• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de louphi

sur La France bien mal-en-point...


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

louphi 12 septembre 2012 18:16

celui qui maugréé

Parlant des révolutions communistes, vous dites : « Qui ont toutes échouées . le système capitaliste échoue , le système socialiste a échoué ».

Le système capitaliste dure depuis cinq siècles. Il a eu tout le loisir de se répandre sans grosse difficulté et règne sans partage sur le monde entier depuis plus d’un siècle essentiellement par la supériorité de son armement. Aujourd’hui, le système capitaliste est bien enraciné, bien achevé. On a donc largement le recul pour se prononcer sur son échec ou son succès. Vous jugez que « le système capitaliste échoue », c’est-à-dire est en train d’échouer. Ce n’est certainement pas l’avis des capitalistes et leurs défenseurs. Le système capitaliste est toujours vigoureusement debout et ne souffre d’aucun partage ni contestation. Une seule chose est sûre : le système capitaliste risque à tout moment d’être submergé et emporté par ses propres excréments, les masses laborieuses, le prolétariat. C’est peut-être ce qui vous fait dire que le « système capitaliste échoue ». Et s’il ya échec du système capitaliste, les conditions de cet échec sont totalement inhérentes au système capitaliste, n’ayant aucun adversaire en face. Et vous dites qu’il peut faire autrement. Quelle serait cette solution miracle ?

Quant au système socialiste, ses expériences assez récentes ont été trop brèves. Elles n’ont pas eu le loisir de s’enraciner, de se répandre et de perdurer. Pour vous, « le système socialiste a échoué ». Sous l’angle de l’échec, force est de constater que cet échec n’est pas inhérent au système socialiste lui-même. L’échec du système socialiste a été à chaque fois imposé de l’extérieur par le système capitaliste jouissant de puissantes capacités de nuisance.

Ainsi, la première expérience du « système socialiste », la Commune de Paris, qui n’a duré que soixante dix jours, se termina dans un bain de sang effroyable (plus de Vingt mille morts communards dont femmes et enfants). La Comune de Paris n’a pu être écrasée que grâce à l’appui militaire apporté par l’Allemagne au gouvernement de Thiers acculé par les communards.

La deuxième expérience du système socialiste a été celle de la révolution d’Octobre 1917 en Russie avec Lénine et Staline. Cette deuxième expérience du système socialiste n’aura duré que 36 ans. Elle s’est terminée le 5 mars 1953 par le coup d’Etat trotskiste khroutchevien qui a renversé et assassiné Staline et les principaux dirigeants de l’Etat soviétique. La bande trotskiste khroutchevienne est connue sous le nom de cinquième colonne infiltrée dans l’appareil d’état soviétique par le sionisme et l’impérialisme euro-américain.

La troisième expérience du système socialiste est celle des démocraties populaires entourant l’URSS de Staline. Cette expérience a évidemment pris fin avec le coup d’Etat trotskiste khroutchevien.

Il est donc clair que l’échec du système socialiste est un échec militaire infligé par un ennemi doté de puissantes capacités de nuisance. Ce n’est donc pas l’échec du système socialiste en soi. L’expérience du système socialiste a donc toutes les chances de se reproduire dans chaque société capitaliste avec encore plus de succès. C’est le seul bébé que le système capitaliste peut accoucher dans son effondrement inéluctable. Et ce bébé est déjà en gestation avancée dans le ventre du système capitaliste lui-même.

Par contre l’échec du système capitaliste est intrinsèque au système capitaliste lui-même, qui pourrit tout seul sans intervention militaire extérieure.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès