• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

njama

njama

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 22/02/2016
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 11761 32
1 mois 0 106 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique




Derniers commentaires



  • njama njama 4 décembre 16:58

    @Alren

    Nous n’avons pas entendu FI s’opposer au projet de loi de Mme Buzyn de rendre 11 vaccins obligatoires ...
    Mélenchon était aux abonnés absents sur ce sujet



  • njama njama 16 novembre 20:16

    @Legestr glaz
    ca date de juillet 2014, mais n’a pas pris une ride. Elle était en attente de rejoindre l’équipe de Nicole Delepine...

    Témoignage Intégral Dr Eleonore Djikeussi - Film Cancer Business Morte (5’32)
    https://www.youtube.com/watch?v=WTELJeDaxIk



  • njama njama 16 novembre 20:10

    Un petit extrait de l’essai du Dr Éléonore Djikeussi  :

    Les processus par lesquels une cellule se cancérise restent sujets à débat.
    La théorie génétique comme base à l’explication de la cancérogenèse a prédominé ces dernières années. Elle affirme que les dysfonctionnements cellulaires au cours du cancer proviennent d’un processus initiateur qui est une mutation génique ou anomalie chromosomique.
    Actuellement, l’hypothèse métabolique est de plus en plus au cœur de l’analyse de la carcinogenèse. Elle soutient que les dysfonctionnements cellulaires au cours de la cancérogenèse y compris certaines dérégulations géniques, ont pour origine un dysfonctionnement mitochondrial.
    Cette théorie est étayée par un faisceau d’arguments épidémiologiques, clinique et expérimentaux.
    L’élément clé de la théorie métabolique est un défaut de la respiration cellulaire avec la mitochondrie au centre de ce processus pathologique résumé sous l’expression « effet WARBURG. »

    Les « visions génétique et métabolique » du cancer ne se contredisent pas, au contraire se complètent. En effet, l’intégrité du génome nucléaire est sous la dépendance de l’intégrité mitochondriale, de sa capacité à fournir l’énergie dont les cellules ont besoin pour maintenir leur viabilité. Les processus de réparation du génome mitochondrial dépendent aussi de systèmes de réparations non mitochondriaux.

    L’intérêt de l’analyse du lien entre cancérogenèse et facteurs environnementaux, en particulier, la nutrition qui est un des piliers du métabolisme cellulaire, peut permettre de développer des mesures d’accompagnement pour le traitement et la prévention des cancers.

    Un focus est porté sur la place du glucose et autres hydrates de carbone devenus prépondérants dans l’alimentation moderne envahie par des glucides à index glycémique élevé, et que l’on sait déjà en rapport avec le syndrome métabolique, problème de santé publique à venir dans le monde « globalisé. »

    Source : Cancer : le Glucose en Question. Traité à l’usage des Étudiants en Santé, Kindle, Introduction

    Le livre contient de nombreux graphiques et sources ainsi que des études sur le régime cétogène



  • njama njama 16 novembre 20:00

    @Legestr glaz
    Je n’ai pas connaissance qu’il existe en format papier. Il ne fait qu’une quarantaine de pages. Je ne sais pas ce qu’elle est devenue.
    Peut-être exerce-t-elle en libéral, vu qu’elle a été mise au pilori (?)

    Nicole (ou Gérard) Delepine évoque son cas dans la note [2] de son article Vaccins obligatoires et éthique médicale ? Qu’est devenue la référence au code de Nuremberg ? 24 novembre 2017

    Dérives éthiques liées aux lois des Plans cancer
    ... Les décisions de traitement sont maintenant collectives et obligatoires, sous peine pour l’établissement de perdre son accréditation[1], s’il déroge trop souvent à l’injonction thérapeutique venue d’en haut. L’organisation totalitaire du traitement du cancer impose aux cancérologues les traitements à donner à leurs patients, des thérapies dites précoces (reposant sur de nouvelles molécules) le plus souvent possible. La réunion pluridisciplinaire « de concertation » permet de surveiller que chaque médecin file droit. La désobéissance à l’organisation les fera exclure pour « incapacité à travailler collectivement en milieu hospitalier ».[2]

    [2] Cf le licenciement de l’oncologue Eléonore Djikeussi par la direction du Centre National de Gestion des Praticiens Hospitaliers alors qu’aucune faute médicale n’a pu être retenue.

     



  • njama njama 16 novembre 16:51

    @Legestr glaz

    Oui, effectivement le livre écrit par ces scientifiques vulgarise très bien.

    Celui du Dr Eléonore DJIKEUSSI également, j’ai oublié de préciser qu’elle est oncologue

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès