• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Layly Victor

sur Le triomphe de la bêtise


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Layly Victor Layly Victor 28 décembre 2014 11:39

a Aurore

C’est une technique bien rodée de la gauche bien pensante, qui s’apparente trait pour trait à la technique de la « mise à l’index » de la terrible Eglise Catholique du 19ème siècle. Ce côté religieux orthodoxe de la gauche bien pensante et germanopratine n’est d’ailleurs pas étonnant.
Donc, pour toute discussion, on largue une rafale d’épithètes à connotation exorciste : ringard passéiste, anti moderniste, etc en direction de toute personne ayant des réserves au sujet de cette clique de gros salopards hypocrites que sont les Ruquier, Bourdin, Caron, Léa Massalé, Calvi, Galzi , Attali et autres propagandistes de la décadence.

En plus, c’est aussi une technique habituelle, une fausse commisération, à champ inversé, car celui qui n’est pas vampirisé par le virus de la décadence doit être traité comme un malade, le pauvre (cf « je suis une légende » de Richard Mattheson)

Je crois que, ayant suivi les développements au plus haut niveau de la théorie quantique des champs et ayant été acteur du développement de la fusion contrôlée, je puis me permettre d’avoir une conception du « modernisme » (mot qui ne veut rien dire) qui n’est pas celle de tous ces dégénérés pour qui le « modernisme » signifie l’abandon de toute culture, la destruction des livres (ils ont réalisé le rêve de Goebbels) , la dissolution des moeurs, l’abandon de la morale, la prolifération des gadgets de contrôle de la pensée, etc..

Je ne suis pas du tout passéiste. Je suis un homme du 19ème siècle égaré dans cette époque horrible. Dix neuvième siècle qui a été l’âge d’or de la pensée avec le développement impétueux des Mathématiques, de la Physique et de la Chimie, de l’industrie, de la musique romantique, de la musique impressionniste, de la peinture du même nom. Une époque de création et d’audace incroyable. Il ne faut pas oublier que la relativité générale, c’est de la physique du 19ème siècle, et je dirais même la mécanique quantique. Il fallait l’audace et la liberté de création. Pour moi, le 19ème siècle romantique s’est terminé en Mai 1968. Beaucoup d’étudiants étaient des gens romantiques et cultivés. La bourgeoisie a eu très peur et a lancé en urgence le gainsbarisme (sea, sex ans sun), puis la déconstruction et pour finir l’école de (non) pensée de tous les décérébrés actuels.
Je crois qu’Eric Zemmour est aussi un homme du 19ème siècle. D’où ma vive sympathie. En plus, c’est un pied-noir comme moi. Nous avons deux mères : une mère charnelle, l’Algérie et une mère spirituelle, la France, et nous défendons nos deux mères, ce qui est un crime imprescriptible pour les bien pensants germanopratins.
Je pense que vous ne serez pas étonnée de savoir que, professionnellement, j’ai évolué dans un milieu de gens « de gauche » puisque cadres supérieurs et que j’étais le seul de tous à voir sincèrement la femme de ménage comme mon égale. Que j’ai un ami algérien qui a très bien réussi dans le monde scientifique et que j’en suis fier car nous sommes tous deux des enfants d’Alger. Que dans mon village, il y a une famille de roms et qu’ils ont de la considération pour moi car je suis le seul à les regarder avec respect (ce qui ne veut pas dire qu’ils ont le droit de nous les briser ou de voler des câbles électriques).
Je n’ai pas, comme vous dites, la haine du voleur de mobylette, mais j’ai la haine de tous les salopards qui, de leurs luxueux bunkers sociétaux,proclament que celui qui vole une mobylette a plus de droits que celui qui est honnête, d’autant plus que ce sont en général les pauvres qui sont victimes des voleurs.
Ma haine, vous l’avez compris, et elle est définitive, s’adresse à la racaille des journalistes bien-pensants. Vivve Zemmour !


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès