• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Christian Labrune

sur Pour Michel Onfray !


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Christian Labrune Christian Labrune 2 juillet 2012 10:06

Je viens de lire - et je confesse volontiers que c’est par là qu’il aurait fallu commencer -, l’article d’Onfray dans Le Point. Je trouve que cela relève un peu des « Unzeitgemässe Betrachtungen », avec le sens quelque peu péjoratif « d’intempestif » que les anciennes traductions donnaient autrefois à ces « considérations » du funeste maître à penser allemand de Michel Onfray.
Il est absolument évident que pour quelqu’un qui n’aurait jamais lu le philosophe normand, ce texte apparaîtrait comme une charge violemment antisémite, tout à fait digne des ennemis actuels d’Israël, et de la même veine à peu près que les productions délirantes d’un Shlomo Sand. Autrement dit, c’est un texte qui semble fait pour donner du grain à moudre à tous les délires antisémites de l’antisionisme fanatique. C’est tout à fait regrettable. Quand on traite de questions tout à fait érudites touchant à l’origine des religions, toutes les spéculations sont bien permises dans le cadre d’une étude fouillée et documentée. Quand cela se trouve réduit aux deux ou trois pages d’un article de magazine à grand tirage, les simplifications à la hache deviennent dangereuses et aboutissent à des formules à l’emporte-pièce à peu près aussi subtiles et nuancées que les slogans d’une plate-forme politique.
Tout ce qu’on peut espérer, c’est qu’Onfray s’en rende compte et fasse lui-même la critique d’un emportement médiatique assez inopportun dans le climat actuel où il vaudrait mieux tout de même ne pas souffler d’une manière irresponsable sur la braise des conflits. Etant moi-même athée autant qu’on peut l’être, je ne peux évidemment pas me lancer dans une défense des religions monothéistes. Elles ne me dérangeraient pas outre mesure si elles n’avaient été à l’origine des pires formes du fanatisme. Or, avec ce texte d’Onfray, on tombe parallèlement dans une espèce de fanatisme athée qui est bien la chose la plus incongrue et la plus surprenante dès lors qu’on prétend adopter la posture du philosophe.

 


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès