• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de izarn

sur 3 janvier 1946 : De Gaulle installe Jean Monnet dans ses fonctions impériales


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

izarn izarn 18 juillet 2015 22:05

...Il serait quand meme plus judicieux de citer de Gaulle lui meme dans ses « Mémoire d’Espoir », plutot que de faire place à des ragots invérifiables, colportés par ces personnes dont de Gaulle dira :
"
Comme si le but d’une politique française était de faire plaisir aux autres pays et de faire en sorte qu’il n’y ai plus de France ! Surtout ne pas faire de peine aux étrangers ! Il y a chez nous toute une bande de lascars qui ont la vocation de la servilité. Ils sont faits pour faire des courbettes aux autres. Et ils se croient capables, de ce seul fit, de diriger le pays. Inutile de dire que tous ces individus ne peuvent plus cacher leur dépit. Tous ces Jean Monnet, tous ces Guy Mollet, tous ces Paul Reynaud, tous ces Pleven, tous ces Spaak, tous ces Luns, tous ces Schroeder, tous ces Cattani, forment une confrérie européenne. Ils pensaient pouvoir se répartir les places et les fromages. Ils sont tout surpris de voir que ça ne marche pas tout seul. Alors comment vous étonner qu’ils ne soient pas contents ? Ils sont malades d’être tenus à l’écart ! Ils peuvent compter sur moi pour les tenir à l’écart tant que je pourrai le faire.  « 

 »Le comportement de notre presse est scandaleux. Ca fait d’ailleurs vingt-trois ans que je le constate. (il compte à partir du 18 Juin, comme pour sa propre légitimité.) La presse française déteste la France. Alors ça fait vingt-trois ans que j’essaye de doubler la presse, qui m’est résolument hostile, par la radio, et maintenant la télévision, pour atteindre les Français. Mes efforts n’arrivent pas à changer les choses, malgré quelques modestes résultats.« 

 »Les bourgeois ne le sont plus (patriotes) ; c’est une classe abâtardie. Ils ont poussé à la collaboration il y a vingt ans, à la CED il y a dix ans. Nous avons failli disparaître en tant que pays. Il n’y aurait plus de France à l’heure actuelle."

Etonnant non ? On se croirait aujourd’hui !


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès