• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de njama

sur Affaire Jacques Risso : le fichage des enseignants de l'éducation nationale mis à jour


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

njama njama 1er mars 2016 22:55

Comme beaucoup d’enseignants et de parents d’élèves, il a milité contre la réforme des rythmes scolaires. C’était son droit, surtout en dehors de ses heures de service.

Parfaitement, puisque la réforme des rythmes scolaires ne concerne pour les enseignants, les écoles, les parents, qu’un changement de plage horaire d’ouverture des écoles, et en rien les programmes scolaires.

Les activités périscolaires sont à la charge des communes, pas des écoles, tant au niveau de l’organisation que du financement, et les enseignants, directeurs compris n’en sont pas responsables ni tenus d’y participer, de les assumer (dans le texte), quand bien même elles se déroulent dans leurs écoles, dans leurs classes !
 Et si comme dit l’adage, charbonnier est maître chez lui, lui le directeur ne l’est de rien, n’étant pas chez lui, mais fonctionnaire de l’administration. Dans le public, le directeur n’est qu’une fonction, c’est la mairie, les services scolaires qui décident.

Contrairement aux directeurs des écoles privées qui ont plus de responsabilités, lesquelles s’étendent à tout ce qui se passerait dans leurs écoles 365 jours /an. Évidemment dans ce contexte jurisprudentiel, il n’est nullement question dans le privé de laisser les clés de l’école à la commune pour l’auberge espagnole « d’activités péri-scolaires », chacun(e) le comprendra aisément.

Partant de là, je ne vois pas comment un directeur d’une école publique pourrait décider de quoi que ce soit sur l’aménagement des horaires de vie scolaire, puisque ceux-ci dépendent des possibilités d’aménagement de temps péri-scolaires qui sont à charge des services scolaires des mairies. Et dans le cas de municipalités qui ont plusieurs écoles à gérer, les plages horaires d’activités périscolaires ne peuvent que varier d’une école à l’autre ... histoire d’optimiser les interventions des intervenants.
Ni les enseignants, ni les directeurs d’école ne sont responsables de ces activités « péri-scolaires », CQFD


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès