contient une dose certaine d’incitations à la haine

                       

                      Certains rétorqueront que la chrétienté a aussi été souvent imposée par la violence. À cela il faut répondre que ceux qui ont utilisé la violence pour propager la chrétienté sont seuls responsables de leurs actions : ils n’ont pas agi en accord avec les enseignements de Jésus, le prophète chrétien. Par contre ceux qui cherchent à imposer l’islam par la violence sont en accord avec la doctrine qu’enseignait Mahomet et même avec les actions guerrières, avec la violence, avec le vol que pratiquait personnellement, le sabre à la main, Mahomet, le prophète de l’islam.


                      • Christian Labrune Christian Labrune 17 janvier 2015 22:11

                        « Intéressons nous donc aux faits de leur vies. »
                        @Martin sur AgoraVox
                        Vous avez parfaitement raison. Je lisais à l’instant un excellent entretien avec le philosophe Rémi Brague paru dans Le Figaro d’aujourd’hui. Par paresse, je me contenterai de recopier ce qu’il écrit à ce propos, comparant l’islam aux autres religions :
                        « [...] malheureusement, nous avons les recueils de déclarations attribuées à Mahomet (le hadith) et ses biographies anciennes, et avant tout celle d’Ibn Ishaq-Ibn Hicham (vers 830). Il faut la lire et se méfier des adaptations romancées et édulcorées. Or, ce qu’on y raconte comme hauts faits du Prophète et de ses compagnons ressemble beaucoup à ce que l’on a vu chez nous et à ce qui se passe à une bien plus grande échelle au Nigéria, sur le territoire de l’Etat islamique ou ailleurs. Mahomet a en effet fait décapiter quelques centaines de prisonniers, torturer le trésorier d’une tribu juive vaincue pour lui faire avouer où était caché le magot (on pense au sort d’Ilan Halimi) et, ce qui ressemble fort à notre affaire, commandité les assassinats de trois chansonniers qui s’étaient moqués de lui. Il ne sert de rien de répéter : contextualiser contextualiser ! Un crime reste un crime. »

                        J’ajouterai, à ce propos de Rémi Brague, et pensant à ce qui est arrivé aux femmes Yézidis du côté du mont Sinjar, qu’après avoir tué, à l’occasion d’une razzia, le père, le frère et le mari de Safiya bint Huya de la tribu juive des Banu Qurayza à Khaybar, il l’épouse le soir même. Ca me paraît quand même un peu raide ! Mais qu’est-ce qu’une femme dans l’islam ! « J’ai vu, dit le Prophète, s’adressant à elles, que vous formiez la majorité des gens en Enfer ». Il dit ailleurs (métaphore sexuelle) qu’elles sont un champ qu’on va labourer quand on en a envie.
                        Comme on est loin de toutes les inventions délicates de la préciosité dans notre XVIIe siècle ! Madeleine de Scudéry a largement eu le temps de lire la première traduction du Coran par Du Ryer, en 1647. Elle a dû en être épouvantée. Un monde où les femmes n’existent pas ou bien sont traitées comme du bétail, est condamné à disparaître. C’est ce qui est en train de se passer. C’est à l’agonie de l’islam qu’on est en train d’assister.


                      • gnozd gnozd 17 janvier 2015 23:57

                        Et de toutes façons, il suffit juste de relire l’histoire : entre la mort de Jésus et les premières croisades, 10 siècles.
                        Entre le mort de Mahomet et la fin des grandes conquêtes arabes, 1 siècle et demi.

                        Ce qui veut dire qu’à l’époque où Charlemagne est couronné empereur d’Occident (il suffit de regarder une carte pour voir à quoi ressemblait l’Occident à l’époque !), le monde arabo-musulman s’étendait de Gibraltar jusqu’aux portes de l’Inde, et représentait donc la plus grande sphère d’influence jamais connue.

                        Il n’y a que Gengis Khan et les anglais qui ont fait mieux.


                      • Pierre Régnier Pierre Régnier 18 janvier 2015 04:31


                        A propos de Rémi Brague, voir mon article de Riposte Laïque :

                         

                        http://ripostelaique.com/la-reflexion-sur-la-theologie-criminogene-meme-alain-finkielkraut-nen-veut-pas/

                         

                        En précisant qu’on ne peut soupçonner ces penseurs de se complaire dans la paresse intellectuelle comme on peut le faire pour les journalistes des grands médias qui mentent délibérément sur la réalité de l’islamophobie, je regrettais que des intellectuels comme Pierre-André Taguieff, Daniel Sibony, Catherine Chalier, Marcel Gauchet ou Rémi Brague soient utilisés par les institutions religieuses pour justifier le maintien de leur dogmatisme


                        plutôt qu’invités dans les émissions sérieuses comme Répliques pour combattre la persistance de la théologie criminogène.

                         

                        Dans une émission récente où il fut question du Livre d’Esther de l’Ancien Testament, Alain Finkielkraut sembla vouloir avancer vers une telle mise en question. Mais les trois débatteurs présents, Elisabeth de Fontenay, Eric Marty et Finkielkraut, mirent fin à mon espoir en se mettant d’accord pour se réfugier derrière une citation d’Emmanuel Lévinas : La transcendance nécessite l’ambiguïté.



                      • Le421 Le421 18 janvier 2015 18:13

                        Jésus prêchait la tolérance et la bonté envers tous...
                        Ouais !!
                        Mais les rombières qui filent à confesse et à la messe le Dimanche, faut écouter cinq minutes ce qu’elles racontent à la sortie de l’église.
                        Je me confesse, trois pater, deux ave, et dès que je suis sortie, v’la t-y pas que je recommence !!


                      • alinea alinea 17 janvier 2015 22:20

                        Cinq siècles, vous l’avez écrit. N’est-ce pas à cet âge là que le christianisme était fou ? Pourtant, à l’époque, la politique mondiale n’était pas ce qu’elle est aujourd’hui.
                        Je crois qu’il n’y a pas « d’autre âge », notre civilisation retombe dans la barbarie sans besoin aucun des fanatiques de l’Islam.
                        Nos descendants, s’ils survivent à la barbarie écologique de notre ère, verront un Islam aussi mou, ridicule ou inefficient que l’est le catholicisme aujourd’hui.
                        À voir tout de même du côté des orthodoxes.
                        J’ai parlé de l’islamodédain, dans mon dernier article, à défaut de mieux pour l’instant, puisque la phobie, à moi aussi me paraît plus que fausse ; la phobie tétanise plus qu’elle ne fait fuir d’ailleurs ; c’est une maladie, tandis que la peur est inhérente , au moins, à tous les mammifères, à qui elle sert l’alarme pour la survie. Et la fuite, quand elle est possible, est le premier réflexe pour la survie ! L’attaque ne se fait qu’acculé.


                        • popov 18 janvier 2015 12:00

                          @Alinea

                          Bonjour

                          Faut pas être islamophobe, c’est très vilain l’islamophobie.

                          Il vaut mieux être islamoréfractaire.


                        • tf1Groupie 17 janvier 2015 22:22

                          Des monstruosités vous en trouverez également dans les Bible, la plupart étant également propagées via le Talmud.

                          De ces textes où l’on vous dit qu’il faut tuer les non-juifs, qu’il est interdit à un médecin juif de soigner un non-juif, sauf dispenses particulières, bien sûr.

                          Mais ce n’est pas très à la mode de mettre au jour les violences des autres religions que l’Islam.


                          • Deneb Deneb 18 janvier 2015 03:23

                            Tf1 : comment se fait-il ?
                            C’est vrai, cest très bizarre. Comparez le nombre des morts par religion sur les 20 dernières années. Tous les tués au nom de l’hindouisme, christiannisme, shintoisme, chamanisme... mais on ne parle que de l’Islam. Certainement une conspiration.


                          • Pierre Régnier Pierre Régnier 18 janvier 2015 04:22


                            Une fois de plus il faut se demander ici si les citations de tfIGroupie viennent bien du Talmud ou si elles sont prises, par exemple, dans le faux de Bonaventure Pranaitis qui alimente souvent, sur Internet, le nouvel antisémitisme.


                          • cathy30 cathy30 18 janvier 2015 10:33

                            Pierre Régnier

                            le talmud babylonien est une horreur.

                          • tf1Groupie 18 janvier 2015 11:36

                            @ Régnier,

                            Vous auriez pu, mais le faites pas, poser la même question sur les citations de Labrune concernant l’Islam.
                            Concernant les citations du Talmud, il vous suffit de chercher si vous les contestez mais je suis sûr que vous connaissez des citations belliqueuses de la Torah ; certaines sont mêmes génocidaires.
                            Les citations du rabbin Maimonide, notamment concernant la non-assistance aux gentils et le racisme anti-noir, se trouvent également si on se donne la peine.

                            Je ce que je veux dire c’est que le procédé de Labrune pour justifier la détestation de l’Islam et par extension celle des musulmans, peut à l’identique être utilisée pour justifier l’antisémitisme.

                            Donc pente glissante.

                            Et cela montre surtout que, malgré les attentats, Labrune ne cherche pas de pistes pour le vivre-ensemble ; ce qu’il veut « demontrer » c’est qu’il est « etymologiquement acceptable » d’avoir la haine d’une communauté.


                          • tf1Groupie 18 janvier 2015 11:49

                            @ Deneb,

                            Pas si simple que ça :

                            les musulmans tués par les juifs en Israel/Palestine, vous les comptez dans quelle rubrique ?
                            On dépasse vite le millier rien qu’en 2014.

                            Les 100 000 musulmans d’Irak tués par God-bless-Bush sont dans quelle ligne ?

                            Ces comparaisons et comptabilisations sont sans fin et ne débouchent sur rien.
                            En fait si : elles débouchent sur la conclusion que l’on avait derrière la tête au départ.

                            L’Islam n’est pas encore sorti de son moyen-âge, contrairement au christianisme et au judaïsme qui eux aussi ont eu leur monstrueux moyen-âge, c’est plutôt cela qu’il faudrait constater.

                            Mais les leçons de morale de la prétendue France des Lumières ça va un peu :
                            les femmes turques ont eu le droit de vote avant les femmes françaises et on n’a toujours pas soldé la guerre d’Algérie (quelle religion ?).


                          • tf1Groupie 18 janvier 2015 12:52

                            @ Zip_N,

                            « Effectivement c’est bien de savoir si c’est vrai ou faux Vous allez peut-être avoir la réponse Pierre ? »

                            Le problème que Pierre, comme vous-même, n’a sans doute pas le temps ni l’envie d’aller chercher l’info.
                            Car il faudrait chercher dans le Shulhan ’Arukh, dans les textes de Maïmonide.
                            Vous pouvez également lire la Bible ; cherchez le mot « tuez », vous ne serez pas déçu.
                            Vous pouvez également lire les écrits du controversé Israel Shahak, un juif qui parle du fondamentalisme juif.

                            Mais si vous faites cela, vous aurez également un regard critique sur les affirmations de Labrune qui n’est pas un expert de l’Islam et qui nous sort peut-être ici un article bidon sur l’Islam ?

                            Je n’ai pas tellement l’impression que vous soyez vraiment dans cette démarche...


                          • Christian Labrune Christian Labrune 18 janvier 2015 13:17

                            « les musulmans tués par les juifs en Israel/Palestine, vous les comptez dans quelle rubrique ? »
                            @tf1
                            Foutez-nous la paix avec les Palestiniens. Ils se réjouissaient à Gaza, en distribuant des bonbons, du massacre de trois jeunes adolescents dans la région d’Hébron. Ils se réjouissaient du massacre des dessinateurs de Charlie Hebdo et de celui des Juifs de l’épicerie casher. Sans doute sont-ils décérébrés par le racisme islamique, les écoles de l’UNRWA, et encouragés par un très sale antisémitisme européen dont vous vous faites ici complaisamment le vecteur, mais je soutiens que pour se réjouir de ces sortes d’exactions, il faut véritablement être un con de première grandeur.
                            Le Hamas promet actuellement aux Juifs qui feraient leur alya de les trucider dès qu’ils arriveraient sur la terre d’Israël. Ca vous convient aussi, je suppose ?


                          • tf1Groupie 18 janvier 2015 13:27

                            « Foutez-nous la paix avec les Palestiniens ».

                            C’est pas une belle façon de botter en touche non ?

                            Vous avez oublié les Israeliens qui font la fête quand des obus tombent sur Gaza ?

                            Vous êtes peut-être au courant de l’influence des rabbins dans l’armée Israelienne, rabbins qui expliquent aux soldats religieux la façon dont ils doivent considérer les palestiniens, se comporter vis-à-vis des femmes et des enfants.

                            Invoquer le Hamas ne ressuscite pas les musulmans innocents tués par les Israeliens.
                            On compte ou on ne compte pas.
                            Vous êtes un beau faux-cul Labrune.


                          • Christian Labrune Christian Labrune 18 janvier 2015 16:59

                            @tf1
                            Arrêtez de raconter des âneries : vous ne pourriez alléguer, pour justifier vos propos infects, que les articles de désinformation des sites de propagande les plus pourris. Les mêmes où d’infâmes crapules s’emploient actuellement à essayer de faire croire à des légions de conspirationnistes décérébrés que les attentats de Paris, comme ceux du 11 septembre, étaient une fabrication de la CIA ou du Mossad. On a vu des énormités du même tonneau sur AgoraVox quand des abrutis venaient déjà y expliquer que c’étaient les services secrets français qui avaient organisé l’enlèvement -peut-être tout simplement fictif- du pauvre Hervé Gourdel. Les cons sont en grand nombre, ils pullulent ; particulièrement sur AgoraVox. Si vous ambitionnez d’être de la confrérie, libre à vous.


                          • Deneb Deneb 18 janvier 2015 20:41

                            TF1:Pour les 100 000 morts musulmans d’Iraq je vous concède qu’une parti a été tué au nom du fric, religion universelle, l’autre partie par des islamistes, il y a aussi beaucoup de pertes militaires dans les combats avec l’armée américaine. Dans le cas de la Palestine, la réponse automatique israelienne ne dissuade pas l’islamiste de tirer à partir des écoles pleins d’enfants, il est donc le principal responsable car il sait pertinemment que la riposte va être immédiate et précise, quasi automatique.
                            Je suis d’accord que c’est une religion qui aspire à une façon de vivre médiévale. Malheureusement pour eux on est au 21ème siècle. S’ils comprennent pas que leur lois médiévaux ne peuvent avoir effet ici, ils n’ont rien à chercher chez nous. Fuck off, comme a dit le maire de Rotterdam, ils seront plus heureux dans leurs dictatures médiévales. D’ailleurs ce serait intéressant de connaitre le nombre de vrais musulmans en France qui émigrent vers ces pays qui doivent être les paradis pour eux : Arabie saoudite, Emirats, Iran ,Turquie, Lybie, Algérie .... J’e n’ai pas l’impréssion qu’il y en ai tant que ça. Tout ce que je vois c’est les jeunes imbéciles, souvent sans racines dans l’Islam, qui se font embrigader par des discours militaro-spirituels pour aller servir de chair à canons en l’Etat Islamique. Moi, si je vivais dans un pays ou les choses que je vois me blessent ou choquent, et que la majorité trouve ça normal, je ferais tout pour m’en aller.


                          • Christian Labrune Christian Labrune 19 janvier 2015 10:13

                            @Deneb

                            Je demandais à ce pauvre bougre s’il approuvait la résolution du Hamas de trucider les Français juifs candidats à l’alya lorsqu’ils débarqueraient en Israël. Il ne m’a pas répondu.
                            Après l’assassinat des trois adolescents d’Hébron commandité par le Hamas, on distribuait des bonbons à Gaza ; on se trémoussait en levant une main qui montrait trois doigts, comme des supporters dans un stade de foot, qui marqueraient ainsi que leur équipe a déjà marqué trois buts. Ca ne doit pas non plus le défriser beaucoup.
                            Ca, c’est pour le Hamas.
                            Mais Abou Mazen, le « modéré », le « partisan d’une solution négociée » n’a pas manqué non plus d’envoyer ses sincères condoléances aux familles des terroristes responsables des plus horribles attentats en Israël. Lesquelles familles reçoivent, il faut le souligner, une rétribution proportionnelle à la durée de la peine de prison des dits terroristes lorsqu’ils se retrouvent en cabane.
                            Tous ceux qui connaissent un peu l’histoire du conflit palestinien le savent : la cause première de ces difficultés, ce n’est pas une question de territoire : il y avait de la place pour tout le monde quand plusieurs centaines de milliers de Juifs fuyant l’Allemagne nazie au milieu des années 30 sont arrivés en Palestine. Mais la haine antisémite (la même qu’en Allemagne) était déjà là, entretenue par les sympathisants du nazisme (le mufti de Jérusalem). C’est là même haine raciste qui perdure, éternellement justifiée et entretenue, hélas, par maints versets du Coran.
                            Le Hamas veut une extermination des Juifs (Charte, 7e article) et l’Autorité veut une Palestine « judenrein » ; certains de ses membres, naguère, revendiquaient même, non pas seulement la Judée et la Samarie « occupées » par les Juifs (depuis trois mille ans !), mais des droits sur Tel-Aviv et sur Haïfa.
                            L’insondable connerie des instances européennes, qui soutiennent inconditionnellement le terrorisme du Hamas et son réarmement, ne pourra pas durer éternellement. La situation que connaît Israël depuis sa création, c’est exactement la même que nous commençons à connaître en Europe. Il serait temps qu’on commence à mettre en pratique le premier principe de l’art de la guerre de Sun Tzu : savoir qui sont nos ennemis.


                          • tf1Groupie 19 janvier 2015 11:14

                            Labrune qui part en vrille  smiley

                            Merci de rappeler quels sont me propos infects, parce que sinon vous restez dans la pure diffamation.

                            Pareil pour « les pire sites de de propagande » vous parlez desquels ? Wikipédia ?  smiley
                            Vous devenez un champion de l’intox.

                            Je n’ai pas à répondre sur l’approbation d’une résolution du Hamas, c’est ridicule comme procédé.

                            Contrairement à vous je ne cautionne aucun meurtre ; et contrairement à vous j’ai l’honnêteté de dire qu’il y a des fanatiques des 2 côtés : fanatiques du Talmud, fanatiques du Coran.

                            Vous vous prenez pour un rédempteur de la bonne conscience, un autre fanatisme.

                            Vous faites de l’etymologie, mais en matière de culture des religions c’est pas folichon.


                          • kalachnikov lermontov 17 janvier 2015 22:29

                            Vous dites n’importe quoi.

                            Il n’y a pas de paroles belliqueuses dans le Nouveau Testament, ce qui n’a nullement empêché des gens et des Etats de perpétrer des crimes au nom du Christ. Ce qui devrait tout de même vous meugler dans la cervelle qu’il n’y a strictement aucun rapport de cause à effet entre le contenu du livre et l’action.

                            Le livre est doux ; les individus sont violents.
                            Le livre est violent ; les individus sont violents.
                            Même l’autodafé du Coran ne rendrait pas les gens doux.

                            Et cela se confirme car vous qui ne vous réclamez d’aucun livre, par votre stigmatisation continue, que faites-vous sinon souffler sur les braises et pousser à l’affrontement ?

                            Ca vient d’où la violence ? La violence, elle est là constamment, elle cherche des prétextes. ’Le Péché est tapi à ta porte. Ne le domineras-tu pas ?’ Ce n’est pas ce qu’a dit le dieu des Juifs à ton ancêtre Caïn ?


                            • tf1Groupie 17 janvier 2015 22:51

                              Le Nouveau Testament n’est que la deuxième partie de la Bible ; la première partie, l’Ancien Testament contient suffisamment d’horreurs pour qu’il n’y ait pas besoin d’en rajouter dans le Nouveau.

                              Mais les chrétiens adoptent la totalité des deux, alors ils n’ont pas à se sentir exonérés.

                              De toutes façons ces références aux Livres ne sont que des enculages de mouche pour essayer de justifier la détestation des musulmans.

                              Les livres Chrétiens et Juifs, ainsi que leurs pratiques orales et écrites, sont suffisamment éloquents pour voir que ces « croyants » n’ont pas leçons a donner en matières de saloperies.
                              S’il vous faut des exemples néanmoins cherchez un peu sur Internet.

                              Par exemple : lisez les textes de Maimonide, un prestigieux Rabbin connu pour ses déclarations racistes et anti-goys.
                              Côté chrétien il y a l’inquisition et la St-Barthélémy ; ce n’est pas écrit dans la Bible, mais c’est écrit dans l’Histoire et ça suffit très largement pour que l’Humanité s’en souvienne et ne les minimise pas.


                            • kalachnikov lermontov 17 janvier 2015 23:00

                              Le ’vous dites n’importe quoi’ n’était pas pour toi mais pour l’auteur, évidemment.

                              Le pouvoir contagieux et magique du Coran, c’est son argument majeur et imparable pour lier poignée de psychopathes et tous les muslims sans exceptions. Avant d’en venir à Palestine et Israël en passant par la case Hamas ou Hezbollah, sans doute.

                              Contagieux et magique : au fond, le Coran est très sympathique*.

                              (cf. comme l’encre sympathique)


                            • tf1Groupie 17 janvier 2015 23:06

                              Je suis d’accord que l’auteur dit n’importe quoi.

                              Avant il annonçait la couleur dans son profil, traitant tous les lecteurs d’abrutis, surtout les musulmans bien sûr.

                              Mais il l’a effacé ; peut-être a-t-il eu la révélation qu’il n’était meilleur que les autres.


                            • Christian Labrune Christian Labrune 18 janvier 2015 11:58

                              "Côté chrétien il y a l’inquisition et la St-Barthélémy ; ce n’est pas écrit dans la Bible, mais c’est écrit dans l’Histoire et ça suffit très largement pour que l’Humanité s’en souvienne et ne les minimise pas.« 

                              tf1
                              C’est effectivement l’un des exemples que je donne mais vous paraissez n’avoir rien compris à la question. Les guerres de religion en France, c’est le XVIe siècle. Admettons que les dragonnades dans les Cévennes, après la révocation de l’édit de Nantes, ce soit encore les guerres de religion. Trois siècles nous séparent de horreurs qui n’atteignaient même pas en violence et en cruauté les exactions de l’actuel »Califat« .
                              Toutes les religions ont été violentes, même le bouddhisme japonais du XVIe siècle à Kyoto. Mais la plupart ont eu l’intelligence de s’adapter au mouvement de la civilisation et aux progrès des lumières. Ce qui fait l’abjection très particulière de l’islam et le rend assez comparable au nazisme, c’est essentiellement un antisémitisme crapuleux dont la racaille installée sur AgoraVox comme la vérole sur le bas-clergé Breton se fait aussi complaisamment et constamment le vecteur.
                              Il est singulier qu’en France, après les assassinats de ces derniers jours, tout le monde veuille ETRE Charlie et que passe pour ainsi dire au second plan le massacre dans l’épicerie de la porte de Vincennes. Les premières victimes de l’islamisme, dit-on assez régulièrement, ce sont les musulmans. C’est tout à fait vrai quand on considère les pays du Moyen-Orient, mais en France, les premières victimes de l’islam wahhabite, ce sont les Juifs. Sur cent Français qu’on croise dans la rue, il s’en trouve à peine un qui soit juif. Il y en aura de moins en moins, mais quand on considère la liste des derniers attentats, il s’en faut bien qu’on retrouve la même proportion. La rue Copernic, la rue des rosiers, Ilan Halimi, Toulouse, Bruxelles, Créteil, cela fait quand même beaucoup.
                              Je n’ai pas assez insisté dans mon article, et je le regrette, sur cet aspect des choses. Il y a désormais en Europe une politique antisémite qui n’est pas pour rien dans la recrudescence de ces sortes d’attentats, et on peut bien parler en France d’un antisémitisme d’état après la »résolution« imbécile proposée par quelques abrutis du PS et votée à l’Assemblée le 2 décembre.
                              Il s’agit probablement plus de connerie et de lâcheté que d’antisémitisme, mais les conséquences en sont très lourdes et ce sont les Français juifs qui en font les frais. On peut bien après cela prodiguer toute sorte de bonnes paroles - et je pense que Valls est tout à fait sincère - l’effet est catastrophique pour plus d’un demi-million de citoyens français.
                              Les instances européennes ont récemment retiré »provisoirement« le Hamas de la liste des organisations terroristes après les crimes de guerre de cet été dont les abrutis de Bruxelles n’ont probablement pas été informés. Ces derniers jours, il faut quand même le savoir, on se réjouissait à Gaza des crimes perpétrés par les islamistes français. Dans les camps palestiniens du sud Liban, on tirait des coups de feu, on chantait. Le Hamas a fait disparaître de son site les messages qui disaient le bonheur des pauvres et bons Gazaouis après ces horreurs. Mais il a remplacé ça par une déclaration qui promet aux Français juifs qui feraient leur alya de les exécuter un par un dès qu’ils arriveraient sur la terre d’Israël. Cela se passe de tout commentaire.
                              J’ajouterai que les horreurs qu’on commence à voir en France : attentats à la voiture bélier, exécutions, sont tout à fait comparables à ceux qu’on a pu voir ces derniers mois en Israël. Les palestinopathes expliquaient cela, bien évidemment, par je ne sais quelle »occupation« de territoires où la présence juive date quand même de trois millénaires. Qu’est-ce qui expliquera les mêmes crimes en France, exécutés aussi selon le modus operandi préconisé par l’EI ?
                              Faudra-il que le gouvernement français abandonne à l’islam radical les territoires qu’il »occupe«  ? C’est-à-dire les banlieues au nord et à l’Est de Paris ? Et aussi les banlieues de quelques grandes villes ? Et si je décide d’aller m’installer à Epinay-sur-Seine, faudra-t-il incriminer ma démarche, et appeler ça une »implantation« dans un »territoire occupé«  ?
                              Les imbéciles (je pense aux socialistes auteurs de la »résolution« ) font semblant de croire que le conflit israélo-palestinien serait une affaire qui touche à des partages de territoires. En réalité, le racisme islamique, celui du Hamas (voir le 7e article de sa charte) comme celui de l’Autorité palestinienne, ne vise qu’une chose : une Palestine »Judenrein" dont les Juifs seraient chassés définitivement. C’était le grand rêve de Mohammed Amin al-Husseini, mufti de Jérusalem au temps du mandat britannique, qui passa la guerre en Allemagne, ami très proche de Heinrich Himmler, l’artisan de la solution finale.
                              Pendant que l’Europe cherche des accommodements avec l’Iran, on y perfectionne tranquillement la bombe nucléaire. Et cent mille missiles du Hezbollah sont pointés sur Israël, dernier îlot de civilisation dans un Moyen-Orient retourné à la plus infecte barbarie. Ce que les Européens n’ont pas encore compris, c’est que l’effondrement de l’Europe suivra de très près celui d’Israël si le conflit se mondialise, ce qui n’est pas tout à fait exclu.
                               


                            • kalachnikov lermontov 18 janvier 2015 13:20

                              Ah, la belle mécanique du Progrès, la Civilidzaschön.

                              Hitler et six millions de gazés, c’est le XXe sc, l’Occident a dû louper une marche et se péter la gueule dans l’escalier de l’Histoire.
                              Boko Haram, c’est là tout de suite, à quelques heures d’avion.
                              Gaza, c’est en 2014 et depuis des lustres.
                              Etc, etc, etc.

                              La civilisation n’est qu’un vernis qui saute tout le temps et à la première occasion, à tous les points de l’Histoire. C’est ce qu’on voit quand on n’a pas choisi d’être le laquais d’un des petits maîtres qui sucent la qu*** du grand maître.

                              Listen, ’short memory’.

                              https://www.youtube.com/watch?v=ngQyzSez4cM

                              « Conquistador of Mexico, the Zulu and the Navaho
                              The Belgians in the Congo short memory
                              Plantation in Virginia, the Raj in British India
                              The deadline in South Africa short memory
                              The story of El Salvador, the silence of Hiroshima
                              Destruction of Cambodia short memory

                              Short memory, must have a, short memory

                              The sight of hotels by the Nile, the designated Hilton style
                              With running water specially bought short memory
                              A smallish man Afghanistan, a watch dog in a nervous land
                              They’re only there to lend a hand short memory
                              Wake up in sweat at dead of night
                              And in the tents new rifles hey short memory

                              If you read the history books you’ll see the same things happen again and again
                              Repeat repeat short memory they’ve all got it
                              When are we going to play it again

                              Got a short, got a short, got a short, got a short
                              They’ve got a short must have a short they’ve got a short aah
                              Short memory, they’ve got a. »


                            • Le421 Le421 18 janvier 2015 18:18

                              Est-il encore d’actualité de dire que toutes les religions sont causes de troubles, guerres et violences en tout genre.
                              La première cause de haine est l’amour. Surtout celui irraisonné d’un quelconque dieu.
                              (C’est de moi...)


                            • Pie 3,14 17 janvier 2015 23:04

                              L’auteur et Martin développent sans surprise le petit bréviaire de l’islamophobie d’extrême-droite.

                              Cela se résume à : l’ Islam est une religion de haine, il est illusoire d’imaginer ces gens pratiquer leur religion sans vouloir vous convertir ou vous trucider, il faut donc expulser les musulmans d’Europe.

                              Leur argumentation se limite à amalgamer la minorité violente et terroriste à la majorité des musulmans, à oublier que l’Islam européen existe déjà depuis un siècle et demi, à inventer une menace essentialiste qui n’existe pas, à jouer les théologiens sans compétences.

                              Le terrorisme islamiste est réel. Il concerne des régions précises : Sahel, Moyen-Orient, Afghanistan, Pakistan. La plupart du temps se sont les musulmans qui paient ces dérives.
                              L’islamisme traduit la volonté des radicaux de garder la main sur des sociétés qui leur échappent en raison de l’alphabétisation des femmes (cf : E Todd) et de la globalisation. Les islamistes mènent un combat d’arrière garde qu’ils vont perdre à terme mais lorsque nous en payons le prix, cela fait mal.

                              Ce n’est pas une raison pour tenter de nous vendre votre soupe d’identitaires bornés habituelle.


                              • Christian Labrune Christian Labrune 18 janvier 2015 12:48

                                « L’auteur et Martin développent sans surprise le petit bréviaire de l’islamophobie d’extrême-droite. »

                                Pie 3.14

                                L’auteur n’a rien avoir avec les identitaire et moins encore avec l’extrême droite. Si vous saviez lire, vous éviteriez des propos aussi ridicules qu’absurdes.
                                Habitant Belleville où cohabitent des gens qui sont originaires d’une soixantaine de pays différents, je suis extrêmement heureux, moi qui ai horreur des voyages, de pouvoir passer d’un monde à l’autre en traversant simplement une rue.
                                Je ne suis pas islamophobe : rien ne me fait peur, pas même l’islam. Et je n’ai évidemment rien contre les « musulmans » lorsqu’ils respectent la laïcité et les autres communautés. Mais lorsque je les vois manipulés par des idéologies pernicieuses, racistes et mortifères, je réagis en citoyen français héritier d’une civilisation qui prône l’universalisme et entend lutter contre toutes les formes de fascisme. L’islamisme est un islamo-nazisme, fasciné par la violence, ennemi des Juifs et des femmes et de toute intelligence critique. On ne le répètera jamais assez.
                                S’il y a quelqu’un qui est « borné » ici, ce n’est assurément pas moi.


                              • Pie 3,14 18 janvier 2015 16:57

                                A l’auteur,

                                Votre autodescription en humaniste simplement révulsé par l’islamisme radical obtus et violent ne manque pas d’allure.
                                Cela dit, c’est aussi ce que pense l’immense majorité des français. Pourtant vous ne faites pas l’unanimité, alors où est le problème ?

                                C’est peut-être parce que vous n’arrêtez pas de considérer qu’il n’y a pas vraiment d’Islam modéré, que vous tracez en permanence un portrait à charge de Mahomet, un personnage historique pourtant assez complexe, que pour vous Islam et laïcité font deux.

                                Pas étonnant dans ce cas que Massada ( juif de droite très anti-arabe) vous félicite, pas étonnant que Martin (identitaire obsédé par le « grand remplacement ») se sente chez vous comme chez lui.
                                Ne lui dites-vous pas que vous êtes « tout à fait d’accord avec lui » quelques posts plus haut ?

                                On a les amis que l’on mérite. Votre vision de l’Islam est caricaturale, fausse et procède par amalgames. La réalité est assez compliquée comme cela, nul besoin d’y projeter des fantasmes.


                              • Christian Labrune Christian Labrune 18 janvier 2015 17:23

                                « C’est peut-être parce que vous n’arrêtez pas de considérer qu’il n’y a pas vraiment d’Islam modéré, »

                                @Pie 3.1416
                                Si vous m’aviez lu jusqu’au bout, vous auriez vu qu’à la fin je rends hommage à Abdelwahab Meddeb et à la « Lettre ouverte au monde musulman » d’Abdennou Bidar. Ce ne sont pas des musulmans « modérés » : ce mot n’a aucun sens. Ce sont simplement des hommes intelligents et cultivés, citoyens du monde, qui savent ce qu’ils doivent tant à une philosophie sans frontières qu’à la tradition dont ils sont issus et qui a été brillante dans les premiers siècles du moyen-âge.

                                Je n’ai pas vu que Massada m’ait félicité, mais je m’honorerais tout à fait de son approbation. J’ai en effet la plus grande admiration pour Israël, un pays minuscule, l’équivalent de trois départements français, mais immense par son rayonnement intellectuel et par ce qu’il a su apporter au monde depuis qu’il existe. Aucun pays dans le monde n’a remporté autant de prix Nobel qu’Israël.

                                J’ajouterai aussi que sur le plan moral, c’est un exemple. On n’a jamais vu un peuple recevoir plusieurs centaines de missiles par jour sur son territoire et attendre quarante-huit heures avant de riposter, encore moins prévenir les civils des bombardements. Quand Dresde, sur le territoire des nazis, a été bombardée par les puissances occidentales, il y a eu plus de vingt mille morts en très peu de temps. Les Gazaouis, qui ne se sont jamais soulevés contre les islamo-nazis d’un Hamas qui promet aujourd’hui d’exécuter les Français juifs qui feraient leur alya ne valent pas mieux que les Allemands sous la botte d’Hitler. Il aurait été facile à l’aviation israélienne de raser Gaza en deux jours et d’infliger à cette ville ennemie qui rêve encore de détruire Israël (charte du Hamas, article 7) le même traitement qu’à Dresde. Il n’en a pas été ainsi, et des généraux américains qui ont eu quelquefois la main lourde dans leurs entreprises militaires ont exprimé déjà l’admiration que leur inspirent les méthodes de Tsahal dont ils entendent s’inspirer à l’avenir.

                                Votre antisémitisme est écoeurant et dégoûtera tous ceux qui ont un minimum de culture et sont exactement informés de ce qui se passe dans cette région du monde. N’en rajoutez pas, je risquerais cette fois d’être plus féroce..


                              • kalachnikov lermontov 18 janvier 2015 17:43

                                Je suis sans doute inculte et mal informé parce que je n’ai vu nulle trace d’antisémitisme dans le post de Pie.

                                http://fr.wikipedia.org/wiki/Antis%C3%A9mitisme

                                L’antisémitisme (originellement : anti-sémitisme) est le nom donné de nos jours à la discrimination et à l’hostilité manifestées à l’encontre des Juifs en tant que groupe ethnique, religieux ou racial1.

                                Whoa ! Dire ’juif de droite très anti-arabe’, c’est antisémite. Et ’juif de gauche pro-arabe, c’est quoi ? Prosémite ?


                              • Pie 3,14 18 janvier 2015 19:00

                                Il serait temps que vous arrêtiez de délirer.

                                Premièrement Massada n’incarne pas Israël à lui seul tout comme vous n’incarnez pas la France à vous seul.

                                Affirmer qu’il est de droite et très anti-arabe relève du simple constat. Cela n’est en rien un jugement sur les juifs ou les Israéliens en général. Beaucoup de ses compatriotes ont une vision plus mesurée de l’Islam ou de la question israélo-palestinienne.

                                Votre accusation d’antisémitisme est grotesque. Si vous avez du temps à perdre, je vous mets au
                                défi de trouver la moindre allusion dans mon historique qui irait dans ce sens depuis que je hante ce forum (2007).

                                Vous n’avez que le mot culture à la bouche mais vous n’êtes même pas capable de lire correctement un message et d’y répondre avec un minimum d’honnêteté intellectuelle.


                              • Christian Labrune Christian Labrune 19 janvier 2015 10:48

                                "Vous n’avez que le mot culture à la bouche mais vous n’êtes même pas capable de lire correctement un message et d’y répondre avec un minimum d’honnêteté intellectuelle.« 

                                @Pie 3.141592

                                Quand on formule sans réflexion des jugements à l’emporte-pièce : l’auteur est un identitaire d’extrême droite - Massada est un Juif d’extrême droite - vous ne comprenez rien à ce qu’est l’islam - et j’en passe ! Non seulement on ne sait pas lire, mais en plus on n’est même pas capable d’argumenter. C’est quoi, l’islam, selon vous ? Une »religion de paix et d’amour«  ? On n’en saura probablement rien.

                                Vous n’êtes pas antisémite, mais vous ne manquez pas de vous joindre à la meute des abrutis qui insultent Massada parce qu’il est juif. Je n’ai jamais rien vu dans ses positions qui permette qu’on l’accuse, comme vous le faites, d’être »d’extrême droite« . Moi qui ai plutôt une sensibilité »de gauche", qui suis très sensible aux questions de justice sociale, si j’étais en Israël, je serais beaucoup plus proche de ce que, d’ici, on appelle la droite et qui représente là-bas le réalisme politique. On ne peut pas être pacifiste et angélique, à la manière de la gauche israélienne, dans un pays entouré d’ennemis qui veulent sa destruction radicale. Toutes les tentatives de résolution pacifique du conflit par les partis du centre gauche ont échoué jusque là, et pour une raison simple : la solution à deux état - dont je reste idéalement partisan -, n’est pas possible parce que les Palestiniens n’en veulent pas, ont toujours fait tout ce qu’il fallait pour l’empêcher. Actuellement, et probablement pour longtemps, c’est totalement irréalisable.

                                Vue d’Europe, la situation est très simple : y’a qu’à... ! Si Israël était un peu plus tendre avec les Palestiniens, il n’y aurait pas de terrorisme en Israël et ce serait partout la paix - comme aujourd’hui en Europe et particulièrement en France, probablement ? Si Israël abandonnait la Judée et la Samarie, ce serait donc la paix ; la même paix, en fait, qu’avec Gaza après que Sharon eut résolu unilatéralement, à la fin de 2006, de quitter cette bande de terre et de la laisser se gouverner elle-même. Et si les Israéliens avaient abandonné à la même époque les hauteurs du Golan, étant donné ce qui est en train de s’y passer actuellement, on peut sans difficulté imaginer ce que serait actuellement la situation. Je ne parle évidemment pas de la Judée ni de la Samarie, où le Hamas rêve de balayer l’Autorité, a même déjà tenté de le faire cet été.

                                Cessez donc de parler pour ne rien dire et d’essayer de nous faire prendre des vessies pour des lanternes.


                              • alinea alinea 17 janvier 2015 23:30

                                L’auteur : seriez-vous contradictionophobique ?
                                Vous n’abondez que dans le sens des commentaires qui vous abondent ! Et vous fuyez la controverse !
                                Bon, c’est sans doute que vous avez raison et que vous n’avez pas de temps à perdre avec des abrutis !


                                • cathy30 cathy30 18 janvier 2015 11:02

                                  Mais pourquoi les musulmans se traitent de tous les noms d’oiseaux, il faudrait nous le dire Alinéa, c’est un mystère pour nous !


                                • ALEA JACTA EST ALEA JACTA EST 18 janvier 2015 08:10

                                  Bonjour l’ auteur et merci pour cette excellente synthèse

                                  Le mot islamophobie est en soi une imposture lingusitique car il se rapproche à une forme de peur irraisonnée et de maladie( aracnophobie, claustrophobie, etc...) alors que les islamophobes eux, ne souffrent d’ aucun troube,et se tiennent dans le domaine de la critique raisonnée et de la libre pensée...
                                  Deuxième piège : la xénophobie et l’ incitation à la haine raciale par exemple sont à juste titre un délit et pas l’ islamophobie...
                                  Du coup il faudrait presque employer un autre mot pour ceux qui ont une lecture très critique du Coran.
                                  Enfin il y a 2 points majeurs :
                                  1- Le Coran n’ est pas un témoignage du prophète mais il est littéralement parole de Dieu pour les fidèles...difficile d éliminer une sourate ou d’ en modifier son contenu sans commettre un acte hérétique aux yeux de tout bon musulman.Même s’ il se trouve des imams qui en feront une lecture modérée , il s’ en trouvera toujours des purs et durs pour revenir au texte original de caractère divin.
                                  Aucune instance religieuse n’ est donc en mesure d’ imposer une lecture modérée contrairement aux cathos qui à travers leurs conciles peuvent rectifier AVEC AUTORITÉ et EFFICACITÉ l’ interprétation de certains textes qui ne sont pas divins mais des témoignages humains donc imparfaits par nature sur la parole de Dieu.

                                  2- les radicaux n’ ont pas inventé les sourates qui font réellement problème et qui les inspirent.
                                  On ne peut donc qu’ être extrèmement pessimiste au sujet de l’ évolution et de l’ augmentation de la radicalisation...plus le monde sera en crise et plus les radicaux gagneront du terrain...
                                  Du coup, si les chefs religieux ne sont pas en mesure d’ erradiquer le problème, le traitement de la radicalisation devient strictement politique( raison de plus pour être vraiment pessimiste...)

                                  Je me suis posé une question simple l’ autre jour : les dirigeants arabes musulmans que l’ on considère modérés n’ ont-ils pas tous à un moment donné pris des libertés avec le texte sacré, ou dit d’ une autre manière, n’ ont-ils pas décidé de ne pas respecter toutes les injonctions du Coran ? 

                                  • Pierre Régnier Pierre Régnier 18 janvier 2015 10:17


                                    ALEA JACTA EST

                                     

                                    Il faut observer maintenant l’évolution des musulmans qui ont déjà reconnu le caractère belligène, au moins partiellement, de leur religion. Vont-ils rejoindre les patriotes français et européens - de PEGIDA par exemple - ou vont-ils une fois de plus, comme le Coran leur en donne l’ordre, faire corps avec la Oumma pour refuser un rétablissement de la laïcité là où c’est l’islam qui bénéficie de sa destruction ?

                                     

                                    Voyez ici :

                                     

                                    http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/ce-n-est-plus-suffisant-de-clamer-162119



                                  • kalachnikov lermontov 18 janvier 2015 10:31

                                    @croisé d’opérette

                                    Heureusement que vous ne parlez qu’à un public choisi brillant par son discernement parce vous procédez exactement comme il est dit dans cette sourate brunâtre (l’article, quoi).

                                    ’belligène’. Comme ’pathogène’.

                                    Bon, ne vous en faites pas. Ils ne voient rien, n’entendent rien. Vous êtes l’intello du lot ; dans leur petit schéma mental, il faut une autorité et un maître à penser ; c’est donc vous.

                                    Je tiens ma place aussi, j’occupe la place du choeur et éclaire l’action éternelle. Comme chez Eschyle. J’ai tendance à être rigolard, non que je juge ; mais bon, si Dieu existait et que je pouvais
                                    l’interpeller, je lui dirais : ’Comme c’est grossier ! Comme ça tape à l’oeil !’. C’est qu’il pourrait y avoir une révélation d’ampleur, un vrai dessillement généralisé. Ce qui pourtant ne peut pas arriver car la présence d’une ivraie est absolument nécessaire pour que la pièce soit parfaite.


                                  • ALEA JACTA EST ALEA JACTA EST 18 janvier 2015 10:37

                                    Merci Pierre Régnier pour votre excellent article ainsi que le lien sur le Mouvement des religions pour la paix qui y est adjoint et que je lirai à tête reposée.

                                    Puis-je formuler une questin naïve : " Peut-on imaginer un mouvement des religions, des athées et des agnostiques pour la paix ?...ce serait pas mal quand même...I have a dream !

                                  • kalachnikov lermontov 18 janvier 2015 10:45

                                    « De quoi ’belligène’ est-il le nom ? Le mot ’belligène’, formé du préfixe... et du suffixe... »

                                    P***, je peux même pas pasticher le scientiste Labrune et cela parce que l’autre docteur de la loi qui devrait exister et qui finira bien par venir fait partouzer hardiment latin et grec.
                                    [Ben ouais, ’bellum’, c’est du latin, ’la guerre’. Tandis que le suffixe -gène, ’générer, former’, ça y en être du grec.]
                                    Donc, ce n’est linguistiquement pas casher, c’est du métissage. Pas bien. Un foutu barbarisme, en prélude à la barbarie. 

                                    [T’en fais pas, l’idéologue, c’est pas du tout la Kultur que eux y en a chercher.]


                                  • Christian Labrune Christian Labrune 18 janvier 2015 13:06

                                    "Je me suis posé une question simple l’ autre jour : les dirigeants arabes musulmans que l’ on considère modérés n’ ont-ils pas tous à un moment donné pris des libertés avec le texte sacré, ou dit d’ une autre manière, n’ ont-ils pas décidé de ne pas respecter toutes les injonctions du Coran ? "

                                    @ALEA JACTA EST
                                    Al-Sissi, qui se présente comme un vrai musulman (sans doute par précaution), a essayé récemment d’obtenir des théologiens d’Al-Azhar, qui est la plus haute autorité de l’islam sunnite, une sorte de dépoussiérage du Coran qui le rendrait enfin compatible avec le monde contemporain. C’est aussi ce que souhaitent là-bas un certain nombre d’intellectuels, tel Alaa al-Aswany. Si l’Egypte engagée dans des programmes de grands travaux et désireuse de recommencer à pouvoir accueillir un grand nombre de touristes veut devenir un état moderne, c’est bien le moins.
                                    Il reste que les théologiens d’al-Azhar ne vivent pas dans le XXIe siècle et, comme le faisait remarquer Massada, le dogme est verrouillé de l’intérieur. Ses gardiens obscurantistes en ont depuis longtemps perdu la clef.
                                    Pour l’islam, qui pourrait devenir une religion comme une autre, si un pareil aggiornamento s’avère impossible, l’islam finira par être radicalement balayé lorsque les musulmans munis de raison finiront par être eux-mêmes écoeurés de tant de crimes immondes qu’individuellement ils ne pourront plus assumer. 


                                  • Tom19 18 janvier 2015 14:33

                                    Her labrune

                                    « Al-Sissi, qui se présente comme un vrai musulman »
                                    vous avez oublié « massacreur de » entre vrai et musulman, sinon ça sonne faux.

                                    "les théologiens d’al-Azhar ne vivent pas dans le XXIe siècle et, comme le faisait remarquer Massada...etc« 

                                    si vous êtes d’accord avec Massada sur l’Islam (qui jouissait en live sur les massacres opérés par tsahal) c’est que votre analyse est juste, pondéré...en fait arrêter de vous mentir et faites comme Massada qui lui au moins joue à visage découvert.

                                     »si un pareil aggiornamento s’avère impossible« 

                                    Il l’est je vous le confirme, si demain par exemple on perdait toutes nos données informatiques nos livres et nos documents...saviez vous que dès le lendemain vous pourriez réimprimer un coran identiques en tout point à celui disparu...car il est appris par cœur (600pages à la virgule près) par des millions de gens, particularité qui ne se retrouve pour aucun livre.
                                    J’ai pu moi-même le constater lors d’un voyage au Maroc

                                     » l’islam finira par être radicalement balayé lorsque les musulmans munis de raison finiront par être eux-mêmes écoeurés de tant de crimes immondes« 

                                    Ils le sont rassurez vous mais contrairement à vous ils savent que les crimes immondes :
                                    -ils en sont les majeures victimes
                                    -que ces crimes suivent un agenda géopolitique qui visiblement vous dépasse

                                    Effectivement avec toute la pub qui lui ait faite l’islam recule de jour en jour...on se demande sur quel planète vous vivez ?
                                     »Acotédelaplaqurne« dans la constellation des »fauzintellos"


                                  • cathy30 cathy30 18 janvier 2015 10:29

                                    La même personne aurait pu écrire, le talmud, le coran, le marxisme, le catholicisme, le nazisme, c’est la même idéologie destructrice. Idéologie avec des passe droits évidemment, sinon tout le monde y passe. 


                                    • cathy30 cathy30 18 janvier 2015 10:50

                                      Beaucoup de musulmans nous disent parce que les islamistes tuent des musulmans, alors se ne sont pas des musulmans mais des sionistes. Les musulmans de France ne se rendent même pas compte qu’ils vivent dans un pays de droit, ou le meurtre est interdit. 

                                      Le coran est une idéologie mortifère, ou tout le monde peut devenir son propre dieu, ayant le droit de vie ou de mort sur quiconque. Le coran flatte tellement l’égo, qu’il est séducteur. L’arabe a une image très dévalorisante de lui-même. L’islam n’est malheureusement pas qu’une religion. 

                                      Les conflits contre l’islam devraient commencer par l’ancienne Allemagne de l’est, et ce n’est pas étonnant, ayant eux-même subis une idéologie mortifère.

                                      • kalachnikov lermontov 18 janvier 2015 13:07

                                        http://www.haaretz.com/opinion/.premium-1.636511

                                        En France, la liberté d’expression est un droit universel, mais en Israel, une loi interdit ’l’offense au sentiment religieux’. Un torchon comme Charlie Hebdo y serait tout simplement interdit.*

                                        « Le Musulman, n’est pas humain, madame, ça non. Passqu’y se sent outragé et que ça y en pas être moderne, intelligent, civilisé. Pi la liberté d’expression absolue ça y en à être sacré et pas négociable. On ne dissout pas la démocratie dans la Charia - non, je n’exagère pas. Etc, etc.. »

                                        J’aime bien ces temps, les Temps de la Fin. Satan doit se dire : ’Merde, j’ai touché le plafond de verre."

                                        *Et le Bibi ka défilé. Pour la liberté d’expression et toute le tintouin.


                                        • kalachnikov lermontov 18 janvier 2015 17:18

                                          [Lol, cette petite midinette de Massada n’a rien à dire. Il continue à balbutier son petit disque haineux rayé, et les deux comparses embraient.

                                          Hihan Islam ! Hihan hihan Palestine ! Hihan !]


                                        • bigjim 18 janvier 2015 14:07

                                          "Il existe une entrée « islamophobie » dans Wikipedia, où sont rappelées de nombreuses critiques du caractère aberrant et calamiteux d’une telle formation linguistique.« 

                                          Puisque vous avez manifestement lu la page »islamophobie" sur Wikipedia, vous aurez remarqué que ce terme a un grand nombre d’acceptions. Mais vous ne retenez que le sens littérale du mot pour étayer votre discours. Après cela vous va bien d’invoquer Orwell et la manipulation !
                                          Doit t-on aussi considérer que les homophobes ont peur des Homos ou de le devenir ?
                                          Vous voyez bien que votre raccourci discrédite votre discours.


                                          • Christian Labrune Christian Labrune 20 janvier 2015 17:55

                                            @bigjim

                                            Il y a l’usage et il y a la règle. Beaucoup d’usages sont fautifs et calamiteux, révèlent souvent la profonde inculture de ceux qui croient savoir ce qu’ils disent mais, de fait, et sans même s’en apercevoir, expriment le contraire de leur sentiment. « Je me comprends », me disaient les plus bornés de mes élèves, lorsque je leur faisais remarquer quelque tournure fautive dans une copie. La langue sert à communiquer avec les autres, pas avec soi-même, et quand on ne sait pas le sens des termes, on ne risque pas d’être compris. Dans les banlieues où j’ai enseigné, si je disais à un élève un peu turbulent : « cessez donc de faire le bouffon ! », il ouvrait de grands yeux effarés, comme après une insulte. Pour eux, le bouffon n’était pas un comique de bas étage, mais le lèche-cul qui tâche de se faire bien voir du prof - une acception qu’on ne trouvera dans aucun dictionnaire ! J’entends tous les jours, même dans les media, des braves gens qui n’hésiteront pas à dire par exemple : « je mangerai tout sauf à m’en rendre malade ». Ils veulent dire : sauf si cela risque de me rendre malade, mais « sauf à » n’est pas l’équivalent de « sauf si » et veut dire « quitte à ». Leur interlocuteur, s’il maîtrise la langue, comprendra donc, lui, le contraire, à savoir qu’ils s’empiffreront, quitte à en être malades, et s’ils doivent..

                                            Le mot « phobie » a le même sens dans tous les dictionnaires. C’est donc par un abus tout à fait exorbitant qu’on prétend caractériser par le terme « islamophobie » ceux qui critiquent l’islam. S’ils le critiquent, c’est qu’ils ont acheté le Coran dans quelque librairie, qu’ils l’ont ouvert, qu’ils croient le connaître pour en avoir lu au moins quelques sourates et que la chose ne leur a donc pas fait peur.

                                            Pour l’homophobie, ce n’est pas du tout la même chose, et il existe de fait une aversion physique qui explique cette attitude ; je dois avouer que la seule idée de rouler une pelle à un citoyen du même sexe m’inspire un certain dégoût. Je finirai peut-être par consommer ce fruit qu’on appelle durian et que je trouve dans toutes les épiceries de ma rue, mais comme je n’y ai pas été habitué dès l’enfance, j’en supporte difficilement l’odeur. Et alors, et le camembert ! me disent les Chinois que ce fromage dégoûte pareillement. Eh bien oui, c’est comme ça. C’est aussi une espèce de phobie, et là, je suis bien forcé d’en convenir, malgré mon penchant pour les cuisines de l’Orient.

                                            J’évoquais dans l’article les études de Klemperer sur la transformation que les nazis avaient fait subir à la langue allemande. J’aurais pu évoquer tout aussi bien « L’ontologie politique de Martin Heidegger » un essai publié par Bourdieu en 88 aux éditions de Minuit. Il y montre comment le philosophe nazi pose sur des réalités tout à fait triviales des concepts extrêmement fumeux, gonflés comme des baudruches, et parfaitement vides de sens.


                                          • Christian Labrune Christian Labrune 20 janvier 2015 17:58

                                            ERRATUM
                                            « ’ils s’empiffreront, quitte à en être malades, et s’ils doivent.. »

                                            J’ai dû appuyer avant d’avoir reconstruit cette phrase. Je voulais dire :

                                            ils s’empiffretont, quitte à en être malades, et même s’ils doivent en crever.

                                            Excuses !


                                          • colere48 colere48 18 janvier 2015 14:14

                                            Bla bla bla bla.......

                                            Question Islam laissons la parole à ceux qui en sont spécialiste.....

                                            ie : Tayyip Erdogan président de la Turquie

                                            « Les mosquées sont nos casernes, les minarets nos baïonnettes, les dômes nos casques et les croyants nos soldats. L’expression »islam modéré« est laide et offensante, il n’y a pas d’islam modéré. L’Islam est l’Islam. »

                                            Alors ? foutaises les déclaration des uns et des autres sur l’islam !!

                                            « Aussi longtemps que l’islam ne fait pas son travail d’exégèse, rien ne peut venir de nouveau sous le soleil du désert culturel islamique : le coran demeure une offense faite aux femmes, aux athées, aux juifs et aux homosexuels
                                            Acculturés des musulmans menacent de brûler une église en Italie parce qu’il y ont découvert une peinture représentant Mahomet datant du XVe siècle
                                            La France et la laïcité constituent une exception. Connaissez-vous beaucoup de pays où l’on puisse vivre sans dieu ? »


                                            • popov 18 janvier 2015 15:44

                                              Les islamiques disent qu’ils reconnaissent tous les prophètes de la bible, dont Jésus. Et c’est vrai, Mahomet s’est approprié les textes bibliques pour se donner du pedigree. Mais on ne les voit jamais déferler dans les rues en hurlant comme des damnés quand on fait une caricature de Jésus.

                                              Ils disent que leur dieu est le même que celui des chrétiens et des juifs. Mais on ne les voit jamais brûler de voitures, piller des magasins ou assassiner des gens quand on fait une caricature de ce dieu commun.

                                              C’est uniquement quand on se moque de Mahomet que les islamiques deviennent hystériques. Et c’est presque toujours à la sortie des mosquées, après la prière qu’ils se font remarquer.

                                              J’en déduis ceci :
                                              L’islam a quelque chose à cacher à propos du prophète, pas à nous qui savons que c’était un véritable tdc, mais à leur petit peuple. Ils ont peur qu’à force d’entendre des critiques au sujet de Mahomet, leur petit peuple ne commence à se poser la question « Et si c’était vrai ? »
                                              Les imams et autre « autorités » islamiques qui vivent sur le dos de leurs fidèles ont peur que ceux-ci ne découvrent la vérité sur Mahomet. Ce serait la fin de leur petite vie de parasites. Ce sont donc ces islamopithèques qui enflamment leurs ouailles par leur prêches et qui les envoient au case-pipe pour protéger leur petite profession.


                                              • Massada Massada 18 janvier 2015 16:07
                                                C’est quelque chose de très courant dans la propagande anti-juive ou anti-sioniste : les ennemis d’Israël utilisent le « Talmud ». Grâce à leurs connaissances empiriques du judaïsme, de ses textes et de ses lois, ils affirment tout et son contraire pour tenter d’acculer les juifs. Pour tenter de prouver que les juifs sont racistes, qu’ils boivent le sang des enfants, etc.

                                                Il est clair que ces soi-disant citations du talmud ont comme seul but d’attiser l’antisémitisme.

                                                Quoi qu’il en soit, le judaïsme fait partie des religions de l’histoire qui ont élevé le degré d’humanité du monde. Des esprits haineux ou jaloux essayent d’accuser les juifs du contraire au moyen de citations soit erronées, soit fallacieuses, soit citées hors-contexte

                                                Ils utilisent principalement un classique de l’antisémitisme : Le Talmud démasqué - Cet ouvrage fut publié en 1892 à Saint-Petersbourg par un prêtre lithuanien, Justin Bonavanture Pranaitis.

                                                Justin Bonaventure Pranaïtis (1861-1917) était un prêtre catholique lituanien, ainsi qu’un professeur à l’Académie de Saint-Pétersbourg. En 1892, il publie Le Talmud démasqué (à l’origine, en latin, : Christianus in Talmude Iudaeorum) dans l’ambition de démontrer la nature anti-chrétienne et haineuse du Talmud. Il est également connu pour sa participation à l’affaire Beilis dans laquelle il s’humilia en démontrant sa méconnaissance du Talmud. En raison de ses positions racistes, il a été exécuté par la Commission extraordinaire, un service secret créé pour combattre les ennemis du régime bolchévique.





                                                • Massada Massada 18 janvier 2015 16:15

                                                  Si un jour vous avez envie d’étudier le Talmud , il faut juste savoir ceci :
                                                  Le Talmud compte 2 711 pages, à raison de l’étude d’une page par jour, il faut donc 2 711 jours, soit sept ans et demi pour venir à bout du colosse. 

                                                  Bon courage !


                                                  • Massada Massada 18 janvier 2015 16:19

                                                    Enfin le Talmud est un livre qui demande beaucoup réflexion tout est à double voir à triple sens. C’est évidemment hors porte d’un TF1Groupie et autres limité du bocal.


                                                    Il est une petite histoire qui illustre bien comment la réflexion se transforme en un véritable jeu de l’esprit dans le Talmud ;

                                                    Voici la question : deux ramoneurs sortent d’une cheminée ; l’un en sort tout noir et l’autre tout blanc ; lequel des deux va se laver ? 
                                                    - Forcément celui qui est tout noir, ça tombe sous le sens ! 
                                                    - Je suis désolé, tu n’es pas fait pour comprendre ce que le talmud contient… 
                                                    - Et pourquoi donc ? 
                                                    - Tu ne réfléchis pas. Celui qui est sorti tout noir voit que l’autre est sorti tout blanc, alors forcément il croit qu’il est lui aussi tout blanc, alors que celui qui est sorti tout blanc voit que l’autre est tout noir, alors il se croit aussi sale que lui. 
                                                    - Tu veux dire que celui qui est blanc va se laver, et pas celui qui est noir…

                                                    • Massada Massada 18 janvier 2015 16:21

                                                      Cela fait plaisir de vous relire Christian !



                                                      • Massada Massada 18 janvier 2015 17:52

                                                        Le Talmud est le livre de commentaires de la Torah. 
                                                         

                                                        Ce n’est pas un livre sacré ni inspiré par Dieu, c’est une compilation de commentaires de rabbins sur la Torah. On y trouve de tout et surtout écrit dans l’esprit de l’époque. 

                                                        Les textes que tu as cités sont tirés du livre du père Pranaitis,le Talmud démasqué écrit sous la Russie antisémite Tsariste.Il s’agit d’un faux antisémite connu au même titre que les Protocoles de Sion comme je l’explique plus haut.

                                                        Ces textes inondent les forums comme mejliss,par exemple. 

                                                        Les textes appelant au meurtre vont à l’encontre du commandement« tu n’assassineras point ».Les rabbins ont fait abolir la peine de mort,devenue inapplicable il y’a plus de 2000 ans. 

                                                        « il est interdit à un médecin juif de soigner un non-juif, sauf dispenses particulières, bien sûr »

                                                        C’est complètement ridicule, l’agence israélienne d’aide internationale envoie régulièrement des unités de soin à travers le monde.
                                                        Rien qu’en 2012 deux cents dix-sept mille Palestiniens ont été soignés dans des hôpitaux Israéliens, dont beaucoup pris en charge financièrement par Israël.
                                                        Actuellement plusieurs centaines de réfugiés syriens sont soignés en Israel.


                                                      • tf1Groupie 18 janvier 2015 20:46

                                                        Ah ! Massada qui arrive à la rescousse, et Zip_N plutôt que de faire l’effort de chercher un peu va gober tout cru la propagande de Massada.

                                                        Ainsi Massada tente le bluff : « Les textes que tu as cités sont tirés du livre du père Pranaitis ».

                                                        Pourquoi pas m’opposer le Protocole des sages de Sion tant que tu y es.

                                                        Juste un exemple de tes mensonges, confirmé par un rabbin.
                                                        J’ai cité « Talmud, Iebhammoth 61a : Les juifs ont droit à être appelés « hommes », pas les Non-juifs. »
                                                        Alors le rabbin nous dit que cette phrase existe mais qu’elle est falsifiée car il y a un « s » en trop ! Puis il nous fait le coup de l’interprétation au 3eme degré, un classique.
                                                        Bref cette phrase existe bien et les autres aussi, c’est pour cela que Massada ne source rien !

                                                        De même Massada fait semblant de ne pas connaitre Maïmonide !!

                                                        Exemple pour l’histoire du médecin : je cite le tristement célèbre Baruch Goldstein :
                                                        « Je ne suis pas disposé à soigner des non-juifs. Je ne reconnais que deux autorités religieuses : Maïmonide et Meir Kahane ».

                                                        Tout le monde sait ici que Massada est un enfumeur de première, qui ne cite jamais de sources , sauf pour baver sur les goys ... et Zip_N tombe dans le panneau.

                                                        Fais attention Massada, à force de mentir à tour de bras tu jettes le déshonneur sur les Juifs honnêtes.


                                                      • tf1Groupie 18 janvier 2015 21:15

                                                        Donc il y aurait le « bon » et le « mauvais » Talmud ?
                                                        Comme il y aurait le bon et le mauvais Coran, les bons et les mauvais musulmans ?

                                                        Comme il y a des juifs extrémistes (tel le médecin Baruch Goldstein qui massacré 29 musulmans), des juifs terroristes ... ainsi des juifs qui ne suivent pas le Talmud à la lettre et qui ne méprisent pas les Goys.

                                                        C’est bien Zip_N, vous venez de passer une étape : vous venez de comprendre qu’il ne faut pas être aussi binaire que Labrune ou Massada. C’est plutôt positif comme avancée.

                                                        Mais ça ne vous empêche pas de vous cultiver sur Maïmonide, un médecin juif qui a vécu en Espagne, qui a fortement imprégné le Talmud et qui a bien émis cette recommandation pour les médecins. Massada est incapable de le contester, alors il biaise.
                                                        Et pendant ce temps-là peut-être vous passerez moins de temps à bouffer du méchant musulman.


                                                      • tf1Groupie 18 janvier 2015 23:33

                                                        Quand vous prenez au sérieux le discours de Massada je ne crois pas vous essayez de connaitre le vrai du faux.

                                                        Quant à votre « erreur est humaine », je ne comprends pas.
                                                        Quand un médecin refuse de soigner un palestinien et quelques années plus tard massacre 29 palestiniens à la mitraillette, je ne pense pas qu’il y a erreur : c’est un fanatique.

                                                        Mais je ne traite pas le Judaïsme de religion mortifère pour un seul meurtrier (+ ceux qui l’ont endoctriné).


                                                      • tf1Groupie 19 janvier 2015 21:57

                                                        Mais qui vous parle d’un chirurgien qui rate son opération ??

                                                        Vous vous êtes trompé d’article, ou bien ?

                                                        Je vous parle de la prescription talmudique, explicitée par Maïmonide, qui est qu’un médecin juif ne dois pas soigner un non-juif, sauf si ce non-juif est un personnage important.
                                                        Et je vous cite un cas d’un terroriste juif qui a revendiqué cette règle.

                                                        Je ne vais pas interviewer tous les médecins juifs pour savoir quelle est la proportion d’entre eux qui se plient à cette règle !


                                                      • Pierre Régnier Pierre Régnier 22 janvier 2015 11:06


                                                        tf1Groupie

                                                        Pourriez-vous donner une référence permettant de retrouver, dans les oeuvres de Maïmonide, ce que vous lui attribuez ici ?

                                                        Je ne me souviens pas avoir vu cela dans un seul des trois livres de Maïmonide que j’ai lus.


                                                      • rocla+ rocla+ 18 janvier 2015 16:21

                                                        Et le vainquur est Massada qui gagne deux barils de Bonux et un d’ Ariel ,

                                                        pour son noire histoire de ramoneur blanc .

                                                        • rocla+ rocla+ 18 janvier 2015 16:24

                                                          Comme lirement je lis les aventures de l’ amobinable homme des 

                                                          neiges .... smiley

                                                          • Massada Massada 18 janvier 2015 18:00

                                                            La brillante Anne-Marie Delcambre, docteure en études islamiques, agrégée d’arabe classique et auteure de nombreux livres et articles sur Mahomet et l’islam.


                                                            http://www.pointsdereperes.com/…/autre-visage-de-islam-cache


                                                            • Christian Labrune Christian Labrune 19 janvier 2015 11:46
                                                              @Massada

                                                              Il vaudrait mieux lire les bouquin d’Anne-Marie Delcambre, mais la page que vous proposez, qui résume plusieurs décryptages qu’elle fait du Coran et particulièrement des Hadiths, sera particulièrement instructive pour les ignorants.

                                                              Je dois avouer que j’ai passé deux heures, l’autre dimanche, à la manifestation des Charlie, mais j’avais les écouteurs de la radio dans les oreilles, et quand j’ai appris que le sinistre Abou Mazen était aussi dans le défilé, et quelques émissaires du Qatar, j’ai pris mes jambes à mon cou et je suis rentré vomir chez moi. Je me suis d’autant plus félicité de l’avoir fait lorsque j’ai vu à la télévision qu’une délégation de l’Arabie saoudite s’était jointe à un défilé pour défendre la liberté d’expression. On devait apprendre peu après qu’un pauvre bougre convaincu de quelque offense à l’islam venait d’être condamné là-bas à mille coups de fouet. Aux dernières nouvelles, on aurait différé la deuxième partie du traitement (en une seule fois, il serait létal) : son état physique ne lui aurait pas permis de supporter la chose. Là encore, ce n’est pas l’islamisme, c’est la simple application des lois coraniques.

                                                              Je reproduis ci-dessous un court extrait de la page consacrée à Anne-Marie Delcambre

                                                              Allah le « Très Miséricordieux » voudrait prétendument qu’on coupe les mains du voleur
                                                              • « Le voleur et la voleuse, à tous deux coupez la main, en punition de ce qu’ils se sont acquis, et comme châtiment de la part d’Allah. Allah est Puissant et Sage. » (coran 5,38)
                                                              • Un hadith rapporte que Mahomet aurait dit : « Allah maudit le voleur qui vole un œuf et se fait couper la main ou vole une corde et se fait couper la main. »
                                                              Allah le « Très Miséricordieux » voudrait prétendument qu’on lapide la femme adultère
                                                              • Selon un hadith, Mahomet a fait lapider une femme. Une fosse avait été creusée pour elle jusqu’au sein.
                                                                Comme « par hasard », cette pratique existe toujours dans les pays musulmans qui appliquent la charia de manière intégrale.
                                                              • Dans le coran, on fouette la femme et l’homme adultères. Il ne faut pas faire montre de compassion.
                                                                « La fornicatrice et le fornicateur, fouettez-les chacun de cent coups de fouet. Et ne soyez point pris de pitié pour eux dans l’exécution de la loi d’Allah - si vous croyez en Allah et au Jour dernier. Et qu’un groupe de croyants assiste à leur punition. » (coran 24,2)
                                                              Allah le « Très Miséricordieux » voudrait prétendument qu’on tue celui qui quitte l’islam
                                                              • Selon un hadith : « Comme le mentionna le Prophète : Celui qui apostasie, tuez-le. »
                                                                En 2011, ceux qui quittent l’islam sont mis à mort dans les pays où la charia est appliquée intégralement.
                                                              Allah le « Très Miséricordieux » voudrait prétendument qu’on tue les non-musulmans, même les enfants
                                                              • Selon un hadith : « On lui demanda (à Mahomet) s’il était autorisé d’attaquer la nuit les mécréants exposant au danger leurs femmes et enfants. Il répondit : Ils en font partie’. »

                                                            • Pierre Régnier Pierre Régnier 19 janvier 2015 18:01


                                                              Christian

                                                               

                                                              Vous rapportez ceci :

                                                               

                                                              On devait apprendre peu après qu’un pauvre bougre convaincu de quelque offense à l’islam venait d’être condamné là-bas à mille coups de fouet. Aux dernières nouvelles, on aurait différé la deuxième partie du traitement (en une seule fois, il serait létal) : son état physique ne lui aurait pas permis de supporter la chose. Là encore, ce n’est pas l’islamisme, c’est la simple application des lois coraniques.

                                                               

                                                              Le pauvre bougre c’est RAÏF BADAWI. Il a reçu ses 50 premiers coups de fouet le 9 janvier pendant qu’Amady Coulibaly entreprenait à Vincennes sa meurtrière prise d’otages, laquelle, comme les massacres à Charlie Hebdo et à Vincennes, n’a rien a voir avec l’islam... comme nous le préciseront notre président et les journalistes politiquement corrects dans leur comportement de perroquets.

                                                               

                                                              C’est en apprenant cela qu’après avoir vomi, comme vous et pour les mêmes raisons, j’ai décidé de dire ainsi qui je suis :

                                                               

                                                              Je suis ASIA BIBI

                                                              je suis RAÏF BADAWI

                                                              je suis HAMZA KASHGARI

                                                              je suis les millions d’autres

                                                              fouettés pendus lapidés égorgés

                                                              depuis 14 siècles au nom du Dieu Allah

                                                              je suis celui qui dans chacune de ses plaies

                                                              reçoit le coup plus douloureux que tous les autres

                                                              le coup qu’apportent ici les ondes le coup qui vient de l’Elysée

                                                              le coup de la propre et correcte barbarie qui va m’achever

                                                              sous les applaudissements là-bas des foules fanatisées

                                                              par ces versets mensongers de leurs gouvernants :

                                                              ça n’a absolument rien à voir avec l’islam

                                                              qui n’est que paix amour et tolérance.

                                                               

                                                              Pierre Régnier

                                                              17 janvier 2015


                                                            • Pierre Régnier Pierre Régnier 19 janvier 2015 18:10


                                                              correction : comme les massacres à Charlie Hebdo et à Montrouge

                                                              Mais ça ne change évidemment rien à l’hypocrisie évoquée ici, dans laquelle, de manière très politiquement correcte, s’enferme notre Sarkhollandie.


                                                            • Tillia Tillia 19 janvier 2015 02:00

                                                              Dans un discours prononcé à Al-Azhar le 28 décembre, le président égyptien Abd Al-Fattah El-Sissi a appelé à lutter contre l’idéologie extrémiste, disant : « Nous devons révolutionner notre religion. » Appelant à « un discours religieux en accord avec notre époque », Sissi a averti que l’extrémisme est en train de « désintégrer et de détruire la nation islamique [oumma] »


                                                              • Tillia Tillia 19 janvier 2015 02:06

                                                                C’est à l’initiative de la psychologue tunisienne, Raja Ben Slama, que de nombreux intellectuels arabo-musulmans, de nationalités diverses, ont diffusé un communiqué sur le site ahewar.org, n° 4688, le 11.01.2015. Ils condamnent le terrorisme au nom de l’islam et diagnostiquent ses sources dans le patrimoine religieux de cette croyance. Ils réclament des réformes radicales et structurelles ... 


                                                                la suite ... 

                                                              • franc 19 janvier 2015 02:08

                                                                C’est entendu qu’il ya des bons et des mauvais musulmans mais on ne peut pas dire qu’il ya un bon islam et un mauvais islam ,comme l’a dit Erdogan il n’ ya pas d’islam modéré et un islam non modéré ,il ya l’islam tout court.

                                                                -

                                                                je parle de l’islam coraniste c’est à dire l’islam qui considère que le coran contient est absolument la parole intangible d’Allah et ayant le statut de livre incréé

                                                                -

                                                                a partir du moment où l’on part du postulat que le coran est entièrement la parole d’Allah ,tous les écrits du coran qui prêchent la haine et le meurtre comme les écrits qui pr^chent l’amour et la miséricorde sont des paroles d’Allah qu’il faut obéir et exécuter. ;C’est en cela que le coran est faux et donc mauvais parce qu’il contient des préceptes contradictoires .

                                                                -

                                                                Exactement comme dans une démonstration mathématique d’une longue chaine logique de propositions où l’on part du postulat du principe de non contradiction, s’il existe une seule proposition fausse dans la chaine logique toute la démonstration est fausse m^me si toutes les autres proppsitions de la démonstration est vraie .

                                                                -

                                                                Et si le coran est faux et donc mauvais car contradictoire alors l’islam coraniste est aussi faux et mauvais du fait que l’islam craniste a pour postulat que le coran est un livre incréé contenant la parole intangible d’Allah

                                                                -

                                                                donc si l’islam est coraniste il est aussi faux et mauvais que l’islam coraniste

                                                                -

                                                                mais si l’islam n’est pas coraniste , l’islam est il encore l’islam

                                                                -

                                                                la plupart des gens ,musulmans comme non-musulman ,pensent que l’islam non coraniste n’est plus l’islam ou du moins n’est pas la m^me religion que l’islam coraniste ,ce qui au fond revient au m^me .

                                                                -

                                                                on ne peut pas appliquer le m^me raisonnement avec le judaisme et encore moins avec le christianisme car tous deux ne prend pas pour postulat que la bible est un livre incréé contenant la parole intangible et intemporelle de Dieu ,mais que la bible est créé et écrit dans un contexte historique particulier.

                                                                l’islam coraniste est une religion du livre en théorie comme en pratique et non pas le judaisme et le christianisme du moins en théorie ,dans la pratique c’est autre chose ;

                                                                -

                                                                L’Eglise Catholique condamne les religions du livre (biblisme ,coranisme ,évangélisme ,livre-rougisme ,etc... tout livrisme) comme une hérésie idolâtre et une perversion religieuse ,de même que le fidéisme c’est à dire la foi sans la raison et les œuvres.


                                                                • Tillia Tillia 19 janvier 2015 12:11

                                                                  franc

                                                                  « L’Eglise Catholique condamne les religions du livre (biblisme , coranisme, évangélisme, livre-rougisme ,etc... tout livrisme) comme une hérésie idolâtre et une perversion religieuse ,de même que le fidéisme c’est à dire la foi sans la raison et les œuvres. »

                                                                  On peut avoir une source ? Je ne vois pas de quoi vous parlez ... 
                                                                  J’avais plutôt l’impression que la chrétienté était plutôt œcuménique par rapport aux autres religions (Taizé et d’autres lieux). 

                                                                • franc 19 janvier 2015 13:29

                                                                  L’Eglise Catholique condamne les religions du livre sur le plan théologique et théorique mais cela n’empêche pas qu’elle cherche à dialoguer avec les autres religions ;sur le plan pratique c’est autre chose ,elle n’’applique m^me pas ses propres principes et semble atteint du péché d’irénisme en particulier avec ce pape François ,mais il faut se rappeler du pape Benoit XVI dans son fameux discours de Ratisbonne qui a condamné la religion islamique pour sa violence .

                                                                  -

                                                                  L’Eglise catholique non plus n’est pas parfaite m^me si elle est moins imparfaite ou plus en avance ou évoluée que les autres religions du monothéisme abrahamique . en particulier du fait du Concile Vatican II


                                                                  • Tillia Tillia 19 janvier 2015 13:44

                                                                    L’Eglise catholique est tellement évoluée que bientôt elle finira en tant que philosophie ... il est grand temps qu’elle se reprenne et abroge V2. 


                                                                  • popov 19 janvier 2015 13:56

                                                                    @Omar

                                                                    5 commentaires, 5 insultes, 0 arguments.

                                                                    Vous venez ici pour nous faire rire de l’islam ou quoi ?

                                                                    Si au moins, vous vous efforciez de nous démontrer que l’islam apporte quelque chose de positif à la France et que ces aspects positifs compensent largement tous les aspects négatifs que nous connaissons si bien. Mais vous en semblez bien incapable.

                                                                    Vous prétendez défendre l’islam, mais vous ne faites que montrer de la hargne envers ceux qui le critiquent. Avec des défenseurs de l’islam comme vous, ses critiques n’ont pas fini de rigoler.


                                                                    • Christian Labrune Christian Labrune 20 janvier 2015 10:30

                                                                      « @Omar / 5 commentaires, 5 insultes, 0 arguments./Vous venez ici pour nous faire rire de l’islam ou quoi ? »

                                                                      @Popov
                                                                      Le même sinistre individu a obtenu hier la suppression d’un message que je lui adressais, qui contenait une imputation ironique mais insultante, ce dont je m’étais rendu compte après coup.

                                                                      La modération a eu raison de faire droit à sa demande. Il reste que ce flot continu dont il nous gratifie, depuis des mois et même des années, de propos antisémites, et qui ose encore se prolonger après ce qu’on a vécu en France ces derniers jours, est d’une parfaite ignominie.

                                                                      J’observe par ailleurs que le contenu de mon article n’est en rien hostile aux « musulmans », lesquels ne sont pas tous, fort heureusement, les automates programmés du logiciel Coran. Mon propos critique ne se distingue en rien de celui qu’on peut trouver dans la « Lettre ouverte au monde musulman » d’Abdennour BIdar dont je recommande la lecture.

                                                                      A considérer les « + » et les« - » en haut de chaque réaction, on peut aisément constater qu’on est encore très loin de cet « islam des lumières » qu’appellent de leurs voeux de nombreux intellectuels des pays d’islam. Beaucoup d’interventions et la plupart des votes anonymes sur cette page témoignent de la même hystérie barbare qu’on a pu voir ces derniers jours au Niger, au Pakistan ou dans les territoires palestiniens après la sortie du dernier Charlie Hebdo.

                                                                      C’est extrêmement préoccupant et cela permet d’évaluer la radicale stupidité de l’angélisme islamophobe des Askolovitch et des Plenel pour qui le problème posé par l’islam wahhabite serait pur fantasme et n’existerait que dans l’imagination de ceux qui s’efforcent d’en rendre compte. A lire bien des réactions à la suite de cet article, on peut difficilement douter de la réalité du problème.


                                                                    • MuslimADieu MuslimADieu 19 janvier 2015 14:38

                                                                      Cher Cheikh Labrune.

                                                                      Je me permets d’opposer à votre cheikhalité quelques remarques concernant les versets exhibés aux islamophobes du coin.

                                                                      Sourate 5.32 : "C’est pourquoi Nous avons prescrit pour les Enfants d’Israël que quiconque tuerait une personne non coupable d’un meurtre ou d’une corruption sur la terre,c’est comme s’il avait tué tous les hommes. Et quiconque lui fait don de la vie, c’est comme s’il faisait don de la vie à tous les hommes. En effet Nos messagers sont venus à eux avec les preuves. Et puis voilà, qu’en dépit de cela, beaucoup d’entre eux se mettent à commettre des excès sur la terre."

                                                                      la phrase souligné est une hallucination.
                                                                      mot à mot : quiconque tuerait une âme sans une âme ou par corruption sur terre, c’est comme si...

                                                                      Perso, je comprends
                                                                      celui qui qui tue une âme par vice ou autrement que dans l’objectif d’en sauver une autre...

                                                                      Mais votre cheikhalité sait mieux probablement.

                                                                      ensuite, le 9:32
                                                                      « Les mois sacrés expirés, tuez les idolâtres partout où vous les trouverez, faites-les prisonniers, assiégez-les et guettez-les dans toute embuscade ; mais s’ils se convertissent, s’ils observent la prière, s’ils font l’aumône, alors laissez-les tranquilles, car Dieu est indulgent et miséricordieux. »

                                                                      un autre traduction
                                                                      9-5 : Une fois les pleines lunes" sacrées expirées, tuez (ou soumettez ??) les associateurs où que vous les trouviez. Capturez-les, assiégez-les et guettez-les dans toute embuscade. Si ensuite ils se retractent, accomplissent la Salat et acquittent la Zakat, alors laissez-leur la voie libre, car Allah est Pardonneur et Miséricordieux.

                                                                      sorti de son contexte, ça parait très méchant.
                                                                      Mais le contexte est une situation de guerre déclarée avec l’ennemi (en l’occurence les associateurs qui combattaient le prophète). Le verset 9-1 commence par une déclaration de rupture du pacte avec l’ennemi, because, dans le 9-13, il étaient les premiers à ne pas respecter le pacte et à attaquer. Après, s’il y a nouveau pacte, il faut rerespecter le pacte jusqu’à ce qu’il ne le rerespectent pas.

                                                                      Pour commencer à bien comprendre, j’attire l’attention de votre cheikhalité qu’il se pourrait que lire une douzaine de versets d’affilée pourrait être une bonne chose..

                                                                      J’attire l’attention de votre cheikhalite que le mot qatala a un sens de soumission qui peut, il est vrai, aller jusqu’à la mort. Le sens tuer, appliqué au verset sus mentionné mène à capturer les cadavres tués ce qui me semble poser des problèmes pratiques.

                                                                      le dico arabe, pour le mot qatala, donne en exemple ce verset de poesie تقَتَّلتِ لي حتَّى إذا ما قتلتِني
                                                                      le poète dit que sa dulcinée l’a sousmis à force de se soumettre à lui. A moins que cela ne veuille dire qu’elle l’a tuée à force qu’elle se faisait tuer pour lui. Mais votre science pourrait certainement nous éclairer davantage

                                                                      il me semble que 9-5 ne choquerait aucun militaire français. Il le trouveraient peut être même gentil. D’après mon humble connaissance de l’histoire, les français qui faisaient des guets a-pens pour les nazis sont, de nos jours, des résistants ou des vaillants soldats.

                                                                      Mais votre cheikhalité sait mieux

                                                                      Que Dieu nous garde Cheikh labrune. Sans lui, on ne pourrait comprendre à sa parole.


                                                                      • Christian Labrune Christian Labrune 19 janvier 2015 18:22

                                                                        @muslim...

                                                                        Il n’y a pas beaucoup d’islamophobes ici. Je ne vois que des gens qui ont compris comment des abrutis pouvaient aisément se recommander de l’islam pour commettre des horreurs, et les quelques salafistes de service dont je ne pense pas que vous soyez.

                                                                        Vos arguties, après ce que nous venons de vivre en France, n’en sont pas moins choquantes et relèvent de la mauvaise foi ou d’un procédé qu’on connaît désormais trop bien : la takiya.

                                                                        Je suis pas arabisant, hélas, et je lis le Coran dans l’édition Garnier Flammarion qui propose pour le 9:5 : « […] tuez-les idolâtres partout où vous les trouverez, faites-les prisonniers, assiégez-les et guettez-les dans toute embuscade.[...] »

                                                                        Vous remplacez ça par « [...] tuez (ou soumettez ??) les associateurs où que vous les trouviez. Capturez-les, assiégez-les et guettez-les dans toute embuscade.[...] ».

                                                                        C’est « tuer » ou c’est « soumettre » ? Vous ne paraissez pas très sûr et vous préféreriez visiblement que ce soit « soumettre », ce qui part d’un bon sentiment à mettre à votre actif. Mais si l’arabe classique est incapable de faire la différence entre tuer et soumettre (le Cheikh Labrune ne peut pas se prononcer là-dessus) je trouve quand même que c’est bien fâcheux et que pour ceux qui ont eu affaire aux compagnons du prophète, la différence est considérable. Un prisonnier de guerre, fût-il réduit à la condition d’esclave
                                                                        - dont on peut éventuellement sortir - ce n’est pas exactement la même chose qu’un cadavre : quand on a le col tranché, ça se recolle difficilement. Saint-Denis et Sainte-Catherine d’Alexandrie en ont su quelque chose.

                                                                        « Sorti de son contexte, ça paraît très méchant », écrivez-vous. Je ne vous le fais pas dire, mais c’était déjà parfaitement « méchant », dans le « contexte », pour ceux qui ont expérimenté la chose, et ils est très certain que plusieurs, qu’on les appelle « idolâtres » ou « associateurs », ont dû bénéficier de ces sortes de traitements atroces. Rémi Brague, que je citais plus haut dans une autre intervention, écrivait hier dans le Figaro, à propos des chansonniers dont le Prophète avait commandité l’assassinat parce qu’ils s’étaient moqués de lui : « Il ne sert de rien de répéter : contextualiser ! contextualiser ! Un crime reste un crime. »

                                                                        Cela dit, il faudrait effectivement, comme vous le dites, « contextualiser », et par conséquent expurger le Coran de toutes les férocités qu’il préconise. Le lecteur microcéphale et inculte, dont les frères Kouachi ou le Coulibaly sont de parfaits représentants n’a aucun moyen, lui, de contextualiser, et les attentats de ces derniers jours nous en administrent tragiquement la preuve : si c’est le Coran qui le dit, faut le faire, et le wahhabisme ne peut pas concevoir qu’il faille adapter aux temps modernes et rendre raisonnable ce qui a été transmis une fois par l’ange Gabriel. C’est la parole de Dieu, elle est définitive. Je rigole en écrivant cette phrase, tellement c’est con.

                                                                        Le musulman ordinaire et honnête homme, qui a un peu de jugeote, sait bien qu’il faut, comme on dit, en prendre et en laisser ; il est comme le chrétien qui frémit d’horreur quand on lui rappelle, au plus fort de la croisade des albigeois, cette parole du légat du pape : « Massacrez les, car le Seigneur connaît les siens ». Ceux qui ne sont pas hérétiques iront directement en Paradis ; une mort immédiate, pour eux, ça n’est donc en rien un problème.

                                                                        Ce que réclament un grand nombre d’intellectuels d’origine musulmane, c’est un dépoussiérage de tous ces textes. Votre allusion aux résistants français, par ailleurs, est parfaitement immonde : leurs actions (celle, par exemple, du Colonel Fabien), ciblaient des soldats nazis en temps de guerre, mais jamais des femmes ou des enfants.Etre idolâtre, comme le fut l’excellent Julien l’Apostat, et être nazi, ce n’est pas la même chose, mais il est vrai que du côté musulman, on a toujours eu un faible pour le nazisme : j’évoquais hier Mohammed Amin al-Husseini, très bon copain de Heinrich Himmler, l’homme de la solution finale, grand oncle d’Arafat qui le considérait comme un « héros ». Au reste, dans le Hezbollah chiite comme dans le Hamas sunnite, dans les cérémonies, on lève encore volontiers le bras droit, main tendue, paume vers le sol. Toute ressemblance avec un autre salut ne pouvant être évidemment que fortuite.

                                                                        Bref, aussi longtemps que les musulmans n’auront rien de mieux à faire que de justifier l’indéfendable, en prenant contre toute raison la défense d’un chef de guerre particulièrement cruel du haut moyen-âge, on ne sera pas sorti de l’auberge.

                                                                        Je vous fais grâce d’autres versets concernant le bétail féminin du Prophète. J’ai déjà lu sur le site des Frères de l’UOIF de savantes et ridicules justifications de tel verset qui explique l’art de battre les femmes. Ce ne sont pas des versets à expliquer, mais à supprimer radicalement, que ça plaise ou non à un Dieu qui, de toute façon - à supposer qu’il existât -, aurait probablement d’autres chats à fouetter.

                                                                        Allah akbar !


                                                                      • MuslimADieu MuslimADieu 19 janvier 2015 18:53

                                                                        Mon Cher labrune

                                                                        je ne contesterais pas que des musulmans, qu’on appelle islamistes, font des interprétation à la con en faisant confiance à des cheikhs.
                                                                        Sauf que flammarion garnier peut aussi raconter des conneries.
                                                                        Vous conviendrez, par la logique, qu’on ne peut pas tuer les « idolâtres » puis les capturer, pour plus tard resigner des pactes avec eux.

                                                                        PS : Cheikh Garnier flammarion se plantes aussi sur la traduction de idolâtre qui dérive d’une lecture biblique. Le mot serait associateur et désigne celui qui mélange ce qui vient d’Allah avec tout et n’importe quoi pour finir par tout attribuer à Allah. Ailleurs le coran précise que ces gars sont croyants sinon ça aurait pu être valable pour vous aussi.

                                                                        Ce que je vous reproche à vous, cher labrune, c’est qu’entre deux exégèses, c’est la plus pourrie qui vous parait la meilleure et qu’entre deux musulmans, c’est le plus intégriste qui vous paraît le plus savant.

                                                                        Avec des critères comme les vôtres, j’ai peu de chances de vous convaincre de quoique ce soit.

                                                                        Merci pour la ratatouille musulman, papy d’arafat, hezbollah hitler, nazisme et tout le tralala. Me voilà nazi en quelques lignes par le papy d’Arafat grâce la science de l’amalgame.
                                                                        La mauvaise foi vous fait délirer mon cher. je vous sais capable de mieux.


                                                                      • kalachnikov lermontov 19 janvier 2015 18:56

                                                                        @ Labrune

                                                                        C’est incroyable ! Vous vous basez sur une traduction grand public. P***, étudiez un peu et vous comprendrez pourquoi Goethe en pinçait ! Rien que l’écriture devrait vous dire que els concepts sont forcément différents entre cette culture et la nôtre !


                                                                      • Christian Labrune Christian Labrune 19 janvier 2015 22:29

                                                                        Muslim...

                                                                        Je ne l’ai tout de même pas rêvé (vous parlez de « délire » !), c’est bien vous qui avez écrit « D’après mon humble connaissance de l’histoire, les Français qui faisaient des guets apens pour les nazis sont, de nos jours, des résistants ou des vaillants soldats » ?

                                                                        Qu’est-ce que vous voulez dire, par cette analogie tortueuse ? Que lorsque le Prophète lançait des razzias, il était lui aussi un « résistant » ? Qu’il avait en face de lui des nazis ou leur équivalent de l’époque ? Une razzia, est-ce une attaque ou bien une simple opération défensive face à l’ennemi ? Quand je vous disais que les résistants français n’avaient jamais délibérément attaqué des femmes et des enfants, (de collabos par exemple), je pensais à un hadith que cite Anne-Marie Delcambre et que je reproduisais tout à la fin d’une intervention un peu au-dessus. Elle écrit : « On lui demanda (à Mahomet) s’il était autorisé d’attaquer la nuit les mécréants exposant au danger leurs femmes et enfants. Il répondit : Ils en font partie’. ». Les mécrants, donc, on les tue comme de la vermine. C’est bien de cette manière-là que les soudards du « Califat » en ont usé contre les diaboliques Yézidis qui avaient toujours refusé de se convertir aux religions « du livre ». C’est ainsi qu’on a procédé aussi à Gaza tout cet été : les très héroïques membres des brigades al Qassam se terraient comme des taupes à trente pieds sous terre après avoir poussé sur les toits les femmes, les enfants et les vieillards, pour qu’ils affrontent à leur place, et probablement en bombant le torse, l’aviation israélienne. Des lâches qui ne sont même pas capables de respecter les leurs, qui les envoient à la boucherie parce que c’est rentable pour Pallywood, on ne s’étonnera pas qu’ils soient capables de se livrer ensuite aux pires exactions contre les civils de l’autre camp.

                                                                        Cela dit, quand je parle des affinités entre le nazisme et l’islam, je n’ai aucune intention de vous offenser personnellement. Même si votre acharnement à défendre l’indéfendable peut m’exaspérer fortement, je vous trouve au demeurant plutôt sympathique et très humain. Vous n’avez pas le style des fanatiques.

                                                                        Les liens entre le mufti de Jérusalem, Arafat, le Hamas et le Hebollah, ça n’a rien d’une « ratatouille », du moins pour qui connaît une histoire de la région que vous devez encore ignorer. Dans ce cas vous pouvez sans sans difficulté et immédiatement consulter l’article que Wikipedia consacre à Mohammed Amin al Husseini. Si vous voulez voir les troupes du Hamas ou du Hezbollah en train de faire le salut nazi, vous n’avez qu’à taper ces deux mots dans Google et cliquer pour remplacer la sélection WEB par la sélection IMAGES. Lisez quelque biographie de Nasser, vous verrez sa fascination pour Rommel et les méthodes des camps nazis qui ont largement inspiré sa façon d’organiser la lutte les Frères musulmans. Sadate aussi admirait encore beaucoup l’Afrika Korps.

                                                                        A ce propos, j’ai vu tout à l’heure des images d’une manifestation à Gaza contre Charlie Hebdo, en marche vers le Centre culturel français. « Français, dégagez de Gaza ou nous vous égorgerons », disait l’un. Et un autre : « Français, nous allons arriver chez vous avec nos bombes ». Plusieurs avaient accroché à des ficelles tendues les portraits des exterminateurs français de Juifs et de journalistes. Très « sympas », les pauvres et bons Palestiniens ! Mais ça aussi, ça s’appuie sur l’islam et les hadiths. Tiens, il est déjà tard et je vous recopie pour la nuit, si vous êtes insomniaque, la fin de l’article VII de la charte du Hamas. Ca laisse rêveur, et s’il faut parler de délire, c’est là qu’on le trouvera, plutôt que dans mes précédentes interventions. :

                                                                        « le Mouvement de la Résistance Islamique aspire à la réalisation de la promesse d’Allah, quel que que soit le temps que cela prendra. Le Prophète, qu’Allah le bénisse, a dit : « Le Jour du Jugement dernier ne viendra pas avant que les musulmans ne combattent les juifs, quand les juifs se cacheront derrière les rochers et les arbres. Les rochers et les arbres diront, O Musulmans, O Abdallah, il y a un juif derrière moi, viens le tuer. Seul l’arbre du Gharkad ne le dira pas, parce que c’est un arbre des juifs » (rapporté par Boukhari et Moslem).


                                                                      • popov 20 janvier 2015 12:47

                                                                        @MuslimADieu

                                                                        Bonjour

                                                                        A quand une traduction complète du coran selon les coranistes ?

                                                                        Je sais que cela ne peut pas se faire ne un jour. Mais si tu continues à traduire un petit passage par-ci par-là, il n’en reste rien.

                                                                        Je te propose un plan d’action :

                                                                        1 Obtenir un domaine sur un serveur situé de préférence dans un pays où existe encore un peu de liberté d’expression. Par exemple la page de ton copain Dukhani se trouve sur le domaine nawaat.org. Ce domaine a été enregistré par Sami Ben Charbia résidant aux Pays Bas (j’ai trouvé cette information et beaucoup plus rien qu’en tapant « whois nawaat.org » sur ma console linux). Le serveur se trouve probablement en Californie. Il est bien sûr possible d’obtenir un domaine qui ne divulgue pas trop d’informations sur celui qui en est responsable.

                                                                        2 Mettre en ligne la traduction du coran par les coranistes. La version 0 pourrait être tout simplement une traduction approuvée par une quelconque organisation islamique (attention aux droit d’auteurs).

                                                                        3 Installer un programme qui permet de retracer toutes les modifications ultérieures et d’afficher les commentaires et explication qui justifient ces modifications. Je conseillerais Subversion pour l’organisation des données et Track pour leur visualisation en quelques clicks sur un browser. Ces deux applications sont Open Software et gratuites et sont utilisées un peu partout pour gérer le développement d’applications qui requièrent la participation de nombreux programmeurs.

                                                                        Avec ce système, il serait possible de trouver à n’importe quel moment toutes les dernières modifications, ou les modifications successives d’un passage, avec le nom (ou un pseudo) de l’auteur et ses commentaires. Il serait aussi possible de faire appel à des linguistes ou autre pour suggérer des améliorations. Bref, ce serait un travail collaboratif et cumulatif.

                                                                        Au fait, tu connais ce site « freearabs.coms » ? A l’extrême droite du menu de la page accueil, tu cliques sur « Fun stuff -> Fatwa show ». Tu ne le regretteras pas. Mais il y a aussi des trucs plus sérieux.


                                                                      • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 23 janvier 2015 12:37

                                                                        Un appel au meurtre de plus, merci Carlo.


                                                                        • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 23 janvier 2015 12:38

                                                                          ... Carlo l’absent, s’entend...


                                                                        • béatrice 23 janvier 2015 13:28

                                                                          Et si l’on proposait de réunir dans les stades de foot tous les islamophobes et tous les terroristes. J’ai comme dans l’idée que ce grand jeu virtuel auquel vous vous livrez deviendrait nettement moins drôle....
                                                                           


                                                                          • Pierre Régnier Pierre Régnier 23 janvier 2015 16:37


                                                                            Il faut exiger de toutes les religions qu’elles désacralisent la conception violente, criminogène, qu’elles ont encore aujourd’hui de leur Dieu.

                                                                            En réaffirmant que c’est bien Dieu qui a commandé les massacres qui lui sont attribués dans l’Ancien Testament - dont le très explicite ordre de procéder à un très explicite génocide dans le Livre de Josué - le judaïsme et le christianisme restent indirectement criminogènes.

                                                                            Et le pape ment quand il proclame solennellement qu’on ne peut pas tuer au nom de Dieu alors que le catholicisme enseigne seulement qu’on ne peut plus le faire.

                                                                            L’islam, lui, reste directement criminogène quand il enseigne qu’il faut continuer de tuer jusqu’à la totale soumission des peuples de la terre à son Dieu Allah.

                                                                            Les athées sectaires qui ricanent en disant que « de toutes façons tout ça c’est des conneries » ne sont nullement utiles à la désacralisation des croyances criminogènes et à la pacification du monde, notamment de la France.

                                                                            Ils se font au contraire, eux aussi, les complices du pouvoir en place, des hypocrites de la fausse gauche et des médias dominants, des sarkoziens qui ont, les premiers, insisté sur la grossière contre-vérité présentant l’islam comme une religion compatible avec les Droits humains, la laïcité, l’égalité des femme"s et des hommes, la liberté d’expression, le droit de choisir sa religion, le droit d’en changer, le droit de ne pas en avoir.


                                                                            • Christian Labrune Christian Labrune 23 janvier 2015 17:50

                                                                              @Pierre Régnier

                                                                              Le roi Abdallah vient de passer de vie à trépas ; toutes les chaînes d’information françaises paraissent disposées à pleurer la mémoire de ce grand humaniste ami des lumières et de toutes les valeurs pour lesquelles nous luttons sans relâche, particulièrement la liberté de penser, et vous choisissez ce jour-là, qui devrait être consacré au recueillement du deuil, pour venir assurer une prestation de bouffe-curé sur une page que personne ne lit déjà plus. C’est extrêmement choquant !

                                                                              Pour en venir au fond de l’affaire : l’ancien et le nouveau Testament regorgent évidemment de scènes d’horreur. Dans « Orange mécanique », lorsque le petit voyou est dans la prison, pour se concilier les bonnes grâces d’un aumônier qu’attire la chair fraîche, il lit ostensiblement la Bible. Et ce qu’il y trouve le renforce dans son culte de l’ultra-violence. Il rêve - et Kubrick produit immédiatement les images qui excitent le mieux son sadisme - le pauvre Jésus portant sa croix, saignant sous la couronne d’épines, et férocement fouetté par les centurions. Quel pied de pouvoir imaginer ça ! Et c’est ce que doivent ressentir aussi maintenant un certain nombre de jeunes tarés lorsqu’ils vont à la recherche, sur Internet, des décapitations du Califat.

                                                                              Il y a des rabbins dans le judaïsme et des curés dans le catholicisme, une longue tradition talmudique d’un côté et de l’autre toute la suite des conciles. Toutes ces instances ont une autorité et ne laissent pas à n’importe quel quidam la liberté d’interpréter à sa convenance les textes sacrés. Si on dérive, on est excommunié ; c’est arrivé à quelques théologiens catholiques et le pauvre Spinoza en Hollande, qui était pourtant tout le contraire d’un fanatique et simplement suspecté d’athéisme, se retrouvera très vite exclu de la communauté marrane d’Amsterdam. Un Pierre l’Ermite aujourd’hui, qui prêcherait une croisade contre Erdogan et Davutoglu, pourtant bien pires que les Seldjoukides du XIe siècle, serait immédiatement ratatiné par un ’actuel évêque de Rome déjà bien prompt à « comprendre », dans ses dernières déclarations, l’intransigeance islamique touchant aux caricatures.

                                                                              Je ne pense donc pas que ces deux religions risquent de retomber jamais dans les horreurs du fanatisme biblique. Très peu de catholiques on lu l’ancien Testament, et du nouveau ils ne connaissent que les extraits du catéchisme ou les brèves lectures qu’on fait durant la messe. Ils ignorent absolument tout du dogme, de son évolution selon la suite des conciles ; le symbole de Nicée-Constantinople, qu’ils ont pourtant récité mécaniquement, il ne le comprennent absolument pas. Pour eux, c’est du chinois. Tout ce qu’ils ont retenu, c’est qu’il faut aimer son prochain, voulût-il les exterminer, et je les vois tout à fait disposés aujourd’hui, a contrario et tout comme la foule immense de nos bien-pensants, à imiter Français d’Assise en visite chez un Sultan Al-Malik al-Kâmil beaucoup plus bénin que nos soudards du Califat, et au risque même de s’y faire raccourcir.

                                                                              Je vous prierai donc, étant moi-même très empêché de le faire à cause de mon athéisme, et s’il vous reste un peu de foi catholique, de bien vouloir prier pour le repos de l’âme du bon roi Abdallah. Ca ne pourra pas lui faire de mal.


                                                                              • Pierre Régnier Pierre Régnier 23 janvier 2015 21:00


                                                                                 prestation de bouffe-curé ?


                                                                                • Christian Labrune Christian Labrune 23 janvier 2015 21:37

                                                                                  « Prestation de bouffe-curé ? »

                                                                                  @Pierre Régnier

                                                                                  Je ne pensais pas vous offenser en écrivant cela, mais il me semblait que vous veniez de prendre quelques libertés avec les enseigement d’un pape lors même que celui-ci paraissait s’être exprimé ex cathédra. C’est excessivement grave puisqu’aussi bien - et vous ne pouvez guère l’ignorer - sa parole en pareil cas est tout à fait infaillible.
                                                                                  Il faut faire très attention à ce qu’on dit et plus encore à ce qu’on écrit, par les temps qui courent, et je ne voudrais pas finir à genoux comme le pauvre Philippe Tesson. Je vous prie donc de bien vouloir considérer qu’il ne s’agissait que d’un petit « dérapage », les mots ayant probablement dépassé ma pensée. En gros, et après rectification, mon sentiment est que vous n’êtes pas à proprement parler un « bouffe-curé », mais que vous n’êtes quand même pas très loin de l’hérésie. De toute façon, personne ne lit plus cette page et vous pouvez compter sur mon entière discrétion. Le Saint-Office n’en saura rien. Quant à Dieu lui-même, qui voit très bien ce que nous écrivons, il s’en tamponne le coquillard.


                                                                                • Pierre Régnier Pierre Régnier 24 janvier 2015 08:50


                                                                                  Christian Labrune

                                                                                   

                                                                                  Je ne suis nullement offensé, j’ai seulement exprimé ma surprise. C’est que pour moi les bouffeurs de curés sont les faux laïques, souvent des athées sectaires, qui s’amusent à ridiculiser la religion catholique alors que celle-ci, depuis 1905, a considérablement avancé vers un respect total de la laïcité.

                                                                                   

                                                                                  Ces faux laïques « bouffeurs de curés » m’indignent d’autant plus depuis que nos gouvernants, sarkoziens puis hollandiens, imposent au pays une marche en sens inverse pour installer, consolider et développer en France la religion la plus violente, l’islam. Ils trahissent délibérément la laïcité républicaine dans ce but, et les imbéciles bouffeurs de curés ricaneurs n’en sont nullement choqués et ne protestent pas.

                                                                                   

                                                                                  Par ailleurs, vous croyez à une infaillibilité papale, pas moi. Et j’ai déjà écrit en 2003 dans France Soir (et bien souvent répété par la suite) que le pape Jean-Paul II mentait quand il affirmait qu’on ne peut pas tuer au nom de Dieu. Il en est de même quand c’est le pape François qui fait la même affirmation.

                                                                                   

                                                                                  Il ment ainsi alors qu’il n’a toujours pas commencé les démarches pour aboutir au rejet de la monstrueuse affirmation catholique - répétée dans le Nouveau catéchisme - selon laquelle c’est bien Dieu qui a commandé les massacres qui lui sont attribués dans l’Ancien Testament, y compris le très explicite génocide qui lui est très explicitement attribué dans le Livre de Josué.

                                                                                   

                                                                                  J’ai développé cela, sous un titre qui se voulait une provocation à la réflexion (échec total comme je viens de le dire) dans un article qu’on peut toujours lire sur le site Savoir ou se faire avoir de Sami Aldeeb :

                                                                                   

                                                                                  http://www.blog.sami-aldeeb.com/2011/09/18/benoit-xvi-premier-responsable-de-la-violence-religieuse/



                                                                                  • Christian Labrune Christian Labrune 24 janvier 2015 14:33

                                                                                    @Pierre Régnier

                                                                                    Ne prenez pas au sérieux ce que je vous écrivais : je m’amusais. Je viens de revoir votre article que j’avais déjà lu plusieurs fois. Sur le constat que vous faites, il serait difficile de vous donner tort. Le bouddhisme même, que tout le monde prend pour la plus pacifique des religions, dans le Kyoto du XVIe siècle, a généré bien des violence entre des sectes rivales qui voulaient faire prévaloir leurs intérêts. Plus récemment en Birmanie, des moines s’en sont pris encore à la minorité musulmane.

                                                                                    Mais je ne vois pas comment on pourrait obtenir des religions « du Livre » qu’elles consentent, sans se suicider, à dénoncer une violence qui est dans leur ADN. La seule solution, c’est que leurs fidèles, devenus sceptiques avec le temps, prennent le large. C’est bien ce qui est en train de se passer avec un christianisme mort à peu près partout et qui ne survit plus guère que dans les sectes évangélistes et toute sorte de mouvements charismatiques dont les exaltations hystériques ne procèdent plus d’aucune théologie un peu savante : ces gens-là n’ont que faire d’Augustin ou de Thomas d’Aquin !

                                                                                    L’islam, après avoir engendré une civilisation brillante au temps des Abbassides, au fur et à mesure qu’il rancissait dans un empire ottoman de plus en plus malade, est devenu finalement la religion du ressentiment et de la haine. On présente la violence islamiste comme une sorte de conséquence indésirable du succès d’un islam en expansion, mais je crois plutôt que c’est à cause d’un potentiel illimité de haine contenu dans le Coran, que l’islam d’origine wahhabite a pu connaître un tel succès en Europe depuis trente ans. Un Coran expurgé n’intéresserait absolument pas les foules musulmanes, elles n’y trouveraient pas ce qui leur est nécessaire : un exutoire à toute sorte de ressentiments qui résultent de la période coloniale et de difficultés économiques de plus en plus insupportables.

                                                                                    Je comprends assez mal, quand même, que vous puissiez soutenir les gens de « Riposte laïque ». Si on devait arriver demain à une guerre civile en France - ce qui ne me paraît pas tout à fait impossible au train où vont les choses - ces gens-là ne seraient pas les derniers à justifier le recours à la violence et rejoindraient assez vite le FN. Leur dénonciation de tant d’exigences abusives et tout à fait contraires aux principes républicains, qu’un islam enivré de sa nouvelle puissance impose facilement à des politiciens corrompus qui trouvent leur intérêt immédiat dans la dhimmitude, est souvent très pertinente, mais je la trouve assez haineuse. Leur idéologie, si elle parvenait à s’imposer, deviendrait vite aussi « criminogène » que le discours le plus archaïque de nos religions. Bref, on n’est souvent pas très loin, avec Riposte laïque, d’un racisme déguisé.


                                                                                    • Pierre Régnier Pierre Régnier 24 janvier 2015 15:46


                                                                                      Christian

                                                                                       

                                                                                      Ne me considérez pas comme quelqu’un qui « soutient les gens de » Riposte Laïque.

                                                                                       

                                                                                      Je ne fais pas partie de l’équipe permanente de Riposte Laïque mais je m’honore d’être l’un des leurs. Et je n’ai jamais rencontré des racistes parmi les leaders du site. Je n’y ai rencontré que des militants conscients d’un devoir des citoyens français : faire en sorte que les musulmans qui n’ont jamais choisi de l’être, et qui fuient réellement la barbarie de leur pays islamisé, trouvent en France un vrai refuge, c’est-à-dire un pays qui résiste à sa propre islamisation et défend fermement ses valeurs, notamment en défendant sa précieuse laïcité républicaine dans les faits.

                                                                                       

                                                                                      Dans les faits ! Pas seulement dans des beaux discours comme font les gouvernants de la Sarkhollandie, lesquels trahissent en réalité la laïcité quotidiennement depuis des années, et contribuent ainsi, par aveuglement ou/et par lâcheté, peu importe, à l’islamisation du pays.

                                                                                       

                                                                                      Si je propose - si j’ai proposé, je suis épuisé - plus volontiers des articles à Agoravox, malgré le nombre élevé « d’islamistes du clavier » qui y sévissent (avec un fort soutien d’islamogauchistes trahissant ma famille politique de toujours, la gauche), c’est simplement parce que c’est plus facile, et parce que je trouve intéressant de tenter, dans les commentaires, d’amener des militants égarés à réfléchir sur la réalité du danger islamique au lieu de suivre bêtement les journalistes serviles et intellectuellement paresseux qui ânonent pasdamalgame à longueur d’année.

                                                                                       

                                                                                      Chaque fois que j’ai cru pouvoir publier utilement un article sur Riposte Laïque je n’ai pas hésité à le proposer. Voyez par exemple celui-ci, l’un des tout derniers, dans lequel j’ai exposé ma démarche de partisan déterminé d’une riposte laïque face à la lâcheté des gouvernants sarkhollandiens, de la fausse gauche (toutes tendances confondues), et des grands médias :

                                                                                       

                                                                                      http://ripostelaique.com/le-nouveau-negationnisme-fait-des-ravages-chez-certains-lecteurs-de-riposte-laique/



                                                                                       


                                                                                      • Christian Labrune Christian Labrune 25 janvier 2015 00:42

                                                                                        Pierre,

                                                                                        Je n’ai pas pu accéder à l’article dont vous donnez le lien en commençant et auquel vous paraissez répondre, mais on peut assez facilement en subodorer le contenu. En tout cas, mise à part la réserve que je faisais plus haut touchant à la difficulté de changer quelque chose aux dogmes des trois religions, je suis en parfait accord avec la description que vous faites de l’état des choses. Il est très clair que, sans la cécité et même la lâcheté des politiques de tous bords, on n’en serait certainement pas là.

                                                                                        Après ce qui s’est passé à Charlie Hebdo et à la porte de Vincennes, on aurait pu espérer un réveil des Français musulmans. Il est vrai qu’à la suite des crimes de Mehra, leur projet de manifestation à la Bastille avait complètement avorté. Après l’attentat à Bruxelles, il y avait eu fort peu de monde devant la mosquée de Paris. Tout cela était déjà de très mauvais augure. Le texte d’Abennour BIdar, que je citais en fin d’article me semble très satisfaisant, mais le philosophe paraît quand même crier dans un immense désert.

                                                                                        Le sursaut qu’on aurait pu espérer ces derniers jours n’est pas venu. L’islam est de plus en plus meurtrier, mais les musulmans s’en lavent les mains et nos politiques les approuvent, les comprennent, les excusent. Et même, ils les plaignent sincèrement. C’est au nom d’Allah qu’on massacre des journalistes et des Juifs, mais les « premières victimes », ce sont quand même ces pauvres musulmans qu’il ne faut surtout pas stigmatiser. Pourquoi ? Craindrait-on, en les mettant en face de leur religion et de ce qu’elle leur commande, de les froisser, de les voir de plus en plus nombreux rejoindre le djihad ? Et même, est-ce qu’ils ne seraient pas capables de faire pis ! Essayons donc d’être de plus en plus en plus discrets, nous autres Français chrétiens ou mécréants. Essayons de nous faire oublier le plus possible et prions Dieu – s’il existe ! - que l’islam accepte un jour de tolérer, même si nous le méritons si peu, que les parfaits salauds que nous avons toujours été puissent continuer à exister quelque peu. Certes, quand on voit ce qui se passe un peu partout pour les chrétiens d’Orient, on peut de moins en moins y croire, mais l’espoir fait vivre.

                                                                                        Allah akbar !


                                                                                        • Christian Labrune Christian Labrune 25 janvier 2015 00:49

                                                                                          ERRATUM
                                                                                          Je parlais d’une manifestation devant la mosquée de Paris « après l’attentat de Bruxelles ». Regrettable confusion : c’était après l’exécution de Hervé Gourdel. Mais j’ai bien dû manifester une quinzaine de fois dans l’année, et ma mémoire m’a trahi. Excuses.


                                                                                        • astus astus 29 janvier 2016 17:13

                                                                                          @Christian Labrune


                                                                                          Dans les commentaires à mon texte intitulé « Ceci n’est pas un nu », publié hier et pour lequel vous avez posté un avis aimable, me suis permis de mettre à sa suite un lien vers votre article : « Islamophobie - Islam - Islamisme » , parce que je le trouve de belle facture et que je partage pleinement votre point de vue, même si je le découvre un peu tard. 

                                                                                          Bien à vous. 

                                                                                        • Christian Labrune Christian Labrune 29 janvier 2016 17:47

                                                                                          @astus
                                                                                          Mon « commentaire » était des plus courts, mais c’est que j’aime surtout la bagarre et là, je me suis trouvé tout à fait pris de court : votre article, j’aurais bien aimé l’avoir écrit. Je vais quand même, ce soir, aller voir ce qu’auront pu être les réactions. S’il y avait quelques horions à distribuer, j’en serais vraiment enchanté.
                                                                                          Très cordialement
                                                                                          CL

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Christian Labrune

Christian Labrune
Voir ses articles



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité