• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de JL

sur Le chemin du terrorisme est-il soluble dans la laïcité ?


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

JL JL 24 janvier 2015 10:14

Bonjour JGDS.,

Vous dites : ’’l’anticléricalisme, dont le sens premier est l’exclusion du clergé des institutions, a bien été une condition préalable à l’établissement d’un état laïc’’

Le cléricalisme est un positionnement idéologique qui prône la prédominance des idées religieuses et du clergé dans la vie publique et politique (...). Par extension, le cléricalisme désigne la domination ou oppression sur les consciences par des personnes ayant un savoir et occupant une fonction dont ils abusent par emprise : cléricalisme médical, pédagogique, juridique, économique, etc, etc. ’ (...).

Cet abus par emprise se manifeste notamment dans la sphère médiatique mainstream qui est, ce n’est un secret pour personne, dirigée par les Profiteurs, càd les personnes dont la religion est le profit.

Alors je dis : la laïcité ne doit pas être sélective sinon les cléricaux exclus auront du grain à moudre.

Non, le chemin du terrorisme n’est pas soluble dans une laïcité d’apparat. Bien au contraire. Cette fausse laïcité qui n’a rien à envier à la laïcité positive de Nicolas Sarkozy (*), ne peut-être soutenue que par la force armée, ce qui nous mène tout droit au fascisme.

(*) ’’La « laïcité positive », on a l’impression que c’est la même chose que la laïcité, mais en mieux (cf. son « islam de France » ). Alors qu’en réalité, cette expression vide le concept de laïcité de son sens, puisque la définition de la laïcité est forcément négative et minimaliste ’’ - Catherine Kintzler

Catherine Kintzler, née en 1947 - une fameuse année pour le pinard -, est une philosophe française, spécialiste de l’ esthétique et de la laïcité. Agrégée de philosophie, docteur d’État en philosophie. 


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès