• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Deneb

sur Migrants : « Nous y sommes », oui. Et maintenant, que fait-on ?


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Deneb Deneb 26 avril 2015 09:07

Bon article, merci Nathalie, je vous découvre ainsi que votre blog.
Dans votre analyse, je regrette toutefois l’absence de la mention de l’ Érythrée, d’où vient une grande partie des migrants. Dans cette dictature parmi les plus horribles de la planète, l’hémorragie de la population, surtout celle avec un certain niveau d’éducation, ne pose pas vraiment un problème aux autocrates : au contraire, le départ de tous ceux susceptibles de combattre la dictature les arrange. Avec le service militaire pour tous et à durée indéterminée, ils sont en train de se constituer une armée de islamorobots télécommandés grâce à des réflexes coraniques implantés dés le plus jeune âge, une force militaire qui va créer encore beaucoup de problèmes en Afrique de l’est. Je pense que le combat contre la dictature érythréenne est une étape obligatoire et prioritaire vers une solution du problème des migrants.
Aussi, votre admiration de D. Moyo, une femme certes brillante, mais tout de même au service du Goldman Sachs me parait un brin teinté idéologiquement. Même si les solutions que propose la grande finance ne sont pas complètement dénués de bon sens, depuis quelques années le poids idéologique de leurs actions croît au détriment du pragmatisme. A l’instar de Poutine, ils donnent de plus en plus dans la propagande et infowar et tant pis pour l’objectivité. Je sais, les autres idéologies sont bien pires que le libéralisme modéré, mais ce dernier reste une construction artificielle cherchant à dominer l’Humanité et ses dérives oligarchiques sont certaines.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès