• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de doctorix

sur L'inéquivalence d'Einstein


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

doctorix doctorix 27 avril 2014 16:16

Mais chaque orbite circulaire correspond à une certaine vitesse orbitale.

Il est évident que si on accélère, on quitte une certaine orbite circulaire (si on avait réussi à y placer un objet).
Une autre vitesse, plus élevée ou plus basse , avec des corrections de trajectoire, doit permettre d’obtenir une autre orbite circulaire avec une vitesse différente, et je ne vois pas le problème .
Je crois me rappeler que l’orbite ne dépend pas de la gravité, mais seulement de la distance du satellite au centre de l’astre et de sa vitesse.
Ce qui fait qu’on ne peut pas déduire la gravité de la lune de l’observation de la vitesse et de l’altitude d’un objet mis en orbite lunaire, mais seulement du point de Lagrange, celui où, dans le trajet terre-lune, les gravités s’équilibrent.
Et d’ailleurs certains affirment que ce point de Lagrange est beaucoup plus éloigné de la lune que c’est admis, ce qui impliquerait une masse lunaire bien plus élevée, et une gravité bien plus forte, de l’ordre de 2/3 de g terrestre (ce qui d’ailleurs rendrait ridicules les films ramenés de la lune, et ce qui aurait accessoirement permis à la lune de conserver une atmosphère). Si c’est le cas, l’épopée lunaire s’effondre...
Voilà de quoi alimenter une saine polémique, non ? g/6 ou 2g/3, c’est la question.

Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès